background preloader

OGM case

Facebook Twitter

La Grande Guerre (1914-1918) dans Gallica. A l’occasion de l’exposition «Orages de papier : la Grande Guerre des médias» à la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine – Musée d’histoire contemporaine (à partir du 27 octobre 2010 sur le site des Invalides) Le Petit journal.

La Grande Guerre (1914-1918) dans Gallica

Supplément du dimanche Source: Bibliothèque nationale de France La Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) proposent à l’automne 2010 aux enseignants d’histoire, de lettres, de langues et d’arts des académies de Paris, Créteil et Versailles trois types d’activités pédagogiques pour leurs classes autour de l’histoire de la guerre de 1914-1918. C’est l’occasion de revenir sur la variété des ressources disponibles sur Gallica, une bibliothèque collective puisque la Bibliothèque numérique de Roubaix, mais aussi Medic@ et bientôt la BDIC contribuent à l’enrichir sur cette thématique : Les clichés de l’agence de presse ROL :

- Ville en villes en cartes postales anciennes, patrimoine de ville et village en reproduction. Guerre 14-18. A propos de ce webmix : ressources et sites sur la première guerre mondiale dernière mise à jour le: 26 nov. 2013 19:41:10.

Guerre 14-18

Propagande 1914-1918. Science et conscience. Le Monde.fr | • Mis à jour le Abonnez-vousà partir de 1 € Réagir Classer Partager facebook twitter google + linkedin pinterest fermer Devant l'incroyable levée de boucliers suscitée par la publication de Gilles-Eric Séralini et de son équipe dans le journal Food and Chemical Toxicology, nous, membres de la communauté scientifique, tenons à affirmer les points suivants.

Science et conscience

Pourquoi est-ce que l’étude #Seralini sur les #OGM m’énerve ? Cliquez sur l’image Le dimanche 7 octobre j’ai eu un échange intéressant à propos des OGM sur Twitter, échange sur lequel je voudrais revenir ici.

Pourquoi est-ce que l’étude #Seralini sur les #OGM m’énerve ?

L’échange proprement dit a démarré lorsque j’ai découvert et twitté une pétition demandant la diffusion des données de l’étude célèbre de Séralini avec les rats à tumeur. J’ai eu une réponse rapide de « @BEBIO« . J’ai essayé de répondre de manière constructive (je vous laisse juger), et bien m’en a pris, nous avons eu un échange intéressant. L'étude de Séralini sur les OGM, pomme de discorde à l'Académie des sciences. Des rats avec tumeurs à la suite de l'expérimentation de Séralini sur l'OGM Monsanto (CRIIGEN/AFP) Je viens d'apprendre qu'un tout petit nombre de représentants des six Académies (Sciences, Médecine, Technologies,...) se sont réunis pour publier un communiqué commun concernant l'étude du professeur Séralini (éditée récemment dans la revue "Food and Chemical Toxicology").

L'étude de Séralini sur les OGM, pomme de discorde à l'Académie des sciences

Les Académies scientifiques taclent Séralini. Une du Nouvel Observateur Les six Académies scientifiques viennent de publier une analyse très sévère de l'article de Gilles-Eric Séralini paru dans Food and chemical toxicology.

Les Académies scientifiques taclent Séralini

Le texte complet de leur analyse est ici sur le site web de l'Académie des sciences. Le texte accuse ainsi: «Deux responsabilités apparaissent clairement. D’une part celle de la revue qui, nous l’avons dit, n’aurait jamais dû accepter cet article, ce qui est grave car l’expertise de l’article par les revues tient lieu d’évaluation initiale par les pairs. La seconde responsabilité est celle de G.E. L’analyse que les relecteurs de Food and Chimical Toxicology auraient dû produire.

OGM : l’étude de Gilles-Eric Séralini « Peer review » par Alain de Weck « Peer review » ou « pire review » ?

L’analyse que les relecteurs de Food and Chimical Toxicology auraient dû produire

L’étude de Gilles-Eric Séralini sur les effets toxicologiques de l’OGM NK603 sur le rat a été publiée dans une revue à comité de lecture (« peer review »). Pourtant, la qualité du travail est critiquée à la quasi-unanimité des chercheurs qui se sont penchés dessus. Incompétence, négligence, complaisance ? {sciences²} Ogm-nouvelobs-190912 Plus de cent biologistes viennent de signer un texte réclamant un débat "raisonné" sur les OGM - en réalité sur les plantes génétiquement modifiées utilisées en agriculture - à la suite de la publication de l'étude de Gilles-Eric Séralini... et surtout de son écho médiatique.

{sciences²}

Cet appel, publié sur le site du Cnrs ce qui indique un regard favorable de la direction de l'organisme à cette démarche se trouve ici. Il survient alors que le Haut Conseil des Biotechnologies, pour répondre à une saisine du gouvernement, discute avec Gilles Eric Séralini des conditions de son audition. Stenographers, anyone? GMO rat study authors engineered embargo to prevent scrutiny « Embargo Watch. A study of the effect of genetically modified corn on rats that you may have read about earlier this week doesn’t seem to have said much about whether GMOs are safe.

Stenographers, anyone? GMO rat study authors engineered embargo to prevent scrutiny « Embargo Watch

But it sure said a lot about how the scientists who did the work used a crafty embargo to control their message. Marc Lavielle. "L'affaire NK603" y'a quelque chose qui cloche là-dedans !

Marc Lavielle

Mardi 18 septembre après-midi : coup de téléphone d’un journaliste d’un grand quotidien : « une nouvelle étude de 2 ans de G.E.Séralini montre des effets du maïs NK603. Le Nouvel Obs sort demain un dossier sur le sujet. France and European Commission Order Review of Controversial GM Study in Rats. A study released on Wednesday purporting to show that genetically modified (GM) corn can cause tumors and death in rats was panned by many scientists.

But that does not mean it won't have political impact—especially in France, where the study was carried out and where it has garnered massive media attention. Under Controlled: Why the New GMO Panic Is More Sensational Than Sense. Scicurious is a PhD in Physiology, and is currently a postdoc in biomedical research. Follow on Twitter @Scicurious and read her blogs at Scientific American and at Neurotic Physiology. Pour un débat raisonné sur les OGM. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Collectif Il y a quelques mois, un résultat susceptible d'ébranler les fondements de la physique moderne était annoncé : une particule aurait dépassé la vitesse de la lumière pourtant érigée comme une barrière théoriquement infranchissable. Cette annonce, formulée au conditionnel et avec d'infinies précautions, fut accompagnée de l'assurance que la communauté des physiciens se concerterait pour soumettre à la critique approfondie ce résultat potentiellement bouleversant.

Des rats obèses cancereux et des hommes. On a déjà beaucoup parlé des différentes lacunes dans la récente étude « montrant » que les rats nourris aux OGM développaient plus facilement des cancers (voir par exemple sur le c@fé le bacterioblog, mrr, BiopSci, et ailleurs de très bons billets de l’Agence Science Presse). Mais un aspect particulièrement frappant, qui se retrouve en réalité dans de nombreuses études de biologie, est la façon dont on étudie des animaux « dégradés » pour en tirer des conclusions générales sur les hommes. La souche de rat utilisée ici (Sprague-Dawley) est en effet particulièrement connue pour développer rapidement des cancers. Il semble que l’utilisation de cette souche soit relativement standard en toxicologie. J’imagine que l’idée sous-jacente est qu’en utilisant des souches naturellement cancereuse, on rend les animaux plus sensibles aux stimuli, ce qui permet de mettre en évidence plus facilement les effets cancérigènes de différentes substances.

Anti-GMO researchers used science publication to manipulate the press. Very little of the public gets their information directly from scientists or the publications they write. Instead, most of us rely on accounts in the media, which means reporters play a key role in highlighting and filtering science for the public. And—through embargoed material, press releases, and personal appeals—journals and institutions vie for press attention as a route to capturing the public's imagination. This system doesn't always work smoothly. Faudrait pas que le bon peuple puisse juger de la science concernant les #OGM directement (#openaccess, not) Cliquez sur l’image Je me méfie des révolutionnaires qui commencent par changer le nom de la police politique tout en augmentant ses prérogatives.

Je me méfie des scientifiques qui veulent combattre les idées reçues en cachant leurs expériences et les détails de leurs résultats. Il y a beaucoup à dire sur l’étude récente de rats nouris au maïs OGM, et d’ailleurs beaucoup est dit. Pour mes lecteurs qui ne verraient cette question que par une lunette idéologique (genre commentaires sur Passeur de sciences ou sur Biopsi), il y a une raison pour laquelle plein de scientifiques sont fachés avec cet article : c’est de la mauvaise science qui reçoit plein de pub (excellent commentaire sur bacterioblog). C’est un peu pareil que pour ENCODE, sauf que là vous n’aviez pas fait attention, et que ENCODE c’est 1000 fois mieux fait. Un point abordé chez Biopsi, et sur lequel je voudrais revenir, c’est la publication fermée de cet article.

L’étude a été faite en secret. Control Freaks » Blog Archive » Why I think the Seralini GM feeding trial is bogus. If you’re following the news about the French GM maize feeding trial, you’ve probably heard: (A) we need to pull GMO crops off the market immediately; or (B) that the study is flawed and is basically meaningless. Pour quelques rats de plus. Pour faire suite à mon dernier billet sur l’étude de G. From Darwinius to GMOs: Journalists Should Not Let Themselves Be Played. I don’t like starting the weekend in a state of infuriation, but here we are. Les OGM sont bons pour la santé. … à condition d’en manger assez! Et le plus étonnant, c’est que c’est la conclusion d’une étude récente de Gilles-Eric Séralini et de ses collaborateurs, dont les médias généralistes ont conclu -avec peu de nuance et un soupçon de chauvinisme– à la nocivité des OGM: Avec un peu de chance, vous avez déjà lu des comptes rendus de cette étude et êtes familiers avec son protocole, ce qui m’économisera de l’écriture.

Venons-en au fait, et plus précisément aux résultats de l’étude qui me permettent d’écrire que les OGM prolongent la vie des rats: L’axe horizontal représente le temps écoulé, en jours; l’axe vertical indique le nombre de rats décédés (un nombre qui par construction est compris entre 0 et 10 et ne peut que croître). La courbe en pointillés correspond au groupe témoin, c’est-à-dire aux rats nourris avec le maïs normal, non OGM. Alors, les OGM prolongent-ils la vie des mâles, à condition d’en manger suffisamment? Bref, du buzz et toujours du buzz…. Proof Perfect That The Seralini Paper On GM Corn And Cancer In Rats Is Rubbish. {sciences²} Ogm-nouvelobs-190912 Un désastre pour le débat public, sa qualité, sa capacité à générer de la décision politique et démocratique. C’est, pour l’instant, le résultat majeur de l’opération de communication organisée par l’équipe du biologiste Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen.

Une opération relative à son expérience d’ingestion de maïs résistant à l’herbicide Round Up de Monsanto par des rats, publiée dans la revue Food and Chemical Toxicology. C’est, pour l’instant, son seul résultat disponible. Tous les commentaires conclusifs sur l’expérience elle-même et les leçons à en tirer pour la protection des populations contre un risque sanitaire sont nuls et non avenus. Le maïs, les rats et l'urgence de l'expertise. Pour l'opinion, la cause est probablement entendue. Rats and GM. With others, I made some comments for the press about the recent paper (abstract, figures and tables freely available here) on cancer in rats fed GM maize and Monsanto's Roundup pesticide. [ Full paper should also be available here]. Whatever the truth about GMOs, this is not a great contribution to the debate.

The paper is not well written, to say the least, with phrases such as “In females, all treated groups died 2–3 times more than controls, and more rapidly” in the abstract. Faut-il vraiment avoir peur des OGM ? Biologie Décryptage » Les OGM sont nocifs? Quelques raisons d’être sceptiques. Quelques semaines après les révélations des résultats du projet ENCODE, une nouvelle scientifique vient de nouveau faire les gros titres de la presse francophone et internationale.

En effet, cette semaine, Le Nouvel Observateur a révélé, à force de gros titres, les résultats d’une (oui une seule) étude scientifique mettant en cause l’effet de la consommation d’OGM sur la santé (voir image de droite). Le résultat ne s’est pas fait attendre et l’information était reprise par les médias de tout horizons. NK603, l'information écologiquement modifiée. Ce mercredi, le Nouvel Observateur nous a gratifié d'un dossier sur les OGMs selon lesquels ce seraient des poisons, basé sur la publication d'un papier de G.E. Séralini, scientifique favori du CRIIGEN et déjà connu pour ses papiers prétendant démontrer la nocivité de divers OGMs et celle du Round Up. OGM : "Le protocole d'étude de M. Séralini présente des lacunes rédhibitoires" Retranscription des tweets de @AlbertineP au sujet de l'article Les OGM dangereu. In which I blow a gasket and get very uppity about this GM-food study which appears to have everyone going nuts at the moment - michaelgrayer's posterous.

L'étude anti-OGM ou le syndrome de la recherche unique. Critical Appraisal of Seralini et. al.