Habitat autogéré ou coopératif

Facebook Twitter
www.toitsdechoix.com/images/doc/110900_ARPE_BN_dossierHP.pdf
Un tournant pour l’habitat participatif ! Un tournant pour l’habitat participatif ! Qu’il soit en promotion privée, en habitat social ou coopératif, qu’il prenne la forme de coopératives d’habitants, d’habitat groupé ou encore d’autopromotion, l’habitat participatif interroge notre vision traditionnelle de faire la ville en replaçant l’habitant comme acteur à part entière de son cadre de vie. Alors que certain de nos voisins européens ont intégré depuis longtemps l’expertise d’usage au processus d’aménagement, en France ces expériences sont plus marginales. Récemment, certaines collectivités ont toutefois soutenu de tels projets, comme Strasbourg, Montreuil ou Grenoble. L’absence de cadre législatif freine ces initiatives porteuses d’innovations sociales, de valeurs anti-spéculatives, de mutualisation d’espace. Son manque de reconnaissance grève le potentiel d’une autre gouvernance du logement ouverte sur la ville et ses habitants.
Pour un habitat groupé et solidaire, rue Max Jacob à Rennes
Invit/ 1ère rencontre Montreuilloise de l’Habitat Participatif | La Fabrique Samedi 1er décembre de 14h à 19h à Couleur d’orange (9, rue Barbès – 93100 Montreuil)-Métro Robespierre La question de l’habitat participatif a souvent éveillé intérêt et curiosité chez un certain nombre d’artisans de la Fabrique. La Conseil de Fabrique a donc travaillé en lien avec la ville de Montreuil et des acteurs du sujet pour organiser un temps d’échange sur ce thème. Ce moment permettra de découvrir les expériences Montreuilloises réalisées et à venir, de revenir sur les enjeux de l’habitat participatif et de comprendre les processus qui permettent la réalisation de ce type d’opérations. « Mobiliser les acteurs du territoire pour concevoir l’habitat autrement, une ville plus solidaire. » Invit/ 1ère rencontre Montreuilloise de l’Habitat Participatif | La Fabrique

Le financement participatif peut-il bâtir des villes

Le financement participatif peut-il bâtir des villes Le financement participatif (crowfunding ou "financement par la foule") est un marché en pleine expansion, expliquait le rapport de Crowdsourcing.org. Les 452 plateformes de financement participatif dénombrées dans le monde en avril 2012 ont récolté 1,1 milliard de dollars de fonds en 2011 pour les projets qu'elles accueillaient - dont plus de la moitié pour des projets hébergés par des plateformes européennes. Comme quoi, le modèle du financement participatif n'est pas un phénomène uniquement lié aux modes de financement anglo-saxons, que l'on dit traditionnellement plus sensibles au mécénat et à la prise de risque que l'Europe. Peut-être parce qu'en fait ce financement participatif fonctionne plutôt de plus en plus comme un système de prévente que comme un système de prise de risque ? Image : Répartition des 450 plateformes de crowfunding dans le monde selon le rapport de Crowdsourcing. Kickstarter en ses limites
De l’utopie à la réalité. Les coopératives d’habitants au service du logement abordable | la revue études foncières Télécharger l’article au format pdf Que peut-on attendre des coopératives d’habitants ? L’auteur n’en attend pas une révolution des modes de production de l’habitat. De l’utopie à la réalité. Les coopératives d’habitants au service du logement abordable | la revue études foncières
Dossier : Effervescences de l’habitat alternatif 19 novembre 2010. L’amphithéâtre du parlement de l’Europe est noir de monde, plus de 300 personnes se sont pressées pour assister à l’ouverture des premières Rencontres nationales de l’habitat participatif. La nébuleuse de l’habitat participatif La nébuleuse de l’habitat participatif
co-habitat

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. Habitat coopératif

Habitat coopératif

Habitat groupé : le choix de treize familles de Louvigny
Coopérative d’habitation Le Chatelois | Architecture, firme de Québec, Côté Chabot Morel Architectes, CCM Coopérative d’habitation Le Chatelois | Architecture, firme de Québec, Côté Chabot Morel Architectes, CCM Les travaux de construction de la Coopérative d’habitation Le Chatelois progressent rapidement grâce à l’utilisation de murs porteurs préfabriqués en bois pour la structure. Ce projet situé sur le boulevard de l’Ormière comptera 52 logements pour personnes autonomes et en légère perte d’autonomie. Le concept du projet renouvelle l’image du logement social et favorise son insertion dans son environnement. Les travaux devraient être complétés en mars 2011.
Habitat groupé. Un projet au Manio Habitat groupé. Un projet au Manio Depuis plus d'un an, ils se réunissent une fois par mois pour échafauder ensemble les plans de leur futur immeuble au Manio. Auparavant, les futurs associés ne se connaissaient pas, ne se côtoyaient pas. Les dix Lorientais qui portent le premier projet local d'habitat groupé ne sont ni une bande de copains, ni de doux rêveurs.
HABICOOP - Habitat coopératif Accueil La loi ALUR du 24 mars 2014 permet la reconnaissance du statut de coopérative d’habitants. Retrouvez le texte de la loi ALUR Plus d’informations sur le processus de construction et de vote de la loi La coopérative d’habitants c’est plus que du logement : HABICOOP - Habitat coopératif
L'habitat coopératif : mode d'emploi d'une utopie urbaine 



L'habitat coopératif : mode d'emploi d'une utopie urbaine 



Comment vivre collectivement en ayant son chez soi ? Être locataire et propriétaire ? En accord avec la nature et la ville ? La coopérative d’habitants tente de répondre à tous ces paradoxes. Mais en l’absence de loi spécifique, son montage relève du parcours du combattant. A Villeurbanne, la toute première coopérative française va voir le jour.
La Maison du Val, un habitat autogéré Alain His © Olivier Ratouis Dossier : Effervescences de l’habitat alternatif La Maison du Val a ouvert à Meudon en 1980, portée par les principes de l’habitat autogéré. Dix familles se sont rassemblées ici, représentant au départ 18 adultes et 27 enfants. L’espace conçu prend la forme d’un immeuble en U faisant de trois à six étages. À côté des logements de chacun, en partie communicants et tous différents, et d’un jardin intérieur à ce petit îlot, le groupe retient l’idée de donner une place essentielle aux espaces communs, lesquels forment un ensemble de plus de 250 m².