background preloader

Les outils collaboratifs

Les outils collaboratifs
Récemment, de nombreux EPN de la région wallonne se sont rejoint dans Google document pour un partage des différents supports qu’ils utilisent dans le cadre des formations données. Belle initiative que voilà qui nous rend tous, animateurs, plus riches de connaissances et nous permettent des approches différentes en matière pédagogique. Après une remarque de l’un de mes collègues animateur sur ce bel outil qu’est Google document et se demandant s’il en existait d’autres, je me suis dit qu’il serait intéressant de tenter de répertorier ce qui existe en matière de travail collaboratif d’autant plus que j’avais déjà travaillé sur le sujet afin de trouver une solution Intranet pour éviter les doublons en réseau qui font surcharge mais aussi pour gagner du temps. Le travail collaboratif est un outil de plus en plus croissant. Accéder à ses données n’importe où et pouvoir travailler à plusieurs sur un même document devient de plus en plus courant. Taskii a une version payante et une gratuite.

16 outils collaboratifs Open Source - JDN Développeurs Les principes du travail collaboratif ? La création ou l'évolution collective de documents, de projets. Tous les membres doivent pouvoir accéder aux éléments, au moins en lecture, de manière successive ou concurrente. L'information peut être partagée selon une hiérarchie établie, ou librement pour tous les membres du groupe. L'avantage premier : mettre en commun les informations dont disposent les divers membres, et centraliser ainsi toutes ce qui est relatif à une idée. De nombreuses applications déclinent le concept : les outils collaboratifs, ou groupware, peuvent comprendre la gestion des e-mails, des systèmes de téléphonie ou de vidéoconférence, des calendriers partagés voire des intra/extranets complets. Depuis 2003, cette définition s'est modifiée pour ne plus parler d'espace de travail partagé, mais de communautés de pratiques reliées.

Vous avez dit outils coopératifs et collaboratifs ? Quelle est l’origine d’Outils Réseaux ? Il y a 10 ans que le projet Outils Réseaux a démarré. Il est né du besoin de certaines structures d’éducation à l’environnement d’améliorer leur travail en commun. A cette époque on cherchait « LA » solution miracle pour mieux communiquer entre nous. Ca a aussi coïncidé avec ma rencontre avec David Delon. C’était également les débuts de wikipédia et du web participatif 2.0 Nous avons réfléchit aux outils qui correspondraient le mieux aux publics avec lesquels nous travaillions à savoir des personnes âgées, des pédagogues et des enfants ; autrement dit des personnes pour lesquelles il s’agissait d’un premier contact avec l’outil informatique. Donc au départ, il y a quelques structures qui ont commencé à échanger autour de ces problèmes : les écologistes de Lozières, Téla Botanica, École et nature (réseaux de structures d’éducation à l’environnement), l’APIEU (éducation à l’environnement urbain). Au début, le projet a été hébergé par Téla Botanica.

Outils Web 2.0 | LE RÉSEAU QUÉBÉCOIS EN INNOVATION SOCIALE Boite à outils collaboratifs Innoventeurs du Webzterritoriale Boite à outils pour faciliter la collaboration à distance Research Impact Les outils de communication électronique peuvent-ils améliorer le partage des informations? Centre d'excellence provincial en santé mentale des enfants et des adolescents Répertoire d'outils collaboratifs Centre de Ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie Outils et conseils pour une veille efficace Le blog d'homo-Numéricus WIKIS, BLOGUES ET WEB 2.0 Opportunités et impacts pour la formation à distance Réseau d'enseignement francophone à distance du Canada (REFAD) Boite à outils collaboratifs Pour commenter cet outil © Innoventeurs du Webzterritoriale Boite à outils pour faciliter la collaboration à distance Pour commenter cet outil Différents outils pour faciliter la collaboration avec l'aide du web 2.0. © Research Impact Les outils de communication électronique peuvent-ils améliorer le partage des informations? Ce document vise trois objectifs.

DemocratieParticipative:AccueiL Ces fiches et le document introductif sont destinées à apporter des outils à ceux qui organisent des réunions pour qu'elles soient les plus participatives et démocratiques possibles, tout en y ajoutant rigueur et efficacité. Cet ouvrage a été élaboré à partir de l'expérience de différents acteurs du réseau Ecole et nature et des réseaux territoriaux d'éducation à l'environnement. Il s'adresse en priorité à des professionnels de l'animation, mais peut être aussi utilisé par tout autre organisateur de réunion. La démocratie participative est un système de gouvernance responsabilisante qui permet de concilier le respect des points de vue de toutes les personnes concernées par un sujet, tout en s'organisant pour obtenir un bon niveau d'efficacité immédiate. La mise en pratique des méthodes décrites dans ces fiches devrait permettre aux organisateurs de réunions d'atteindre leurs objectifs, en particulier celui d'organiser de manière démocratique un processus décisionnel.

Les catégories d'outils collaboratifs Il y a plus de deux siècles, Adam Smith soulignait le rôle du travail collaboratif dans un fameux texte sur la "fabrique d'épingles" : dix ouvriers travaillant chacun de leur côté ne parviennent pas à produire plus de 20 épingles par jour et par ouvrier. S'ils se spécialisent chacun dans une étape de la fabrication, les cadences montent à 4 800 épingles par ouvrier et par jour. Problématique antédiluvienne C'est là le principe même de la division du travail, "une problématique vieille comme le monde, et d'où découle en ligne directe la nécessité d'organiser les interactions entre les employés, de les faire collaborer et coopérer", confirme Serge Levan, consultant en management et en technologies du travail collaboratif chez Main Consultants. Toutes les entreprises de plus d'une personne font nécessairement du collaboratif, même si elles n'en ont pas toujours conscience. La révolution informatique ? > Les outils de communication de base.

Twittoo - Annuaire des sites pour Twitter L'apprentissage collaboratif : coopérer pour apprendre, apprendre à coopérer - Centre INFFO Accueil> Erreur 404 Erreur 404 : la page demandée n'est pas disponible La page que vous avez demandé n'existe plus ... Nous pouvons vous proposer de : Vous êtes Publicité Régie publicitaire Droits de reproduction et de diffusion réservés © Centre Inffo 2017 Usage strictement personnel. Close ✛ Preference for all services ✓ Allow ✗ Deny By allowing these third party services, you accept theirs cookies and the use of tracking technologies necessary for their proper functioning. ✛ APIs APIs are used to load scripts: geolocation, search engines, translations, ... Google Maps This service does not use cookie. Google Tag Manager This service can install 22 cookies. ✛ Advertising network Ad networks can generate revenue by selling advertising space on the site. ✛ Audience measurement The audience measurement services used to generate useful statistics attendance to improve the site. Google Analytics (universal) This service can install 7 cookies. ✛ Comments ✛ Social networks ✛ Support ✛ Videos

'Outils collaboratifs' in TUICE_Université_Secondaire Les révisions annuelles pour la gestion participative par le Dr. Phil Bartle traduit par Evelyn Hernandis révisé par Silke Reichrath À Gert Lüdeking Brochure d’entraînement Créant un milieu favourable pour la participation du personnel Introduction : Les révisions annuelles signifient les choses différentes, selon le contexte. La principale fonction de la gestion est le processus de prendre des décisions. La révision annuelle consiste en partie de l’évaluation et en partie de planification – (1) vous évaluez l’exécution de l’an dernier et (2) vous planifiez l’exécution pour l’an prochain. Le processus de prendre des décisions : La gestion participative aspire à obtenir la participation du personnel dans le processus de prendre des décisions. La gestion participative ne signifie pas que le personnel prend la décision pour l’organisation mais elle signifie que le processus inclut la sagesse, l’expérience, les observations et la créativité du personnel. Planification et gestion : Se concentrer sur la révision : Créez un milieu favourable :

Les 4 meilleurs nuages pour les enseignants et les élèves Actuellement, l’utilisation de l’informatique dans le nuage ou le cloud cumputing est une pratique de plus en plus utilisée en enseignement. Il s’agit d’utiliser un serveur distant pour y entreposer des documents. Ce service à l’avantage d’être disponible par l’intermédiaire de l’Internet et sur tous les types d’appareils. Un avantage majeur pour les écoles est de ne plus avoir à fournir aux élèves et aux enseignants un espace local sur le serveur de l’établissement. Voici, selon moi, les 4 meilleures solutions gratuites dans le nuage. 1) Dropbox Dropbox a été lancé en 2008 par Drew Houston et il est de loin le service le plus connu. Il offre un espace gratuit de 2 Go et il est possible de l’augmenter jusqu’à 16 Go en invitant des amis et en connectant d’autres services. 2) Google Drive En 2006, Google a lancé Google Documents qui permet aux utilisateurs de créer des documents en ligne et d’y travailler de façon collaborative. 3) Box 4) OneDrive Source de la photo: Nuage sous licence CC

Production communautaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production communautaire, ou « production participative », est une méthode de production de contenu par un très grand nombre de personnes[1]. La mise en commun des apports individuels est facilitée par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet. L’internaute contributeur peut en échange trouver une contrepartie ou un service ou d’une forme particulière d'investissement, le projet fonctionnant alors comme le ferait une coopérative ou une société de coproduction, qui reverse une participation aux bénéfices futurs. Le financement de la production communautaire peut être assuré par un financement collaboratif. Le principe de la production communautaire[modifier | modifier le code] Une production communautaire fait appel aux internautes pour trouver les fonds nécessaires à l’aboutissement d'un projet de création. L'appel peut être largement ouvert, ou réduit à un cercle de réseaux de contact et d'amis.

L'utilisation pédagogique des outils web 2.0 L'utilisation pédagogique des outils web 2.0 Cartes heuristiques(cartes mentales) Attention il faut s'inscrire pouvoir retrouver ses cartes! Ajouter des boutons dans firefox Comment valider l'information Culture de l'information et disciplines 2012 Des exemples pédagogiques Faire des hommes libres - Boimondau et les communautés de travail à Valence « L’autogestion c’est pas de la tarte ! » est une formule de Marcel Mermoz. Il fut l’un des piliers de l’aventure de Boimondau qui montre qu’à toute époque, même les plus difficiles, l’envie d’autogestion peut animer les travailleurs. Les plus âgés d’entre nous se souviennent que dès la première élection présidentielle au suffrage universel en 1965 les candidats « marginaux » ont été présents. Cette année-là, ce fut Marcel Barbu. Pas du tout aguerri au nouveau média télévisuel, terne, il n’a guère marqué les esprits. En pleine guerre Le hasard, et non la prémonition, fait qu’on croise Lip au tout début de l’aventure. Mais c’est en 1941 qu’il crée à Valence une nouvelle entreprise « Société Marcel Barbu : BOItiers de MONtre du DAUphiné » qui se fera connaître sous l’acronyme Boimondau. Résistance et réflexion Le refus du STO (service travail obligatoire) fera entrer Marcel Barbu et ses salariés dans la Résistance. La difficulté de durer Un livre vivant et plein de questions

Related: