background preloader

Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes

Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes
Au niveau de l’information, le ministère de l’intérieur a trois comptes twitter qu’il convient de suivre pour éviter tout développement d’une rumeur @prefpolice , @Place_Beauvau et @PNationale Pour le premier degré, la vidéo Vinz et Lou « La vérité ne sort pas toujours de la bouche d’internet » permet, sans traiter directement de la rumeur, de lancer le débat avec les élèves sur la manière dont ils vérifient les faits et croisent les informations. Le site des Décodeurs du Monde revient sur le principe de vérification des faits que mettent en place les journalistes et que peuvent également faire les élèves dans leur propre pratique. Libération publie un article « Toutes les intox qui circulent sur les attentats… et nos conseils pour s’en prémunir » qui donne des exemples de déformations diverses et des conseils pour les repérer. Scénario pédagogique Edu’base pour le collège afin de questionner les modes de partage de l’information par les élèves. (voir notre article à propose d’Edu’base)

http://www.ludovia.com/2015/11/deconstruire-lpirationnistes/

Related:  Conspirationnisme et complotisme (EMI)Hoax, théories du complot, rumeurs...Face Au Complotisme / DésinformationSensibiliser les élèves aux théories du complotthéories du complot

Journée d'étude "Réagir face aux théories du complot" Édito Selon un sondage(1), plusieurs millions de citoyens américains penseraient que leur Gouvernement est composé de reptiliens. Le chiffre pourrait faire sourire, s'il ne dévoilait la puissance et le pouvoir des théories du complot dans le monde d'aujourd'hui. Si une théorie aussi absurde rencontre une telle adhésion, des théories en apparence plus crédibles rencontrent un succès beaucoup plus conséquent, et beaucoup plus dangereux.

Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ». Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Avec un scoop : « Les preuves sont accablantes : les profs sont en réalité des vampires ! »

Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Jean-Noël Kapferer, dans son étude sur les rumeurs, sans faire directement référence au concept de biais de confirmation, en donne quelques exemples. C’est ainsi le désir de croire une rumeur (p. 102-105). Le biais de confirmation est également associé au concept de « théorie du complot ».

Comment basculer dans le complotisme en trois clics ? "Spicee", média d'information en ligne, publie en partenariat avec Europe 1 "Conspi Hunter", une série de documentaires visant à mettre en lumière et démonter les mécaniques à l'œuvre dans les "théories du complot". Dans le quatrième numéro (la vidéo ci-dessus, en illustration de l'article), les réalisateurs montrent comment tomber sur une vidéo complotiste en trois clics. En prenant notamment un exemple : en quelques clics, deux lycéennes sont passées d'une recherche sur Google sur le Nutella à des prétendus "documentaires" sur les juifs. Selon le CPDSI, le Centre de prévention des dérives sectaires liées à l'Islam, l'une d'elle a été rattrapée quelques temps plus tard à la frontière syrienne, tentant de rejoindre Daech.

« Tous menteurs » : comment faire face au conspirationnisme ? - La Croix Les attentats de 2015 ont conduit à une prise de conscience collective de la propagation des « théories du complot » sur la Toile. Alors que les jeunes y sont particulièrement vulnérables, enseignants, pouvoirs publics et journalistes cherchent des parades. «Lorsqu’un de mes élèves m’a dit que “les Juifs étaient déjà au courant pour le 11 Septembre”, c’est comme s’il avait ouvert la boîte de Pandore. » Sophie Mazet, professeur d’anglais en Seine-Saint-Denis, n’a pas attendu les tragiques événements de l’année 2015 pour prendre conscience de l’emprise exercée par les théories du complot – la lecture alternative et biaisée d’un événement –, sur ses jeunes élèves.

Au sommet de l’Etat, on a décidé de tourner en ridicule les théories «conspirationnistes». Le gouvernement a lancé une nouvelle opération humoristique à destination des jeunes diffusée sur les réseaux sociaux. Elle est loin de faire l’unanimité. Décidément, en ce moment, le «complotisme» a les faveurs de la presse et de l’Etat. Alors que les émissions se multiplient sur le sujet depuis des semaines, le gouvernement a décidé de s’attaquer au phénomène. Ciblant en premier lieu les jeunes, sa nouvelle campagne a débuté jeudi avec une courte vidéo d’environ 3 minutes visible notamment sur le site dédié www.ontemanipule.fr. Journée d'étude "Réagir face aux t.du complot" 6/02/16 Apprendre à vérifier l’information L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le projet de programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. »

Guide de survie numérique : comment détecter et éviter de propager des rumeurs ? Comment ne pas se laisser piéger par une intox sur le web ? RSLN vous propose trois étapes indispensables pour éviter de participer à la propagation d’une rumeur. Les tragiques événements de novembre l’ont montré une fois de plus : il en faut peu pour que les rumeurs, même les plus insensées, se propagent en temps réel sur le web. Si ce n’est la question de la temporalité, la diffusion d’une rumeur n’a rien de bien nouveau en soi. Pour autant, ni les Etats, ni les médias, ni bien sûr des millions d’internautes n’échappent au phénomène. Face à cela, des bonnes pratiques existent.

Cours public : la théorie du complot par Sylvain Delouvée Théorie du complot, rumeurs, suspicions, secrets, autant d’éléments faisant partie du fonctionnement de la pensée sociale. Ce cours public donné par Sylvain Delouvée, maître de conférences en psychologie à l’Université Rennes 2, permet de se plonger dans ce phénomène. Ce cours est lauréat du prix spécial du jury du Festival du Film Universitaire Pédagogique 2012 (FFUP). Il est environné par un accompagnement pédagogique pour les étudiants en licence 3 de psychologie du Service Universitaire d'Enseignement à Distance (SUED) de l'université Rennes 2.

Related: