background preloader

Les jeunes «plus exposés et plus sensibles» à la théorie du complot

Les jeunes «plus exposés et plus sensibles» à la théorie du complot
Recevez nos newsletters : Gérald Bronner, auteur de «La démocratie des crédules», explique la prolifération de thèses complotistes autour des attentats de Charlie Hebdo, et la raison pour laquelle certains jeunes y sont particulièrement sensibles. Quelques heures seulement après les attentats ayant eu lieu à Paris la semaine dernière, plusieurs théories conspirationnistes se répandaient déjà sur internet. Le sociologue Gérald Bronner, spécialiste de la distinction entre croyances et savoirs et auteur de La démocratie des crédules (PUF, 2013), explique au Figaro comment se créent ces théories et pourquoi elles sont suceptibles de séduire les jeunes. Le FIGARO - Quelle est votre analyse des théories du complot concernant les attentats de Charlie Hebdo? Gérald BRONNER - Ce qui se passe autour des attentats au point de vue des rumeurs est très illustratif des mécanismes de rumeur qui se construisent autour d’évènnements qui frappent les esprits. » Trouvez la formation qui révélera vos talents

Rudy Reichstadt: «Les jeunes sont les plus vulnérables» Fondateur du site internet Conspiracy Watch, qui se veut un «observatoire du conspirationnisme», Rudy Reichstadt décrypte les théories du complot. Qu’est-ce qui distingue un complotiste d’un simple sceptique ? Le sceptique, au sens noble du terme, examine les données d’un problème avec méthode et en essayant de s’affranchir de toute idée préconçue. Son instruction se fait à charge et à décharge. Le conspirationniste s’en distingue par le peu de cas qu’il fait des éléments susceptibles de contrarier sa thèse. Existe-t-il différents types de complotistes ? Il y en a au moins trois. Quel public est le plus susceptible d’être touché ? Les jeunes sont sans doute les plus vulnérables car ils ne disposent pas toujours des outils intellectuels leur permettant de résister à ces thèses. Le registre s’est-il renouvelé ces dernières années ? Pas vraiment. Le complotisme est-il dangereux ? Les mythes complotistes renvoient à des discours de haine. Recueilli par Diana SALICETI

La moitié des Français croient aux théories du complot Ces thèses séduisent avant tout les électeurs des extrêmes politiques, selon une étude d'ampleur révélée par "Le Monde". LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jonathan Parienté Pour la moitié des Français, "ce n'est pas le gouvernement qui gouverne" car "on ne sait pas en réalité qui tire les ficelles". Vieilles histoires que celles des théories des complots en tout genre qui fleurissent, puis vont et viennent au gré et de l'actualité et des moyens de communication. Pour la première fois, une étude d'ampleur, dont Le Monde a la primeur, a été réalisée en France pour savoir qui sont les adeptes des théories conspirationnistes et quels groupes sont soupçonnés de manoeuvrer en coulisse pour dominer un secteur, voire le monde entier. Cette enquête a été menée en marge de la traditionnelle enquête postélectorale du Centre de science politique de Science Po, le Cevipof. Les résultats varient à peine selon l'âge, le sexe ou le lieu de vie des sondés.

Critique des sciences et théories du complot La science n'est pas en crise de façon « interne », comme elle a pu l'être dans le passé. En revanche, la confiance qu'on accordait généralement à celle ci et à ses représentants semble durablement compromise ! Depuis la fin du XIX° siècle, la science a souvent été utilisée pour justifier un certain ordre des choses. Elle a été instrumentalisée à des fins de propagande (« nos scientifiques, notre progrès technique, nos bas nylon »), justifiant des choix techniques et politiques et servi de religion à des sociétés qui s'en prétendaient libérées . Faust : quand le scientifique passe un pacte avec le diable La crise de confiance qui affecte la science est d'abord attestée par la perte de crédit qui affecte l'image des scientifiques. C'est l'époque ou un des scientifiques les plus éminent de la chimie allemande, Fritz Haber, fut accusé d'avoir mis ses connaissances au service du mal en mettant au point l'utilisation du gaz de Chlore comme arme de guerre. Mesure de radioactivité

« Pourquoi le mythe de la conspiration connaît-il une si grande faveur ? » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jacob Rogozinski (Professeur de philosphie à la faculté de Strasbourg) Les dernières élections municipales ont confirmé l'implantation toujours plus forte du Front national. Comme l'on sait, ce parti a entrepris de se « dédiaboliser » ou, plus exactement, de se normaliser en abandonnant sa référence aux thèmes traditionnels de l'extrême droite, et cette stratégie a certainement contribué à ses récents succès. Il est sans doute trop tôt pour savoir s'il s'agit simplement d'une réforme superficielle ou bien d'une mutation qui pourrait le transformer en profondeur, comme celle qui, en Italie, avait fait du mouvement néofasciste Alleanza Nazionale un parti de gouvernement inséré dans le jeu démocratique. Mais certains effets de cette dé-fascisation du FN se font déjà sentir de manière inattendue : elle tend en effet à laisser vide un espace politique à la droite de la droite, ce qui favorise l'émergence d'une nouvelle mouvance extrémiste.

Charlie Hebdo : les théories du complot sont «une réécriture des événements en temps réel» Rudy Reichstadt étudie depuis des années les conspirationnistes de tous poils qui sévissent sur le web. Son travail est compilé sur son site, . Sur les attentats à Charlie Hebdo, il ne constate pas (encore) un phénomène massif, mais que les théories du complot se sont développées à une vitesse déconcertante. Entretien. Le Soir : Quels sont les principaux ressorts des théories du complot qui font suite à l'attentat à Charlie Hebdo ? Est-ce que c'est massif ? Rudy Reichstadt : « Je n'ai pas l'impression que ce soit massif pour le moment. C'est étonnant tant de rapidité ! Rudy Reichstadt : « C’est assez fascinant. A qui profitent ces théories ? Rudy Reichstadt : « D’un côté, vous avez des prescripteurs, des « entrepreneurs de complot », comme Thierry Meyssan, qui font du conspirationnisme un véritable gagne-pain.

Sur les théories du complot | David Berliner Le succès actuel des théories du complot, en cette période de crise économique et de repli nationaliste, est un phénomène inquiétant à observer avec l'oeil du sociologue ou de l'historien, un spectacle navrant pour l'humaniste. Au cœur du système de pensée conspirationniste se trouve le "juif", désormais peu habilement dissimulé sous la figure du "sioniste", un manipulateur prêt à tout pour dominer le monde (mais il y a aussi le franc-maçon, l'homosexuel, etc...). Refusant de prendre en compte la complexité des situations historiques et sociales, lesdites théories se caractérisent par d'étranges causalités. Absolument rien, aucune preuve sociologique digne de ce nom, ne permettra de les étayer, si ce n'est par la force de la conviction de ceux qui croient au complot. Lire aussi: • La quenelle ou le désir homosexuel? • Au musée des horreurs: YouTube • L'oligarchie antisémite Il y a quelque chose d'éminemment religieux dans le fonctionnement de ces croyances magiques. Close Années 1990

Théories du complot ou la désacralisation de la presse d'information | Ahmed Meguini Face au succès toujours croissant des théories du complot, le gouvernement annonce vouloir donner davantage de moyens à l'Éducation Nationale afin de former les élèves aux médias. Une initiative de bon sens à laquelle les grands médias d'information devraient être associés. Un partenariat qui permettrait non seulement d'avoir une information précise et de qualité sur l'analyse des différents médias et leurs contenus. Ces rencontres pourraient être également l'occasion pour le secteur de la presse d'une remise en perspective de ses métiers. Junk-food médiatique En tant que lecteur, nous aimons avoir peur. Paresse intellectuelle On observe ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins et on s'adapte aux nouvelles demandes, aux nouveaux usages. Tyrannie du clic La tyrannie du clic plonge la presse web dans une crise morale en plus de la crise économique qu'elle subit depuis des années. Découvrez d'autres articles santé, alimentation, tendances et sexualité dans notre rubrique C'est la vie

Dounia Bouzar : « La théorie du complot est la plaque tournante de l’embrigadement des jeunes » Entretien - Dérives sectaires 08/12/2014par Martine Kis © V. Vincenzo Via les réseaux sociaux, le discours jihadiste touche des jeunes de tous milieux sociaux et culturels. Les adultes restent souvent désemparés et ne font pas toujours bien la part entre conversion religieuse et embrigadement sectaire. Cet article fait partie du dossier: Prévenir et réprimer les dérives sectaires : la boîte à outils du maire voir le sommaire Courrierdesmaires.fr. Dounia Bouzar(1). Au niveau national, les jeunes concernés sont à part égale des filles et des garçons ; 50% d’entre eux n’avaient aucun lien avec l’Islam. Comment les recruteurs procèdent-ils ? D. Par exemple, ils s’emparent du cas des mères voilées interdites d’accompagnement scolaire pour démontrer qu’il y a un complot contre les musulmans. S’il n’y a pas de discours religieux, sur quels thèmes s’appuie cet embrigadement ? D. Dans une 2e étape, les recruteurs utilisent les techniques des dérives sectaires. D. D. D. D. D. D.

Les rouages de la machine complotiste Mercredi 7 janvier 2015, en début d’après-midi. Les frères Kouachi, douze morts au compteur, commencent leur cavale. Pour beaucoup, l’heure est encore à la stupéfaction. Pour d’autres, il est déjà temps de livrer un avis tranché sur l’actualité. «Attentat de l’Indre, 11 Septembre, Mohamed Merah, Charlie Hebdo… Que de complots et de manigances contre l’islam. Attention aux médias !» Le phénomène complotiste n’a rien de nouveau (lire ci-contre). «Enfumage». Des thèses qui trouvent évidemment un écho dans les salles de classe. Les principaux centres de productions de ces théories se trouvent bien en ligne, où certains sites y sont presque exclusivement dédiés. «La complosphère existe depuis l’apparition du Web, et même avant, explique Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, société spécialisée dans l’analyse du Web social. «Prédisposition». Dominique Albertini

Conspirationnisme & théorie du complot : les entretiens du SIG font le point Les attentats de janvier 2015 à Paris ont de nouveau mis en exergue la vitalité des théories du complot et du conspirationnisme. A peine les crimes étaient-ils commis que déjà circulaient sur la Toile, des versions mettant en doute les communiqués officiels et la couverture des médias. Le 12 février dernier, le SIG (Service d’Information du Gouvernement) a rassemblé trois experts du sujet pour brosser un tour d’horizon des mécaniques à l’œuvre et des enjeux à relever face au complotisme. Conspirationnisme et théorie du complot ont de tout temps percolé dans les débats sociétaux. Quels ressorts ? A la tête de son observatoire du conspirationnisme, Rudy Reichstadt dispose d’un incomparable point de vue pour comprendre les ressorts qui animent ce courant de pensée. Une fois le complot suspecté par ces courants, ces derniers fonctionnent en cercle fermé, en se citant et se validant mutuellement pour mieux asseoir leurs thèses. Quels bénéfices psycho-sociaux ? A quoi ressemble un complotiste ?

Related: