background preloader

Les jeunes «plus exposés et plus sensibles» à la théorie du complot

Les jeunes «plus exposés et plus sensibles» à la théorie du complot
Recevez nos newsletters : Gérald Bronner, auteur de «La démocratie des crédules», explique la prolifération de thèses complotistes autour des attentats de Charlie Hebdo, et la raison pour laquelle certains jeunes y sont particulièrement sensibles. Quelques heures seulement après les attentats ayant eu lieu à Paris la semaine dernière, plusieurs théories conspirationnistes se répandaient déjà sur internet. Le sociologue Gérald Bronner, spécialiste de la distinction entre croyances et savoirs et auteur de La démocratie des crédules (PUF, 2013), explique au Figaro comment se créent ces théories et pourquoi elles sont suceptibles de séduire les jeunes. Le FIGARO - Quelle est votre analyse des théories du complot concernant les attentats de Charlie Hebdo? Gérald BRONNER - Ce qui se passe autour des attentats au point de vue des rumeurs est très illustratif des mécanismes de rumeur qui se construisent autour d’évènnements qui frappent les esprits. » Trouvez la formation qui révélera vos talents

L'inquiétant passé des frères Belhoucine, proches d'Amedy Coulibaly Mehdi, le plus jeune, est apparu auprès d'Hayat Boumeddiene - la compagne du terroriste - sur les images de vidéosurveillance à l'aéroport d'Istanbul. L'un a été repéré à Madrid le 2 janvier, l'autre à Istanbul le même jour. Localisés lors des escales d'Hayat Boumeddiene - la compagne du tueur Amedy Coulibaly - en partance vers la Syrie, les deux frères Belhoucine ont sans doute eu un rôle plus étoffé que celui de simples gardes du corps. Le passé de ces deux hommes dont la famille est installée à Aulnay-sous-Bois milite dans ce sens. Au cœur d'une filière d'acheminement de combattants à destination de la zone pakistano-afghane, pour laquelle il a été condamné en juillet dernier à deux ans de prison, l'aîné Mohamed, âgé de 27 ans, a voulu un temps, lui aussi, faire le djihad. «J'étais prêt mentalement», avait-il dit aux enquêteurs qui l'avaient identifié dans cette affaire comme le point de contact entre les combattants en Afghanistan et la base arrière restée en France.

«Pourquoi mes grands-parents se sont mieux intégrés», le témoignage d'une psy FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour Monette Vacquin, l'intégration française est devenue un échec lorsque sont apparus des discours dé-responsabilisants, donnant à la délinquance l'absolution sous prétexte de conditions socio-économique difficiles. Petite-fille d'immigrés russes, Monette Vacquin est psychanalyste. Son dernier ouvrage, «Main Basse sur les vivants» est paru aux éditions Fayard en 1999. Je suis psychanalyste et petite-fille d'immigrés, c'est à dire immigrée de la troisième génération. Si la psychanalyse m'a appris quelque chose, c'est que l'on s'identifie aux discours qui nous précèdent. Peu de discours ont été adressés à mes grands-parents à leur arrivée en France, en provenance de Russie au tout début du XXème siècle. Ce que je sais d'autres immigrations, italienne, portugaise, ressemble à celle-ci, à quelques variantes culturelles près. Ma jeunesse militante me rendit proche des idéaux d'émancipation de ma génération.

Le 1er Français à l'Everest enterré à Chamonix L'alpiniste et réalisateur Jean Afanassieff, premier Français à avoir gravi l'Everest, a été enterré samedi au pied du Mont-Blanc à Chamonix, dans les Alpes françaises, une semaine après son décès à Paris, a indiqué la mairie. Une cérémonie orthodoxe a été célébrée à l'église de Chamonix avant des prises de paroles sur le parvis de la maison de la montagne, dont celle de l'ex-président du conseil constitutionnel Pierre Mazeaud, son compagnon de cordée sur l'Everest, en présence de l'alpiniste anglais Doug Scott et de la grimpeuse française Catherine Destivelle. Jean Afanassieff reposera dans le cimetière de Chamonix, aux côtés de grands noms de la montagne comme Roger Frison-Roche ou Maurice Herzog. "Atypique, attachant" selon le maire de Chamonix Eric Fournier, Jean Afanassieff, né en 1953 à Paris, est mort le 10 janvier à l'âge de 61 ans des suites d'une longue maladie. Une partie de sa famille vivait à Chamonix, dont il était membre de la compagnie des guides.

Djihadisme: le parquet enquête sur de possibles infiltrés dans la police C’est une enquête extrêmement délicate que conduit la section «banditisme» du parquet de Bruxelles. Elle a été initiée à la mi-2014. Elle est délicate parce que les instructions données par Fabienne Laduron, substitut du procureur du Roi, visent plusieurs fonctionnaires de police en place dans certaines zones de la capitale. Selon les consignes données par la magistrate, il s’agit de s’assurer de la fiabilité et de la loyauté de ces policiers. On parle tantôt d’un policier dont un membre de la famille fait partie de Sharia4Belgium. Un dossier de 8 pages sur les événements de ces dernières heures dans nos journaux de ce samedi et sur support numérique

Au son de "L'Internationale", les amis de Charb rendent hommage au caricaturiste Par Francetv info avec AFP Mis à jour le , publié le "Charb, ils n'auront jamais le dernier mot !" a promis Jean-Luc Mélenchon, très ému, lors des obsèques du caricaturiste Charb. Stéphane Charbonnier a été tué par les frères Kouachi lors de l'attentat survenu mercredi 7 janvier dans la rédaction de l'hebdomadaire satirique. Outre la famille de Charb et les survivants de l'hebdomadaire, plusieurs ministres, dont la garde des Sceaux Christiane Taubira, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, et la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, ont assisté à la cérémonie. Pierre Laurent, premier secrétaire du PCF, lui a succédé à la tribune. Dehors, des centaines d'anonymes étaient venus suivre la cérémonie sur écran géant. Les dessinateurs collaborateurs de Charlie Hebdo se sont aussi exprimés en mémoire de leur ami.

Sept Sœurs (universités) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Sept Sœurs (Seven Sisters en anglais) sont un regroupement d'universités féminines américaines créé en 1927 pour promouvoir l'éducation des femmes. Les membres sont parmi les premières universités féminines créées aux États-Unis, fondées entre 1837 et 1889. Les Sept Sœurs sont : Deux des Sept Sœurs, Mount Holyoke et Smith, sont aussi membres des Five Colleges. Harwarth, Maline et DeBra énoncent que le nom de « sept sœurs » a été donné en parallèle à celui de la Ivy League des collèges masculins[1],[2]. En 1969, Vassar est devenue mixte et reste la seule dans ce cas. 1978 marque une date importante dans l'histoire des Sept Sœurs puisque les sept universités sont présidées par des femmes.

Vassar College Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] L'université a été fondée en 1861 par Matthew Vassar, dans la vallée de Hudson, à environ 100 kilomètres au nord de New York. La première personne qui fit officiellement partie du corps enseignant fut l'astronome Maria Mitchell, en 1865. La grande majorité des étudiants vivent sur le campus. Sur le campus, se trouve le musée Frances Lehman Loeb Art Center. Vassar College est classé comme l'une des meilleures universités d'art par le magazine américain U.S. Architecture et Monuments du Vassar College[modifier | modifier le code] Thompson Memorial Library (bibliothèque)Frances Lehman Loeb Art Center (musée)Strong HouseVassar ChapelVassar College Observatory (observatoire astronomique)Vogelstein Center for Drama and FilmCushing House (dortoirs) Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code] Élèves imaginaires[modifier | modifier le code] Élèves de parents célèbres[modifier | modifier le code]

Detection Club Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Detection Club est une association d'auteurs britanniques de romans policiers, créé en 1930. Fondé à l'instigation de Anthony Berkeley Cox, ce club attire dès sa fondation les auteurs reconnus de « l'âge d'or » du roman d'énigme, tels que Agatha Christie, Dorothy L. Sayers, G. Chaque nouveau membre est admis après une cérémonie protocolaire ludique lors de laquelle il doit prêter serment[1]. En 1936, John Dickson Carr est le premier écrivain non-britannique à être invité à joindre les rangs du Detection Club. Le Detection Club existe encore à l'heure actuelle et est présidé par le britannique Simon Brett depuis 2000. Présidents[modifier | modifier le code] Serment[modifier | modifier le code] Chaque nouveau membre est admis après une cérémonie protocolaire ludique au cours de laquelle il doit prêter serment[3]. Le chef de la cérémonie pose plusieurs questions au candidat qui y doit répondre par la positive : Et le candidat doit répondre :

Décalogue de Knox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Décalogue de Knox est une série de 10 conventions/lois qui furent rédigées par Ronald Knox en 1929 pour codifier des règles[1] concernant les intrigues dans les histoires policières. Texte du décalogue[modifier | modifier le code] Le criminel doit être quelqu'un mentionné plus tôt dans l'histoire, mais pas quelqu'un dont le lecteur a pu suivre les pensées.Le détective ne doit pas utiliser de techniques surnaturelles pour résoudre une affaire.L'usage de plus d'un passage secret ne saurait être toléré. Même dans le cas d'un seul passage secret, il faudrait que l'action se passe dans une maison où la présence de ce type de dispositif était prévisible.Des poisons inconnus ne peuvent être utilisés, ni aucune machine, de telle sorte que le lecteur ne soit pas embarrassé par une longue explication scientifique en conclusion.Aucun chinois ne doit figurer dans l'histoire.Aucun accident ne doit aider le détective. Portail du polar

Ronald Knox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Knox. Ronald Knox Ronald Arbuthnott Knox (Kibworth, Leicestershire, 17 février 1888 - Londres, 24 août 1957) est un prêtre, théologien et écrivain britannique, notamment auteur de roman policier. Biographie[modifier | modifier le code] Ronald Knox demeure célèbre pour ses sermons, art qu'il a exercé dans un nouveau média de son temps, la radio. En 1912, il publie dans le Oxford Blue Book un essai intitulé Études sur la littérature de Sherlock Holmes. Ronald Knox, lui-même auteur d'une demi-douzaine de romans policiers. Il meurt d'un cancer en 1957. Œuvre[modifier | modifier le code] Essais[modifier | modifier le code] Spiritual Aeneid (1918)The Belief of Catholics (1927)Difficulties: Being a Correspondence About the Catholic Religion (1932) (avec Arnold Lunn)A Barchester Pilgrimage (1935)Let Dons Delight (1939)The Hidden Stream : Mysteries of the Christian Faith (1953) Romans[modifier | modifier le code] John M.

Related: