background preloader

The Fermi Paradox - Wait But Why

The Fermi Paradox - Wait But Why

http://waitbutwhy.com/2014/05/fermi-paradox.html

Related:  Articles en vracPrenons le temps d'y penserExtraterrestres

Le mythe de Serendip Késako, la sérendipité ? Le terme est bizarre, opaque, n’exhibe aucune similitude avec quoi que ce soit d’autre, aucune étymologie - de sorte qu’on se dit qu’on ne le retiendra jamais, et que l’oubli du mot provoquera toujours la méconnaissance de la chose. Pourtant, il n’est personne aujourd’hui qui n’en ait une pratique, n’en joue ou n’en soit le jouet plus ou moins conscient. Selon la FAO, l'agriculture bio peut nourrir la planète Le bio ? Vous n’y pensez pas sérieusement mon pauvre monsieur… Le bio, c’est bon pour les bobos ! Comment peut-on envisager de nourrir la planète avec une faible productivité ? Cette vision, tenace, avec un brin de mépris pour les nantis de gauche, vient d’être battue en brèche par la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Cette noble institution est sans doute la seule à avoir gardé sa raison face à la grippe aviaire, en refusant le « tout vaccin » contre les menaces de pandémie et en préconisant d’améliorer l’hygiène des élevages (avec un budget bien plus réduit) pour tuer le virus dans l’œuf. La FAO constate dans un rapport que l’agriculture bio n’est plus cantonnée aux pays riches, et qu’elle est capable de nourrir la planète.

Sommes nous seuls dans l’univers? Si des civilisations très développées technologiquement existent dans l'univers, pourquoi n'avons nous aucun contact avec elles? Nous éprouvons tous un sentiment particulier quand dans une nuit profonde et noire, nous contemplons un ciel constellé d’étoiles. L’immensité de l’univers donne le vertige et souvent la même question se pose: sommes-nous seuls?

Le solaire photovoltaïque plus performant que le pétrole (selon une méta-étude de l'Imperial College London) C'est EROïque. L'humanité a franchit un cap historique: le taux de retour énergétique (EROI) du solaire PV est à présent meilleur que celui du pétrole. C'est la conclusion d'une étude scientifique majeure réalisée par des chercheurs du prestigieux Imperial College London. « Nous ne sommes pas ici que pour découvrir l’énergie, mais pour connaître l’énergie dans un objectif précis: réaliser de meilleures politiques et prendre de meilleures décisions d’investissement (…) Nous devons apprendre rapidement de nos erreurs, nous n’avons pas le temps d’attendre 5 ou 10 ans » expliquait Rembrandt Koppelaar en mai 2015 (Vidéo) à l’occasion de la Global Energy Systems Conference. L’expert pointe durant cette conférence l’erreur majeure qui a été commise dans le passé avec les agrocarburants (initialement appelés de manière trompeuse « biocarburants« ), et le temps perdu ensuite pour corriger la trajectoire.

Pourquoi la conversation l'emportera Comme la radio est devenue, pour des raisons pratiques, le média privilégié de la circulation automobile, les journaux papier sont de plus en plus des objets de consommation ponctuelle, dans des situations de déconnexion, particulièrement les transports en commun. Alors que les kiosques à journaux périclitent, les gares ou les aéroports comptent parmi les derniers endroits où le commerce de l'information reste vivace. Pourtant, l'autre jour, en rentrant de voyage, je suis ressorti les mains vides de la librairie, malgré la perspective d'un long trajet en RER. Ce n'est pas la première fois que la ribambelle des Unes échoue à éveiller mon désir.

Garett est un vrai American Sniper et « la vérité est inexprimable » Garett est un vrai American Sniper et « la vérité est inexprimable » Garett Reppenhagen est un vétéran sniper américain de la guerre en Irak. A la vue du film « American Sniper » qui défraye les chroniques, très bien réalisé par ailleurs, il a un point de vue différent et plus subtil sur le conflit. Les petits hommes verts ne sont peut-être pas si «verts» que ça. Et cela nous aidera peut-être à les trouver La recherche d'une vie extraterrestre est entrée dans la modernité: on traque désormais les indices de pollution industrielle. Les humains modifient les systèmes terrestres à une échelle globale. Les polluants industriels s’accumulent dans notre atmosphère et sont susceptibles d'altérer à long terme le climat et la biodiversité de toute la planète. C'est une histoire tristement célèbre. Mais il y a une nouvelle conséquence à ajouter à celles, imprévisibles, du changement climatique anthropique.

Google enregistre tout ce que vous lui dites. Voici comment écouter et effacer vos recherches Le géant américain agit avec transparence en vous donnant accès aux données qu’il possède sur vous, mais leur stockage suscite néanmoins des questions. Des millions de personnes utilisent quotidiennement les commandes vocales de leur téléphone Android. Chez Google, le développeur actuel de ce système d’exploitation mobile, on nomme cette fonction OK Google. Elle est l’équivalent Google de Siri, chez Apple. En juin dernier, lors du dévoilement du portail unique sur lequel les utilisateurs de comptes Google peuvent maintenant gérer toutes les activités qui y sont liées, on a fait bien peu de cas de la sous-section ayant trait aux saisies vocales et audio. Caverne d’Ali Baba

Les « bobos » : une catégorie… journalistique « A Paris, l’UMP envoie Jouanno séduire les bobos écolos » ( L’Express )… « le graffiti se “boboïse” » ( 20minutes )… « L’identité nationale ne doit pas être un sujet d’affrontement entre les intellos et les bobos et l’extrême droite. » (Eric Besson, LeJDD )… « Ce marché est tiré par des bobos qui font le maillot jaune, qui lancent les marchés. » (Michel-Edouart Leclerc, sur BFMRadio ) La « notion » de « bobo » va avoir 10 ans, 10 ans qu’elle est toujours abondamment utilisée, comme les résultats de cette rapide recherche sur Google Actualités le laisse apercevoir. 10 ans qu’elle pique les yeux et écorche les oreilles, qu’elle est utilisée à tort et à travers, oh, certes, parfois entourée de jolis guillemets feignant la distanciation critique. L’occasion, donc de revenir sur ce terme en reprenant de (larges) extraits du texte « “Bobos” et “travailleurs pauvres”. S’il cherche bien à identifier et décrire une nouvelle catégorie sociale, le livre « contient peu de statistiques.

Related: