background preloader

Projet PSP ("Prenons Soin de la Planète)

Facebook Twitter

La COP21 "jouée" par les étudiants de Sciences Po. Collection Enquêtes Commedia del climat Un documentaire d’Arnaud Contreras et Christine Robert Prise de son Stéphane : Beauchamp et Etienne Leroy Mixage : Julien Doumenc Théâtre des négociations © speap En mai 2015, 200 étudiants venus du monde entier sont réunis au Théâtre des Amandiers à Nanterre, près de Paris.

La COP21 "jouée" par les étudiants de Sciences Po

Make it Work a été conçu par SPEAP, le programme d’expérimentation en art et politique de Sciences Po, autour de Bruno Latour, Frédérique Aït Touati, en liaison avec le groupe Make It Work, de Laurence Tubiana et Mathilde Imer, mis en oeuvre par Philippe Quesne. Brandalism · photo taken in Paris, artwork by Revolt Design. Share 31 Tweet.

Brandalism · photo taken in Paris, artwork by Revolt Design

Un collectif d’artistes baptisé Brandalism a décidé de dénoncer de façon originale la tenue à Paris de la COP21, en détournant les codes traditionnels de la publicité.

Résultat ? Des affiches percutantes et grinçantes… © Collectif Brandalism Qui accorde encore une once d’attention à ces affiches publicitaires qui jalonnent notre quotidien, nos déplacements citadins, nos trajets de tous les jours, nous dictant comment consommer et quoi apprécier ? Aux arrêts de bus, les espaces alloués par JC Decaux sont envahis par ces publicités, vantant voitures, cosmétiques ou voyages de rêve.

Sur leur site internet, ils se revendiquent comme « une révolte contre le mainmise des grandes entreprises sur notre sphère visuelle ». Brandalism · Artwork by Action. Des détournements d’affiches publicitaires pour critiquer la COP21.

Jeu des chaises - LGM / COP 21 - Mardi 2 décembre 2015

Kit pédagogique sur les changements climatiques - Réseau Action-Climat. Némo : une centrale thermique pour créer de l'électricité grâce à l'océan. Quel rapport entre Pierre Rabhi, Paul Watson, Francisco Da Silva et vous ?

Némo : une centrale thermique pour créer de l'électricité grâce à l'océan

Des déchets qui polluent l'océan pacifique, faire une île recyclée. Un atoll, des cocotiers, du sable blanc, chaud et fin… Voilà ce qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque des « îles du Pacifique ».

Des déchets qui polluent l'océan pacifique, faire une île recyclée

Bientôt, une autre image, moins bucolique, apparaîtra peut-être tout aussi spontanément : celle de montagnes de déchets plastiques flottant sur le bleu de l’océan. Dans le Pacifique Nord, entre le Japon et la côte ouest des Etats-Unis, se trouve un vortex – un gigantesque courant marin tourbillonnaire – qui attire et emprisonne les déchets dans son flux. « Il s’étend sur une superficie équivalant à celle de l’Europe, explique François Galgani, chercheur à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer). Et on trouve une zone de convergence similaire dans l’Atlantique Nord. » Climat: comprendre pour agir. Erosion du littoral : l'Homme contraint de se plier aux règles de la nature. Festival Atmosphères : le climatologue Jean Jouzel explique les enjeux de la COP 21. Quel rapport entre Pierre Rabhi, Paul Watson, Francisco Da Silva et vous ?

Festival Atmosphères : le climatologue Jean Jouzel explique les enjeux de la COP 21

Les îles du futur : 100% d'énergies propres. Dans le cadre du point fort « Alerte Climat », ARTE présente cinq expériences d'avenir, mises en oeuvre dans des paysages vertigineux.

Les îles du futur : 100% d'énergies propres

Cinq îles européennes présentent des alternatives pour la production énergétique. El Hierro, la plus petite des îles Canaries, satisfait toute sa demande en énergie grâce à l’eau et au vent. L’Islande est non seulement la plus grande île volcanique du monde, mais aussi un modèle dans l’utilisation de l’énergie hydraulique, une source d'énergie également utilisée par Madère, même pendant son été très sec. L’île portugaise est aussi devenue un exemple en Europe pour ses éoliennes implantées sur les hauts plateaux.

Association Monde pluriel

414 element terre. Les relations Nord-Sud pour atténuer le changement climatique. Moïse Tsayem Demaze Les relations Nord-Sud pour atténuer le changement climatique L’Harmattan, 2015, 404p., 39.50€ mercredi 8 juillet 2015, par Christiane Peyronnard L’auteur Moïse Tsayem Demaze est géographe à l’université du Maine, chercheur spécialiste de la question de la gestion des forêts tropicales et en particulier sous l’angle géopolitique.

Les relations Nord-Sud pour atténuer le changement climatique

Dans cet ouvrage il traite des conventions internationales dans le cadre du protocole de Kyoto : accords sur la réduction des gaz à effet de serre et relations Nord-sud de coopération. Après un rappel du contexte scientifique de la mise en œuvre de la convention climat le cœur de la recherche porte sur le MDP [1] et la REED [2] qui sont devenus des objets de relation Nord-Sud. L’auteur introduit une réflexion épistémologique de la géopolitique de l’environnement, un rappel de l’évolution de l’école française de géographie qui sera très utile aux étudiants.

Changement climatique, crise énergétique et insécurité alimentaire. Le monde en quête d’un visage. La sécurité alimentaire et le développement durable à la croisée des chemins.

Changement climatique, crise énergétique et insécurité alimentaire. Le monde en quête d’un visage

L’introduction situe le cadre du colloque. Des débats nombreux et récents ont mis en accusations nos modèles de développement face à l’équilibre fragile des écosystèmes et dans un contexte d’insécurité alimentaire. La question de la faim dans le monde est aujourd’hui analysée à l’aide d’un grand nombre de variables : coût, qualité, accessibilité, impact de la mondialisation, effets des changements d’habitudes alimentaires, effets sur la biodiversité... d’autant que le changement climatique viendra modifier les bases de la production agricole, imposant donc des adaptations. La production alimentaire est aussi sur certaines terres mise en concurrence avec la production d’agro- carburants destinés à pallier la prochaine, annoncée par les experts, du pétrole, situation d’autant plus inquiétante que leurs conditions de production sont souvent polluantes et pénalisantes pour l’environnement.

3 cartes negociations.