background preloader

L'Économiste (Frédéric Lordon)

L'Économiste (Frédéric Lordon)

http://www.youtube.com/watch?v=87sEeVj057Q

Related:  nuit deboutFrédéric Lordon - MédiasPrenons le temps d'y penser2o16Videos documentaires, ...

"Nuit debout" : les 8 gestes à connaître pour participer aux débats Assis en cercle, sur la Place de la République, lundi après-midi, ils sont quelques dizaines à préparer l’Assemblée Générale du soir. Sur le modèle des "indignés" espagnols, le rassemblement "Nuit Debout", né dans la continuité du mouvement de contestation contre la Loi Travail, entend bien reconquérir l’espace publique et démocratique. Alors depuis jeudi 31 mars, ils se regroupent, à Paris, Toulouse, ou Clermont-Ferrand, pour échanger des idées, et tenter de structurer un mouvement. "C’est une expérience qui se rapproche beaucoup du mouvement des "indignés" ou "Occupy", explique Rémy, 23 ans, étudiant en sociologie. "Il y a des idées nouvelles qui surgissent et surtout un espoir.

Frédéric Lordon au Bondy Blog : “Avec Nuit Debout, le feu n’a pas pris” Frédéric Lordon est l’une des figures de Nuit Debout. Très peu bavard dans les médias, l’économiste, directeur de recherche au CNRS, a accepté de répondre au Bondy Blog dans un long entretien. Au menu : Nuit debout, mort d’Adama Traoré, héritage de Michel Rocard. Interview.

Un chalet alimenté 24h/24 en électricité par une rivière Un chalet alimenté 24h/24 en électricité par une rivière On connaissait déjà en Europe ces maisons alimentées en énergie par un vieux moulins à eau. Une petite société montréalaise propose la première hydrolienne de rivière accessible à tous. Conçue pour un usage domestique, elle permet de produire du courant à partir d’un cours d’eau. Historiquement, les villes et villages se sont souvent développés à proximité des fleuves et des cours d’eaux pour des raisons sanitaires et économiques. Dans le cadre de la transition énergétique, pourrait-on donner une nouvelle fonction aux rivières à proximités des habitations ? Ce que l’on apprend sur les Communs en lisant Frédéric Lordon – – S.I.Lex – C’est ma participation à Nuit Debout qui a fini par me donner envie d’ouvrir les livres de Frédéric Lordon, sans trop savoir ce que j’allais y trouver. C’est dans la BiblioDebout que j’ai commencé à feuilleter quelque uns de ces ouvrages, avant que l’ami Silvère Mercier ne me prête le livre Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza paru en 2010. Jusqu’à présent, j’avais des idées relativement vagues à propos des thèses de Frédéric Lordon, essentiellement tirées de l’excellente vidéo qu’Usul lui a consacré dans sa série « Mes chers contemporains ». Et je me rends compte surtout que j’étais beaucoup trop éloigné de la philosophie de Spinoza, dont les concepts jouent un rôle central chez Lordon, pour réellement saisir ce que je pouvais en grappiller par le biais de recensions indirectes.

#MarmiteGate : des CRS vident la soupe de Nuit debout dans le caniveau Sur Twitter, on parle de #MarmiteGate. Lundi 11 avril, en fin d’après-midi, les manifestants du mouvement Nuit debout étaient de retour place de la République. Ils avaient été évacués le matin même par les forces de l’ordre, même si, comme le rappelle Francetv info, la préfecture de police de Paris avait autorisé la tenue du rassemblement le soir. Pourtant, rien ne s’est passé comme prévu. Les CRS ont d’abord coupé la sono, comme l’explique le Huffington Post, avant de jeter dans le caniveau… une casserole de soupe.

Hors-Série - Des entretiens filmés avec de la vraie critique dedans Judith Bernard A l'occasion de la sortie du livre A nos amis, du Comité Invisible, le Lieu-Dit a organisé à l'automne dernier une rencontre-débat entre Eric Hazan et Frédéric Lordon. Le premier dirige La Fabrique, et se trouve être l'éditeur du Comité Invisible, depuis L'insurrection qui vient. Le second est philosophe (spinoziste) et économiste (hétérodoxe) : au delà de leur profonde amitié, ils ont, sur l'Etat et les stratégies de subversion que le Comité Invisible promeut, des opinions qui peuvent parfois diverger ; sans compter les questions et interpellations du public, vives... L'ensemble constitue un document passionnant qu'il nous a semblé essentiel de faire connaître. C'était le 27 novembre 2014, rue Sorbier à Paris, devant un public très très nombreux, ardent, mobilisé - et impatient de passer à l'acte !

Pourquoi il va bien falloir finir par toucher au SMIC, Editos & Analyses La France n’est pas hindouiste mais elle adore les vaches sacrées. Semaine de 35 heures, emploi à vie dans le public, impôt allégé sur les revenus des parlementaires, électricité pas chère pour les salariés d’EDF, allocations familiales, rues de Paris… Pas question d’y toucher ! Sauf que ça devient parfois tellement insupportable, ou injuste, qu’il devient alors urgent de les contourner. L’Obs : l’éviction d’Aude Lancelin était bien politique Comme le révèle Le Figaro après avoir eu accès à un SMS envoyé par Claude Perdriel, l’éviction d’Aude Lancelin de L’Obs revêt bien une dimension politique. Jusqu’à présent, la direction de l’hebdomadaire mettait en avant des raisons managériales. Mais ce SMS de Claude Perdriel, actionnaire à 34 % du magazine qu’il a fondé, vient officialiser ce que tout le monde savait déjà. Le 14 mai à 18h26, il envoit à Lancelin : « Chère Aude. Vous avez toute ma sympathie mais la décision du dernier conseil (de surveillance, NDLR) est évidemment irrévocable. Votre talent est indiscutable.

#NuitDebout : deux syndicats policiers dénoncent la très douteuse passivité de leur hiérarchie face aux casseurs Désordre dans le maintien de l’ordre ? Deux syndicats policiers, et non des moindres, viennent de dénoncer l’attitude étrangement passive de leur hiérarchie face aux exactions pourtant largement prévisibles des “casseurs”. Que cette protestation émane de la CGT Police peut à la rigueur se comprendre.

Related: