background preloader

Égalité des chances par l’école : le jeune prof qui défiait Bourdieu

Égalité des chances par l’école : le jeune prof qui défiait Bourdieu
Jérémie Fontanieu a 25 ans, il est professeur agrégé de sciences économiques et sociales au lycée Delacroix de Drancy, et il est en train d’emmener sa classe de Terminale vers un objectif de 100% de réussite au baccalauréat. Où est l’exploit ? Dans l’historique des statistiques de ce lycée : à Drancy, dans le « 9-3 » comme il le dit lui-même, le taux de réussite au bac ES est de 70%, contre 91,5 % pour la moyenne nationale en 2013. Un tiers des élèves redouble ou quitte le lycée sans le bac, et nombreux sont ceux qui l’obtiennent de justesse, pour aller ensuite échouer en fac, le seul débouché possible pour ceux dont les dossiers médiocres ne permettent pas d’alternative. Drancy, c’est « une banlieue difficile », cet univers qui nourrit les fantasmes médiatiques, à grands renforts de territoires abandonnées, et de « zones de non droit ». Mais Jérémie Fontanieu a demandé à être affecté dans le 93, pas impressionné par le constat désatreux de l’école en banlieue. Pur pragmatisme Pari gagné ?

http://www.madmoizelle.com/egalite-chances-ecole-jeremie-fontanieu-249910

Related:  Education NouvellePenser l'école autrementOuvertures d'espoirSystème éducatif, Actualités, préoccupations éducation....

L'Ecole bientôt hors jeu ? Alors que F Durpaire et B Mabilon-Bonfils annoncent "la fin de l'école", le GIRSEF, un groupe de recherches belge, organise le 6 novembre à Charleroi, un colloque important sur "l'Ecole hors jeu". " L’École est soumise à de fortes pressions. Souvent décriée, elle est sommée de s’adapter aux évolutions sociétales", explique l'argumentaire du colloque. "Mais où mènent les multiples réformes et innovations mises en place en réponse à ces pressions ? Ne contribuent-elles pas à dissoudre la forme particulière d’éducation qu’incarnait l’École ? N’éloignent-elles pas l’École de ses finalités émancipatrices ? Ne fragilisent-elles pas l’institution scolaire au point de la mettre hors-jeu après qu’elle ait régné en maître sur le terrain éducatif ?"

« On m’oblige à jouer un jeu dans lequel je perds ». Le système est cruel. Beaucoup d’élèves disent « on m’oblige à jouer un jeu dans lequel je perds ». À l’image de cette élève qui, à la fin du film de Laurent Cantet, Entre les murs (2008), dit au professeur : « Cette année, j’ai rien appris, je ne comprends pas ce qui se passe. » Lorsque mes livres ont paru, une réaction commune était de dire que les gamins n’étaient pas adaptés à l’école parce qu’ils venaient de milieux populaires. Selon moi, ça allait bien au-delà. Vous voulez dire qu’au cours des années 1980-1990, on a changé de système ?

Ce jeune prof de Drancy qui voulait « changer le monde et sa classe » Jérémie Fontanieu devant sa classe de terminale ES à Drancy (SZ) On a tous eu un professeur qui émerge dans nos souvenirs au milieu d'un océan d'heures d'ennui en classe. Un ou une qui vous a fait d'un coup vous intéresser à l'histoire ou aux maths simplement parce qu'on savait vous parler et vous amener à vous surpasser dans une matière où vous vous sentiez nul. Jérémie Fontanieu, professeur de sciences économiques et sociales au lycée Delacroix à Drancy (Seine-Saint-Denis) est de ces magiciens. A vingt-cinq ans, ce prof tout juste débarqué dans le «93» - par choix-, a décidé de se fixer un objectif de 100% de réussite au bac. A un mois des premières épreuves, il semble en passe de réussir.

Le socle commun et l'évaluation des acquis - Le socle commun Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture définit les compétences, basées sur des connaissances relevant des différents domaines d'enseignement, qu'un élève doit progressivement maîtriser pendant la scolarité obligatoire. Une culture scolaire commune est ainsi construite continûment pendant les cycles 2, 3 et 4 couvrant l'école élémentaire et le collège.

Philippe Meirieu : Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique Jean Houssaye vient de publier, successivement, deux ouvrages importants. D’une part, chez ESF et en collaboration avec Le Café Pédagogique, il nous permet d’accéder à des textes aujourd’hui introuvables ou totalement inédits sur le fameux « triangle pédagogique » : cette notion – qu’il a introduite - permet, en effet, de comprendre bien des questions et des débats pédagogiques à travers un modèle qui met en relation l’élève, le maître et le savoir. On peut ainsi repérer la manière dont ces trois pôles s’articulent, identifier les situations où l’un de ces pôles « prend la place du mort » et repenser utilement, à la lumière de ces analyses des questions aussi importantes et débattues que l’autorité, le cours magistral ou la gestion des classes hétérogènes. Que nous apprend la « pédagogie traditionnelle » ? Mais Jean Houssaye a aussi publié, il y a quelques mois, un ouvrage dont je recommande également la lecture, intitulé La Pédagogie traditionnelle.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. 9 compétences essentielles que les enfants devraient apprendre Note : cet article est une traduction de l’article 9 Essential Skills Kids Should Learn de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article ! Les enfants dans le système scolaire ne sont pas bien préparés pour le monde de demain. Comme toute personne qui est passée par un monde des affaires puis par un monde gouvernemental pour arriver au monde connecté toujours en évolution, je sais comment le monde d’hier devient rapidement illusoire.

L'efficacité des Rased mise en cause par une étude Les réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) vont-ils faire à nouveau les frais de la probable alternance politique ? C'est ce que craignent les associations d'enseignants spécialisés après la publication par l'IREDU d'une étude qui met en doute leur efficacité. Réalisée par Claire Bonnard, Jean-François Giret et Céline Sauvageot, l'étude point une recrutement trop large des élèves, un effet d'étiquetage néfaste à leur carrière scolaire et des résultats neutres ou négatifs. Les associations de maitres des Rased pointent des failles dans l'étude et craignent des suites politiques. Des enseignants du premier degré sont inquiets. 2007-2017, Rebelote

L'école du futur passera par la pédagogie coopérative Dix ans. Pendant dix ans les scientifiques les plus éminents ont échoué à trouver la structure tridimensionnelle de la protéase rétrovirale du virus M-PMV, étape indispensable pour découvrir, peut-être, une molécule qui stopperait la reproduction du VIH - en clair : de soigner le SIDA. En trois semaines, le site Fold-It ("Pliez-le") a résolu le problème. Comment ? En le soumettant aux internautes. Dans le monde entier, des dizaines de milliers d'entre eux se sont "amusés" à essayer de plier cette protéine.

L’enseignement nomade est-il l'avenir de l'école ? Peut-on passer à coté de l’enseignement mobile ? Dans de nombreux pays, comme le montre le séminaire international Mobile Learning Week organisé par l’Unesco du 18 au 22 février, la question ne se pose plus. Devant les expériences thaïlandaise, indienne ou nigeriane, les rares tentatives hexagonales font pâle figure. L'enseignement nomade semble bien être l'avenir du numérique éducatif. Notre ambition Changer le monde. 2012, la fin du monde. La fin d’un monde. La coopérative d’éducation populaire Le Pavé vous souhaite de vivre la dernière année d’un système en déliquescence. Et si nous pouvons y participer un tant soit peu, c’est avec plaisir que nous nous y emploierons.

Les conseils du Cnesco pour « améliorer l’éducation » en France 3 ans après sa création, le Cnesco publie 30 "propositions pour faire avancer l’école". Selon lui, elles "dessinent les priorités" du système éducatif de demain. salle de classe © Christophe Fouquin – Fotolia Alors que la campagne pour l’élection présidentielle bat son plein, le Cnesco (Conseil national d’évaluation des politiques scolaires), qui fête ses trois ans d’existence, publie 30 propositions, pour « améliorer l’éducation en France » et la « faire avancer ».

Related: