background preloader

Égalité des chances par l’école : le jeune prof qui défiait Bourdieu

Égalité des chances par l’école : le jeune prof qui défiait Bourdieu
Jérémie Fontanieu a 25 ans, il est professeur agrégé de sciences économiques et sociales au lycée Delacroix de Drancy, et il est en train d’emmener sa classe de Terminale vers un objectif de 100% de réussite au baccalauréat. Où est l’exploit ? Dans l’historique des statistiques de ce lycée : à Drancy, dans le « 9-3 » comme il le dit lui-même, le taux de réussite au bac ES est de 70%, contre 91,5 % pour la moyenne nationale en 2013. Un tiers des élèves redouble ou quitte le lycée sans le bac, et nombreux sont ceux qui l’obtiennent de justesse, pour aller ensuite échouer en fac, le seul débouché possible pour ceux dont les dossiers médiocres ne permettent pas d’alternative. Drancy, c’est « une banlieue difficile », cet univers qui nourrit les fantasmes médiatiques, à grands renforts de territoires abandonnées, et de « zones de non droit ». Dans Les enseignants victimes de l’abandon des banlieues, Sophie Audoubert en parlait de cette façon : « Dès le début, je me suis planté ! Pur pragmatisme Related:  Evaluation - Pour l'abolition de la note scolaire ?Penser l'école autrement

PANOTE Pour l'abolition de la note scolaire « On m’oblige à jouer un jeu dans lequel je perds ». Le système est cruel. Beaucoup d’élèves disent « on m’oblige à jouer un jeu dans lequel je perds ». À l’image de cette élève qui, à la fin du film de Laurent Cantet, Entre les murs (2008), dit au professeur : « Cette année, j’ai rien appris, je ne comprends pas ce qui se passe. » Lorsque mes livres ont paru, une réaction commune était de dire que les gamins n’étaient pas adaptés à l’école parce qu’ils venaient de milieux populaires. Selon moi, ça allait bien au-delà. Vous voulez dire qu’au cours des années 1980-1990, on a changé de système ? Oui. La massification a transformé l’école républicaine en école méritocratique, en disant aux élèves : vous deviendrez ce que vous avez fait à l’école. Face à cela, une tendance réactionnaire s’est affirmée dans l’école, qui estime qu’il faudrait retrouver la culture d’avant, les élèves d’avant, les professeurs d’avant. Comment faire pour rendre « l’égalité des chances » moins injuste ? Après avoir analysé ce que la société fait à l’école (P.

Apprendre à apprendre : la compétence qui manque Les nouveaux rapports aux savoirs, l’impact du numérique qui nous les rendent tous (ou presque) accessibles, les nécessités nouvelles de savoir trier, sélectionner, trouver les sources, faire preuve d’esprit critique… renforcent la nécessité pour l’Éducation de développer les compétences des apprenants. L’inscription, plus que jamais indispensable, d’une éducation tout au long de la vie fait porter de nouvelles exigences sur « le temps premier de l’Éducation », celui de la scolarité obligatoire et du socle commun. En effet, il ne s’agit plus uniquement aujourd’hui pour les professeurs, d’enseigner des connaissances et pour les élèves de les apprendre. L’ « apprendre à apprendre » doit s’inscrire dans les missions éducatives prioritaires. Crédit photo : Stanford EdTech via photopin cc Like this: J'aime chargement…

BOURDIEU / BOUDON. Prolongements L'inégalité des chances scolaires. Bourdieu. (1930 -2002) C'est un sociologue français qui s'est inspiré dans ses analyses d'apports aussi divers que ceux de Marx (schéma bipolaire d'opposition) ou de Weber (place de la symbolique, du sens que donnent les individus à leurs actions) ou de Durkheim (vision holiste de la société).-Dès 1964, avec Passeron, il montrait dans « Les héritiers », les inégalités des chance d'accéder à l'enseignement supérieur pour les fils de cadre et les fils d'ouvrier.En 1970, dans « La reproduction » , il insiste à nouveau sur les inégalités de chance, de réussite sociale, et dénonce même une tendance à la « reproduction » des catégories sociales.Cette tendance à la reproduction s'explique par la différence de dotation en capital entre dominants et dominés : De plus, pour Bourdieu, l'école est au centre de cette reproduction : elle n'est pas neutre.

Responsabilité de l'Homme face au réchauffement climatique- Sciences de la vie et de la Terre • Le contexte pédagogique Place dans la progression Cette activité clôture la partie concernant les combustibles fossiles dans le thème 2 : "Les enjeux planétaires contemporains". Les élèves connaissent les conditions nécessaires à la formation du charbon ainsi que ce qu’il représente en terme d’énergie fossile (abordée dans le chapitre : "le soleil, source d’énergie". Synthétiser l’information quand elle est disponible sous forme de documents numériques. Motivations et Objectifs de la séance Quand on recherche sur le net des informations sur le réchauffement climatique, on ne trouve pas aisément, sur les dernières décennies du moins, de courbes juxtaposant l’évolution des températures et l’évolution du dioxyde de carbone atmosphérique. En outre, des polémiques entre les partisans de l’émission anthropomorphique du CO2 responsable du réchauffement climatique et ceux privilégiant plutôt les cycles solaires sèment le doute. Par cette activité, en montrant que :

Pour en finir (ou presque) avec les notes - Évaluer par les compétences Devant les inconvénients maintes fois montrés des évaluations par la note, certains pays comme la Belgique tentent de passer à l’évaluation par les compétences.En France, à côté des livrets de maternelle et des évaluations nationales en CE2, 6e, 5e et seconde, des professeurs tentent de sortir un peu de notre système traditionnel dans une perspective d’évaluation formative. Un témoignage concret au collège en français, en sixième et cinquième. « - M’dame, c’est noté ? - Non, ce n’est pas noté, c’est évalué ! » Beaucoup d’élèves et leurs parents se comportent en consommateurs attendant une note comme on attend une rétribution : « tout travail mérite salaire »... L’institution néanmoins s’inquiète de la violence scolaire, nous apprend, à nous enseignants, qu’il faut combattre l’échec scolaire (comme on réduirait la « fracture sociale » ?) De quelques conséquences de l’abus des notes L’utilisation des notes chiffrées engendre des effets négatifs non négligeables. Une évaluation différenciée

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau La zone de la lecture recycle un « algorithme » préexistant, celui de la reconnaissance des visages : au scanner, on voit nettement la même zone s’activer. 1. 2. 3. 4. Stanislas Dehaene

Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » Evaluer pour les apprentissages, ça marche: mode d’emploi (vidéo) texte de la vidéo L’évaluation reste un problème à l’Ecole en France. Dans un collège de 600 élèves, un principal a dénombré les actes d’évaluation délivrés dans une année scolaire : 90 000 notes. « Ils essayaient de «donner de la valeur» à ce qu’ils mesuraient au lieu de mesurer ce à quoi ils donnaient de la valeur. » Hargreaves et Shirley, 2009 Certains en réaction s’engagent dans des « classes sans notes », mais quelle est la question ? L’évaluation scolaire est l’activité la plus routinière, terriblement quotidienne, et celle dont on ne parle jamais (assez), sauf pour s’en plaindre. On passe plus de temps à évaluer qu’à apprendre. La pression notatoire en mettant l’accent sur la comparaison entre élèves, influe directement sur le climat de classe ; elle peut altérer l’estime de soi et la confiance des jeunes dans une école supposée quand même bienveillante. L’évaluation est au cœur du « réacteur scolaire » : elle énergise comme elle brûle. Professionaliser l’évaluation, oui mais comment ?

Le-Livre-review-2012.pdf Tâches complexes et traces écrites (J2). La diversité de la trace écrite Une réponse à une tâche complexe peut être variée et prendre des formes différentes et complémentaires dans la trace écrite : Texte numérique ou manuscrit, schéma, photos, tableau, graphique…. Elle résume le travail par compétences réalisé au cours de la séance et comprend : La démarche élève et la production élève Le bilan des connaissances acquises Une TC doit comprendre Document d’accroche Formulation du problème Question posée qui doit permettre de répondre au problème (+ consignes : forme, seul, en groupe, temps nécessaire...) Un exemple en 1S (thème 1A : expression, stabilité et variation du patrimoine génétique) : Un exemple en 1S (thème 3A : féminin masculin) : Des exemples en 1S (thème 3C : de l’oeil au cervau) : Un exemple en 1S (thème 1B : La tectonique des plaques) : Un exemple en 1L/ES (féminin masculin) : Un exemple en classe de seconde (thème 1 : la nature du vivant) : Des exemples en classe de seconde (thème 2 : énergie et sol) :

Correction : quelques pistes pour faire fructifier l'erreur - LeWebPédagogique Sisyphe avait son rocher, les profs ont leurs copies. Sport pratiqué par le corps professoral, la correction de copies a ses sprinteurs, ses coureurs de fond mais compte peu de passionnés. Il en est de même pour les élèves : la correction d’un devoir les mobilise peu alors que c’est une étape importante de l’apprentissage. 1. C’est une pratique courante à l’école ou en cours de Français. « En orthographe comme en production d’écrits, nous demandons aux élèves de se relire suivant un code. (…) Chaque élève recevra une fiche. L’idéal est de distribuer et d’expliquer le code de correction au début de l’année : pour composer le code de correction ci-dessous (premier jet), j’ai associé un verbe d’action à un symbole et à sa signification. Piste d’utilisation 1 : corriger, c’est faire fructifier l’erreur. Piste d’utilisation 2 : le code de correction est également un support qui peut être utilisé à la maison pour comprendre à tête reposée ce qui a manqué. 2. 3.

L’enseignement nomade est-il l'avenir de l'école ? Peut-on passer à coté de l’enseignement mobile ? Dans de nombreux pays, comme le montre le séminaire international Mobile Learning Week organisé par l’Unesco du 18 au 22 février, la question ne se pose plus. Devant les expériences thaïlandaise, indienne ou nigeriane, les rares tentatives hexagonales font pâle figure. L'enseignement nomade semble bien être l'avenir du numérique éducatif. Pourquoi l’enseignement nomade est-il une voie d’avenir ? La Mobile Learning Week réunie par l’Unesco réunit des experts pour échanger sur les pratiques éducatives. L'Unesco publie des "Principes directeurs pour l'apprentissage mobile" qui affirment que "la technologie mobile peut permettre d'étendre et d'enrichir les possibilités éducatives des apprenants". Permettre l'alphabétisation de tous, soutenir la parité, le programme Nokia Life en est un bon exemple. Nokia Life sert aussi à la formation professionnelle des enseignants. Ces lunettes, Orange pourrait les offrir aussi aux responsables français.

Related: