background preloader

737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales - Capitalisme

737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales - Capitalisme
Une étude d’économistes et de statisticiens, publiée en Suisse cet été, met en lumière les interconnexions entre les multinationales mondiales. Et révèle qu’un petit groupe d’acteurs économiques – sociétés financières ou groupes industriels – domine la grande majorité du capital de dizaines de milliers d’entreprises à travers le monde. Crédit : Michael Aston Leur étude, à la frontière de l’économie, de la finance, des mathématiques et de la statistique, fait froid dans le dos. Trois jeunes chercheurs de l’Institut fédéral de technologie de Zurich [1] ont scruté les interactions financières entre multinationales du monde entier. Leur travail – « The network of global corporate control » (le réseau de domination globale des multinationales) – porte sur un panel de 43.000 groupes (« transnational corporations ») sélectionnés dans la liste de l’OCDE. Une super entité de 50 grands détenteurs de capitaux Cette concentration pose de sérieuses questions. Ivan du Roy

http://www.bastamag.net/737-maitres-du-monde-controlent-80

Related:  Les sociétés qui gouvernent le mondeViolence des richesL'Entreprise

Qui finance Obama et Romney ? Le financement de la politique américaine est faiblement réglementé et très opaque, et ses éclairs de transparence interroge. Le tableau ci-contre liste les contributeurs des campagnes électorales de Barack Obama et Mitt Romney pour l’élection présidentielle de 2012. Qui sont les plus gros contributeurs ? Et vous Gérard Mulliez, la vie, vous l'aimez comment ? EXTRAIT : Et vous Gérard Mulliez, la vie, vous l’aimez comment ? Télécharger le MP3- Écouter dans une nouvelle fenêtre Une caissière d’Auchan City fait une fausse couche sur son lieu de travail, à Tourcoing. L’info est tombée le jour de Noël.

LE RÉSEAU DE CONTRÔLE GLOBAL PAR LES GRANDES ENTREPRISES, par Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston - Blog La traduction par timiota de l’article intitulé The network of global corporate control qui a fait l’objet du billet Les maîtres du monde. À propos de … Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston arXiv:1107.5728v1 [q-fin.GN] 28 Jul 2011 Ces 147 sociétés qui dominent le monde L’économie mondiale est hyperconcentrée, selon une équipe de chercheurs de Zurich. Leur étude souligne la fragilité d’un système financier contrôlé par un petit groupe de multinationales, liées entre elles par des participations croisées. La science apeut-être bien confirmé les pires craintes des indignés qui ont manifestécontre le pouvoir financier. L’étude des relations entre 43 000 multinationales a en effet mis en évidence l’existence d’un groupe relativementrestreint de sociétés – pour la plupart des banques – jouissant d’une influencedisproportionnée sur l’économie mondiale. Selon lesspécialistes des systèmes complexes que nous avons interrogés, ces travaux, quifournissent une remarquable tentative d’analyse du pouvoir économique mondial,pourraient servir de base de travail pour définir les moyens de renforcer lastabilité du capitalisme.

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie Dimanche 13 janvier 2013 7 13 /01 /Jan /2013 22:29 Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie Trois chercheurs suisses ont récemment décortiqué le réseau mondial des multinationales en se servant d’une base de données de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) regroupant plus de 30 millions d’acteurs du marché économique. Patrons fraudeurs et tueurs fous, par Denis Duclos (Le Monde diplomatique, août 2002) La crise de 1929 fut alimentée, comme l’a rappelé John K. Galbraith (1), par les investissements les plus déraisonnables. A l’époque déjà, les banquiers se jetaient par les fenêtres des tours de Wall Street, ce qui avait intrigué les psychanalystes : se suicidaient-ils par dépit, ou au contraire — comme les joueurs invétérés qui ruinent leur entourage avant de se détruire — était-ce l’achèvement d’une folie dans laquelle ils se plaisaient à entraîner le maximum de crédules, à la façon des gourous de sectes suicidantes ? En ces temps troublés, les dérives individuelles répondent aux emportements collectifs. Le gain forcené à visée fatale des « maîtres du monde » se reflète dans la franche criminalité des « tueurs fous », amplifiant en un miroir maudit les tendances sociétales jusqu’à la caricature sinistre.

Grandes entreprises : laissez votre cerveau à l'entrée ! Le 30 août dernier, un « grand patron » français a dit une énormité lourde de sens. Georges PLASSAT, nouveau patron du Groupe CARREFOUR, a en effet annoncé la suppression de 500 à 600 postes administratifs, en se justifiant d’une manière inédite. Une partie de son argumentaire a été « Plus on augmente le nombre de personnes qui réfléchissent, plus on s’éloigne de la simplicité recherchée dans notre activité » ! Phrase bien évidemment non soulignée par les médias comme MONUMENT ! En un mot, chez Carrefour : Qui possède les médias ? " La presse libre n’existe pas. Vous, chers amis, le savez bien, moi je le sais aussi. Aucun de vous n’oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les outils et les laquais des puissances financières derrière nous.

« EuroGendFor » – l’armée privée de l’UE, prête au départ pour la Grèce Il y a des articles après lecture desquels le lecteur se dit : « Ce n’est pas possible, je m’informe régulièrement et je pense être au courant des actualités la plupart du temps, pourquoi je ne sais rien de cela ? » Le présent article est un tel article. Ceux qui pensent qu’il s’agit dans le contexte d’Euro-Gend-For d’un terme lié à la notion anglaise « gender » ­– définition artificielle et très à la mode du « genre », du « sexe social » – se trompent. Le nom est un morceau de magnificence issu du pouvoir d’innovation intellectuelle des Français : au lieu d’une troupe de l’UE de malfrats violents à la Rambo, ou des Bodyguards à la paie de Goldman-Sachs selon le modèle Blackwater, est née une armée privée dénommée « Force de gendarmerie européenne » (FGE).

Pinçon-Charlot : « Emmanuel Macron est un extraordinaire porte-parole de l'oligarchie et de la pensée unique » - Basta ! Basta ! : Face à l’augmentation des inégalités, à l’intolérable situation dans laquelle se trouvent une partie de la population qui subit le chômage, pourquoi la question du partage des richesses n’est-elle pas plus centrale dans cette campagne ? Monique Pinçon-Charlot : Il est difficile aujourd’hui de parler des inégalités abyssales, dont la concentration se fait pourtant à une vitesse complètement folle. En 2010, 388 multimilliardaires possèdent la moitié des richesses de l’humanité. En 2016, cette richesse est concentrée entre les mains de seulement 8 super riches !

Le mouvement des entreprises libérées Par Pierre Nassif. Le mouvement des entreprises libérées n’est pas un parti politique, mais une nouvelle pratique d’organisation. L’organisation hiérarchique traditionnelle repose sur la transmission du savoir par le centre, lequel est investi de l’autorité : « je sais comment faire les choses et je vous donne l’ordre de les faire ainsi ». Cet ordre est décliné selon les niveaux hiérarchiques qui contrôlent leur bonne exécution et rendent compte.

Related: