background preloader

Maps Fortune des dictateurs

Maps Fortune des dictateurs
Avec les révolutions arabes, la liste des biens mal acquis des dictateurs s'allonge. Le départ de Ben Ali et la chute programmée de Kadhafi pourraient rouvrir le dossier et accélérer les enquêtes. OWNI fait le point avec une carte interactive. Près de 200. Voitures de luxe et biens de consommationHôtels particuliers et biens immobiliersComptes en banque disséminés à travers le monde A la faveur des révolutions arabes, de nouveaux noms font leur apparition dans ce club fermé des fortunes mal acquises. Les révolutions pourraient relancer des procédures enterrées Aux plaintes déposées devant la justice par les ONG Sherpa et Transparence International en 2008, les gouvernements incriminés avaient riposté par la voie de recours judiciaire, avec un certain succès. Finalement, les soulèvements populaires récents pourraient bien relancer des procédures fastidieuses. Le défi Kadhafi Cliquer sur la carte pour naviguer dans l’application “Pour Kadhafi, c’est plus compliqué. Témoignages anonymes

Lumière sur les biens mal acquis Mercredi soir, un groupe d'activistes a mis en lumière un bien mal acquis du clan Bongo. Projecteur à la main, ils ont affiché une image du chef d'État gabonais sur la façade d'un hôtel particulier du VIIe arrondissement. Il est un peu plus de minuit, mercredi soir, quand s’illumine la façade du 51 de la rue de l’Université dans le très huppé VIIe arrondissement. Matjules, instigateur de l’événement, voulait faire une action coup de poing tout en restant furtif. “Nous avons une seule contrainte : que la façade ne soit pas éclairée par les lampadaires, sinon on ne voit pas bien l’image projetée. Pendant la durée de la projection, les lumières éteintes ont permis à chacun de découvrir le large sourire du président Gabonais. Les organisateurs n’étaient pas surpris par ces réactions, ils voulaient justement attirer l’attention sur les biens mal acquis comme l’explique Matjules : La projection est un moyen de démocratiser les instruments de protestation. Matjules lui embraye le pas :

Le petit Data Noël Entre cotillons et trompettes en papier, les journalistes de données d'OWNI présentent un florilège des 13 premiers épisodes des Data en forme. Le meilleur du meilleur de ce que "Paule d'Atha" a préféré lors de ce dernier trimestre 2011. Chaque semaine depuis la mi-septembre, Paule d’Atha – et l’équipe de journalistes de données qui se parent humblement de ce pseudonyme – te réserve, cher lecteur, le meilleur de sa veille “data”. Au crépuscule de 2011, entre cotillons et trompettes en papier, nous avons le plaisir de te présenter un florilège des treize premiers épisodes des Data en forme. Le meilleur du meilleur de ce que nous avons préféré lors de ce dernier trimestre, durant lequel nous avons vu tant de merveilleux objets innovants, inventifs, colorés, émouvants ou drôles. L’avenir est dans les cartes The World of Seven Billion [en] est un très joli dossier propulsé par National Geographic pour célébrer le passage (virtuel) des sept milliards d’êtres humains sur Terre. Open Montréal

STATEWATCH Le complot judéo-maçonnique existe bien mais faut-il le dire? Ils ont toujous été là! Les banquiers juifs. La banque juive qui domine les USA et maintenant l'Europe! Tenez actuellement nous vivons une crise financière due en grande partie à la banque juive Goldman Sachs dont le patron, juif, Lloyd Blankfein déclare avec arrogance: En faisant mon métier j’accomplis l’œuvre de Dieu. N’est-ce pas arrogant et méprisant pour les peuples du monde soumis à la puissance financière sans partage des banksters mondiaux? Nos dirigeants sont franc-maçons. La FM essaime sur tous les continents pour une unité de vue politique au bénéfice du judaïsme messianique. Il en est de même lorsqu’on se demande qui parmi nos dirigeants nationaux et internationaux est franc-maçon. Est-ce si anodin que cela que toute notre élite dominante appartienne pour la plus grande majorité à la franc-maçonnerie? Appartenir à la franc-maçonnerie n’est donc pas anodin et être juif en plus non plus lorsqu’on approche du pouvoir. Alors que faire? A voir en play-list (10 vidéos) ICI Conclusion

OpenNet Initiative The OpenNet Initiative is a collaborative partnership of three institutions: the Citizen Lab at the Munk School of Global Affairs, University of Toronto; the Berkman Center for Internet & Society at Harvard University; and the SecDev Group (Ottawa). Our aim is to investigate, expose and analyze Internet filtering and surveillance practices in a credible and non-partisan fashion. We intend to uncover the potential pitfalls and unintended consequences of these practices, and thus help to inform better public policy and advocacy work in this area. To achieve these aims, the ONI employs a unique multi-disciplinary approach that includes: ONI Principal Investigators Ronald J. John Palfrey Faculty Co-Director, Berkman Center for Internet & Society, Harvard University Rafal Rohozinski CEO and Principal of the SecDev Group and Psiphon, Inc. Jonathan Zittrain Professor, Harvard Law School Co-Founder, Berkman Center for Internet & Society

Public Intelligence Digital Civil Rights in Europe Les noms des gredins privés qui tiennent les rênes de la dette publique, comme on tient la bride d'un cheval dressé relayé sur un site dont je trouve le slogan fort sympathique : "Les moutons enragés : Les moutons en ont marre, ils s'informent !" La dette de la France, un secret bancaire ? « Je m’étais posé la question, l’ai posé autour de moi, sur le forum, ai effectué des recherches, et aucune véritable réponse n’avait été trouvée. Qui détient la dette de la France ? 1 317 milliards d’euros. « Le savoir permettrait de mesurer les conséquences potentielles d’un défaut de paiement, même partiel. 42,5 milliards d’euros d’intérêts versés à des inconnus ? Pour se financer, l’État émet des titres financiers que des investisseurs achètent. La dette, un secret d’État ? Opacité généralisée Face à cette opacité, « nous soupçonnons une extrême concentration, confie Thomas Coutrot. Il est pourtant tout à fait possible, en théorie, d’en savoir plus. Ivan du Roy Photo : Dan Simpson Notes : [2] Le Monde du 23 juin 2011. Société Pays Extrait :

Où va l’argent de mes impôts ? Ce qui est bien avec les impôts directs et indirects que je paie, c’est que c’est moi qui choisis à quel poste du budget de la France je les alloue. Je finance par exemple la Fédération Française des Sports de Glace. Je paie aussi le salaire de ma mère, professeur des écoles ainsi que celui des infirmières de l’Hôpital Saint-Antoine. Et le trottoir de Saint-Nom la Bretèche. De la même manière, je sais que je ne paie pas les traites des militaires. Ni les frais de fonctionnement de Claude Guéant. Certains autres en revanche, sûrement les plus égalitaires, imaginent que leur impôt est réparti proportionnellement sur chaque poste. Le gagnant a été connu aujourd’hui. La première est sûrement hors concours, mais elle a été développée par la Maison-Blanche. Pour faire plaisir à Nicolas Miguet, qu’il puissent savoir à chaque seconde pour qui il travaille, il existe l’Horloge. On peut donc savoir à quel moment on travaille VRAIMENT pour nous-même.

Emmanuel Todd : une nouvelle caste de riches a pris le pouvoir Emmanuel Todd bataille contre l’idée dominante selon laquelle la crise serait due à l’irresponsabilité des emprunteurs, et insiste sur la bonne affaire que constitue la dette d’Etat pour les détenteurs de capitaux. Face à Berlin, qui juge-t-il, a mené une politique commerciale et industrielle déloyale envers ses partenaires, il conviendrait de faire preuve d’une certaine « brutalité » dans les négociations, en raison de « rigidités » qui sont selon lui un « trait culturel » allemand. Emmanuel Todd s’entretien avec Ruth Elkrief, 2 décembre 2012 - extraits Q : vous proposez dans le Point d’effacer la dette de la zone euro (...) R : ce qui important, c’est la cohérence. Alors qu’en fait il y a une complicité fondamentale entre tous les acteurs. (...) Pour la dette publique, par exemple, il y a une sorte de jeu pervers entre les gens qui concoctent les plans d’austérité et les gens qui menacent de mettre des mauvaises notes aux Etats s’ils ne se tiennent pas bien. Q : (...)

LittleSis - Profiling the powers that be

Related: