background preloader

A 75 % les riches partiront ?

A 75 % les riches partiront ?
Mais qu’ils partent donc, ils ne nous manqueront pas. Ils sont très remplaçables, leur fortune est inutile à l’économie, et elle est un trouble à l’ordre public. Ah oui : en partant, qu’ils n’oublient pas de déposer leur passeport à la porte. Avant de la prendre. Les faux-semblants de la gauche serpillière Il y a suffisamment de raisons d’être affligé de la campagne du candidat « socialiste » — qui ne trouve mot à redire au traité MES [1] institutionnalisant les principes de l’« ajustement structurel », promet de renégocier le TSCG [2] avec la franchise d’un trafiquant de voitures d’occasion, fait des moulinets contre la finance avant de se rendre à Londres jurer l’innocuité de ses intentions réelles — il y a, donc, suffisamment de raisons d’affliction pour ne pas noter le moindre tressaillement du gauchomètre, dont tous les tracés étaient restés jusqu’ici absolument plats. Les « impossibilités » du mauvais vouloir À négligeable, négligeable et demi...

http://blog.mondediplo.net/2012-03-16-A-75-les-riches-partiront

Related:  Les "riches" et ultra-riches

Nicolas Sarkozy, «le président des riches» selon une étude Terra Nova La Fondation Terra Nova, think tank proche du PS, publie mardi une étude visant à démontrer que Nicolas Sarkozy aura été durant son quinquennat «le président des riches», avec «84 milliards d'euros distribués» prioritairement aux ménages les plus aisés et aux entreprises. Dans ce rapport sur «le bilan redistributif du sarkozysme», la fondation souligne que «ces cadeaux considérables» représentent «plus de 4 points de PIB» et que sans eux «la dette publique de la France (85% du PIB aujourd'hui) serait inférieure à celle de l'Allemagne (83,5%)». La loi Tepa visée Elle relève que «plus de la moitié» de cette redistribution «a été décidée dès 2007 à travers la loi Tepa» (travail, emploi, pouvoir d'achat), ce qui a eu pour effet d'«amoindrir la capacité budgétaire de la France à lutter contre la crise».

Banque mondiale : une ambition mais peu d’espoir pour les pays émergents - Economie La ministre des Finances du Nigeria Ngozi Okonjo-Iweala a été la première à s’exprimer, ce lundi 9 avril 2012, devant le conseil d'administration de la Banque mondiale (BM). Le mardi 10 avril, ce sera le tour du Colombien José Antonio Ocampo, professeur à l’université Columbia à New York et mercredi 11 avril, de l’Américain d’origine coréenne Jim Yong Kim qui dirige la prestigieuse université de Darmouth. La tradition veut que, depuis la création il y a 60 ans des deux institutions financières internationales, le Fonds monétaire international soit présidé par un Européen et la Banque mondiale par un Américain. Cette année, les règles du jeu ont changé puisque le prochain patron de la Banque mondiale doit être auditionné et choisi sur des critères de compétence.

Le web français pourrait-il finir par être autant surveillé que le web anglais? Le Sunday Times a annoncé le 1er avril dernier que le gouvernement britannique se prépare à légiférer sur la possibilité pour la police et les services de sécurité, de surveiller les communications électroniques et téléphoniques, ainsi que les consultations de sites internet de tous ses ressortissants. Poisson d'avril ? Pas sûr. Cette annonce suscite de nombreuses réactions car, outre la généralisation de cette mesure à tous les individus, il n’est prévu aucune d’obligation de recours préalablement au juge. Le gouvernement britannique tient à préciser que seules les données de communications seraient collectées, à savoir l’heure, la durée, l’identité des personnes communiquant, les numéros de téléphone ou adresses mail, ainsi que les informations sur l’ordinateur d’envoi. En revanche, le contenu de la conversation ne ferait pas l’objet de surveillance.

Pierre Sarkozy rapatrié en France aux frais de l'Etat? Les voyages de Pierre Sarkozy sont décidément bien mouvementés. Après avoir «miraculeusement» échappé à la mort il y a deux ans au Brésil, le fils du chef de l’Etat a été victime d’une intoxication alimentaire en Ukraine la semaine dernière et a été rapatrié avec un Falcon de l’Etat, révèle ce mercredi Le Canard Enchaîné, cité par Rue 89. L’Elysée confirme en partie l’information

Pétrole : l’introuvable prime de risque iranienne - Blogs Market-Makers La forte hausse du prix du pétrole (+15% pour le cours du Brent depuis le 1er janvier) suscite un certain nombre d’interrogations à la fois sur ses véritables causes que sur son impact potentiel. En particulier, beaucoup a été dit sur l’intégration d’une prime de risque Iran (embargo, guerre, fermeture du détroit d’Hormuz…). Rien n’est moins sûr cependant. Le prix du pétrole dépend de trois paramètres majeurs : 1. l’évolution de l’offre : choc pétrolier, quotas, incidents climatiques, contrôle des exportations nettes par les pays producteurs. 2.

Jean-François Copé dément avoir traité les parlementaires de «minables» C'est la petite phrase qui choque. Jean-François Copé se trouve au coeur d'une polémique depuis la découverte d'une phrase du livre «L'oligarchie des incapables», des journalistes Sophie Coignard et Romain Gubert. Ouvrage dans lequel les deux reporters du Point prêtent la phrase suivante au secrétaire général de l'UMP: «Tu comprends, si on n'a ici que des gens qui se contentent de 5.000 euros par mois, on n'aura que des minables», à propos des parlementaires. Une phrase qui fait tâche pour le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale et qui aurait été rapportée aux journalistes politiques par un député de la majorité qui discutait du cumul des mandats avec Jean-François Copé.

« La Dame de fer », ou la petite histoire pour réécrire la grande « De nos jours, les gens ne pensent plus : ils ressentent ! “Comment vous sentez-vous ?”, “Je ne me sens pas à l’aise”... Vous savez quel est l’un des grands problèmes de notre époque ? C’est que nous sommes gouvernés par des gens qui se soucient plus de sentiments que de pensées ou d’idées. Méconnue, l'arme suprême du peuple contre la corruption des riches : le tirage au sort à la place de l'élection Chers amis, Vous allez voir ci-dessous une nouvelle vibrante synthèse, le cri de rage d'un vieux représentant (de l'État US du Vermont, je crois), un représentant qui représente enfin (ce n'est pas trop tôt, a-t-on envie de dire). Mais, —peut-il faire autrement ?— cet élu en colère ne dit pourtant pas un mot de la cause réelle de ce qu'il dénonce très justement : L'ÉLECTION, qui permet aux riches d'acheter le pouvoir politique. Et puisqu'il rate la vraie cause des prétendues "crises" (ce ne sont pas des crises pour tout le monde), il rate aussi la vraie solution : le TIRAGE AU SORT des représentants et de leurs contrôleurs. Sénateur US Bernie Sanders : une guerre fait rage, menée par 1% de riches insatiables contre le peuple tout entier

La loi de 1973 n’est pas en définitive ce que nous croyions qu’elle était ! Et alors ? Même si le reconnaitre me fait mal au cul me défrise, l’un des premiers à avoir remis en cause une idée qui commençait à se répandre selon laquelle tous nos malheurs trouvaient leur origine dans une fameuse loi du 3 janvier 1973 fut un dénommé Alain Beitone, professeur d’économie. Mais il le fit d’une manière tellement outrancière – son argumentation principale consistant à accuser indistinctement tous les contempteurs de cette loi de se balader tout nu au pas, la nuit dans les rues, bras tendu en chantant l’internationale le Horst-Wessel-Lied tout en vouant le nom de Sarkozy Rothschild aux gémonies – qu’il ne fut pas vraiment audible. Il se trompait lourdement d’ailleurs en accusant sans ménagement l’extrême droite d’être à l’origine de ce qu’il nomma, dans le souci louable d’amorcer un débat serein, « la rumeur » ! Leur conclusion est sans ambiguïté : "La loi du 3 janvier 1973 empêche-t-elle l’Etat d’emprunter à la Banque de France sans intérêts ?

Les secrets inavouables de la caste Posez vos questions aux auteurs de L'oligarchie des incapables, Sophie Coignard et Romain Gubert : 1) En déposant votre question dans la partie Commentaires en bas de cet article 2) Sur le compte Twitter du Point 3) Sur la page Facebook du Point 20 ans d’indépendance Il y a vingt ans, 64 % des citoyens de Bosnie-Herzégovine se déclaraient favorables à l’indépendance du pays. Cette date symbolique est depuis célébrée uniquement en Fédération, tandis qu’en Republika Srpska, le 1er mars est une journée comme les autres. Par Eléonore Loué-Feichter Bulletin de vote du référendum de 1992 Sur la base des recommandations de la Commission d’arbitrage internationale présidée par Robert Badinter, la « Déclaration sur la Yougoslavie », signée à Bruxelles le 17 décembre 1991, confirmait la dissolution de la Fédération yougoslave. Toutes les Républiques qui la composaient furent invitées à s’exprimer sur leur indépendance avant le 23 décembre 1991.

La guerre des classes De plus en plus, l’homme devient une source de profit pour l’homme. Personnellement je supporte de moins en moins d’être considéré uniquement sous l’angle économique. Ainsi je viens encore de recevoir un appel téléphonique (mon correspondant adoptant ce ton commercial lénifiant, impersonnel si caractéristique...) de la part d’une énième grosse société s’informant sur mon mode de vie et mes habitudes de consommation...

Le rap, un genre élitiste ? - Nicolas Journet, article Sciences sociales Malgré son intitulé suave, le rap* (rhythm and poetry, soit « rythme et poésie ») reste, aux yeux des grands médias, « le fond sonore des banlieues », quand ce n’est pas le porte-parole des voyous des cités. En France, dans les années 1980, il est produit de manière indépendante dans les friches des banlieues pauvres parisiennes et marseillaises. Il ne se développe commercialement que dans les années 1990, grâce à l’appui de radios comme Skyrock et de télévisions comme M6 (qui passent des clips et produisent des émissions).

Related: