background preloader

La population en cartes

La population en cartes
Crédits Conception : Gilles Pison, Hélène Mathian, Christine Plumejeaud, Jérôme Gensel, l'équipe web de l'InedRéalisation : OpixidoSources statistiques : Nations Unies, projections de population mondiale ( ) Une animation de l'Institut national d'études démographiques, conçue en partenariat avec le Groupe Hypercarte (Laboratoire Géographie-Cités du CNRS et des Universités Paris 1 et Paris 7 et Laboratoire d'informatique de Grenoble - Université Joseph Fourier)

http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/cartes_interactives/

Related:  cartes géographiePopulation

L'Amasie, futur supercontinent, pourrait se créer au pôle Nord Un supercontinent réunissant quasiment toutes les terres du globe, sauf peut-être l'Antarctique, pourrait se former autour du pôle Nord dans un avenir très lointain, selon une étude (sur abonnement) parue jeudi 9 février dans la revue scientifique britannique Nature. Ce nouveau supercontinent, baptisé "Amasie", né de la fusion des Amériques avec l'Europe et l'Asie et de la fermeture de l'océan Arctique et de la mer des Caraïbes, pourrait se créer d'ici 50 à 200 millions d'années, à la suite de mouvements progressifs des continents pendant des dizaines de millions d'années. Au cours de l'histoire de la Terre, plusieurs supercontinents – la Pangée, Rodinia, Nuna – se sont assemblés tous les 700 à 800 millions d'années, avant de se disloquer.

Evolution de l'agglomération en photos Place Chauderon: La place de Chauderon. La place de Chauderon, qui traversait seule à l'origine l'ancienne route d'Orbe, soit la grande route de France, s'est formée au cours des siècles. Actualités - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol Le rapport annuel (PDF - 6,5 Mo 136 pages) du Fonds des Nations unies pour la population (FNUP) vient de paraître et constitue une ressource essentielle pour mener une analyse spatiale des territoires, au programme dans le secondaire : Le Pouvoir de 1,8 milliards d'adolescents et de jeunes et la transformation de l'avenir. Ce rapport signale la proportion inédite de jeunes dans le monde.

Un Vieux Continent à géographie variable, par Philippe Rekacewicz Les lycéens lillois qui, ce jour-là, pénètrent dans le bureau du cartographe attendent une réponse simple à une question simple : « Où donc finit l’Europe à l’est ? » A l’ouest, c’est clair, disent-ils, il y a de l’eau. Mais à l’est ? Des experts définissent des lignes de partage qui n’existent pas : l’Europe et son « identité chrétienne » (?), l’Europe continentale, l’Europe « blanche » (?), l’Europe culturelle (?)

3 cartes mondiales interactives pour suivre trois fléaux actuels Pas besoin d’être un oiseau de mauvaise augure pour constater que la période que nous vivons est remplie de bruit, de fureur, de peurs et de menaces. Il suffit de suivre l’actualité pour s’en rendre compte. Bien mesurer et bien connaître les grandes menaces sont de bons moyens pour les combattre sans les surdimensionner mais aussi sans les nier non plus. Les cartes, les infographies interactives permettent de donner à voir les grands phénomènes mondiaux et leur évolution en temps réel.

Un scénario TraAM sur la répartition de la population en Asie du Sud-Est - Histoire-géographie - Éduscol Les travaux académiques mutualisés (TraAM) en histoire-géographie portent sur les capacités et « moments numériques » pour 2014-2016. Que ce soit dans les situations pédagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome ou guidé, les TraAM proposent un usage simple du numérique. Dans ce cadre, l’académie de Reims propose une étude de cas centrée sur l’Asie du Sud-Est pour traiter le chapitre de géographie « Où sont les hommes sur la Terre » en classe de 6e.

La carte du monde, tel qu'il aurait pu être perçu par Ronald Reagan - Derrière les cartes Samedi 10 novembre 6 10 /11 /Nov 18:58 Voici une carte repérée sur le site Strange maps. Il s’agit d'une carte satirique du monde tel qu’il aurait pu être perçu par le feu président américain, et qu’il faut replacer dans le contexte des années 80, alors que le monde était encore bipolarisé par la guerre froide entre les pays capitalistes et communistes. Une carte très amusante, si on la prend bien sûr au 2eme degré. Cependant il faut quand même parfois descendre jusqu’au 10eme degré. .

Nègres, Noirs... Du bon usage des mots en cartographie, par Peggy Pierrot & Philippe Rekacewicz (Les blogs du Diplo, 17 mai 2007) Comme nous l’avons écrit dans le billet « la carte dans tous les sens », il est utile de ressortir ces vieux atlas et d’en faire cette lecture « verticale » qui réserve parfois d’étonnantes surprises. Il faut, par exemple, ouvrir et comparer trois éditions (1959, 1970 et 1994) de l’atlas autrichien « Hölzel », publié en France depuis le début des années 1950 par les éditions Bordas (connu sous le nom d’Atlas général Bordas dont les auteurs étaient Pierre Serryn, René Blasselle, Marc Bonnet et Henri Bordas, tous agrégés d’histoire et de géographie). La première chose qui frappe est la grande similarité des cartes thématiques de géographie physique et humaine du début de l’ouvrage : langues, religions, densité de population, mais aussi températures et précipitations. Elles sont identiques à quelques exceptions près, comme si le monde était figé : mêmes contours, mêmes couleurs, même aspect, mêmes légendes.

Existe-t-il encore des territoires inexplorés ? - Edition du soir Ouest France - 12/05/2016 Empoignez votre lasso et mettez-vous dans la peau d’Indiana Jones, le plus célèbre des archéologues, pour partir à la recherche d’une cité perdue ou d’un temple maudit. Car oui, la Terre est loin d’avoir délivré tous ses secrets. Il n’y a pas que dans les romans de l’écrivain britannique Arthur Conan Doyle, qu’« un monde perdu » existe. Dans la vie, la vraie, aussi.

Related: