background preloader

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes.

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes.
On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. Butte sandwich de Robert Morez Pour fabriquer une butte-sandwich Morez :

http://incroyablescomestiblescastres.blogspot.com/2013/11/droit-aux-buttes-les-avantages-et-les.html

Related:  Agroécologieagriculture

Comment bouturer ses aromatiques : thym, romarin, sauge, verveine ... Pour multiplier rapidement la plupart de ses aromatiques, le bouturage est simple et efficace. Par contre il faut compter au moins une année avant de pouvoir récolter sur ces nouveaux plants. Quelles aromatiques bouturer La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. Mais les deux ont des points communs, notamment l’utilisation des buttes, la création d’un écosystème complet, l’amélioration du sol.

Listes des fruitiers interessants, resistance au froid, maladies, … (Collaboratif) Voici une ébauche de liste non exhaustive de quelques arbres intéressants en permaculture classés par rusticité. Cette liste à pour origine un vieux post sur facebook dont je n’en suis pas l’auteur. Une bonne partie de ces infos sont à vérifier et à éditer, pour cela j’ai besoin de votre aide. Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant. Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970.

L'agroécologie est-elle l'avenir de l'agriculture française ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Jacques Morineau dans son exploitation, le GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) Ursule, près de Chantonnay en Vendée. Les parcelles sont entourées de haies, qui favorisent la biodiversité. › Accéder au portfolio Il faut un œil averti pour identifier de quoi sont plantés les champs de Jacques Morineau, de part et d'autre des chemins de son exploitation vendéenne où bringuebale son vieux 4x4 tout infiltré de poussière de terre. Vingt-neuf variétés y poussent, sur une mosaïque de parcelles où il a mêlé ici du pois et de l'orge, là du blé et de la féverole, ailleurs un carré de maïs entouré de colza, de l'avoine, du sorgho, des prairies et des bosquets, un champ de peupliers… Sans compter les ruches, les vaches et les poulets.

Le Secret pour des récoltes énormes de pommes de terre Aujourd’hui je vous propose un article qui mériterait d’être partagé et connu de tous. En effet, grâce à cette technique, j’arrive à faire de plus belles récoltes avec la même quantité de plants de pomme de terre! Petit rappel sur la pomme de terre Un tubercule de pomme de terre est une tige beaucoup plus élargie et modifiée. Les plates-bandes - La fin de la crise La culture bio-intensive permet d'avoir le maximum de production sur un minimum de surface en qualité bio (sans produit chimique). Ce mode de production permet d'avoir la même quantité de production (et même plus !) que l'agriculture intensive classique et aussi d'avoir exactement la même qualité de production que le bio artisanale (et non l'agriculture bio "industrielle"). Mais vous constaterez qu'elle demande un gros investissement physique.

La permaculture : Un jardin potager sans entretien Cultiver son potager en accord avec la nature, sans pollution, sans labour et sans pesticide…c’est ce que propose la permaculture. Cette méthode de culture possède de bien nombreux avantages dont celui de pouvoir cultiver un jardin potager sans entretien, ou presque. C’est une véritable alternative au jardinage classique, puisque la permaculture permet en quelque sorte de s’affranchir des corvées et de profiter pleinement du potager et de ses récoltes ! Le compost de broussailles Sources principales: témoignage et écrits de Armand Ell. Historique Avertissement: l'historique qui suit est basé sur le témoignage d'Armand Ell. Fin des années '70, un procès a déchiré les promoteurs du compost de broussaille au sujet de sa paternité: les uns revendiquant une origine médéviale templière et les autres attribuant cette paternité à Jean Pain. Nous faisons appel à toute personne qui possèderait l'ouvrage "Les templiers et l'agriculture ou les composts templiers" du médiéviste Laurent Dailliez et qui pourrait adresser à Ecotopie une copie des traductions originales de la recette n 1 de l'"humus vivant" des moines templiers. Jean Pain étant décédé, nous présenterons prochainement la version historique défendue par le Comité Jean Pain.

. L’agro-écologie : solution d’avenir pour l’agriculture et pour la ferme normande Pour le monde agricole, l’année 2014 restera marquée d’une pierre blanche à condition que nous ne rations pas deux échéances majeures : la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LOA) actuellement examinée par le Parlement et les opportunités nouvelles offertes, dans le contexte de la réforme de la politique agricole commune (la PAC), par la régionalisation d’une partie des aides européennes qui sera effective au second semestre 2014. La loi d’avenir repose sur 4 piliers principaux : le soutien aux filières, notamment l’élevage, le renouvellement de la population agricole et l’installation des jeunes, le projet agroécologique pour la France, le lien et le dialogue entre les terroirs et les citoyens. Le Ministre, Stéphane Le Foll, met la barre haut : « faire de la France un leader de l’agro-écologie ». De quoi s’agit il ?

Bien marier les légumes entre eux Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies. Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. Technique de permaculture Bien qu’il y ait une description de mulch en couche pour jardins dans Permaculture 1 (p. 1181), cette technique a provoqué de nombreuses questions, auxquelles j’espère pouvoir répondre ici. Cette technique est illustrée sur la fig. 3.3, et des méthodes similaires sont décrites par Ruth Stout en même temps que d’autres, publiées ou non, qui toutes connaissent des variations. Un film vidéo de l’auteur faisant la démonstration du procédé peut être obtenu par W.A.I.T. (West Australia Institute of Technology, Perth) : contactez Barry Oldfield, ou via Smith’s Bookstore, Canberra, contactez Harry Smith.

Droit aux buttes Jardins en buttes à l'écocentre du périgord On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité.

Agro-écologie et environnement sont-ils devenus des gros mots ? Après un verdissement vidé de son contenu par l’accord européen sur la PAC, conclu en juin dernier, France Nature Environnement avait appelé à plus ambition pour que la déclinaison française soit à la hauteur du projet agro-écologique voulu par le ministre. Stéphane Le Foll a esquissé ce matin devant le CSO, les axes de la PAC version française en oubliant l’environnement et l’agro-écologie. La France a coulé ce qui pouvait être sauvé Bien que l’accord conclu entre les Etats européens et Bruxelles était d’une grande faiblesse dans ses ambitions environnementales, il laissait une marge de manœuvre aux Etats pour remettre un peu de « vert » dans la PAC.

Related: