background preloader

La culture sur buttes (fiche technique)

La culture sur buttes (fiche technique)
Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. 1. Dans tous les cas, la création des buttes est le moment le plus important de la mise en place du jardin. Les buttes sont espacées par des allées de 30 à 50cm de large. 30cm représentent la longueur d’un pied moyen, 50cm permettent par exemple de travailler à genoux. En récupérant la terre de surface des allées, on accroît la profondeur de terre arable. 2. La biointensive préconise plutôt des buttes orientées nord-sud. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Permaculture Votre jardin vous fatigue ? Buttez-le ! A en croire certains jardiniers, leur activité est une longue et épuisante lutte contre la nature : arracher sans trêve des mauvaises herbes qui repoussent toujours plus fortes. Retourner tous les ans un sol dont la seule préoccupation semble être de se tasser encore et toujours. Arroser encore et encore, ou, au choix, s’ingénier à drainer des sols gorgés d’eau. Et souvent au même endroit à quelques semaines d’intervalle. Et parfois pour des résultats désespérants. La lutte est permanente et inégale. S’occuper d’un jardin est une tâche épuisante. Seuls les désherbants chimiques, les motoculteurs ou l’arrosage automatique sont capables d’apporter un peu de réconfort au pauvre jardinier. Il faudrait inventer une méthode épargnant au jardinier toutes ces souffrances. Une méthode comme ça, bien sûr, c’est comme une fourmi de dix-huit mètres : ça n’existe que chez les poètes. Notamment, concevoir un jardin comme un écosystème complet et dont il convient de préserver l’équilibre.

Culture sur butte - La graine de Marcimat Puisque nous avons un jardin devant la maison que nous louons, nous en profitons pour tester et mettre en pratique des méthodes de cultures, et notamment le jardinage sur buttes de cultures permanentes. Une fois construites, la pénibilité que peut représenter le jardinage, à se baisser constamment au sol, et à y travailler la terre, disparaît. Les plantations se font à hauteur de genoux, les récoltes aussi, ce qui est bien moins ruinant pour le dos. L’organisation des plantations, à la fois espacées et mélangées, permettent d’être plus résistant aux éventuelles maladies et prédateurs tout en favorisant des associations bénéfiques. Construction Nous sommes partis sur la création de 2 buttes de 1m70 de large, et de 8m de long. 3 allées de 60cm le large et 40cm de profondeur sont nécessaires, que nous complétons avec 2 petites buttes (80cm et 60cm de large), ce qui donne, de façon très schématique, ceci : Schéma en perspective des buttes. Les étapes consistent à : Le déserbage Herbes en tas

Jardin en butte : un gain de temps - Mon Jardin & ma maison Rassemblée de façon à former une butte, la terre se réchauffe plus rapidement et « ressuie » mieux : l’eau est plus rapidement drainée. Il est confortable de se pencher sur un sol un peu moins bas. Le sol n’est jamais travaillé. Rempli des racines de légumes récoltés ou de celles des engrais verts, il est toujours couvert par de la paille, du bois raméal fractionné (BRF). Ce potager autorise un joyeux mélange. Ainsi, on laissera se ressemer librement les plantes ou l’on sèmera les graines mêlées de légumes, parfois même directement sur le paillage qui recouvre la butte. Une seule règle : on installe un seul pied d’un légume volumineux, tandis que l’on peut semer des rangs de petites plantes. Comment realiser la butte ? Illustration : En mélange : poivron, carotte, basilic, laitue, radis, poireau, œillet d’Inde, tomate, chou pommé, luzerne. Voir aussi le sujet 3 styles de potager .

Par où commencer à appliquer la permaculture dans sa vie? Lorsque j’ai découvert la permaculture, j’étais très enthousiaste, et très impatient de commencer à oeuvrer dans ce sens. Je suis donc directement passé à l’action, dans le « faire »… Mais j’ai un peu oublié une chose très importante avant de me lancer et prendre soin de l’ »extérieur à moi« …c’était tout simplement apprendre à prendre soin de moi d’abord… Et c’est certainement par là qu’il faut commencer à appliquer la permaculture dans sa vie… Apprendre à s’observer, et à écouter ses propres besoins d’abord! Tout commence par là! Tout à l’extérieur est le reflet de qui je suis…alors si moi-même, je ne suis pas équilibré, cela va devenir très difficile de mettre en place un lieu ou n’importe quel projet de manière constructive, harmonieuse et efficace… Et c’est pour cela que de très nombreux beaux projets de vie sont abandonnés dans leurs premières années…après énormément d’efforts, et tout cela pour rien bien souvent… Pour lire la suite de cet article,tu dois être membre de ce blog!

C’est quoi, la biointensive ? Il y a plus d’un siècle, des maraîchers pratiquaient autour de Paris une méthode de culture intensive qui leur permettait, dans une région où la place était déjà comptée, de produire, de manière totalement biologique (les engrais chimiques et les pesticides n’étaient pas encore inventés), des grandes quantités de légumes d’excellente qualité, à partir de surfaces très réduites. L’apparition de la mécanisation, les progrès des moyens de transport et les engrais ont relégué cette méthode à de rares jardins d’amateurs éclairés : il était possible de produire plus loin de Paris, en quantité suffisante. Pourtant, de nombreux jardiniers auraient tout intérêt à en connaître les grands principes. D’autant plus que cette ancestrale méthode a depuis été améliorée, pour donner naissance à la méthode française intensive biodynamique, ou biointensive. Les premières bases de la biointensive ont été jetées par un Anglais, Alan Chadwick après la seconde guerre mondiale, en Afrique du Sud. 1. 2. 3. 4.

Outils de jardin : ceux qui sont indispensables à la culture du jardin - marieb007 Mercredi 15 mai 2013 3 15 /05 /Mai /2013 12:32 0. L'indispensable © artefatica (Flickr) Pour les petits jardins (moins de 500m2) ou pour soigner les fleurs, les outils à mains sont suffisants. Les équipements de base : Fourche à bêcher. 1. © leafar. Avant de planter quoi que ce soit, vous aurez besoin de creuser et d'améliorer le sol. Une fourche à bêcher ressemble à une fourche avec une rangée de dents plus courtes et plus larges. 2. Elle sera utile pour le désherbage et la culture de la surface du sol pour permettre la pénétration des nutriments et l'eau. 3. © WikiMedia (Wikimedia) Votre arrosoir aura deux pommes amovibles permettant un arrosage fin adapté aux semis : Une pour l'arrosage "classique" à gros trous (diamètre 1,4mm). 4. © Just-In-Time.Flowers (Flickr) Elle permettra de creuser plus profondément que la fourche, utile pour la plantation d'arbustes et d'arbres. 5. © hardworkinghippy (Flickr) 6. © Dominique Sanchez (Flickr) 7. © elecnix (Flickr) 8. © Jenny Thompson (Fotolia) 9.

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes. On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. Butte sandwich de Robert Morez Pour fabriquer une butte-sandwich Morez :

L'officine du jardin bio Graines pour semis Biologique - Jardin et Jardinage - Semences et graines de fines herbes biologiques - Plantes aromatiques et condiments Petits pois : Semis, culture et récolte au potager bio Variétés Pois à grains lisses : petits pois précoces mais ce ne sont pas les meilleurs. Pois à grains ridés : petits pois plus savoureux que ceux à grains lisses. Par contre ils sont plus frileux. Pois gourmands ou Mangetout : des pois que l'on récolte plus jeunes et que l'on mange avec la cosse. Ils se cultivent comme ceux à grains ridés. Ces 3 variétés de pois peuvent aussi être des variétés dites "naines" (50cm de hauteur) ou "à rames" (grimpantes, 2m). Périodes de culture Semis de printemps Au printemps les variétés précoces sont semées à l'extérieur dès la fin Février. Des semis jusqu'en Juillet sont possibles, mais par temps chaud le pois est plus sensible aux maladies et germent moins bien. Semis d'automne Dans les régions aux hivers doux les semis peuvent se faire en automne, d'Octobre à Novembre. Dans les régions plus froides il faut protéger les plants avec un tunnel ou un voile. Emplacement et fertilisation Il se place en plein soleil et n'est pas très exigent sur le type de sol.

Related: