background preloader

Quand les "Flipped Classrooms" font tilt !

Quand les "Flipped Classrooms" font tilt !
Marcel Lebrun, Le Grain asbl, 5 Novembre 2013 Il y eut les logiciels éducatifs, les cédéroms, les sites Web, le Web 2.0 … Voici à présent quelques nouveaux concepts qui fleurissent dans les journaux, les revues: plateformes d’eLearning, MOOC, Flipped Classrooms… Nous nous intéresserons principalement au dernier, un concept charnière entre les savoirs-ressources dorénavant partout et en tout temps disponibles et les impératifs de l’accompagnement des apprentissages orientés compétences, devenir socioprofessionnel et contextes mouvants. Ces « classes inversées », soutenues par des outils TIC (pour les étudiants comme pour les enseignants) représentent un véritable « cheval de Troie » pour la nécessaire modernisation des formations au 21ème siècle. 1. Les Flipped Classrooms, ça flippe quoi au juste ? Elles constituent une rupture par rapport aux formes traditionnelles d’enseignement en auditoire. Les classes inversées font partie de la famille des dispositifs hybrides. La classe inversée est:

La «classe inversée»: le pari d'enseigner à l'envers | Annie Mathieu Assise devant l'ordinateur familial dans la petite pièce adjacente à la cuisine, Alyss-Ann Moisan, 11 ans, regarde la capsule du jour en mathématiques. Éric Tremblay, son professeur de sixième année de l'école Alexander-Wolff à Shannon, explique le concept d'«unité». Derrière lui, un tableau qui lui sert à donner des exemples. C'est exactement comme s'il était devant sa classe, mais il est plutôt devant une caméra. La petite vidéo ne dure que quelques minutes. Il ajustera ainsi les exercices et les projets qu'il développera en classe en fonction de la théorie vue la veille par ses élèves. Mais le jeu en vaut la chandelle, assurent les deux profs à la fine pointe de la technologie. Des élèves assidus Autre élément positif : depuis qu'ils ont intégré les capsules théoriques à visionner à la maison, peu d'élèves omettent de faire leur travail, contrairement aux nombreuses fois que les devoirs ont été mangés par le chien ou que la troisième grand-mère est décédée. Un pionnier

Découvrir les multiples facettes de la classe inversée À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons rencontré Annick Arsenault-Carter, enseignante en 7e année de l’école Le Mascaret, du District scolaire francophone Sud. Elle utilise depuis plus de 7 ans la classe inversée. Du 25 au 27 janvier, L’École branchée était à Clair au Nouveau-Brunswick. Pour commencer, Annick nous rappelle qu’il y a autant de classes inversées que d’enseignants. Annick utilise la classe inversée à l’intérieur de sa classe. Annick s’est rendue en France en 2016 afin de vivre son premier congrès de Classe inversée (CLIC) pour continuer d’en apprendre sur l’approche et devenir encore meilleure.

Les huit éléments essentiels d'un bon plan de cours Beth Lewis fait partie de ces blogueurs américains qui ne craignent pas de rappeler les évidences. Enseignante au primaire, elle propose ainsi sur son blogue un billet intitulé "Top 8 Components of a Well-Written Lesson Plan" que l'on traduira par "Les huit éléments essentiels d'un bon plan de cours". Le modèle, même s'il est loin d'être original, mérite d'être adopté ou adapté à ses propres pratiques. les enseignants débutants y trouveront un guide rassurant, et les plus expérimentés l'adopteront pour publier leurs fiches de cours, notamment sur la toile. Le plan de cours proposé par Beth Lewis comprend les éléments suivants : Objectifs et buts (Objectives and Goals). Chaque point fait l'objet d'explications détaillées, assorties d'exemples, sur une page spécifique. Beth Lewis insiste à la fois sur la rigueur de la démarche et sur la nécessité de varier les angles d'approche et les activités proposées aux apprenants. Top 8 Components of a Well-Written Lesson Plan.

La pédagogie inversée: qu'est-ce? | Opinions En bref, la pédagogie inversée invite les apprenants à voir une partie de la théorie à la maison (souvent l'introduction à la matière), la période en classe qui s'en suit est alors entièrement consacrée au travail pratique, individuel et collectif. Dès lors, l'enseignant n'a plus à expliquer la matière à l'ensemble du groupe : une partie est vue individuellement par chacun des étudiants en dehors des heures de classe, le reste est couvert avec des activités à l'école, par exemple des discussions en grands ou petits groupes, des travaux d'équipe, des exercices divers, etc. La pédagogie inversée tire grandement profit de l'internet. Par exemple, en guise d'introduction à un contenu, au lieu de faire lire un texte en devoir, l'enseignant d'une classe inversée proposera des présentations PowerPoint, des images, des sites web, des extraits sonores et surtout des vidéos, tout cela accessible à la maison. Des avantages Des considérations Évidemment, la pédagogie inversée n'est pas la panacée.

Conseils et idées : Guide | Classe Inversée Vous trouverez ici de nombreux conseils pour inverser votre classe. Découvrez comment encourager vos élèves à utiliser les ressources, comment les noter, les aider, les motiver, les rendre actifs et créatifs, etc. Cette page étant une peu longue, voici un sommaire des points abordés : I. I. 1. 2. 3. Quand vos élèves abordent de nouveaux concepts, faites en sorte qu’ils y réfléchissent par eux-mêmes avant de leur donner la solution. Cette approche est la base de la méthode scientifique : observer, analyser, tester. Assurez-vous simplement qu’ils aient bien les connaissances préalables pour pouvoir faire ces raisonnements, sans quoi ils risquent de se décourager. 4. 5. 6. 7. Les interactions sociales sont très importantes pour une bonne ambiance de classe, veillez-donc à ce que l’entraide et l’ouverture soient présentes, et soyez à l’affût de tout conflit ou malaise pour les régler au plus vite. 8. 9. 10. 11. 12. La notation est un sujet sensible. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. III. 20. 21.

Les caractéristiques et avantages de la « classe inversée » et du « modèle mixte » (blended learning) Depuis quelques années, de nombreux programmes d’enseignement supérieur comprennent des cours en ligne. Peut-être en avez-vous déjà vous-même suivi un. Tout se passe à partir d’un ordinateur branché à Internet, parfois avec le support de capsules vidéo en ligne ou sur cédérom, généralement accompagné d’un recueil de texte. Voilà qui est bien loin de l’enseignement traditionnel tel qu’on le connaît dans nos classes du primaire et du secondaire. Pour certains, cette façon de faire est avantageuse car elle permet de progresser à son propre rythme. Par contre, le contact humain avec l’enseignant n’y est pas. David Chartrand enseignait les mathématiques au Collège Sainte-Anne-de-Lachine. Question de tirer profit de l’attrait des jeunes pour tout ce qui est en ligne et multimédia, M. Évidemment, cette façon de faire est plus évidente en milieu collégial ou supérieur, alors que les élèves ont un degré d’autonomie plus grand.

easy-lms What is flipped learning? Your employees would go through their learning materials on their own Flipped learning is an educational method where instruction, or lectures, take place in an individual learning space (e.g., at home) instead of a group learning space (e.g., in a classroom). Then the students apply the concepts that they learned independently, together with the instructor and other attendees. Now that you understand the gist of flipped learning, let’s talk about its main advantages and disadvantages. Advantages of flipped learning 1. Limited time is a common obstacle that employees face when taking part in ongoing training, but flipped learning helps by eliminating the need for long, time-intensive in-person lectures. 2. Flipped learning allows them to learn on their own Flipped learning can help your organization’s continuous education program get off the ground by giving your employees the power to spend time where they need it most. 3. 4. 5. Disadvantages of flipped learning

Les avantages de la classe inversée - Le Miroir Pédagogique: conception de contenu pédagogique L'enseignant devient un guide et dispose de plus de temps Comme je n'enseigne "presque" plus de manière magistrale, je dispose maintenant de minutes supplémentaires me permettant d'accompagner mes élèves selon leurs besoins et leur niveau de compréhension. Je n'ai jamais autant été "sur le terrain" qu'au cours de la dernière année scolaire. De plus, jumeler la classe inversée aux îlots de compréhension me permettait de réellement travailler au niveau de chacun des élèves, qu'ils aient compris ou non. Motivation chez les élèves Aie-je vraiment besoin d'en parler? Les parents comprennent mieux Pour une fois, les parents entendent les paroles de l'enseignant. La classe inversée permet aussi à ces parents de connaître exactement les notions abordées en classe. Autonomie accrue Instaurer une nouvelle approche, quelle qu'elle soit, demande du temps et des ajustements. Avec la classe inversée, ils se sentent davantage impliqués dans leur processus d'apprentissage.

La classe inversée : l’apprentissage réinventé La classe inversée est sans doute le bouleversement le plus fascinant dans l’apprentissage aujourd’hui. Elle est reliée directement à un enjeu de civilisation. Cette révolution va bien au-delà de l’aspect purement scolaire. Flashback. Etre intelligent vous offre un certain avantage dans la vie. Et si on changeait tout ? La classe inversée, histoire d’une idée folle La naissance de cette idée, la classe inversée, part d’un constat simple et finalement assez évident. Alors que les cours s’enchaînent, les élèves prennent des notes, puis prennent des notes, puis prennent encore des notes. Si vous vouliez tuer l’envie de savoir d’un apprenant, vous ne vous prendriez pas autrement. La classe inversée vise à renverser ce processus. La classe inversée : définition La classe inversée est une approche pédagogique qui intervertit le travail en classe et les devoirs à la maison. Tout d’abord, la classe inversée change l’accent d’une éducation essentiellement théorique pour valoriser la pratique.

Pédagogie universitaire et classe inversée : vers un apprentissage fructueux en travaux pratiques Un articlede Fatima Lakrami, Ouidad Labouidya et Najib Elkamoun, repris de la revue Ripes, Revue Internationale de Pédagogie de l’Enseignement Supérieur, un article sous licence CC by sa nc 1. Introduction L’enseignement supérieur demeure depuis toujours au cœur de tous les débats relatifs à l’éducation partout dans le monde, il est le centre de plusieurs problèmes et débats (Prost, 1986) : massification, démocratie, … Il a de plus en plus un rôle de levier essentiel de développement surtout dans une économie du savoir basée sur la recherche et l’innovation. Il s’est transformé au cours des deux dernières décennies sous l’effet de la globalisation économique et financière et aussi l’arrivée des nouveaux avancements technologiques, on commence déjà à se demander sur sa continuité probable sans les TIC (Vétois, 2016). 2. 3. La classe inversée est une stratégie pédagogique qui réorganise l’espace/temps pour enseigner et apprendre (Lebrun, 2015), tout en s’appuyant sur les TIC. 4. 5. 5.1.

La classe inversée comme approche pédagogique en enseignement supérieur : état des connaissances scientifiques et recommandations 1Le contexte de l’enseignement supérieur est en profonde mutation. De nombreuses pressions émergent de différentes sphères de la société pour que cet ordre d’enseignement réponde au mieux à ses besoins. De la sphère du monde du travail, mentionnons la pression des organismes d’agrément et des ordres professionnels qui cherchent de plus en plus à orienter et contrôler le contenu et les modalités pédagogiques des programmes universitaires (Pelletier, 2009). Dans les disciplines professionnelles, mais pas uniquement, on dénote un désir accru de mettre en place une approche par compétences faisant une large place à l’apprentissage concernant le monde du travail (work-based learning) et aux compétences dites transversales (ou soft skills) telles la communication, le travail en équipe ou la pensée critique (Billett, 2009). 2La classe inversée se trouve actuellement au cœur de l’attention des éducateurs, et ce, à travers le monde. 4.1. 4.1.1. 4.1.2. 4.1.3. 4.1.4. 4.1.5. 4.1.6. 4.1.7. 4.1.8.

Les 3 paradoxes de la classe inversée à l’Université – Coopération universitaire Pendant plusieurs mois, j’ai évalué l’impact du projet « PedagInnov », un projet d’innovation pédagogique : dix universitaires volontaires avaient choisi d’expérimenter la pédagogie inversée dans leur cours pendant une année. Ce projet s’inscrivait dans le cadre de l’IDEFI- IDEA porté par la Comue Université Paris-Est depuis 2012. IDEA est un IDEFI financé par l’ANR au titre d’investissement d’avenir. Le porteur du Projet PedagInnov était M. Luc Chevalier, de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM). Suite à cette expérimentation de pédagogie inversée, IDEA m’a sollicitée pour évaluer l’impact de cette innovation pédagogique. Les trois paradoxes de la pédagogie inversée 1. Dans la pédagogie inversée, l’enseignant impose des cadres, et dans chacun de ces cadres l’étudiant dispose d’une part d’autonomie. Cadre « Planification » Cadre. Cadre « Explicitation » Cadre. Cadre « Productions » Cadre. Cadre « Disponibilité » Cadre. Cadre « Ressources » Cadre. 2. 3. WordPress: J'aime chargement…

Classe inversée et changement de paradigme Dans une classe inversée, l’enseignement et l’apprentissage sont organisés de manière à redonner du sens à la présence et à optimiser le temps en présentiel avec les étudiants. La transmission des savoirs se fait principalement en dehors de la salle de cours, et l’acquisition des compétences quant à elle a lieu sous la supervision de l’enseignant pendant les heures de cours. Ainsi donc, la classe inversée nous invite à redéfinir ce qui est entendu par enseignement et par apprentissage. Il faut reconnaître qu’on utilise encore trop souvent à tort le verbe « apprendre » au sens de « enseigner », comme si la simple mise à disposition d’informations résultait automatiquement en un apprentissage chez l’étudiant. Les fondements de la classe inversée nous montrent bien que l’on ne peut « apprendre » à quelqu’un puisque l’acteur principal de l’apprentissage est l’apprenant. Dumont, A., Berthiaume, d., (2016) La pédagogie inversée.

La pédagogie inversée en école de commerce est-elle efficace ? Pratique pédagogique qui dépoussière les anciennes habitudes, la pédagogie inversée (ou classe inversée) a le vent en poupe depuis plusieurs années. Née en 2007 aux États-Unis, elle a d’abord été testée par deux enseignants de sciences, pour accommoder les élèves fréquemment absents. Face aux résultats très encourageants, ce nouveau modèle s’est alors développé à tous les niveaux, du primaire à l’enseignement supérieur et incarne l’utilisation des nouvelles technologies en salle de classe. Pédagogie inversée : les principes de base En général, dans les salles de cours, les enseignants transmettent un savoir – parfois de manière assez linéaire – et les élèves sont dans une démarche passive, d’écoute et de prise de notes. La pédagogie inversée transforme cet ordre établi : les étudiants préparent le cours à l’avance – généralement grâce à un matériel pédagogique interactif spécialement conçu pour l’occasion – et l’enseignant intervient en salle de classe de manière beaucoup plus active.

Related: