background preloader

Www.serpsy.org/formation_debat/mariodile_5.html

Www.serpsy.org/formation_debat/mariodile_5.html
" Le concept de représentation sociale désigne une forme de connaissance spécifique, le savoir de sens commun, dont les contenus manifestent l'opération de processus génératifs et fonctionnels socialement marqués. Plus largement, il désigne une forme de pensée sociale. Les représentations sociales sont des modalités de pensée pratique orientées vers la communication, la compréhension et la maîtrise de l'environnement social, matériel et idéel. (1) Emile Durkheim (1858-1917) fut le premier à évoquer la notion de représentations qu'il appelait ''collectives'' à travers l'étude des religions et des mythes. Pour ce sociologue, " les premiers systèmes de représentations que l'homme s'est fait du monde et de lui-même sont d'origine religieuse. (2)" Dans la conclusion de son ouvrage, il pose les bases d'une réflexion sur le concept de représentation collective. En France, c'est avec le psychosociologue Serge Moscovici que le concept de représentation sociale s'élabore véritablement. - Hypothèses

http://www.serpsy.org/formation_debat/mariodile_5.html

Related:  concept connaissance de soicomment se forme un concept - faire des liensironmePEDAGOGIE - ANDRAGOGIEtemps

La théorie des représentations sociales La représentation sociale [2] est un mode spécifique de connaissance. Dans un groupe social donné, la représentation d’un objet correspond à un ensemble d’informations, d’opinions, et de croyances relatives à cet objet. La représentation va fournir des notions prêtes à l’emploi, et un système de relations entre ces notions permettant aussi, l’interprétation, l’explication, et la prédiction. Travailler sur une représentation, c’est : « observer comment cet ensemble de valeurs, de normes sociales, et de modèles culturels, est pensé et vécu par des individus de notre société ; étudier comment s’élabore, se structure logiquement, et psychologiquement, l’image de ces objets sociaux ». Herzlich (1969).

Concept Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les différents philosophes ne sont pas nécessairement d'accord sur ce qu'est exactement un concept, au-delà de cette définition générale, bien que des lignes centrales puissent être dessinées. Ainsi, un concept est souvent une idée générale (le concept de chien rassemble tous les chiens existants et possibles), mais pas nécessairement (chez Leibniz, la notion complète exprime la substance individuelle et ne correspond qu'à elle ; par ailleurs, un nom propre peut être considéré, selon certaines théories philosophiques, comme exprimant le concept d'un individu[1]). Sens étendu[modifier | modifier le code] Par extension (et, selon plusieurs, par abus), on désigne comme concept toute idée, le plus souvent commerciale, plus ou moins novatrice. Le concept dans la philosophie du langage[modifier | modifier le code]

Le risque de l’idéologie du groupe La lecture de la semaine, il s’agit d’un article du New York Times transmis par une aimable correspondante. Il s’intitule : « La domination de la nouvelle idéologie du groupe », et on le doit à Susan Cain, auteure d’un ouvrage sur la question intitulé Quiet : The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking (Silence : le pouvoir des introvertis dans un monde qui n’arrête pas de parler). La solitude n’est plus à la mode, commence Susan Cain. Nos entreprises, nos écoles, notre culture sont esclaves d’une nouvelle idéologie qui postule que la créativité et l’efficacité naissent dans des lieux étrangement grégaires. La plupart d’entre nous travaillent en équipes, dans des open spaces, pour des chefs qui valorisent au-dessus de tout l’intelligence collective.

Enseigner à un grand groupe sans endormir personne Les amphis universitaires comptent plusieurs centaines de places. Tout enseignant ou chargé de cours a donc en tête cette question : comment ne pas endormir les étudiants avec mon enseignement ? La question est d'autant plus difficile en 2013 que les cours magistraux n'ont pas beaucoup la cote dans les médias. Même à Thot Cursus, il nous arrive parfois de casser du sucre sur le dos de cette méthode pédagogique, même si, selon notre bonne habitude, nous nous faisons aussi l'écho de méthodes visant à l'améliorer. Car nous ne "détestons" pas le cours magistral, nous avons juste envie de le dynamiser. Surtout lorsqu'on réalise que voici plus de 30 ans, des études soulignaient déjà que l'attention des étudiants est bien plus courte qu'on ne pourrait le croire.

Editorial. La géocritique au confluent du savoir et de l’imaginaire Cette neuvième livraison de la revue Epistémocritique est consacrée à une approche critique aujourd’hui en plein essor, dont l’actualité éditoriale vient d’être relancée par la parution du dernier livre de Bertrand Westphal, Le Monde Plausible. Espace, Lieu, Carte (Paris, Minuit, 2011). La géocritique vient témoigner d’un intérêt renouvelé pour les relations de la littérature à l’espace qui, depuis les années quatre-vingt-dix, s’est manifesté non seulement dans le champ des études littéraires mais aussi dans celui de la géographie qui cherche à réinscrire le sujet dans l’espace, en tenant compte de sa dimension de construction sociale et des représentations culturelles qui le façonnent. Science pluridisciplinaire par définition, la géographie n’a plus aujourd’hui pour objet la Terre, le geos, mais la manière dont les hommes l’ont investie, transformée et interprétée au cours de leur histoire. Au centre de l’attention se trouvent désormais les espaces incarnés[1]. Robert R.

Identité et altérité : du soi-niant au soignant. "L'Autre, cet étranger" : cours d'éthique médicale que je donne dans le cadre de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Versailles QUI SUIS-JE ? Si par identité on entend le caractère de ce qui est identique (idem : la même chose), seuls les gens similaires ont une identité. Si en plus “l’identité” de chacun fait sa particularité, quelque-chose cloche : on n’est jamais soi-même qu’en ce qu’on ressemble aux autres !

Contexte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : contexte, sur le Wiktionnaire Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent ; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse littéraire est aujourd'hui utilisé dans de nombreuses disciplines scientifiques. Synthèse sur l'implication dans les groupes Nous étions partis sur la question de l'implication dans les groupes de travail, avec la distinction entre Mobiliser (qui est un acte fait par une personne sur d'autres pour les faire agir) et S'impliquer (qui est le fait de la personne elle même qui choisi d'agir). L'idée de départ était aussi de qualifier les différents niveaux d'implication et de mettre à jour les moteurs de l'implication (ou de la désimplication). Ce qui est ressorti de nos échanges, en premier lieux sur les niveaux d'implication dans les groupes, est que tout le monde ne veux pas ou ne peux pas s'impliquer de la même manière.

L'INDIVIDU, ACTEUR DE SA FORMATION, VRAIMENT L'individu est-il acteur de sa formation ? La formule est consacrée, ancrée dans les discours. En demeure-t-elle pour autant concrète ? Pragmatisme de rigueur et gage d'optimisme pour gouvernail... recul sur les pratiques professionnelles. "L'individu, acteur de sa formation" : d'où vient l'expression ?

Modélisation des Dynamiques Spatiales RTP MoDyS : Réseau Thématique Pluridisciplinaire Modélisation des Dynamiques Spatiales 2005-2007 (dir. E. Zadora-Rio ; Le Réseau Thématique Pluridisciplinaire Modélisation des Dynamiques Spatiales (MoDyS) a été créé en 2005 par la direction du département SHS, qui en a confié la direction à Elisabeth Zadora-Rio, pour une durée de trois ans, pour être un outil d'assistance à la politique scientifique et une instance chargée d'émettre des propositions pour favoriser le développement de la modélisation spatiale en SHS et renforcer les collaborations interdisciplinaires. Il avait également pour mission de favoriser la diffusion et le partage des concepts, des modèles et des outils de l'analyse spatiale appliquée à la recherche sur les sociétés du passé et du présent.

Related:  RS handicap et stéréotypes handicapés