background preloader

Flipped Classrooms et classes inversées ... Ca flippe quoi au juste ?

Flipped Classrooms et classes inversées ... Ca flippe quoi au juste ?
Dans ce blog, nous avons déjà eu l’occasion maintes fois de vous parler des dispositifs hybrides et des Flipped Classrooms, les classes inversées. Voici quelques billets préliminaires à notre sujet : 5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret ! Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets “pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne” basés sur les 5 facettes de “notre” modèle pragmatique d’apprentissage. J’illustre ce modèle dans un autre billet “J’enseigne moins, ils apprennent mieux“. Dispositif Hybride, flipped classroom … suite Dans un précédent billet, je définissais la notion d’hybridation … pour être bref, un mélange fertile d’enseignement et d’apprentissage traditionnels et d’enseignement et d’apprentissage à distance. Et finalement : J’enseigne moins, ils apprennent mieux … Un point de synthèse The Flipped Classroom IS : The Flipped Classroom is NOT : Mes Flips à moi

http://lebrunremy.be/WordPress/?p=612

Related:  pédagogie inverséeClasse inversée théorieLa classe inverséeConcept "Classe inversée"Pédagogie : nouveaux dispositifs

Apprentissage par enquête et Pédagogie inversée «C’est le rôle de la prospective que de ne pas minimiser les tensions et les dangers futursau nom d’un optimisme de convention. Mais l’anticipation se veut aussi une incitation à l’action. En cela, elle ne saurait non plus céder au pessimisme.»Vers les sociétés du savoir, Rapport mondial de l’UNESCO, 2005 Dernièrement, une personne dans mon entourage professionnel m’a fait grandement réfléchir à propos de la grande importance que l’on accorde en éducation au spécialiste, à l’expert à qui on accorde le monopole du savoir. On aura pu constater, il y a quelques mois, dans le cadre du débrayage des étudiants, à quel point cette notion est aussi amplement ancrée dans le paysage médiatique. La pédagogie inversée Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral. En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux.

Les apports du numérique : nouvelles intuitions pédagogiques avec la classe inversée. Je n’ai aucun mal à imaginer cela dans le cadre de formations supérieures obligeant les élèves, devenus étudiants, à se former en parallèle ou en plus des cours dispensés. Dans le second degré, je suis assez d’accord pour les élèves de lycée ; j’ai plus de mal avec les collégiens. Et que dire du premier degré ? Classe Inversée Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée. Exemple de classe inversée Ce concept connait un succès grandissant : de plus en plus de professeurs à travers le monde modifient leur façon de “faire la classe” pour passer à un modèle plus pratique et plus humain. Ce modèle part d’une idée très simple : le précieux temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble plutôt que de laisser une seule personne parler. La classe inversée : plus qu’une méthode, une philosophie Professeur guidant un groupe de travail

La classe inversée Je réfléchis sérieusement à tester la classe inversée avec mes ce2. C'est pourquoi j'ai recensé ces quelques liens que je partage ici. Si vous aussi vous êtes tentés par une expérimentation avec vos élèves, faites vous connaître : le travail à plusieurs est toujours plus efficace. Laurent Sitographie Enseigner avec TNT Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. Puisque le professeur n’a plus à « présenter » la matière, il est disponible pour accompagner, motiver et soutenir les élèves dans leur apprentissage.

La pédagogie inversée La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun CLIC 2015 : « la classe inversée ne va pas de soi » Les 3 et 4 juillet, s'est tenu le premier "congrès national sur la classe inversée". Catherine Becchetti Bizot, directrice du numérique éducatif au MENESR, rappelle que ce système nécessite "un projet pédagogique bien construit". Le premier « Congrès national sur la classe inversée » – CLIC 2015 / Photo Twitter / Olivier Quinet La classe inversée séduit de plus en plus d’enseignants, intéressés par ce système qui consiste à déplacer le temps « magistral » du « cours » à la maison, et celui des « exercices » à l’école.

substituer la vidéo à l’enseignement magistral Peut-être ce concept vous est-il familier, ou du moins vous en avez entendu parler à travers les branches? Sinon, voici un bref survol de ce qui depuis peu a fait son apparition sur les lèvres des enseignants des écoles primaires jusqu’aux professeurs des universités, et ce surtout dans le milieu anglophone. Qu’en est-il? Vous conviendrez qu’il n’y a rien d’innovant à utiliser des vidéos pour enrichir l’enseignement; plusieurs exemples de l’utilisation de capsules vidéo comme outil pédagogique couvrent l’actualité éducative. Classe inversée « CinemaTICE Avec l’explosion des TIC, l’enseignement tente de diversifier les pédagogies en cherchant à optimiser la plus-value des technologies par une intégration au sein de la classe. On a vu fleurir les CD, CD-ROM, DVD d’images et de sons exploitables comme documents authentiques, des logiciels d’aide à la pédagogie – des exerciseurs, des tableaux noirs qui deviennent blancs et numériques – les TBI/TNI, des plateformes de cours et d’enseignement à distance – Moodle par exemple. Les nouveautés techno-pédagogiques et le Web 2.0 ont permis un concept de dynamique horizontale de transmission des savoirs ainsi qu’une connaissance ascendante (Dominique Cardon, chercheur associé au Centre d’études des mouvements sociaux (CEMS/EHESS). Les rôles traditionnellement assignés aux acteurs de l’apprentissage ont alors été bousculés. Facteurs de réussite : Partage des attentes avec les apprenants.

Faire la classe mais à l’envers : la «flipped classroom»: Service de soutien à la formation Accès rapides UdeS en bref Direction Les études Recherche

Related:  classe inverséeClasse inverséeClasse inversée