background preloader

Le réchauffement climatique expliqué

Related:  Ressources naturellesPollution de l'air

Agissons pour le développement Durable Pollution atmosphérique La pollution atmosphérique est un sujet qui touche de près à la qualité de vie de la population. En fait, il n'existe pas une pollution, mais des pollutions atmosphériques. Chaque activité humaine génère dans l'air ambiant, des polluants en plus ou moins grandes quantités et ces polluants sont différents selon la source d'émission. Ainsi, une activité industrielle émettra en majorité certains polluants spécifiques, qui seront différents de ceux dégagés par le trafic routier. Qu'est-ce que l'air ? L’air n’est jamais totalement pur. Les polluants sont libérés dans l’air par : des sources naturelles : volcans, océans, végétation, animaux…des sources liées aux activités humaines : industrie, transport, chauffage... Il existe 2 catégories de polluants : Ceux qui sont émis directement par une source, comme le dioxyde de soufre SO2 ou le monoxyde d’azote NO ; ce sont des polluants dits primaires. L'influence de la météorologie La température Le vent La pression atmosphérique et vents synoptiques

Voyage aux Kiribati, "pays en voie de disparition" pour cause de réchauffement Une île de l'archipel des Kiribati, prise en photo le 11 septembre 2001 © AFP/Archives Torsten Blackwood 14/05/2013 4:46 pm PARIS - (AFP) - Les Kiribati, archipel du Pacifique menacé par la montée des eaux provoquée par la hausse du thermomètre mondial, est "un pays en voie de disparition", témoigne l'écrivain globe-trotteur Julien Blanc-Gras dans un récit de voyage où il décrit "la face humaine du changement climatique". "Paradis (avant liquidation)", qui paraît mercredi, est le témoignage de deux mois passés (en septembre et octobre 2012) aux Kiribati (prononcer "Kiribass"). "J'ai vu passer en mars 2012 une dépêche d'agence qui expliquait que le gouvernement avait acheté un bout de terre aux Fidji pour éventuellement y déménager une partie de la population, j'ai eu envie d'aller voir", raconte à l'AFP l'écrivain de 36 ans. ("Paradis (avant liquidation)", de Julien Blanc-Gras, éditions Au Diable Vauvert, 252 pages, 17 euros)

Info santé Pollution et santé : Substances polluantes de l'eau et effets sur la santé Notre étude sur les PCB Écrit par Dr Pierre Souvet, Dr Patrice Halimi et Ludivine Ferrer Créé le mardi 23 juin 2009 11:22 L'étude sur l'imprégnation aux PCB des riverains du Rhône constitue la toute première action de l'ASEF! Menée en mai 2008, elle a permis une meilleure prise en considération de la problématique. Qu'est-ce que les PCB ? Les PCB, ou Polychlorobiphényles, sont des polluants organiques persistants. En France, ils sont interdits depuis 1987, mais ils se trouvaient autrefois dans les transformateurs, condensateurs et dans certains produits de consommation courante. L'homme peut être contaminé par son alimentation, par inhalation ou encore par contact cutané. Les PCB favorisent le développement de cancers et affectent le système immunitaire. Pourquoi avoir réalisé cette étude? Avec le WWF, nous avons décidé de mener une étude d’imprégnation aux PCB chez l'homme pour appeler à la réflexion et à l'action sur ce problème de santé publique, qui n'est pas pris en compte comme il se doit. Méthodologie

Eau : gestion, ressources et pollutions Eau potable : toxicite de polluants chimiques Certaines substances, comme les métaux lourds, ne sont pas éliminées par l’organisme. Elles s’y accumulent, et leur ingestion prolongée peut être la cause de maladies graves, même si leur teneur dans l’eau est très faible. Ingérées en grande quantité, lors d’une pollution accidentelle, ces mêmes substances sont rapidement toxiques. Le plomb par exemple passe dans le sang et va perturber de nombreux mécanismes biochimiques, touchant principalement le système nerveux mais aussi d’autres fonctions, comme la reproduction. Les enfants exposés de manière prolongée à de faibles doses de plomb peuvent ainsi développer un saturnisme, une maladie caractérisée par divers troubles pouvant être irréversible ceux-ci concernent notamment la croissance, le développement du système nerveux central, le développement intellectuel et le comportement.

La pollution des eaux en milieu rural : les conséquences de l'agriculture intensive - Jalons pour l'histoire du temps présent Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la France doit relever le défi de l'autosuffisance alimentaire. Elle s'est donc logiquement engagée dans la voie de l'agriculture intensive, par la mécanisation et le recours aux engrais, pesticides, herbicides et autres insecticides issus de l'industrie chimique. La France est ainsi parvenue à devenir la seconde puissance agricole mondiale derrière les Etats-Unis. Par delà les enjeux de l'autonomie agricole de la France, l'agriculture est donc devenue une question éminemment stratégique : ses rendements permettent à la France de rayonner sur l'ensemble de la planète. La pollution de l'eau par l'agriculture s'explique essentiellement par deux facteurs : la diffusion des pesticides et engrais chimiques et l'épandage. Il s'agit ici des conséquences environnementales d'un système de culture indissociable de la grande consommation moderne. Raphael Morera Le reportage a pour but d'illustrer les conclusions d'un rapport du commissariat général du plan.

untitled FAQ - effet sur la santé des polluants de l'eau Quelles sont les risques provoqués par les polluants de l'eau? Une gamme très large de produits chimiques sont considérés comme des polluants de l'eau, cela va des simples ions inorganiques aux molécules organiques complexes. Il existe différents groupes de polluants et chaque groupe à sa façon propre de pénétrer dans l'environnement et présente des risques spécifiques. Chaque groupe à des polluants majeurs qui sont connus de tout le monde du fait de leurs effets sur la santé. Les composés organiques sont des composés à base de carbone, ils sont souvent constitués de longues chaines d'atomes. Certains polluants inorganiques ne sont pas particulièrement toxiques, mais sont un danger pour l'environnement car ils sont employés d'une façon trop intensive. Les métaux sont de bons conducteurs d'électricité et généralement interviennent dans les réactions chimiques en tant qu'ions positifs (cations). Par quelles voies les polluants pénètrent-ils dans l'environnement?

L’eau douce : une ressource A/ Une ressource rare La Terre est appelée la planète bleue mais finalement elle est essentiellement remplie d’eau salée, non consommable par l’homme. L’eau disponible sur Terre est à 97% salée. Seul 3% du volume d’eau disponible représente l’eau douce et ils ne sont pas toujours exploitables. 69,8 % de l’eau douce est en effet bloqué sous forme de neige et de glace. Une grande partie est ingérée dans les plantes ou les hommes et une autre très grande partie n’est pas toujours accessible, car dans les nappes phréatiques ou aquifères. L’infime quantité d’eau douce disponible représente tout de même 40 millions de km3 soit 6500 m3 par an et par habitant en moyenne. La majeure partie de cette eau est stockée dans les inlandsis, les nappes ou les eaux de surface (lacs et bassins hydrographiques) Bassin hydrographique : espace drainé par un cours d’eau et ses affluents Inlandsis : mot désignant l’épaisse calotte de glace des régions polaires qui recouvre le Groenland et l’Antarctique

Eau et pollution La pollution peut compromettre la qualité de l’eau potable, s’accumuler dans les êtres vivants et par voie de conséquence, nous intoxiquer lorsque nous les consommons. Elle peut aussi perturber complètement les écosystèmes aquatiques et les empêcher de nous rendre gratuitement de multiples services (lieux touristiques, lieux de détente et de loisirs, épurateurs d’eau, réservoir de biodiversité). Au fil du temps, les pollutions dites classiques (d’origine domestique, industrielle et agricole) ont été bien cernées et en partie jugulées. Malgré les efforts accomplis, la poursuite de la réduction de leurs rejets reste d’actualité pour l’atteinte du bon état des eaux. Le défi à relever consiste aujourd’hui à concentrer les efforts dans les secteurs où ce bon état des eaux n’est pas encore atteint. Il s’agit donc d’établir des priorités concertées avec l’ensemble des parties prenantes et de privilégier les techniques les plus efficaces au moindre coût. La pollution d’origine domestique

Sols pollués En raison de la complexité et de la diversité du milieu sol, des pollutions rencontrées et des contextes de transfert et de dégradation, la gestion durable des sols pollués est un défi. Elle nécessite de mobiliser de nombreuses disciplines scientifiques ainsi que des connaissances liées aux risques sanitaires, sur des thèmes aussi divers que la caractérisation de la pollution, l’évaluation de ses voies de transfert et de ses effets, ou les solutions de gestion et de dépollution. Comment mobiliser, voire valoriser les pollutions métalliques ? Caractériser une source ou un panache de pollution ? Ces questions sont à l’origine des projets de recherche soutenus par l’ADEME. Ces actions interviennent sur un marché (France) en croissance et qui atteint 560 M€ en 2012. Par ailleurs, au titre du code de l’environnement, les obligations environnementales de prévention et de réparation des pollutions incombent au responsable titulaire de l’autorisation d’exploitation d’une installation classée.

20 rivières posent un risque majeur Lorsqu’il traversera le territoire québécois, le pipeline Énergie Est devra franchir plus d’une trentaine de cours d’eau dans des secteurs présentant des risques évidents de glissements de terrain en raison de l’instabilité des rives. C’est ce que conclut une étude produite pour TransCanada et dont Le Devoir a obtenu copie. Le document d’analyse de risques rédigé par la firme Golder Associates est clair : il existe plusieurs traverses de cours d’eau où l’intégrité du pipeline qui transportera 1,1 million de barils de brut par jour pourrait être menacée par l’instabilité du sol. La vaste majorité des passages à risque (19) se situent sur la rive nord du Saint-Laurent, entre Montréal et Saint-Augustin-de-Desmaures, où le pipeline doit traverser le fleuve. Sur la rive sud, la région de Lévis compte aussi un total de six zones où les cours d’eau traversés présentent des risques connus de glissements de terrain. D’autres rivières présentent des risques jugés « élevés ». Cerner les enjeux M.

Related: