background preloader

Le rayonnement ultraviolet

Le rayonnement ultraviolet

Site jeune - EDF Conditions de vie-Société - L'obésité en France : les écarts entre catégories sociales s'accroissent Thibaut de Saint Pol, division Conditions de vie des ménages, Insee Résumé En France, la corpulence des femmes comme des hommes a fortement augmenté depuis 1981, avec une accélération depuis les années 1990. Sommaire Encadré L'indice de masse corporelle et la mesure de la corpulence Publication 1m75 et 77 kg pour les hommes, 1m63 et 63 kg pour les femmes Actuellement, la taille moyenne déclarée par les hommes ayant entre 18 et 65 ans est de 1m75 et celle des femmes de 1m63. Retour au sommaire La corpulence moyenne augmente de plus en plus vite Alors que la corpulence moyenne des hommes, mesurée par l'IMC, était stable entre 1981 et 1992, elle augmente nettement entre 1992 et 2003 (graphique 1). Vont de pair avec ce phénomène général une augmentation des cas d'obésité et de surpoids et une diminution chez les femmes des cas de sous-poids (tableau 1). Graphique 1 - Indice de masse corporelle moyen selon le sexe et l'âge Champ : individus de 18 à 65 ans, résidant en France métropolitaine. Encadré

Les énergies renouvelables Les énergies renouvelables sont des énergies dont les sources de production se renouvellent en permanence. Elles se différencient des autres formes d’énergie dont les stocks de ressource (pétrole, gaz, charbon, uranium,…) sont limités et épuisables. Il existe six catégories d’énergies renouvelables : l’hydraulique, l’éolien, le solaire, la géothermie, la biomasse et les énergies marines. Les formes d’énergies renouvelables L’énergie hydraulique demeure la source d’énergie renouvelable la plus largement exploitée dans le monde (plus de 85%). Toutefois, d’autres formes d’énergies renouvelables ont fortement progressé ces dernières années, notamment la biomasse et l’éolien. Énergie hydraulique (voir fiche technique spécifique) : production d’électricité basée sur l’énergie des cours d’eau. Production annuelle hydroélectrique en France : 61,6 TWH Énergie éolienne : production d’électricité basée sur le souffle du vent. Production annuelle éolienne en France : 3,5 TWH

Conditions de vie-Société - L'obésité en France : les écarts entre catégories sociales s'accroissent Imprimer la page Thibaut de Saint Pol, division Conditions de vie des ménages, Insee Résumé En France, la corpulence des femmes comme des hommes a fortement augmenté depuis 1981, avec une accélération depuis les années 1990. Sommaire Encadré L'indice de masse corporelle et la mesure de la corpulence Publication 1m75 et 77 kg pour les hommes, 1m63 et 63 kg pour les femmes Actuellement, la taille moyenne déclarée par les hommes ayant entre 18 et 65 ans est de 1m75 et celle des femmes de 1m63. Retour au sommaire La corpulence moyenne augmente de plus en plus vite Alors que la corpulence moyenne des hommes, mesurée par l'IMC, était stable entre 1981 et 1992, elle augmente nettement entre 1992 et 2003 (graphique 1). Vont de pair avec ce phénomène général une augmentation des cas d'obésité et de surpoids et une diminution chez les femmes des cas de sous-poids (tableau 1). Graphique 1 - Indice de masse corporelle moyen selon le sexe et l'âge Source : enquêtes Santé, Insee. Encadré IMC < 18,5 : sous-poids

Énergie en France La consommation d'énergie finale (au niveau des consommateurs) de 2018 se répartissait comme suit par source primaire d'énergie : L'électricité représentait 25 % de la consommation finale d'énergie en France en 2018. Elle provenait en 2019 pour 69,9 % du nucléaire, pour 21,1 % de sources d'énergies renouvelables (production hydroélectrique : 10,9 %, éolien : 6,1 %, solaire : 2,0 %, bioénergies : 2,0 %) et pour 9 % de centrales thermiques fossiles (surtout gaz : 6,7 %). La France se place au 2e rang mondial des producteurs d'énergie nucléaire après les États-Unis, et au 1er rang pour la part du nucléaire dans la production d'électricité. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues à la production et à l'utilisation d'énergie représentaient 78,3 % des émissions totales de la France en 2014 ; elles ont baissé de 16,8 % entre 1990 et 2014. Vue d'ensemble[modifier | modifier le code] Production[modifier | modifier le code] Consommation finale[modifier | modifier le code] Autres données :

Erreur 404 Erreur 404 La page que vous demandez a été déplacée ou n'existe plus. Voir le plan du site Retour au sommaire Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales et de la Santé Biographie Cabinet Agenda Alertes sanitaires Rappel de saumon fumé contaminé par Listeria monocytogenes 16 avril 2014 Rappel : chikungunya aux Antilles et en Guyane - Recommandations aux voyageurs 2 avril 2014 S'abonner à DGS-Urgent Mots-clés <ul class="motnoscript"><li><a href='../../.. Le Ministère Actualité/Presse Métiers, concours, examens et recrutements Publications et documentation - Santé Hydrolienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une hydrolienne est une turbine hydraulique (sous-marine ou à flots) qui utilise l'énergie cinétique des courants marins ou fluviaux, comme une éolienne utilise l'énergie cinétique du vent. La turbine de l'hydrolienne permet la transformation de l'énergie cinétique de l'eau en mouvement en énergie mécanique, qui peut alors être convertie en énergie électrique par un alternateur. Principe de départ[modifier | modifier le code] La puissance cinétique d'un fluide traversant un disque de section est : en W, avec : : masse volumique du fluide (eau douce 1 000 kg·m-3, eau de mer 1 025 kg·m-3) : vitesse du fluide en m/s. Encore plus strictement que pour une éolienne, l'incompressibilité du fluide impose que le produit de la vitesse par la section de la veine de fluide qui traversera ou a traversé le disque soit constant. Historique[modifier | modifier le code] Une arrivée tardive[modifier | modifier le code] Avantages[modifier | modifier le code]

Énergie marémotrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie marémotrice est issue des mouvements de l'eau créés par les marées et causés par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d'énergie potentielle - l'élévation du niveau de la mer, soit sous forme d'énergie cinétique - les courants de marée[1] . L'énergie marémotrice n'est pas nouvelle : des moulins à marée ont été construits dès le XIIe siècle sur l'Adour. Principe[modifier | modifier le code] Principe d'une usine marémotrice Article détaillé : Marée. Le phénomène de marée est dû à la différence de temps de rotation entre la Terre (24 heures) et la Lune (28 jours) qui est donc relativement fixe par rapport à celle-ci. L'énergie dite marémotrice constitue donc une récupération de l'énergie cinétique de la rotation de la Terre. L'énergie correspondante peut être captée sous deux formes : Origine de l'énergie des marées[modifier | modifier le code]

S'éclairer à l'eau de mer Et si les vagues ne servaient pas qu’à surfer ? Et si grâce à la houle et aux courants marins, on arrivait à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et à diversifier nos ressources d’énergie ? Les prototypes se multiplient, pour des technologies plus si futuristes que cela. Dans la mythologie grecque, Pélamis est un serpent de mer géant. Grâce à sa structure articulée en quatre parties, Pélamis est capable d'onduler sur flots. Dans le sud de l'Angleterre, un autre projet a reçu, en septembre 2007, le feu vert du gouvernement pour passer en exploitation commerciale. Searev, système électrique autonome de récupération de l'énergie des vagues, est développé par la France à l’École centrale de Nantes. Mais, comme dans la fable, la tortue pourrait rattraper le lièvre. Il en est de même pour les hydroliennes, ces éoliennes sous-marines dont les pales sont actionnées par les courants marins. Alors la mer, avenir de la Terre ?

Related: