background preloader

Introduction à l'Holacracy

Introduction à l'Holacracy
Related:  méthodes et outils collaboratifs

Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle Ils font partie de cette grande équipe d’entrepreneurs du XXIème siècle. Ceux qui détiennent l’avenir du travail entre leurs mains car ils ont compris, avant tout le monde, les limites d’un système sur le déclin. Parmi eux, Christophe Mistou fait figure de véritable symbole. Conscient de la nécessité d’un changement de mentalité, il a pris les devants en vantant les mérites de l’Holacracy au sein d’une très grande entreprise de 13 000 personnes qui n’est autre que Castorama… “Le problème, c’est que si l’on ne prend pas de risque, on risque encore davantage” Erica Jong Cette phrase de la célèbre écrivaine américaine résume bien le combat des hommes dans notre société actuelle. « Un pilotage centré sur la réalité » « En contribution effective, quand j’embauchais une personne, j’embauchais 0,3 personne alors que j’en payais une en plus » affirme Christophe Mistou. Pas moins de 350 personnes ont adopté l’Holacracy Un projet enterré car trop « intéressant » Photo : © sbm Hotting - Fotolia.com

L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie. Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux. Pourtant, cette fois, Zappos a surpris par son audace. Radicale et ambitieuse, l'idée a germé dans l'imaginaire fertile de trois dirigeants d'un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, à la recherche d'un nouveau mode d'organisation. Passer de la pyramide aux cercles "L'holacratie propose une nouvelle structure de gestion du pouvoir qui remplace le système pyramidal né avec le taylorisme", explique Bernard Marie Chiquet, converti de la première heure et désormais évangéliste de l'holacratie dans l'Hexagone avec son cabinet de conseil en organisation IGI Partners. Conséquence, au lieu d'un organigramme sur lequel on place des visages ("M. Parallèlement, les services (et les chefs de service) disparaissent. L'adieu au chef Changer les habitudes

L'Holacratie Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. Darwin Lundi 14 Février à 20h, le Paris Integral Vision/Ken Wilber Meetup Group propose une rencontre exceptionnelle avec Brian Robertson, fondateur de l’Holacratie, un modèle intégral de grouvernance d’entreprise. Le terme « Holacratie » a pour étymologie le mot grec « holos » signifiant la totalité et « kratos » le pouvoir. Le but de ce modèle est donner le pouvoir de gouvernance à l’organisation elle-même. Une nouvelle culture d’entrepriseSociologue des organisations, François Dupuy vient de publier un ouvrage intitulé "Lost in management" dans lequel il explique l’urgente nécessité de l’innovation dans le domaine du management. Des facteurs culturels - plus profonds que l'évolution économique - rendent ce changement inéluctable. Les quatre dimensions de l'entreprise intégrale Des laboratoires évolutifs de l'organisation sociale Prospective.

Holacracy : La solution miracle pour être heureux au travail ? « Les Oubliés de l'Actu Dans un contexte de crise de plus en plus étouffant que ce soit pour les salariés ou les patrons, la vie à l’intérieur d’une entreprise peut se révéler chaotique. Entre les sociétés sous la menace d’une fermeture et les multinationales sous la tentation d’une délocalisation, diverses formes de management sont utilisées parfois dans l’excès. Les Oubliés de l’Actu se sont focalisés sur une nouvelle technologie venue tout droit des États-Unis : l’holacracy. Son nom peut paraître étrange et pourtant l’holacracy se place parmi les alternatives de l’avenir des entreprises. Inspiré des mots grecs holos (tout, global) et kratos (pouvoir), ce nouveau système de gouvernance promet de changer bien des choses à l’intérieur des sociétés par le biais de l’inscription du pouvoir par le groupe et non par l’individu. Un système où chacun joue un rôle En France, Bernard Marie Chiquet s’est emparé du phénomène américain afin de le faire connaître dans notre pays. LOA : Qu’est-ce que la Gouvernance ? And you?

"Avec l'holacratie, tous les noeuds de l'entreprise sont dénoués" Une constitution, des cercles, des rôles... c'est un nouveau monde qui s'ouvre à l'entreprise, lorsqu'elle décide de passer en holacratie. Comment s'opère la transition vers ce modèle qui fait disparaître les notions de managers et d'exécutants ? Quelques éléments de réponses, avec Isabelle Baur, présidente du directoire de Scarabée Biocoop. >>> A lire aussi : 5 choses à savoir sur l'holacratie Pourquoi avez-vous décidé de passer à l'holacratie? Je trouvais notre organisation obsolète, en terme d'échanges d'informations, de processus de décisions concernant les produits, les clients, ou les salariés... Avez-vous rencontré de la résistance ? Evidemment, car tous les êtres humains n'ont pas la même capacité au changement. Les premières réunions de gouvernance se sont-elles bien passées ? Les réunions de gouvernance sont là où on emmène les tensions. Donnez-nous un exemple de tensions résolues. Au niveau du cercle traiteur. Tout le monde a accès à ce logiciel ? Exactement.

Un management en holacratie pour TalkSpirit : Entretien avec Philippe Pinault | Collective Org Un management en holacratie pour TalkSpirit : Entretien avec Philippe Pinault Est que vous pouvez vous présenter ? Philippe Pinault, j’ai 39 ans, j’ai un parcours d’entrepreneur depuis maintenant 20 ans dans le Web, j’ai créé ma première entreprise j’étais encore étudiant à l’école des Mines à Ales, une école d’ingénieur, puis j’ai complété ma formation par un master entrepreneur à HEC, j’interviens dans les nouvelles technologies et plus particulièrement dans le développement de solution logiciel et de produit web depuis le début des années 2000. Aujourd’hui, je suis co-fondateur de deux startups, la première s’appelle TalkSpirit, je l’ai créée en 2004, elle a déjà un petit peu d’histoire derrière elle. Sa spécialité c’est les plate-formes de collaboration, les réseaux sociaux d’entreprises. Chez TalkSpirit, comment se traduit ce management en holacratie? Alors, c’est hola en référence à holarchie qui est un modèle d’organisation de n’importe quelle espèce vivante. Exactement.

5 choses à savoir sur l'holacratie Supprimer les positions de pouvoir et la bureaucratie, donner plus d'agilité à l'entreprise... Les bienfaits supposés de l'holacratie sont tels que ce système de gouvernance mis au point en 2001 par un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, a depuis fait des émules. Le cas le plus emblématique fut celui de Zappos, qui annonçait début 2014, qu'il passait à ce mode d'organisation enterrant la notion de hiérarchie. "Adopter l'holacratie, c'est tout à coup se voir renvoyer toutes les incohérences de son organisation et se donner la possibilité d'y remédier", explique, enthousiaste, Bernard Marie Chiquet, qui, à travers son cabinet iGi Partners, accompagne Kingfisher, Danone, ou encore bientôt Décathlon, pour tester le "concept" sur des unités pilotes. Quels sont les grands principes qui régissent l'holacratie ? >>> A lire : l'interview de la présidente du directoire de Scarabée Biocoop, une PME qui a adopté l'holocratie 1. 2. 3. 4. 5. Etre un patron "visionnaire".

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie L'e-marchand de chaussures a décidé d'adopter une organisation totalement agile. Exit les managers, le travail est effectué par des équipes auto-organisées. L'e-commerçant américain de chaussures et de mode Zappos, réputé pour son obsession du service aux clients, avait déjà adopté des codes organisationnels assez particuliers. Sur le modèle de l'holacratie, les mécanismes de prise de décision seront distribués au sein d'équipes auto-organisées et dont les rôles se chevauchent, à l'instar de cellules biologiques à la fois autonomes et dépendantes de l'organisme qu'elles constituent. En adoptant ce fonctionnement, les dirigeants de Zappos expliquent au "Washington Post" vouloir empêcher leur société de devenir trop rigide, bureaucratique et peu maniable en grossissant.

Vers une organisation holocratique de son entreprise Dans la vie il y a ceux qui émettent des théories et il y a ceux qui les mettent en pratique. Le problème se pose alors de savoir si la mise en place d’une théorie est faite par idéal ou pour des raisons pratiques. Dans le cas précis de la théorie d’organisation proposée par Brian Robertson il s’agit de rendre l’entreprise plus agile et réactive en partant du principe simple que chaque salarié est au fait localement de ce qui pourrait être amélioré. Or aujourd’hui, dans nos organisations actuelles, il existe une hiérarchie par laquelle tout doit passer pour être digéré et (éventuellement) mis en place. Ainsi, le salarié qui sait a priori ce qu’il faut faire pour traiter un problème donné se trouve confronté à trois problèmes : A première vue, il semble donc que les organisations pyramidales actuelles ne soient pas compatibles avec la nécessité d’agilité et de souplesse dont doivent faire preuve les entreprises d’aujourd’hui. Pour aller plus loin :

Comment fonctionnerait un parti appliquant les principes de la « sociocratie » ? (billet invité) La sociocratie est une modalité peu connue de démocratie au sein des organisations. Je l’ai découverte par l’intermédiaire d’un ami, commentateur régulier de mon blog, Michel Martin. Il a accepté ma proposition de rédiger un billet d’introduction à la sociocratie, avec comme application le fonctionnement d’un parti politique qui se voudrait démocratique dans ses pratiques internes. La mesure sans doute la plus étonnante au regard des pratiques actuelles est L’ELECTION SANS CANDIDAT des personnes à des postes clés de l’organisation. La sociocratie ne résout pas tout, elle ne fait pas disparaître les conflits, mais elle apporte la plupart du temps des moyens de les résoudre sans générer d’autorité supérieure ni de processus de violence symbolique. Le mot sociocratie a été inventé par Auguste Comte, du latin societas (société) et du grec krátos (autorité). La hiérarchisation de la structure se justifie par la recherche d’efficacité fonctionnelle. 4) Le double lien. Quelques références :

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy. Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. L’Holacracy fonctionne de la même manière, même si l’organisation nécessite probablement plus d’alignement qu’une ville : à la place d’un chef et de managers, il y a une Constitution qui inclut les régles du jeu applicables à tous, y compris au PDG ou au CEO qui a décidé de céder son pouvoir de définir les autorités à la Constitution, ou plutôt à des processus contenus dans celle-ci qui vont définir le système d’autorités requis par l’entreprise.

sociocratie Governance Institute. Bernard Marie Chiquet, bernardmarie@igipartners.com De plus, Holacratie™ et Holacracy™ sont des Trademark qui ne peuvent être utilisé que sous réserve d’être LHP™ (Licensed Holacracy Provider). L’Holacracy est: … un nouveau modèle d’organisation (Métaphore de l’O.S.) … une pratique, pas seulement un modèle ou une théorie … un ensemble cohérent de processus concrets … construit autour d’une structure organisationnelle organique … un nouveau modèle de management basés sur de nouveaux fondements de l’autorité … un mode de Gouvernance par la Raison d’Être de l’organisation … un système dynamique de pilotage de l’organisation … une nouvelle manière de (se)transformer centré dans la Réalité et le Présent, par la gestion des tensions “L’holacracy ( holacratie) est un Modèle d’Organisation Avant-Gardiste et Complet. Il permet de doter l’Organisation d’une capacité intrinsèque de métamorphose, ou encore d’”auto-transformation permanente” Share this: Intelligence collective

Premier pas vers une gouvernance contributive (1) un texte en première écriture qui sera probablement amendé au fil des réactions Notre société est aujourd’hui plus éclatée, les solidarités anciennes sont mises à mal tandis que de nouvelles commencent juste à émerger dans une économie mondialisée. Dans bien des domaines le pire côtoie le meilleur : les énergies renouvelables et le nucléaire mortifère de Fukushima ou l’espace de liberté d’internet et la surveillance massive de la NSA, les financements solidaires et les mafias des banques offshores. Ce monde à venir est profondément révolutionné par la troisième mutation des échanges entre les hommes et les femmes ; celle du numérique après l’invention de l’écriture puis de l’imprimerie. [2] Cet article présente, à travers une expérience locale, l’apprentissage d’une gouvernance contributive, à même de favoriser l’implication, le développement local, l’innovation sociale et le partage. Une suite qui reste à écrire …. Politique publique du numérique et démarche contributive

Créer un réseau social sur papierLa nature d'une nouvelle entreprise > La nature d'une nouvelle entrepriseLa nature d'une nouvelle entreprise Vendredi dernier, j’ai essayé une nouvelle forme de brise-glace avec un groupe de 70 directeurs de l’entreprise Nurun. J’avais vu la description de cette activité le mois dernier dans le livre Gamestorming et m’était dit que je trouverais rapidement un contexte pour la tester. Ça a vraiment bien fonctionné et je vais le refaire, c’est certain (j’ai déjà commencé à intégrer l’activité dans le programme de certaines animations). Il suffit de prévoir un espace assez large que l’on couvre de papier. Le résultat final: Quelques extraits de la murale: Un brise-glace simple, visuellement attrayant et qui permet, rapidement, de révéler les liens qui unissent les participants.

Related: