background preloader

Réseaux sociaux (1/3) : diviser le monde pour le comprendre

Réseaux sociaux (1/3) : diviser le monde pour le comprendre
Par Hubert Guillaud le 03/01/12 | 9 commentaires | 4,874 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Comme le soulignait Pablo Jensen en introduction, le sujet est plus qu’à la mode. Partout, on a l’impression que les Big Data vont nous permettre de révéler les données du comportement humain, comme l’exprimait récemment un article du New York Times : permettant à la fois de prédire le plus individuel (le divorce prochain d’un détenteur de carte de crédit selon l’évolution de ses achats) comme le plus collectif (détecter de possibles rebellions grâce aux données issues du web de 21 pays d’Amérique Latine que scrute en continu l’Iarpa américaine). Comme si les données allaient nous permettre de découvrir les lois sociales qui nous gouvernent…, souligne avec ironie le chercheur. Structurer pour organiser Mesurer la cohésion Fellows from Adrien Friggeri on Vimeo. Related:  Usages Réseaux Sociaux UniversitéDatas usages et business

Réseaux sociaux (2/3) : des outils pour zoomer et dézoomer Par Hubert Guillaud le 04/01/12 | 4 commentaires | 3,022 lectures | Impression Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Retour sur quelques-unes des présentations. Des outils pour mesurer le réel Pour Alain Barrat, chercheur au Centre de physique théorique de Marseille, les réseaux sociaux en ligne constituent un laboratoire très intéressant qui nous procure de nouvelles données pour faire des études à grande échelle, mais permettent également l’étude de l’évolution temporelle des réseaux (ce qui est plus difficile dans le réel). Sociopatterns a développé une infrastructure de badges RFID actifs (basés sur OpenBeacon) qui échange des paquets de données à faible puissance permettant notamment de détecter la proximité physique entre porteurs de badges. Dynamical Contact Patterns in a Primary School. from SocioPatterns on Vimeo. Les outils peuvent-ils modifier la théorie sociale ?

Laurence Bee Comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ? Le comportement des adolescents peut occasionner des implications importantes sur les terminaux mobiles et la technologie à venir. Conscient de cet enjeu, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude entre juin et novembre 2011, afin d’analyser ces implications. « Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents emploient les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser "leurs" outils, c’est-à-dire les SMS, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d'utiliser également l'e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante senior du ConsumerLab d’Ericsson. L’étude révèle que l’usage courant des SMS et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Les principaux changements apparaissent notamment dans le processus de drague, où le but est d’essayer d’obtenir un rendez-vous avec l’autre.

Les liens faibles, moteurs de notre diversité informationnelle Les chercheurs de Facebook, menés par Eytan Bakshy, ont publié une nouvelle étude s’intéressant à comment les gens recevaient et réagissaient à l’information dans le cadre du réseau social. Une étude qui nous invite à « Repenser la diversité de l’information dans les réseaux (voir le papier de recherche, intitulé, lui, plus modestement, « Le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information »). Pourquoi « repenser la diversité de l’information dans les réseaux sociaux » ? Les liens faibles sont les gens les plus influents de nos réseaux sociaux L’expérience de Bakshy était relativement assez simple. Image : Illustration des liens forts et des liens faibles issue de l’étude d’Eytan Bakshy. L’expérience a permis à Bakshy de voir comment l’information nouvelle (l’information que vous n’auriez pas partagée si vous ne l’aviez pas vue sur Facebook) voyage à travers les réseaux. C’est exactement ce qu’a trouvé Bakshy. Notre réseau relationnel est-il hétérogène ? Hubert Guillaud

Réseaux sociaux (3/3) : ces algorithmes qui nous gouvernent Les 12 et 13 décembre 2011 se tenait à Lyon un colloque universitaire sur les réseaux sociaux organisé par l’Institut rhône-alpin des systèmes complexes. Suite et fin de notre compte rendu… Les algorithmes peuvent-ils se tromper ? Tarleton Gillespie professeur à l’université Cornell devait conclure ces deux jours, mais il n’a pu être présent. La réflexion de Tarleton Gillespie prend son origine dans les contestations émises à l’encontre de Twitter, accusé de censurer sa liste de Tendances. Bien sûr, la vigueur et la persistance de la charge de la censure n’est pas surprenante, estime Tarleton Gillespie. Les tendances de Twitter ne sont qu’un de ces outils parmi les plus visibles. Il est essentiel de dépecer les algorithmes, estime Tarleton Gillespie. L’algorithme est sans cesse manipulé. Comment les algorithmes transforment-ils notre mode de gouvernement ? Image : Thomas Berns photographié par Pierre Merklé. Hubert Guillaud

Réseaux sociaux dans l’entreprise : il manque le mode d’emploi Les trois quarts (72%) des salariés d'entreprises utilisent les réseaux sociaux, mais leur utilisation à des fins professionnelles reste d'autant plus minoritaire que les entreprises, de leur côté, en font un usage encore balbutiant malgré les effets de mode. Tels sont les principaux enseignements d'une étude de l'organisme de formation professionnelle Cegos auprès de 1200 salariés et de 300 responsables de réseaux sociaux d'entreprises de plus de 50 salariés, publiée le 19 janvier. Les salariés utilisent plus les réseaux à usage essentiellement privé (Facebook, 61%; YouTube 23%; Google; 14%) que les réseaux à usage professionnel (Viadeo 9%; Linkedin 6%) - tandis que 28% n'en utilisent aucun -, mais ils en font un usage fréquent (48% au moins une fois par jour). L'usage professionnel des réseaux sociaux reste d'ailleurs limité, et surtout variable selon les catégories de salarié. Et encore, tout dépend de ce que l'on appelle un usage "professionnel".

réseaux sociaux La Municipalité Régionale de Comté de Rivière-du-Loup (Québec) a lancé fin septembre 2012, les rendez-vous du Web, un évènement régulier qui vise à mieux faire connaître le domaine du Web et son potentiel de développement économique (communication, marketing, diffusion, distribution…). Des ateliers pratiques et conviviaux permettent aux participants d’investir l’Internet d’une façon pensée et raisonnée en fonctions d’objectifs et de projets muris. A cette occasion, une documentation en ligne (présentations utiles pour le monde des entreprises, des associations et des institutions) est mise à disposition des internautes sur les thématiques de l’identité numérique, des réseaux sociaux, du référencement de site, de la vente sur Internet ou encore de l’image de marque en ligne.

Twitter comme outil pédagogique (dossier) Savoirs CDI (site du SCEREN-CNDP à destination des enseignants documentalistes) consacre un dossier à Twitter comme outil au service de la pédagogie. À travers des dispositifs mis en place dans des classes ces dernières années – de l’école primaire à l’université – Savoirs CDI explore comment Twitter peut être un instrument dynamique mis à disposition de l’apprendre dans différents contextes et pour des objectifs variés. Le dossier Twitter comme outil au service de la pédagogie donne la parole aux acteurs enseignants qui utilisent Twitter dans leurs pratiques, montre quelles utilisations on peut avoir de ce service en ligne pour apprendre, comprendre, lire, écrire, rédiger, faire preuve de savoir-faire et de savoir-être. Un dossier complet avec de nombreuses ressources (liens extérieurs) non seulement pour explorer les possibles pédagogiques de Twitter mais également de saisir les subtilités de cet outil et de ses modes d’utilisation. Pour résumer , Twitter c’est… Pour quels usages ? 1.

Related:  Les médias sociaux en questionGénéralitésSites web OK