background preloader

Comprendre la désinformation

Comprendre la désinformation
D’abord employée pour contester les médias, la désinformation prend aujourd’hui de nouvelles formes par la multiplication exponentielle et la rapidité des informations échangées via Internet. Les médias sont mis en accusation depuis les années 1980-90, notamment à la suite du traitement médiatique de la révolution roumaine (le « charnier » de Timisoara) et de la guerre du Golfe. Intellectuels, professionnels et opinion publique mettent de plus en plus en question la surabondance de l’information et l’abus du spectaculaire, notamment au moyen des images dérobées, reportages plus ou moins bidonnés, faux scoops, voyeurisme inconvenant et recours au sensationnel. Si les médias alternatifs présents sur Internet aident à lutter contre la désinformation institutionnelle, le web véhicule également rumeurs et canulars, tout en permettant la diffusion de tout type de propagande. Définition une manipulation de l’opinion publiquedes moyens détournésdes fins politiques internes ou externes La rumeur

http://conseils-infodoc.fr/comprendre-la-desinformation/

Related:  Esprit critiqueDésinformationFiabilité de l'information Vs Rumeur et complot

Le monde déclenche son offensive contre les "fake news" Le Monde mettra en ligne le 1er février une boîte à outils de lutte contre les sites de fausses informations baptisée, "Decodex", qui s'appuie sur une base de 600 sites classés par degré de fiabilité, a indiqué Samuel Laurent, patron des "Décodeurs" du Monde."Nous avons recensés 600 sites, majoritairement français mais aussi anglais et américains et quelques allemands, avec 5 niveaux de fiabilité, repérés par cinq couleurs", a-t-il expliqué." Guide "Vérifier la véracité d'un évt à couvrir dans l'urgence" "Dans l'environnement numérique d'aujourd'hui, où les rumeurs et les faux contenus circulent, les journalistes doivent être en mesure de trier activement les vrais matériaux des contrefaçons. Ce manuel révolutionnaire est une lecture incontournable pour les journalistes traitant tous les types de contenus générés par les utilisateurs." - Wilfried Ruetten, Directeur, Centre Européen de Journalisme (EJC) « Les informations précises peuvent être une ressource cruciale lors d'une crise humanitaire, mais les circonstances qui se dégagent de ces crises sont généralement les plus difficiles pour recueillir des informations fiables. Ce livre aidera non seulement les journalistes mais tous ceux qui travaillent dans des situations humanitaires pour vérifier les faits sur le terrain." - William Spindler, Porte-parole, Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) “À notre époque, savoir ce qui est réel et savoir comment vérifier les informations est essentiel.

Les bienfaits du scepticisme : antidote à la crédulité rampante Désinformation, réinformation, fake news… depuis quelques temps, le numérique semble devenu fou à l’ère de la post-vérité. Je suis un fan inconditionnel de l’émission la sphère de Matthieu Dugal. Le pire de l’année techno évoque bien le processus de construction de la rumeur à travers le pizza gate. Une fois la rumeur lancée, elle laisse toujours des traces : “ce n’est quand même pas dit par hasard”.

Gérald Bronner : "Pour déradicaliser, il faut muscler le système immunitaire intellectuel de ces jeunes" Le sociologue parti­cipe au programme de déra­di­ca­li­sa­tion mis en œuvre dans le 1er "centre de réin­ser­tion et citoyen­neté" qui va ouvrir à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire). Il est l'invité d'Ali Badou. Alors que Nicolas Sarkozy prône l'ouverture de ces centres de déradicalisation pour ces jeunes dont le cerveau 'doit être remis à l'endroit', le sociologue Gérald Bronner précise : Statistiquement, tous ces individus sont normaux, du point de vue de la psychiatrie. Gérald Bronner, intervenant bénévole dans ce projet expérimental, a donc identifié sa mission : Gérald Bronner a demandé qu'un protocole d'évaluation de l'impact du travail psychologique sur ces jeunes accueillis au cente de Beaumont-en-Véron ( une quinzaine de jeunes, tous volontaires) soit mis en place.

The Onion, Nordpresse, Le Gorafi… Ou l’art de la parodie politique sur le net Les sites de parodie politique sur Internet, parfois repris par erreur comme sources d’informations, jonglent entre info et « infaux ». Le 3 février 2014, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault annonce le report sine die de son projet de loi sur la famille. Christine Boutin, invitée sur le plateau de BFMTV, souhaite réagir à cette actualité. Dix principes de la mécanique conspirationniste, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, juin 2015) 1. Ne jamais parler de complot « Dans cette Révolution française, tout, jusqu’à ses forfaits les plus épouvantables, tout a été prévu, médité, combiné, résolu, statué ; tout a été (…) mené par des hommes qui avaient seuls le fil des conspirations longtemps ourdies dans les sociétés secrètes, et qui ont su choisir et hâter les moments propices au complot. » A la fin du XVIIIe siècle, quand l’abbé Augustin de Barruel écrit ces lignes, ceux qui voient des complots partout avancent à visage découvert. Ils parlent de conspiration, de société secrète, de combine.

Gérald Bronner, Université Paris-Diderot : "La démagogie cognitive nous menace" XEnvoyer cet article par e-mail Gérald Bronner, Université Paris-Diderot : "La démagogie cognitive nous menace" XEnvoyer cet article par e-mailGérald Bronner, Université Paris-Diderot : "La démagogie cognitive nous menace" Fake news, la complexité de la désinformation - First Draft News FR Aujourd’hui, nous reconnaissons tous que le terme fake news, particulièrement répandu en anglais et toujours plus utilisé en français pour désigner des fausses informations, ne s’avère pas très utile. Cependant, sans qualificatif pour le remplacer, nous sommes contraints à employer cette formule en mimant des guillemets. Trouver une expression de remplacement n’est pas chose aisée, car il s’agit d’évoquer bien plus que des simples actualités.

Info-Intox : quand Internet vous tend des pièges Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1 Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles. A noter que ce projet est financé par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (« Fonds Google »). Sont ainsi proposés :

Faits alternatifs, fake news, post-vérité… petit lexique de la crise de l’information Théorie selon laquelle l'émotion et la croyance comptent désormais plus que les faits Post-truth, en anglais, fut le mot de l'année 2016, selon l'Oxford Dictionnary. Il se rapporte, explique la publication britannique, aux « circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence sur l'opinion publique que ceux qui font appel à l'émotion ou aux croyances personnelles ». Si Ralph Keyes consacrait déjà un livre au sujet en 2004 (The Post-truth Era), c'est véritablement avec la campagne britannique sur le Brexit et la campagne présidentielle américaine que l'expression s'est démocratisée. L'idée ne va pas sans poser de soucis : elle peut laisser croire que la vérité était auparavant chose acquise, au moins comme valeur. 🔗 Partager cet élément :

Related: