background preloader

Le Printemps des Sayanim par Jacob COHEN

Le Printemps des Sayanim par Jacob COHEN
Interview de l’auteur. Pourquoi ce titre ? J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve. Idéalement, j’aimerais que ce terme entre dans le vocabulaire courant, dans les analyses, et dans les commentaires. Voulez-vous nous la rappeler ? Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des juifs de la diaspora qui, par « patriotisme », acceptent de collaborer ponctuellement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes, leur apportant l’aide nécessaire dans le domaine de leur compétence. Comment avez-vous eu l’idée d’écrire sur les sayanim ? C’est la conjugaison de plusieurs éléments. Je suis d’assez près l’actualité proche-orientale, et je consulte les médias des 2 bords. Est-ce une réalité ? Je comprends le sens de la question. Quel est leur nombre ? En France ils seraient près de 3000. Pas du tout.

Les révélations qui ébranlent la Haute autorité de santé La thèse d’un médecin dénonce les conflits d’intérêts de l’institution, (trop) proche des labos pharmaceutiques. Des médicaments dans la paume d’une main (Camerakarrie/Flickr/CC). En pleine tempête sur le Mediator, qui a mis à jour la « bureaucratie sanitaire » de l’Afssaps, c’est désormais à la Haute autorité de santé (HAS) d’être vivement critiquée. Non par un rapport officiel mais dans une thèse de médecine générale accablante sur les rapports de la HAS avec les laboratoires pharmaceutiques. Soutenue en juillet dernier à l’université de Poitiers par Louis-Adrien Delarue, médecin généraliste à Angoulême, elle secoue le milieu. Son titre : « Les Recommandations pour la pratique clinique élaborées par les autorités sanitaires françaises sont-elles sous influence industrielle ? La Haute autorité de santé a été créée en 2004 avec pour mission de veiller au renforcement de la qualité des soins, au bénéfice des patients. Balance bénéfice-risque clairement défavorable

Europe Inc. - Liaisons dangereuses entre institutions & milieux d'affaires européens Observatoire de l'Europe industrielle Europe Inc. - Liaisons dangereuses entre institutions & milieux d'affaires européens Belén Balanyá, Ann Doherty, Olivier Hoedeman, Adam Ma'anit, Erik Wesselius Préface de Susan George Traduit de l'anglais par Mickey Gaboriaud Collectif * Susan George Préface * Collectif Introduction * Chapitre I- L'Europe des grandes firmes * Chapitre II- Travaux de fondation * Chapitre III- Rédaction du script : la Table Ronde des industriels européens * Chapitre IV- L' UNICE, une machine de pression bien huilée * Chapitre V- L'AmCham au diapason des choeurs industriels de Bruxelles * Chapitre VI- L'AUME, la brosse à reluire de l'Union monétaire * Chapitre VII- Faire des affaires : le traité & les lobbies * Chapitre VIII- De l'huile dans les rouages : l'infrastructure européenne des transports * Chapitre IX- L'Europe gavée par le lobby biotechnique * Chapitre X- La mondialisation régie par l'industrie * Annexe IV- Sources * Notes 1.

La guerre mondiale contre la démocratie Lisette Talate est décédée l’autre jour. Je me rappelle d’une fine femme à l’intelligence aiguisée qui masquait sa peine avec une détermination qui était une présence en elle-même. Elle était la personnification de la résistance des peuples à la guerre contre la démocratie. Assise dans sa cuisine de l’île Maurice plusieurs années plus tard, elle dit: “On n’avait pas besoin de me demander de sourire. Au début des années 1960, le gouvernement travailliste (NdT: les “socialistes” britanniques) d’Harold Wilson acquiesça secrètement à une demande de Washington pour que l’archipel des Chagos, une colonie britannique, soit “nettoyée” et “aseptisée” de ses 2 500 habitants afin qu’une base militaire puisse être construite sur l’île principale de l’archipel, l’île de Diego Garcia. Lisette, sa famille et des centaines d’insulaires furent mis de force sur un vieux bateau à vapeur rouillé à destination de l’île Maurice, distante de 4 000 km. Cet acte fut fait dans le plus grand des secrets. 1. 2.

LBJ Killed JFK... American History and Politics In the following memorandum from the Director of the CIA, Lee Harvey Oswald is clearly identified as a CIA agent. Edward Clark, acting on orders from Lyndon Johnson, had arranged for all the parties who wanted Kennedy killed to contribute either cash or manpower. It was like a poker game with each player putting his chips in the pot. Oswald was the CIA's contribution. Malcolm Wallace was Johnson's chip. In return, big oil got their Oil Depletion Allowance; the Military Industrial Complex got the war-time economy they dreamed about; the CIA maintained their stonghold on power and escalated the Vietnam conflict to a full blown war; the mob silenced Attorney General Robert Kennedy's pressure on Hoover to combat their criminal activities... and finally, Lyndon Johnson avoided being indicted for his corruption with Billy Sol Estes and Bobby Baker (almost certain imprisonment) and gained his zenith as the President of the United States of America. Did it end there?

« Le Cartel des Banques a organisé toutes les crises économiques du monde ! » Toutes les bonnes choses prennent du temps... Aussi voici un document, énorme dans tous les sens du terme, sur le cartel bancaire mondial et ses ramifications jusqu’à des événements récents. Remerciez Chalouette pour la piste donnée par un contributeur sur le blog Silence des loups… Oligarchie financière : les huit familles derrière le cartel banquier privé international ... l’ennemi des peuples a un nom et des visages ! Nous avons traduit ici un article de Dean Henderson qui décortique le panier de crabes de la haute finance internationale pour nous. Les banques sont un outil d’oppression sans précédent et des armes de destruction massive qui doivent être éradiquées si nous désirons vivre libre. Oui, c’est aussi con que cela : être capable de dire NON ! Le cartel de la réserve fédérale Les huit familles Alors qui sont donc les actionnaires de ces banques centralisant l’argent ? CPA Thomas D. La maison Morgan La banque de la réserve fédérale est née en 1913, la même année que mourut J.

Amesys : Abdallah Al-Senoussi, le boulet du Quai d’Orsay Nous vous faisions part hier de l’arrestation d’Abdallah Al-Senoussi en Mauritanie en vous expliquant le rôle de « client » d’Amesys. Aujourd’hui, la France ainsi que la Cour Pénale Internationale ont demandé l’extradition d’Abdallah Al-Senoussi. C’est une nouvelle pour le moins intéressante car elle appelle à réflexion. Première question, existe t-il des accords franco-mauritaniens pour que la France puisse espérer traduire Abdallah Al-Senoussi devant la justice pénale française ? Il existe bien un accord de coopération en matière de justice, daté de 1961, mais que vaudra ce dernier face à une Libye légitime pour récupérer l’un de ses ressortissants, ou face à la demande de la Cour Pénale Internationale qui a elle aussi fait sa demande d’extradition pour des faits de terrorisme et de crime contre l’humanité ? « l’éthique, on l’avait laissé de côté ». Cette phrase est celle d’un technicien d’Amesys ayant opéré en Libye pour la formation des équipes d’Abdallah Al-Senoussi.

Sommes-nous gouvernés par des psychopathes dangereux? Voici l’intégral d’une entrevue réalisée par Silvia Cattori avec Laura Knight-Jadczyk et Henry See (éditeurs du livre d’Andrzej Lobaczewski) au sujet de la psychopathie et de la ponérologie telle que décrite par A. Lobaczewski. Nous retrouvons dans cette entrevue de nombreux éléments clés nécessaires à la compréhension de l’état actuel du monde. Télécharger au format PDF : Tout d’abord, je tiens à dire qu’il existe un lien émotionnel très intense entre le Dr Lobaczewski et nous. Ceci étant dit, je vais répondre à votre question. Le premier point est qu’à l’origine, cet ouvrage était une série de documents techniques et universitaires provenant de sources diverses. Le terme est un concept théologique qui signifie . : Quand le Dr Lobaczewski nous a envoyé son manuscrit, nous fûmes stupéfaits. Nous étions préoccupés par cette question : Étant donné la richesse et l’importance de ce texte, nous l’avions rendu disponible gratuitement par le biais du téléchargement. Avec M.

Le scandale de Goldman Sachs : est-ce un cas isolé ? Le président Barak Obama jouit encore une fois d’une bonne opportunité pour faire avancer ses réformes. Quelques jours avant un discours qui devait officiellement lancer son projet de réforme des institutions financière, la Securities and Exchange Commission, une agence fédérale indépendante de surveillance des marchés financiers, déposait une poursuite contre la banque d’affaires Goldman Sachs pour fraude sur des produits dérivés. « Goldman is accused of creating and marketing derivatives tied to high-risk subprime mortgages, without telling investors that the mortgage bonds for the portfolio had been picked by a billionaire investor who then bet against them and profited immensely when the bonds failed. » La plainte de la SEC désigne Fabrice Tourre, un vice-président de la banque d’affaires d’origine française mais basé à Londres, comme principal responsable de cette manoeuvre, qui remonte à avril 2007. Goldman Sachs croule sous l’argent.

Interview d'Etienne Chouard sur la Dette et le projet de Constituante Le "Rendez-Vous Blanc" est une rencontre citoyenne mensuelle organisée par le Parti du Vote Blanc. Nous avons profité de celui organisé le 16 février 2012 à Paris pour interviewer Etienne Chouard, citoyen engagé. Voici les questions que nous lui avons posées : - Pouvez-vous présenter l’origine de votre engagement publique ? - Pouvez-vous expliquer la dette publique ? - Qu’est-ce qu’une Constituante ? (désolé pour les imperfections du journaliste qui débute : mini problèmes de son, "euh" dans les questions, photos un peu "écrasées" au montage...) Extraits choisis : « Nous ne sommes pas citoyens. « Je ne parle plus de crise, parce que c’est un coup d’état. « On nous présente aujourd’hui comme une catastrophe imprévue ce qui est construit sciemment par nos parlementaires depuis 40 ans. « Nous, on régresse [...]. « Nous devrions être protégés par la Constitution, [mais] nous laissons écrire ce texte protecteur par ceux dont elle devrait nous protéger !

Related: