background preloader

Cash investigation

Cash investigation
A l'étranger ? / You are abroad ? Vous allez être redirigé vers la liste des vidéos accessible depuis votre pays. A tout moment, retrouvez cette liste en selectionnant « depuis l’etranger» dans les différentes rubriques du menu. Nous faisons chaque jour tout notre possible pour enrichir l’offre de programmes diponibles en streaming depuis l’étranger. N’hésitez pas à revenir régulièrement voir cette liste ! You will be redirected to the list of videos available from your current location.

http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation.html

Related:  Planned obsolescence / Made to BreakLobby pro-agro-industrie-chimie-pharmacieEvasion fiscalePartenariats Publics Privés (PPP)Lobbies et autres intérêts privés

“Prêt à jeter”: quand la nostalgie industrielle devient complotisme Tentant d'exposer les fondements de l'obsolescence programmée, le documentaire Prêt à jeter ignore selon Econoclaste des principes industriels de base... et verse dans une parano malsaine. Arte a récemment diffusé un documentaire intitulé « prêt à jeter », consacré à l’obsolescence programmée. Le documentaire a apparemment eu un grand succès public, et la critique l’a unanimement recommandé (Télérama-Le Monde-Le Figaro). Vous pouvez visionner le documentaire en vod en suivant ce lien, et pouvez (pour l’instant) le trouver sur youtube. Comme il m’avait été recommandé par diverses personnes, je l’ai visionné. Perturbateurs endocriniens, une bombe à retardement allumée par les lobbies industriels Ils sont partout. Dans votre dentifrice, sur votre ticket de caisse, parmi les jouets de vos enfants, imprégnés dans les vêtements que vous portez… Ils accompagnent la plupart de vos repas puisqu’ils emplissent les contenants alimentaires et constituent certains des pesticides qui finiront dans votre salade ou votre verre de vin. Ils suivent peut-être même vos partenaires sexuels les plus réguliers, balisant toutes les étapes de votre vie intime, comme l’avait montré Générations Cobayes au printemps dernier. Inutile d’ailleurs de songer aux médicaments pour s’en purger, on en retrouve également dans plusieurs d’entre eux. Vous êtes donc cernés, exposés de manière quotidienne et invisible.

Exil fiscal : Elise Lucet s'explique sur son enquête polémique Les secrets de l'évasion fiscale en France seront décryptés dans l'émission de "France 2", "Cash Investigation", ce mardi à 20h50, par l'équipe d'Élise Lucet. Depuis des mois, Élise Lucet et son équipe travaillent sur l'évasion fiscale, au cœur de l'actualité depuis la révélation de l'affaire Cahuzac. Pour cette nouvelle enquête, diffusée ce mardi soir sur France 2, les journalistes de "Cash Investigation" ont collecté des documents et des témoignages exclusifs, dont celui d'Hervé Falciani.

En Espagne, 10 000 euros pour un aéroport LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance) Inauguré en 2008, l’aéroport de Ciudad Real, en Castille-La Manche, avait coûté la bagatelle de 450 millions d’euros. Après plusieurs tentatives de ventes, il a finalement trouvé un acquéreur lors de sa mise aux enchères, vendredi 17 juillet, pour le montant dérisoire de 10 000 euros. Pour ce prix, l’acquéreur – le véhicule d’investissement chinois Tzaneen international, inscrit au registre marchand en mars dernier avec un capital social de 4 000 euros – a acheté la piste d’atterrissage, les hangars, la tour de contrôle et une partie des terrains.

Industries extractives : une occasion manquée pour la transparence, une victoire pour les lobbies L’Assemblée nationale a voté le 19 septembre 2014 la loi qui introduit l’obligation pour les entreprises pétrolières, gazières, minières et forestières de publier tous les paiements faits à des gouvernements, pays par pays et projet par projet. Si la mobilisation de certains députés a permis d’améliorer le projet de loi, en garantissant notamment que les rapports des entreprises soient accessibles gratuitement au public, les ONG constatent que le texte se contente de transposer la Directive a minima. Les ONG dénoncent une occasion manquée de lutter contre l’évasion fiscale de secteurs particulièrement opaques, dont les activités ne bénéficient pas pleinement aux populations des pays en développement riches en ressources naturelles. Par ailleurs, les ONG soulignent le rôle qu’on eut les lobbies sur le résultat du vote.

« Un iPhone devrait durer dix ans » Kyle Wiens a créé en 2003 le premier site proposant des manuels de réparation pour produits électroniques. Spécialisé dans les produits Apple, iFixit a déjà mis 6.000 manuels à disposition des internautes. La société, basée aux Etats-Unis, compte 35 employés et génère 5,8 millions de dollars de chiffre d’affaires. Elle tire ses revenus de la vente de pièces détachées et d’outils spécialement créés pour la réparation de smartphones, tablettes, PC, consoles de jeux, etc. 35 % de ses visiteurs sont concentrés en Europe. Le site a totalisé 250.000 visites d’internautes belges depuis le début de l’année. Kyle Wiens a un avis particulièrement affûté sur ce que l’on appelle l’obsolescence programmée, cette technique utilisée par certains fabricants pour rendre leurs produits inutilisables après un certain temps, afin de pousser le consommateur à acheter du neuf.

Manuel Valls enterre la directive nitrates Le Premier ministre Manuel Valls a donc assuré vouloir oeuvrer pour une remise à plat de la réglementation nitrates auprès de Bruxelles. "Nous travaillerons à une adaptation de cette directive nitrates dont l’approche normative a clairement montré ses limites", a-t-il déclaré lors des Terres de Jim, plus grand événement agricole en plein air organisé par les Jeunes Agriculteurs (JA). Les agriculteurs demandent, il est vrai, depuis des mois une remise à plat de cette réglementation, s’estimant dans l’impasse, malgré « leurs efforts pour améliorer les choses. » On sait que la France vient à nouveau d’être condamnée jeudi dernier par la justice européenne pour manquements dans sa lutte contre la pollution aux nitrates. On indiquait samedi « dans l’entourage du Premier ministre » que « l’ambition de la France est de conduire des études scientifiques et de trouver des alliances pour faire évoluer la directive, »

Impôts: l'aveu fortuit de Henri Guaino « Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts, vous le savez parfaitement » : voilà la stupéfiante réponse que m’a apportée Henri Guaino, député UMP des Yvelines, lors de l’émission Mots croisés sur France 2 consacrée lundi soir au scandale Tapie, pour tenter de justifier l’implication de Claude Guéant dans le dossier fiscal de Bernard Tapie. Cette implication de Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, dans le dossier fiscal de Bernard Tapie, je l’ai racontée par le menu sur Mediapart. J’ai fait, voici quelques semaines, l’objet d’une réquisition judiciaire de la part des trois juges d’instruction chargés du scandale Tapie. Observant que j’avais mentionné à plusieurs reprises dans des articles que j’avais la preuve de tractations entre Bernard Tapie et Claude Guéant au sujet de ses impôts, les trois juges m’ont requis de leur fournir cette preuve, « si tant est qu’elle existe » , m’ont-ils écrit. Or, on sait la suite de cette histoire. Ah bon !

Finissons-en avec les PPP, ces boulets que l’Etat s’accroche au pied Tribune Lors du premier épisode de l’abandon de l’écotaxe, « reportée sine die », Ségolène Royal lançait tous azimuts des propositions aussi diverses qu’improvisées afin de compenser le manque à gagner. Making of Mathilde Moracchini (cadre dans l’économie sociale et solidaire) et Hadrien Toucel (doctorant CNRS) sont les auteurs de « Partenariats public-privé : pillage et gaspillage » (éd.

Au Sénat, le PS détricote la loi sur les ondes au profit des lobbies Après un premier passage chaotique à l’Assemblée nationale, la proposition de loi sur les ondes électromagnétiques est en train de subir une nouvelle cure d’amaigrissement au Sénat. Laurence Abeille, la députée EELV qui a déposé la loi n’en revient pas : « On est furieux de ce qui s’est passé au Sénat. Le sénateur PS Daniel Raoul, président de la commission des affaires économiques, s’est fait nommer rapporteur du texte à la place d’un sénateur écologiste ! » C’est un manquement à tous les usages, car la loi ayant été proposée par un parlementaire d’EELV, c’est logiquement un des membres de ce groupe qui aurait dû être nommé comme référent du texte au Sénat. « Le procédé est très cavalier », déplore Laurence Abeille. D’autant plus que le texte sera débattu en séance le 17 juin, dans la « niche parlementaire » spécialement réservée au groupe écologiste pour mettre à l’agenda les textes qu’il souhaite (chaque groupe politique dispose de telles niches).

Related: