background preloader

Déforestation

Facebook Twitter

Développement durable et lutte contre la déforestation en Amazonie brésilienne: le bon, le mauvais et le pire. C.

Développement durable et lutte contre la déforestation en Amazonie brésilienne: le bon, le mauvais et le pire

Azevedo-Ramos Claudia Azevedo-Ramos est directrice du Service forestier brésilien, Ministère de l’environnement, Brasilia (Brésil). Adapté d’un rapport présenté au colloque «Notre terre commune: innovations dans les décisions concernant l’utilisation des terres», 8–9 mai 2007, Vancouver (Canada). L’expansion agricole, l’ouverture de nouvelles routes et la migration de populations vers des terres inexploitées sont les principales causes de la déforestation en Amazonie; ainsi, de nombreux secteurs partagent désormais la responsabilité de l’arrêter. La région amazonienne couvre 61 pour cent des terres émergées du Brésil (5,3 millions de kilomètres carrés), et elle a une population de 20 millions de personnes.

Le présent article fournit un large aperçu des défis passés et futurs auxquels fait face le développement en Amazonie brésilienne, ainsi que des réalisations récentes. Le soja peut être utilisé aussi comme combustible. Bibliographie FAO. 2008. Houghton, R.A. 2005. Demain l'Homme, ex SOS-planete : Déforestation : Les forêts vierges tropicales, l'Amazonie, l'Afrique, l'Asie... Sommaire du secteur En Indonésie, la surface consacrée aux palmiers à huile est passée de 120 000 hectares en 1968 à 5,5 millions d'hectares en 2004, et chaque minute, une surface boisée équivalente à quatre terrains de football y disparaît. (365 jours pour réfléchir à notre Terre de Yann Arthus-Bertrand, Editions de la Martinière)

Demain l'Homme, ex SOS-planete : Déforestation : Les forêts vierges tropicales, l'Amazonie, l'Afrique, l'Asie...

Déforestation : l'Indonésie a fait pire que le Brésil. L'Indonésie a abattu en 2012 près de deux fois plus de forêt vierge que le Brésil, considéré comme le plus grand destructeur au monde de cette forêt primaire, selon une étude publiée dimanche 29 juin.

Déforestation : l'Indonésie a fait pire que le Brésil

Le pays d'Asie du Sud-Est possède la troisième plus grande forêt tropicale de la planète derrière le Brésil et le Congo, un espace qui constitue l'un des derniers refuges pour de nombreuses espèces végétales et animales comme les orang-outans, les éléphants et tigres de Sumatra. Mais au cours de la dernière décennie, la déforestation en Indonésie s'est considérablement accélérée au profit du commerce du bois et des plantations d'huile de palme – dont l'archipel est le plus grand producteur mondial – en dépit d'un moratoire sur les permis de défrichement. Lire aussi l'entretien : « Le morcellement des grandes forêts tropicales est inéluctable »

COP21 : Le Brésil promet d’éradiquer la déforestation illégale en Amazonie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante) Les médias brésiliens ont qualifié les objectifs d’« audacieux », le porte-parole de Greenpeace, d’« irréalistes ».

COP21 : Le Brésil promet d’éradiquer la déforestation illégale en Amazonie

Dimanche 27 septembre, à la tribune de l’Organisation des Nations unies (ONU), à New York, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a annoncé la contribution de son pays pour contenir le réchauffement de la planète. Le pays entend réduire de 37 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2025 et de 43 % d’ici à 2030, prenant comme base l’année 2005. « Le Brésil est l’un des rares pays en développement à fixer un objectif de réduction des émissions en valeur absolue », a souligné la présidente, ajoutant que « ces objectifs sont tout aussi voire plus ambitieux que ceux des développés ». En juin, aux côtés du président américain Barack Obama à Washington, Mme Rousseff avait annoncé un objectif de réduction des émissions de 20 %, jugé alors bien timide. Brésil : la déforestation de l'Amazonie en hausse de 16%

La destruction de la forêt amazonienne au Brésil a augmenté de 16% sur un an, selon les données satellitaires publiées jeudi par le ministère de l'Environnement.

Brésil : la déforestation de l'Amazonie en hausse de 16%

Plus polluant que les transports. Selon ces données qui courent sur 12 mois à fin juillet, 5.831 kilomètres carrés de forêt ont disparu en Amazonie brésilienne. Ces chiffres viennent confirmer les informations récemment diffusées par les organisations spécialisées qui montraient une déforestation accrue après un recul constaté en 2014. La déforestation contribue à environ 15% des gaz à effet de serre, soit plus que le secteur du transport dans son entier. L'Amazonie, la plus grande forêt tropicale au monde, est non seulement un immense piège à carbone, mais également un sanctuaire de la biodiversité.

Développement de l'agriculture. Moins de déforestation qu'il y a 10 ans. Deforestationsiloinsiproche.