background preloader

L'obsolescence programmée

Facebook Twitter

Comment combattre l'obsolescence programmée. L’obsolescence programmée est une stratégie malheureusement courante pour les entreprises consistant à planifier « la mort prématurée » de leurs produits. Cela oblige les consommateurs à en acheter de nouveaux. Face à la recrudescence de ces procédés aberrants, le Gouvernement envisage une loi pour lutter contre l’obsolescence programmée. En attendant, il existe quelques moyens pour résister au cercle infernal de l’obsolescence programmée. L’obsolescence programmée ou planifiée est le processus par lequel une entreprise met en place dès la conception du produit une stratégie visant à diminuer la durée de vie du produit ou l’attractivité de celui-ci. Autrement dit, ces produits de consommation, souvent des produits high-tech, sont prévus pour ne plus fonctionner ou être passés de mode après un certain temps (court) d’utilisation afin de forcer le consommateur à les remplacer. Les 2 types d’obsolescence programmée L’obsolescence programmée est double :

Voici comment contrer l'obsolescence programmée des smartphones. Après deux ou trois ans d’utilisation, il est très probable que votre smartphone affiche d’inquiétants signes de fatigue ou ne fonctionne même carrément plus. C’est le principe de l'obsolescence programmée. Cette technique, utilisée par les fabricants, vise à réduire volontairement la durée de vie d’un appareil pour en favoriser le remplacement. Beaucoup d’utilisateurs se sentent piégés par ce système.

"C’est plutôt intéressant pour le consommateur que ça dure plus longtemps, mais je pense que pour les compagnies téléphoniques et de GSM, c’est plus intéressant que ça dure moins longtemps pour gagner plus", a expliqué un jeune homme. "C’est trop fragile. Je trouve que ce n’est pas comme les anciens GSM qui duraient 3-4 ans", a remarqué un autre.

L'iClinique est là pour vous aider Pour contrer ce principe, la résistance s’organise. "Plus on va vers le fin, plus on va vers le compliqué" Arthur a commencé son entreprise en dépannant les appareils de ses amis dans son kot. Apple clarifie sa politique autour des batteries de l'iPod. Apple met en place un service de remplacement de la batterie de son baladeur numérique iPod pour ses clients européens. L'opération sera facturée 119 euros TTC, plus 12 euros de port. Disponible depuis décembre aux États-Unis, ce forfait spécifique fait suite à une polémique sur le tarif pratiqué lors d'une telle opération. Outre-Atlantique, des témoignages d'utilisateurs évoquaient le prix de 255 dollars, quand le service commercial d'Apple France avançait le chiffre de 300 euros. Des tarifs aujourd'hui contestés par la direction de la communication d'Apple France.

«Il y a eu beaucoup de spéculations sur ces prix, et les personnes qui se sont exprimées n'avaient pas le bon niveau d'information», explique à ZDNet, François Rondeau responsable marketing produit. En clair, en l'absence d'une grille tarifaire détaillée, l'opération était facturée au prix fort du service après-vente. Un an et demi de durée de vie? L’obsolescence programmée : mythe ou réalité ? La batterie de l’iPod : 18 mois, pas plus. Le mythe de l’obsolescence programmée. Arte a récemment diffusé un documentaire intitulé « prêt à jeter », consacré à l’obsolescence programmée. Le documentaire a apparemment eu un grand succès public, et la critique l’a unanimement recommandé (Telerama-Le Monde-Le Figaro). Vous pouvez visionner le documentaire en vod en suivant ce lien, et pouvez (pour l’instant) le trouver sur youtube. Comme il m’avait été recommandé par diverses personnes, je l’ai visionné. Ce documentaire est hélas d’une nullité intégrale.

Parfois hilarant de bêtise, parfois nauséabond de complotisme, en tout cas, jamais informatif. « L’obsolescence programmée » est l’idée selon laquelle si les produits que vous achetez se dégradent rapidement (contrairement aux bons vieux produits inusables de nos grands-parents), ce n’est pas un hasard : c’est une machination ourdie par les entreprises industrielles, qui ont trouvé là un moyen de nous obliger à racheter régulièrement leurs produits. Mais il n’y a pas que ces biais de survie et d’idéalisation du passé. Obsolescence programmée. La célèbre Ford T, fiable, solide, durable et accessible à l'Américain moyen, a très peu évolué durant ses 19 ans de production (1908-1927).Elle n'a finalement pas pu faire face à la concurrence de General Motors, qui a établi sa stratégie sur la production régulière de nouveaux modèles démodant les séries précédentes[1].

C'est un des exemples proposés d'obsolescence programmée, par le design et la mode entretenue par la publicité. obsolescence programmée Face à la prise de conscience du public, certains pays tentent de légiférer pour limiter le recours à l'obsolescence ou au vieillissement programmés. Un exemple récent en est l'interdiction des cartouches d'encre à mémoire par l'Union européenne. Position du problème[modifier | modifier le code] La non-durabilité planifiée est dénoncée de nos jours, notamment par des mouvements écologistes[6],[7] ou en faveur de la décroissance, ainsi que par plusieurs organisations de défense du consommateur[8]. Définitions[modifier | modifier le code] Le Galaxy S2 accueillera Android 4.4, merci à CyanogenMod 11. De nombreux propriétaires de terminaux Android ont pesté le jour où ils ont appris que leurs appareils ne recevraient de mises à jour de leur OS.

Le Galaxy S2 s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires dans les 10 premiers mois de son lancement. Encore aujourd’hui, il s’agit d’un terminal très utilisé et apprécié. Et pourtant, les updates de son OS se sont arrêtées à Android 4.1 Jelly Bean, sa sortie étant trop ancienne pour qu’il soit encore supporté. Toutefois, CyanogenMod 11 propose une update “officieuse” vers Android 4.4. La politique de l’obsolescence programmée a du plomb dans l’aile. La fin d’un support d’un OS pour un terminal incite souvent à en changer mais, grâce à la ROM CyanogenMod 11, les Galaxy S2 vont pouvoir vivre un peu plus longtemps. Pour la version internationale du SG 2 (GT-I9100), vous trouverez le lien vers la ROM (nightly) à cette adresse. Produits électroniques : l'obsolescence programmée hors la loi. En France, l’obsolescence programmée est désormais un délit. La loi sur la transition énergétique, entrée en vigueur le 19 août 2015, prévoit qu’un dirigeant d’entreprise peut être condamné d’une peine de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300 000 euros d’amende pouvant être portée jusqu’à 5% du chiffre d’affaires annuel réalisé sur le territoire français.

Avec ce texte, le gouvernement souhaite protéger les consommateurs contre les pratiques de certains fabricants tout en réduisant le volume de déchets et en favorisant la préservation des ressources naturelles. Smartphones, imprimantes, lave-linge, réfrigérateurs, lecteurs MP3, ordinateurs… Quel consommateur n’a pas été confronté à la panne irréparable d’un produit, à une réparation plus chère que son renouvellement ou encore à une mise à jour impossible ? Stigmatisée depuis de nombreuses années par les associations de consommateurs, l’obsolescence programmée est enfin reconnue par la loi.