background preloader

PFE Pharmacie

Facebook Twitter

L'automédication recule en France. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Chloé Hecketsweiler Pour la première fois en cinq ans, les ventes de médicaments d'automédication ont baissé en France en 2013.

L'automédication recule en France

Le recul est de 3 %, à 2,1 milliards d'euros. Effet de la crise ? Les Français ont en tout cas reporté une partie de leur consommation sur les produits obtenus par le biais d'une ordonnance et remboursables, décrypte l'Afipa, l'association qui regroupe les industriels du secteur. Une baisse de 10 % des ventes d'automédication se traduirait par un coût additionnel de 622 millions d'euros pour l'Assurance-maladie, estime l'association.

Techno

Thèses. 3df7b99f8f4c9ee634a6a9b094624341.pdf. L'automédication progresse en Europe mais pas en France. Ventes d'antibiotiques à l'unité : les Français sont pour. Le Parisien | 25 Oct. 2013, 10h22 L'Assemblée nationale a donné vendredi son feu vert à des expérimentations de vente à l'unité de certains antibiotiques, afin d'éviter leur gaspillage ou une automédication dangereuse.

Ventes d'antibiotiques à l'unité : les Français sont pour

Ces expérimentations se dérouleront avec des pharmacies volontaires, dans des conditions fixées par décret. Bientôt des médicaments vendus à l'unité. Ventes d'antibiotiques à l'unité : les Français sont pour. Vente de médicaments à l'unité : le décret publié «la semaine prochaine» Médicaments vendus en grande surface : Touraine est contre, mais... - La Parisienne. 26 sept. 2014, 11h26 | MAJ : 12h09 Mon activité Vos amis peuvent maintenant voir cette activité Supprimer X Et si certains médicaments n'en étaient plus ?

Médicaments vendus en grande surface : Touraine est contre, mais... - La Parisienne

Cette possibilité est actuellement étudiée par le gouvernement français et ouvrirait la porte à la vente de ces produits en grandes surfaces. La ministre de la Santé Marisol Touraine a notamment évoqué, vendredi matin sur BFM TV, cette piste pour les dentifrices ou de certaines pastilles contre les irritations de la gorge. «Est-ce qu'il est nécessaire que le Fluocaril soit vendu uniquement en pharmacie ? Marisol Touraine a toutefois précisé qu'elle n'était pas «favorable à la vente de médicaments en grandes surfaces» car il ne faut pas les «banaliser». Le tiers payant généralisé en 2017 Les ministères de la Santé et de l'Economie ont lancé la semaine dernière une concertation avec les pharmaciens au sujet de la réforme des professions réglementées, qui doit durer deux semaines.

Le pharmacien se lance dans le commerce en ligne. Alix Demaison | 05 Févr. 2015, 07h00 | MAJ : 05 Févr. 2015, 06h49 Commandez, cliquez, c'est livré !

Le pharmacien se lance dans le commerce en ligne

C'est le principe du site www.kelmedok.com de Pierre Hébert, ce pharmacien de 29 ans, malade d'informatique et fan d'e-commerce, qui est opérationnel depuis hier. Il est le premier pharmacien du Val-de-Marne à s'être lancé dans ce domaine. Acheter des médicaments en ligne est légalement possible depuis le 2 janvier 2013. Pourtant sollicités par l'ordre national des pharmaciens, peu de professionnels osent franchir le cap. Le Cristolien insiste toutefois sur le conseil : « Mon site est le prolongement de ma pharmacie. Mais le succès pourrait mettre du temps à arriver. L'ordre national des pharmaciens reconnaît que le concept « n'attire pas encore les foules ». Cette innovation, très encadrée, a pour but de lutter contre les médicaments frauduleux, mais aussi contre la mauvaise automédication.

> Venez débattre et poser vos questions sur nos forums ! Etes-vous prêt à acheter vos médicaments à l'unité ? Article Société.

Etes-vous prêt à acheter vos médicaments à l'unité ?

Médicaments à l'unité : une, deux, trois pilules... et moins de gâchis. Le Parisien | 13 Sept. 2014, 07h20 Accrochée au mur de la buanderie, l'armoire à pharmacie déborde de boîtes de médicaments à moitié vides et... souvent périmées.

Médicaments à l'unité : une, deux, trois pilules... et moins de gâchis

Les Français stockeraient chez eux jusqu'à 1,5 kg de vieux médicaments ! Une expérimentation sera lancée dans les prochains jours pour limiter ce gaspillage généralisé. Débat : pour ou contre la vente de médicaments à l’unité ? Antoine Dreyfus | 07 Nov. 2013, 10h55 | MAJ : 07 Nov. 2013, 18h31 Comment faire des économies et lutter contre le gaspillage des médicaments ?

Débat : pour ou contre la vente de médicaments à l’unité ?

En les vendant à l’unité, en fonction des prescriptions des médecins, répond la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Avec ce dispositif, elle souhaite faire baisser la consommation de médicaments et réduire le déficit de l’Assurance-maladie (13,3 milliards d’euros en 2012). Les informations complémentaires du Arnaques, escroqueries, travail au noir : la France qui fraude - 13/11/2011. En 2012, le fameux « trou » de la Sécurité Sociale s’élevera à plus de 18 milliards €.

Les informations complémentaires du Arnaques, escroqueries, travail au noir : la France qui fraude - 13/11/2011

Comment le combler pour revenir enfin à l’équilibre ? C’est l’une des priorités du gouvernement actuel. Dans ce reportage, nous avons enquêté sur 4 types de fraudes. Seules les 2 premières concernent la Sécurité Sociale. 1/ Fraudes à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) En 2010, sur les 156 millions € de fraudes détectées, 150,9 sont imputables aux professionnels de santé : hôpitaux et cliniques (71,1 millions €), infirmiers libéraux (12,7 millions €), ambulanciers (6,8 millions €), médecins (4,9 millions €), dentistes (3,8 millions €), pharmaciens (3,5 millions €), kinésithérapeutes (2,5 millions €). Que risquent ces professionnels qui fraudent ?

Depuis 2005, la lutte contre les abus et les fraudes est devenue une priorité de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS). 50, avenue du Professeur André Lemierre 75986 PARIS Cedex 20 Tel. 01 72 60 10 00 Site de l’URSSAF. Un quart des pharmacies menacées, la profession demande un plan d'urgence. Le Parisien | 20 Févr. 2011, 07h00 C'est une véritable surprise, une « bombe sanitaire » disent certains : les pharmacies sont dans le rouge.

Un quart des pharmacies menacées, la profession demande un plan d'urgence

Fini les années de vaches grasses, les politiques d'économies sur les dépenses de santé menées depuis 2005 sont en train de faire tomber les rideaux de fer comme jamais. La situation est telle que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a, selon nos informations, demandé le 9 février dernier une enquête à l'Igas (Inspection générale des affaires sociales). Ce rapport doit être rendu au plus tard le 30 avril prochain. Marges en baisse, charges en hausse… l'équilibre est devenu intenable : le nombre de dépôts de bilan a été multiplié par trois entre 2006 et 2010. Une « activité vitale » pour le territoire.