background preloader

Ressources Obsolescence Programmée

Facebook Twitter

ENVIRONNEMENT : Le développement durable : les grandes dates. 1970 : le club de Rome, association internationale et non politique, lance un gros pavé dans la mare en dénonçant la surexploitation des ressources naturelles liées à la croissance économique et démographique. 1971 : Convention de RAMSAR relative aux zones humides 1972 : Conférence des Nations Unies sur l'environnement à Stockholm qui est à l'origine du premier vrai concept du développement durable baptisé à l'époque écodéveloppement. Elle aboutira à la création du Programme des Nations Unies pour l'Environnement et le Programme des Nations Unies pour le développement. 1973 : Signature à Washington de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacés d'extinction. 1976 : Convention sur la protection de la mer Méditerranée contre la pollution à Barcelone. 1979 : Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe à Berne. 1985 : Convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone.

L'impact écologique de l'obsolescence programmée. Enjeux environnementaux et sociétaux | Obsolescence programmée | Obsolescence Programmée - concepts, exemples et actualités. L’obsolescence programmée engendre des enjeux environnementaux majeurs à l’échelle planétaire. L’accumulation des déchets, notamment les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), entraîne de graves pollutions dans les pays du Sud et les ressources naturelles s’épuisent de façon accélérée à l’échelle de la planète. Déchets : exportations illégales et pollution La surproduction de déchets liée à l’obsolescence rapide des biens de consommation, notamment les DEEE, engendre des coûts importants pour la collectivité au Nord mais également des pollutions lourdes dans les pays en voie de développement où ils sont exportés.

La convention internationale de Bâle interdit pourtant toute exportation de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) des pays membres de l’OCDE vers les pays non membres. Décharge de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) au Ghana – source : Greenpeace Matières premières : épuisement et recyclage. L'obsolescence programmée : un délit désormais puni par la loi. La loi sur la transition énergétique a été adoptée définitivement le 22 juillet, une partie de cette loi se penchait sur la question de l’obsolescence programmée qui sera désormais passible de 2 ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende. Les constructeurs qui réduisent sciemment la durée de vie de leurs produits pour inciter à l’achat d’un autre exemplaire, risquent désormais une lourde peine, mais sera-t-il si facile de prouver l’aspect volontaire de cette limitation de durée de vie de la part des constructeurs ?

L’obsolescence programmée désormais punie par la loi Comme l’explique le législateur, « L’obsolescence programmée se définit par l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. » Cette pratique est désormais punie par la loi et est passible de deux ans de prison et de 300 000 euros d’amende. Une loi « difficilement punissable« Les innovations ne sont pas exploitées pour sauver la planète, bien au contraire.

Afin de prendre la vraie mesure de la transition à mener, il s'agit de revisiter les objets, de les rendre réparables et modulaires pour limiter la consommation de matériaux. Ce qui passe par une remise en cause des besoins de nos sociétés de consommation. Philippe BihouixIngénieur centralien, co-fondateur de l'Institut Momentum Actu-environnement : Le monde est une immense machine à expresso, écrivez-vous dans L'âge des Low Tech, vers une civilisation techniquement soutenable (Seuil, 2014). Que signifie cette métaphore ? Philippe Bihouix : Notre système économique, industriel et commercial s'est profondément transformé ces dernières décennies. C'est une évidence de le dire, on pense naturellement au développement exponentiel de l'informatique et des télécommunications.

Cet éloignement entre la consommation et la production ne nous permet plus de mesurer les conséquences sociales et environnementales de nos actes. PB : Ponctuellement, si bien sûr. Et puis, soyons réalistes. TNT : un quart des téléviseurs deviendront obsolètes en 2016. Le grand chantier de l’attribution de fréquences 700 MHz aux opérateurs télécoms ne sera pas sans dommages collatéraux. Obligé de rendre des fréquences à l’État, le monde de l’audiovisuel se verra contraint de changer à court terme de norme de diffusion pour la TNT… rendant ainsi obsolète un très grand nombre de téléviseurs, incompatibles. En imposant le transfert d’une partie des fréquences 700 MHz, actuellement utilisées pour la TNT, aux opérateurs, le gouvernement pose un problème de taille aux chaînes de télévision. Celles-ci devront continuer à émettre, avec un spectre de fréquences réduit.

La solution : un changement de norme de diffusion vidéo. L’ensemble des chaînes de la TNT gratuite en définition standard, actuellement encodées en MPEG-2, devront passer en H264 (ou MPEG-4 AVC, format déjà utilisé par la TNT payante, ainsi que les chaînes HD). Source : Le Figaro Photo : CentralAuckland (sous licence Creative Commons BY-SA 3.0) Au cœur du lave-linge qui voulait déprogrammer son obsolescence. Un lave-linge conçu pour vous accompagner pour au moins 50 ans, l’idée est séduisante. Montable en kit, L’Increvable peut tout aussi bien être démonté en quelques coups de tournevis. Comme alternative au lestage habituel en béton, un système innovant de ballast d’eau permet de le rendre léger au transport. Et son logiciel de commande peut être mis à jour en le connectant à un ordinateur.

Bref, l’arme fatale contre l’obsolescence programmée qui voit un lave-linge classique rejoindre le cimetière de l’électroménager au bout de 10 ans en moyenne. Son seul défaut ? Ce lave-linge n’existe pas encore. Son concepteur, Julien Phedyaeff, l’a imaginé au sortir de ses études de design à l’Ensci (Ecole nationale supérieure de création industrielle) en 2014. Christopher Santerre, alors stagiaire, a été marqué par cette remarque d’un designer : « Du moment que le produit finit dans les mains de l’utilisateur, notre contrat est rempli. La vidéo de présentation de L’Increvable : Fairphone 2 : éthique, modulable et plus puissant que le dernier iPhone. (Crédit: Fairphone) Comment concilier technologie et écologie ? C'est la question que se sont posés les créateurs du Fairphone, ce téléphone "éthique" qui s'est déjà vendu à 60 000 exemplaires depuis son lancement en 2013, grâce au crowdfunding.

À partir du mois de novembre, l'entreprise éponyme commercialisera une nouvelle version de son téléphone, intitulée Fairphone 2. À l'origine de cette démarche, il y a tout d'abord une prise de conscience des conditions de fabrication de nos téléphones : en 2014, les 1,3 milliards de smartphones livrés par l'industrie l'ont été au détriment de l'environnement et des droits de l'Homme.

Téléphone modulaire Avec cette nouvelle version, l'entreprise entend pousser encore plus loin sa démarche : une plus grande transparence sur les matériaux, une puissance revue à la hausse et surtout des composants modulaires, afin de lutter contre leur obsolescence. Mais le plus intéressant est son aspect évolutif. Anti-obsolescence programmée. Pecera : Un concept de machine à laver futuriste. Focus sur ce nouveau concept de machine à laver qui se veut plus durable et écolo … Son nom de code Pecera. Apres la Bike Washing Machine, voici une nouvelle alternative à la machine à laver classique, un concept imaginé par le designer Chan Yeop Jeong.

Il s’agit d’une vision futuriste de ce que pourrait être les machines à laver du futur. Pour la réalisation de ce concept, il c’est inspiré de la nature, et notamment de ces petits poissons mangeur de saletés (comme dans la fish pédicure). L’idée ici, n’est pas d’utiliser de véritables poissons, mais de s’en inspirer pour réaliser des sortes de petits robots poissons.

Capables d’effectuer des opérations de nettoyage sur des vêtements sales, ces poissons seront les dignes successeurs de la lessive et autres produits chimiques. Un concept qui en l’état parait un peu farfelu … tout dépendra des évolutions technologique à venir et de nos choix sociétale. Ne jetez plus vos appareils électroménagers. Le gaspillage, la gestion des déchets, l’obsolescence programmé, le recyclage, le tri … autant de sujets devenus incontournables dans de nombreux domaines, dont celui des nouvelles technologies et notamment des déchets d’équipements électriques et électroniques. La Spareka, spécialiste de la pièce détachée, cherche à mettre en avant son activité et sensibiliser le grand public aux possibilités qui existent en terme de réparation des équipements électriques et électroniques. Aujourd’hui plus de 50% des appareils jetés fonctionnent encore, autant de déchets qui pourraient être évités et autant de sources d’économies pour le portefeuille des consommateurs.

Découvrez au travers de cette infographie, proposée par Sparekas pourquoi il est indispensable aujourd’hui d’avoir d’avantage recourt à la réparation et qu’il est nécessaire de ne plus jeter vos appareils électroménagers sans bonnes raisons. Obsolescence programmée. Un article de Encyclo-ecolo.com. L'obsolescence programmée L'obsolescence programmée est un modèle de croissance aberrant qui fonctionne en dépis du bon sens. L'obsolescence programmée par les entreprises est une stratégie planifiée dès la conception du produit qui consiste à diminuer la durée de vie ou d'attractivité de celui-ci, en créant en permanence chez le consommateur un besoin d'en racheter un nouveau en substitution. L'obsolescence programmée ou planifiée est le processus par lequel un bien devient obsolète pour un utilisateur donné, parce que l’objet en question n’est plus à la mode ou qu’il n’est plus utilisable.

En clair, certains produits sont prévus pour ne plus fonctionner ou être passés de mode après un certain temps d'utilisation afin de forcer le consommateur à les remplacer. Cette technique est particulièrement utilisée par les constructeurs d'appareils électroniques (ordinateurs, téléphones, consoles, etc.) et électroménagers. L'obsolescence technologique. 'obsolescence' in Ressources pour la Technologie au College.

Obsolescence programmée : solutions possibles. L’obsolescence programmée ne serait donc qu’un « mythe » ? Les deux ingénieurs des Mines qui ont travaillé sur l’idée d’obsolescence programmée se demandent s’il n’existe pas des solutions pour « aller vers des cycles de vie des produits plus vertueux au plan environnemental ». Quelles seraient ces solutions ? Pour Lombès et Poubeau, la première erreur serait d’imaginer la possibilité « d’une solution universelle applicable à tous les produits ». En effet, chaque secteur a ses logiques techniques, économiques et marketing propres. Par exemple, « il est inutile de fabriquer des produits très durables s’ils sont fortement soumis à des effets de mode ». Un deuxième écueil, selon les deux ingénieurs, serait, comme on est en train de le faire, de créer un délit d’obsolescence programmée, qu’il serait très difficile de prouver.

Autre solution souvent mise en avant : la garantie à 10 ans. De même, le réemploi et la réutilisation sont des pistes prometteuses. Sur le web. Exemples symboliques | Obsolescence programmée | Obsolescence Programmée - concepts, exemples et actualités. Il existe de nombreux exemples emblématiques d’obsolescence programmée, et la plupart des équipements et objets du quotidien sont concernés. iPhone, iPad & iPod d’Apple La marque à la pomme s’est distinguée par une innovation de rupture et un renouvellement très important de ses produits depuis quelques années, pas moins de trois versions d’iPad en 2 ans et six versions de l’iPhone en 5 ans. Avec des batteries indémontables, l’impossibilité de mettre à jour le système d’exploitation entre les modèles et des accessoires qui changent à chaque génération, Apple s’est souvent distingué par l’obsolescence très rapide de ses produits, à l’image de l’iPhone 5 sorti en septembre 2012… >> En savoir plus sur les produits Apple… Imprimantes Epson et matériels d’impression Les imprimantes sont emblématiques de l’obsolescence programmée.

>> En savoir plus sur les imprimantes à jet d’encre… Cartel de Phoebus et les lampes à incandescence General Motors et l’obsolescence par la mode. Obsolescence Programmée - concepts, exemples et actualités. Ces objets victimes de l'obsolescence programmée. Par Louis San Mis à jour le , publié le C'est une situation qui ne nous est pas inconnue : une imprimante, un téléphone ou un lave-linge qui tombe en panne peu après la période de garantie. Une situation contre laquelle s'est engagé Jean-Vincent Placé, le chef de file des sénateurs écologistes. Il doit présenter au Sénat, mardi 23 avril, une proposition de loi pour "en finir avec l'obsolescence programmée des appareils".

Selon lui, "c'est un stratagème de certains industriels pour écourter leur durée de vie afin de contraindre les consommateurs à renouveler leurs achats". Le Centre européen de la consommation (CEC), une association franco-allemande de défense des consommateurs, recense dans une étude (document PDF) les différents types d'obsolescence affectant des produits très divers. Alors, quelle obsolescence pour quels objets ? "Défaut fonctionnel" : machines à laver, téléviseurs, cafetières… Ces équipements sont victimes d'obsolescence par défaut fonctionnel.