background preloader

Obsolescence programmée

Facebook Twitter

Obsolescence programmée | Institut national de la consommation. Le Val de l’Eyre vote aussi très à droite. U milieu du nouveau canton des Landes des Graves, les cinq communes du Val de l'Eyre, anciennement canton de Belin-Béliet, sont un peu perdues aux côtés de 19 autres villes des ex-cantons de Podensac et Saint-Symphorien. Si on observe que le binôme de l'Union de la gauche (Hervé Gillé, conseiller général PS sortant de Podensac, et Sophie Piquemal) arrive en tête du premier tour (32,39 %), devant le Front national, (Edwige Diaz et Jean-Claude Saunier, 29,56 %) et l'Union de la droite (Dominique Clavier et Christiane Dornon, maire du Barp, 28,89 %), tous qualifiés pour une triangulaire dimanche prochain, on ne mesure pas que le Val de l'Eyre a voté différemment.

En effet, dans quatre de ces cinq communes, c'est la droite qui arrive en tête. L'Union de la droite, confortablement au Barp, chez Christiane Dornon, correctement à Belin-Béliet chez Marie-Christine Lemonnier, suffisamment à Lugos chez Emmanuelle Tostain. Affichage de la durée de vie des produits : amendement adopté ! - Dominique Potier, député (PS) de Meurthe-et-Moselle. Dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, j'ai fait adopter un amendement qui fait de l'information des consommateurs un des leviers de la lutte contre l'obsolescence programmée des produits manufacturés. Les expérimentations prévues par la loi - afin d'encourager des pratiques commerciales et industrielles plus vertueuses -, mettront en place l'affichage de la durée de vie de produits à partir d'une valeur équivalente à 30 % du salaire minimum de croissance.

La liste des catégories de produits concernés ainsi que le délai de mise en oeuvre seront fixés par décret en tenant compte des temps de transition technique et économique des entreprises de production. Retrouvez mon intervention en Commission spéciale Mercredi 15 avril 2015Extraits "Cet amendement vise rendre justice aux consommateurs. Nous précisons par ailleurs que l'affichage doit concerner des produits qui ont une certaine valeur. Flagrant délit d'obsolescence programmée. iDiots : un film d'animation avec des robots sur l'obsolescence programmée et la dépendance au mobile. Sur le site on n’arrête pas de parler de l’actualité des nouvelles technologies avec le dernier produit ou le dernier service. Et c’est vrai qu’aujourd’hui, le cycle de renouvellement des produits s’est accéléré parfois en raison des nouveaux besoins que l’on se crée mais aussi parfois en raison de la durée de vie des produits plus courte qu’auparavant.

Le film d’animation iDiots joue sur cette double thématique de la dépendance au téléphone et de l’obsolescence programmée en mettant en scène des robots qui achètent massivement un nouveau téléphone. Ils vont alors découvrir de nouvelles applications et services qui les accrochent à leur iDiot 4 jusqu’à la mort de leur téléphone… et l’arrivée du prochain modèle! À noter que les robots présents dans la vidéo sont de vrais modèles japonais vendus en kit.

Big Lazy Robot, le studio qui a réalisé cette vidéo, précise qu’il ne faut pas prendre le message trop au sérieux car il s’agit avant tout d’une vidéo promotionnelle pour rire de soi. Obsolescence déprogrammée, ces industriels qui s’engagent (3/3) : Philips. Une lampe à incandescence classique Après Dyson et Malongo, place aujourd'hui au dernier volet de la série d'articles sur l'obsolescence programmée. Alors que l'exemple des ampoules et du cartel Phoebus font partie des arguments régulièrement avancés pour dénoncer un système industriel nous poussant à consommer des produits "prêts à jeter" (et des ampoules ne durant pas plus de 1000 heures allumées), Christophe Bresson, Directeur de la communication de Philips Lighting France, a accepté de m'en dire plus sur leur approche du sujet. Quelles sont les différentes activités développées par Philips aujourd'hui ?

Notre valeur de marque est de 8,7 milliards d’euros, le groupe embauche 120 000 personnes dans 120 pays. Les activités de Recherche et Développement représentent 7 % de notre chiffre d'affaires. Que répondez-vous aux accusations qui pèsent sur l'industrie de l'éclairage concernant la durée de vie des ampoules ? Cette question est étrange pour nous, car nos solutions ciblent des usages. EESC: Stop planned obsolescence. The European Economic and Social Committee (EESC) called the EU policy makers to impose a total ban on planned obsolescence. According to the EESC, stopping planned obsolescence will enhance sustainable development in the EU, create more jobs and improve consumer protection. Products of planned obsolescence have a limited service-life. Bulbs that burn out after a certain time, batteries that run out within a set period or clothes that quickly fall out of fashion are just a few examples of such products. The need to replace those products, has a number of damaging consequences: (i) the cost to consumers of early replacement of the product or dependence to expensive consumable items; (ii) the overuse of natural resources and raw materials, in contradiction of EU strategies; (iii) and the growing volume of waste.

Haber said that EESC proposes a labeling system that would guarantee a minimum product lifetime. Libaert concluded about the need to ban planned obsolescence. Make It Up | Festival d'obsolescence reprogrammée.