background preloader

Une petite histoire de l'éducation

Une petite histoire de l'éducation
Related:  zigueDébuter comme enseignant

Pourquoi un bon roman change votre cerveau Les connexions représentées ici traversent des zones du langage, signe que la lecture d'un bon pavé renforce les capacités de traitement lexicales du cerveau. L'auteur Sébastien Bohler est journaliste à Cerveau & Psycho. Du même auteur Pour en savoir plus Un livre peut changer votre vie. Comment peut-on voir la trace laissée par un livre dans notre cerveau ? Qu'est-ce que la connectivité fonctionnelle ? Cette méthode d'imagerie, appelée connectivité fonctionnelle, consiste à observer l'activité du cerveau point par point, en découpant virtuellement celui-ci en petits volumes d'un millimètre-cube environ, qu'on nomme voxels. En procédant de cette manière, les scientifiques ont constaté qu'après la période de lecture, un plus grand nombre de voxels dans le cerveau présentaient une telle connectivité fonctionnelle. La cognition incarnée G. Deuxièmement, un réseau organisé autour de trois structures importantes que sont le pariétal sillon central, le gyrus temporal supérieur et l'insula.

J'ai tenté la frise de vie | LeWebPédagogiqueLeWebPédagogique C’est dans une classe de CE2 et nous travaillons sur le repérage dans le temps. Avant de leur présenter des frises historiques, je propose aux élèves de remplir en classe et surtout de compléter à la maison avec l’aide de leurs parents une frise de vie. Elle commence en 2006 pour la plupart d’entre eux. A chaque case correspond une année et je leur demande de trouver des éléments marquants qui se sont déroulés cette année-là. Nous insistons aussi sur le fait que la flèche signifie que le temps continue, elle représente le futur et, l’an prochain, il faudra ajouter la colonne 2015 avant la flèche. Bref, quelques jours plus tard, les petits CE2 ont bien fait leurs devoirs. Du grand classique pour la plupart et c’est exactement ce que je leur demandais. Et puis ça a été au tour de M. puis de S. M qui est pourtant une petite élève plutôt discrète nous fait un show. Fous rires dans la classe. « En 2013, mon père a pris son fusil et l’a braqué sur ma mère. L’ambiance est un peu retombée.

Charte de la laïcité à l'École Refonder l’École de la République, c’est lui redonner toute sa place dans la transmission du bien commun et des règles, principes et valeurs qui le fondent. Parce que la République porte une exigence de raison et de justice, il revient à l’École française de contribuer à bâtir du commun, de l’égalité, de la liberté et de la fraternité. Il s’agit d’accompagner les élèves dans leur devenir de citoyen sans blesser aucune conscience : c’est l’essence même de la laïcité. La vocation de la charte affichée dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, est non seulement de rappeler les règles qui nous permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire, mais surtout d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter La laïcité de l’École n’est pas une entrave à la liberté, mais la condition de sa réalisation. C’est le rôle de chacun d’entre nous et c’est la mission de l’École républicaine, de faire partager ces valeurs qui nous élèvent et nous rassemblent.

Blog Histoire: podcasts 2000 ans d'Histoire de Patrice Gélinet La photo de classe, une autre histoire de l’école ? Aussi ancienne que l’invention de la photographie, la photo de classe est devenue depuis le milieu du XIXe siècle un rituel qui, à l’heure du numérique, reste incontournable de la maternelle à la fin du lycée. Témoin de son temps, la photo de classe est le reflet, parfois malgré elle, d’une histoire politique, culturelle et sociale de l’école. C’est « un souvenir que vous chérirez », dit la maîtresse à ses élèves dans le premier chapitre du Petit Nicolas, présentant la photo de classe comme la future image d’un monde perdu, celui de l’enfance. Les premières photos de classe sont réalisées au milieu du XIXe siècle, dans les établissements secondaires les plus réputés, qui les exposent. Entre public et privé Directrice du Musée national de l’éducation (MUNAÉ), Delphine Campagnolle souligne que « c’est un objet très symbolique, à mi-chemin entre l’école et la sphère privée, car ces images sont très souvent conservées, voire transmises au sein d’une famille ». Le maître au centre

Intelligences Multiples : présentation présentation Parmi les nombreuses grilles d'intelligences qui ont été élaborées, la théorie des Intelligences Multiples d'Howard Gardner a le mérite d'être particulièrement simple à comprendre (car parlant bien à l'intuition) et pratique à utiliser dans une quelconque situation d'apprentissage. Son succès dans le monde anglo-saxon depuis sa parution en 1983 a été considérable, en particulier dans les champs de l'éducation et de la formation permanente. Selon Gardner, on peut distinguer huit intelligences : Les huit intelligences, selon Howard Gardner l'intelligence verbale / linguistique C'est la capacité à être sensible aux structures linguistiques sous toutes ses formes. On reconnaît particulièrement cette intelligence chez quelqu'un qui aime lire, qui parle facilement, aime raconter des histoires et aime en entendre, qui aime les jeux avec des mots (mots croisés, Scrabble, etc.), les jeux de mots, les calembours. l'intelligence visuelle / spatiale l'intelligence musicale / rythmique

Les grands pédagogues- CEMÉA - Site de l'association nationale Passez votre souris sur l'image ci-dessous pour en savoir plus... Philippe Meirieu - Méthodes actives et pédagogie différenciée, l’éthique au cœur de la pédagogie. Cliquez pour en savoir plus Fernand Deligny - Regard critique sur la manière qu’a la société de traiter ses « enfants différents ». Gisèle de Failly - L’éducation nouvelle dans la formation culturelle et pédagogique de tous les éducateurs. Roger Cousinet - Mise au point d’une méthode de «travail libre par groupe» annonçant la pédagogie de projet. Maria Montessori - La première à avoir souhaité que l’environnement éducatif s’adapte aux enfants. Fernand Oury - L’influence des pédagogies institutionnelles sur la parole de l’enfant. Francine Best - Pédagogie de l’éveil, projet d’activité dans tous les champs de l’éducation. Henri Wallon - L’importance du milieu dans l’éducation de l’enfant. Célestin Freinet - « Tâtonnement expérimental », travail individualisé et autonome de l’enfant-elève. John Dewey - learning by doing.

Citoyenneté et défense Avec la suspension de la conscription et la professionnalisation des armées, les liens qui existaient entre la Nation et l'armée, et qui reliaient les générations entre elles, ont été rompus. Toute une génération de jeunes gens « ne fait plus ses classes », c'est désormais l'école qui éduque à la défense. Cet enseignement initie les élèves à la compréhension des enjeux géopolitiques, aux exigences et aux contraintes de la défense militaire et de la défense civile, aux principes qui régissent la prévention des conflits armés et aux modalités de leur résolution. La défense et la paix sont désormais enseignées ensemble, sur la base des valeurs démocratiques et des devoirs du citoyen. La défense aujourd'hui La défense a connu, au cours des siècles, des acceptions de plus en plus larges et diversifiées. La défense repose désormais sur la formation de l'esprit civique, sur la solidarité et la cohésion sociale qui concernent l'ensemble des citoyens et relèvent de leur éducation dès l'école.

L'Histoire de France Portraits de classe, portrait classe ! une exposition du MUNAÉ sur la photographie scolaire | | Amis des musées de l'école La photographie à l’intérieur de la classe apparaît à partir de la fin des années 1930. Les élèves posent derrière les pupitres qui ont été pour l’occasion déplacés à la recherche d’une meilleure lumière et mise en scène. Mais il faut attendre l’après seconde guerre mondiale pour que le photographe suive les élèves jusque dans l’enceinte scolaire, sous un préau, dans une salle de sport ou dans la salle de classe. Si le portrait de classe était resté pendant des décennies un exercice figé, la rupture de l’après-1968 casse les codes de l’institution scolaire, y compris dans le registre de la photographie scolaire. Histoire et bande dessinée Pour les sciences sociales, la bande dessinée est à la fois un allié et un front pionnier. Elle offre des possibilités immenses, qu’on est loin d’avoir épuisées. Le dessin est capable d’animer un récit, d’expliquer des situations, de provoquer des émotions. En ce qui concerne les techniques de narration à proprement parler, certains procédés sont heuristiques pour les sciences sociales : ellipse, panorama, zoom, scénographie du détail, récits en parallèle, dialogues, variation de points de vue, entrée dans la tête d’un personnage, etc. Dessiner, c’est raconter, et raconter, c’est faire comprendre. Malheureusement, la bande dessinée est souvent considérée comme un art mineur, inapte à véhiculer une pensée complexe. Pionniers Parmi les chercheurs qui se sont intéressés précocement à la bande dessinée, Pascal Ory fait figure de pionnier. Historien de la culture et des représentations, Pascal Ory s’est aussi efforcé de transformer la bande dessinée en objet d’histoire. Gaza 1956

Related: