background preloader

La clairière

http://www.laclairiere-culturejeunesse.fr/

Related:  Jeunesse, scolaires et TAPMEDIATHEQUEBlogsSites docstest 0923

Du bruit dans l'art : Bibliothèque Municipale de Pompertuzat /sites/all/modules/bibliosearch/css/images/blank.gif /sites/all/modules/bibliosearch/css/images/image_def_blank.png record Sous le feuillage: Partenaires Maisons d'édition, auteurs, illustrateurs ou autres professionnels du livre, vous voulez vous faire connaître, relayer des informations sur vos publications et les ouvrages à paraître, ou proposer un service de presse...vous pouvez me contacter à l'adresse mail chezlael@hotmail.fr. Sous le feuillage est un blog/ webzine de littérature spécialisé en jeunesse mais vous y trouverez également des chroniques de romans pour adultes, des chroniques sur tous les genres. Les partenaires et éditeurs qui me font confiance (merci à eux pour leurs projets et leur intérêt pour ma passion). Ils viennent de se joindre (2014/2015) à Sous le feuillage et je les remercie grandement : Partenaires 2016 Y'a pas que les livres!!!

Quel étrange statut que celui de prof doc ! C’est quoi un prof doc ? Être professeur documentaliste, c’est être capable de se confronter, au quotidien, à une volonté d’inexistence statutaire alliée à une volonté d‘omniprésence dans les projets par les mêmes décideurs. Nous devons participer à l’éducation aux médias, à la formation des élèves à la culture informationnelle, à leur culture citoyenne, à leur orientation, à leur accès à la culture et à la lecture, à leur accès aux ressources physiques et numériques mais, à aucun moment, n’avoir les mêmes droits que les enseignants disciplinaires dont nous faisons une partie du travail (orientation, EMI …) car ils n’ont pas le temps de faire plus que leur programme chargé. Être prof doc, c’est devoir travailler selon une circulaire de missions qui s’adresse à des documentalistes-bibliothécaires datant de 1986, ère ancienne sans ordinateur ni Internet ni ressources numériques ni recherches sur le Web, ni identité numérique, ni médias numériques …ni ni. Sauf que moi aussi …

Peut-on utiliser un livre audio en classe, à l'école ? (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Le livre audio est désormais largement connu, mais encore peu utilisé : selon une enquête du Centre National du Livre, 21 % des jeunes Français (de 7 à 19 ans) en ont déjà écouté un. 70 % de ceux qui ont tenté l'écoute ont aimé cette expérience, et 20 % ont même adoré. Une diffusion en classe devrait donc retenir l'attention des élèves.

Les T.A.P (Temps d’Activités Périscolaires) Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’appartiens à aucun bord politique tel qu’il soit, à part peut-être celui du bon sens, de la tolérance et du développement culturel. Et que je m’exprime à titre personnel. Depuis Septembre 2013, je conçois et anime 3 fois par semaine (le Lundi, Mardi et Jeudi de 15h30 à 16h30) un temps d’activité périscolaire. Et depuis tout ce temps, je n’entends qu’un vaste mécontentement largement relayé par un engouement médiatique contre cette réforme. "C’est n’importe quoi", "ça coûte trop cher", "c’est de la garderie", "ça ne durera pas", "les enfants sont épuisés", ceci n’est qu’une infime partie de toutes les critiques prononcées par les nombreux opposants aux T.A.P, qu’ils soient politiques, parents ou enseignants. Ce qui est toujours étonnant dans ces reportages "objectifs", c’est qu’on y entends très rarement la parole des enfants, pourtant les premiers concernés par ce projet éducatif et culturel.

Médiathèque et Conservatoire, la triple entente Prenez un cube de 5 étages de haut et de 3 500 mètres carrés. Découpez-le en trois parties, trois blocs, à l’intérieur desquels vous faites entrer une médiathèque municipale sur trois étages, un conservatoire musique et danse sur les deux restants, et un auditorium d’une centaine de places à l’entrée du bâtiment. Déposez-le au cœur d’une ancienne caserne militaire devenue espace économique en construction, ajoutez un parvis digne de ce nom, appelez ce cube « Pôle culturel », donnez-lui un titre qui reflète le découpage en trois et son adresse, au numéro 30, et vous obtenez « Le Trente », à Vienne (Isère), inauguré le 16 janvier 2012. L’hébergement commun « médiathèque/conservatoire » n’a pas toujours été au menu de l’équipement HQE (haute qualité environnementale) de cette ville de 30 000 habitants, dont le projet remonte au début des années 1990, mais qui a peiné à aboutir, faute de lieu adéquat pour exister et de caves gallo-romaines à perte de sous-sol.

Doc'Toulouse – Le site des professeurs documentalistes de l'académie de Toulouse Nous publions, avec la fin du travail d’écriture autour de la matrice, un document unique rassemblant tous ceux produits sous format pdf pour vous permettre de les lire facilement, y compris avec un équipement mobile. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici : matrice-EMI book L’objectif de la matrice EMI de l’Académie de Toulouse est de donner un cadre d’appui aux professeurs documentalistes et leurs collègues pour intégrer l’EMI à leurs séances pédagogiques : définir des objectifs et un vocabulaire communs et structurer les parcours EMI dans les établissements. Cette matrice EMI est le résultat d’une écriture collective pilotée pendant deux ans, de septembre 2014 à Juin 2016, par l’équipe TraAM et ouverte à tous les collègues volontaires de l’Académie.

Ecouter les philosophes- Philosophie Sur les sites litteratureaudio.com et audiocite.net, des textes libres de droit sont disponibles au format audio mp3, lus par des bénévoles. Nous vous en proposons une sélection philosophique qui peut être conseillée à nos élèves, pour changer de la musique à la mode. Cela peut aussi être une façon de se rafraîchir la mémoire ou de se cultiver en voiture ! On trouve également des textes lus (souvent les mêmes) sur wikimedia.org, mais ils sont au format ogg, rarement reconnu par les lecteurs mp3 les plus courants. Sur la page de la plupart des textes lus, on trouvera également un lien vers leur version écrite.

Les écoliers s’inspirent des noms des rues es noms de rues sont parfois étranges et il est quelquefois difficile de connaître leur origine. Mais ce n'est pas l'aspect historique que la bibliothèque a travaillé tout au long de l'année scolaire avec la classe de CM2 de l'école primaire de Meschers. « Il s'est agi de faire rédiger aux élèves des textes inspirés du nom des rues de la commune, explique la bibliothécaire Isabel Lopez-Péralta. Le projet n'était pas d'expliquer aux enfants l'appellation des rues de manière historique mais plutôt de susciter leur intérêt sur les plaques de rues les plus suggestives, offrant le plus de prise à l'imagination, comme la rue du Coq hardi, du Chemin vert, du Soleil couchant, etc. » Au cours de cet exercice, les élèves ont inventé des textes en résonance avec le nom des rues qu'ils ont souhaité illustrer. Treize textes ont été finalisés et autant de supports ont été réalisés pour être exposés devant la bibliothèque et dans chaque rue correspondant au texte.

Des conférences pour comprendre la musique Une fois par mois, le mardi, une cinquantaine de personnes se réunissent dans la salle de lecture adulte de la médiathèque pour écouter Audrey Laurens, professeur de piano au conservatoire de Blagnac, leur donner les clés de la musique classique. Cela dure depuis 6 ans. Mais cette année, Audrey ne sera plus seule à la baguette. «Nous aurons trois interventions qui sortent du cadre classique», annonce Pierre Rebuffet, responsable du secteur musique. «La saison s'est ouverte le 27 septembre avec «Soleil noir, soleil blanc», une œuvre de Pierre Jodlowski du collectif Eole, avec 46 auditeurs. Le deuxième rendez-vous, le 13 décembre, aura pour titre «Les voies du jazz vocal».

Bibliothèques – Je veille… culturelle ! Après le dernier discours de notre président, on sait désormais qu’on ne réouvrira pas avant le 11 mai, et probablement plus tard, à l’instar d’autres lieux accueillant du public qui ont été cités (pas un mot sur les bibliothèques pour changer). C’est lointain et en même temps ça nous donne enfin un objectif daté pour une reprise du travail, avec ou sans public. Ce qui est sûr, c’est que le déconfinement va arriver mais le virus sera toujours là et qu’il va durablement modifier nos habitudes. emi cdi n °1 Cette année j' ai réussi à intégrer une heure sixième en demi- groupe dans les emplois du temps. Je vais tâcher de vous présenter succinctement mes séances. La première séance consiste en une présentation des cours emi qui n' ont jamais eu lieu dans mon établissement Je ai considérablement diminué le contenu théorique par rapport à la séance de l' année dernière pour avoir le temps de me présenter et répondre à toutes les questions légitimes des élèvesPourquoi leur frères / sœurs n' avaient pas eu ce cours ?pourquoi est-ce noté ? Pourquoi une mini évaluation à chaque début de cours ? Je voulais que les élèves puissent répondre eux même à cette question légitime " à quoi vont mes servir mes cours au cdi".Objectifs documentaire : - connaître la signification de emi ( simplifiée ) : éducation aux moyens de s' informer -connaître la signification de cdi et les règles de vie qui régissent le lieu -première grande distinction entre l' espace fiction et l' espace documentaire.

Related:  Médiation de la lecture et EBEP`test 1028