background preloader

Sommeil

Sommeil
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chaton endormi Deux hommes endormis sur un banc Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus musculaire, survenant à intervalles réguliers et dont le rôle est encore mal connu. Le sommeil dépend du noyau préoptique ventrolatéral (VLPO). Certaines femmes dorment mal pendant leurs règles (elles sont deux fois plus sujettes aux insomnies que les hommes) et beaucoup d'entre elles durant la ménopause. Histoire[modifier | modifier le code] Le poète doxographe grec Diogène Laërce avait écrit un ouvrage intitulé Du Sommeil et des Rêves (en grec ancien Περὶ ὕπνου καὶ ἐνυπνίων au IIIe siècle av. Études et recherches[modifier | modifier le code] Importance des premiers jours de la vie[modifier | modifier le code] Heure du coucher[modifier | modifier le code] Durée[modifier | modifier le code] Causes[modifier | modifier le code] Related:  Sciences cognitives

Thinking outside the box Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sans lever le crayon, comment relier les neuf points à l'aide de seulement quatre traits droits qui se touchent ? Thinking outside the box signifie, en anglais américain, penser différemment, de façon non conventionnelle ou selon une perspective nouvelle. Fortement liée au « problème des neuf points » (qui consiste à relier, sans lever le crayon, les neuf points à l'aide de seulement quatre traits droits qui se touchent), l'expression qualifie une façon originale, créative et astucieuse de réfléchir. Cette approche est parfois qualifiée de pensée latérale. Aux États-Unis en particulier, l'expression est régulièrement utilisée en 2008 dans les milieux d'affaires, le plus souvent par les consultants en management. Origine[modifier | modifier le code] Le Christopher Columbus's Egg Puzzle tel qu'il apparut dans Cyclopedia of Puzzles (1914) de Sam Loyd. L'une des solutions possibles au casse-tête. Difficulté de résolution[modifier | modifier le code]

Pédagogie Montessori Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation dite ouverte, par rapport aux méthodes dites fermées ou traditionnelles, telle que l'enseignement mutuel. Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinésthésique de l'enfant. Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »[1][réf. incomplète]. Description[modifier | modifier le code] La pédagogue italienne Maria Montessori, fut d'abord un médecin. Elle élabore une pédagogie qui repose sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. Mise à disposition des enfants d'un matériel concret[modifier | modifier le code] Le matériel sensoriel est donné à l'enfant comme une aide au développement de l'intelligence et de la main. L'enfant use librement de cubes, de cylindres de diamètres variés, d'objets emboitables, de lettres découpées dans divers matériaux… L'enfant acquiert une approche plus exacte de la réalité. Il s'agit de : — R. — Ferrière

Effective Thinking Skills Course - The Edward de Bono online course in Thinking The Online de Bono Thinking Skills Course At last! A distributed on-line learning course designed by Edward de Bono. The aim of this course is to train people in thinking and to give them 'self esteem' in their ability to think. "Thank you very much for this excellent course. The course consists of three modules: Basic Thinking ToolsThinking SituationsCreativity and Lateral Thinking This module consists of sections on: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. In this course you will use basic thinking tools and develop skills in their use by practising them on the sort of problems that you might encounter in real life. This course is based on thirty years' experience in the teaching of thinking to thousands of youngsters and adults. The course is on the CoRT Thinking Programme (CoRT stands for Cognitive Research Trust) which is the most widely used programme for the teaching of thinking worldwide it has been developed by Dr.

Conscience Gérard SabahGroupe Langage et CognitionLIMSI -- CNRS " La conscience est au psychologue ce que la gravité est au physicien : inévitable. " (Baars) Pendant de longues années, les chercheurs en intelligence artificielle et en sciences cognitives se sont gardés d'aborder le thème de la conscience, qui apparaissait comme une notion trop vague pour permettre une étude scientifique et pour fonder la cognition. Un renouveau de cette question semble dû à la théorie darwinienne de l'évolution bien qu'Eccles (Eccles 1992) se demande à ce sujet comment des organismes vivants ont acquis des expériences mentales -- non matérielles -- dans un monde autre que celui qui contenait alors tout ce qui existait ? Ainsi, la Science Cognitive, vue comme la science de l'esprit, ne peut négliger les facteurs sociaux, les aspects émotionnels et la conscience. 1.1. On peut également souligner l'existence de deux types fondamentalement distincts de processus. 1.2. * Sélectivité. * Exclusivité. * Enchaînement.

Spiritualité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « L'âme captive » (soul in bondage) par Elihu Vedder. La plupart des spiritualités cherchent une « libération de l'âme » prisonnière ou dominée par la matière Religions et spiritualité[modifier | modifier le code] La spiritualité dans le cadre de la religion[modifier | modifier le code] La spiritualité religieuse est généralement associée à l'aspiration à se « relier » (du latin religare, racine possible du mot religion). Après avoir supplanté les spiritualités plus ou moins structurées du paganisme ou de l'animisme, les spiritualités juive, bouddhique, chrétienne, musulmane, se sont développées sans véritable concurrence pendant de nombreux siècles, jusqu'au siècle des Lumières. Pratiques associées[modifier | modifier le code] Différentes pratiques sont issues des spiritualités religieuses : La notion « d'expérience spirituelle »[modifier | modifier le code] La spiritualité hors du cadre des religions[modifier | modifier le code]

5 Insane Ways Words Can Control Your Mind On some level we already know that language shapes the way we think. We're automatically more afraid to fight a guy named Jack Savage than somebody named Peewee Nipplepuss, even if we've never seen either of them before. It's totally illogical, but you probably run into an example of that every day, and don't notice it. While we tend to think words are just sounds we make to express ideas, science is finding that language is more like a fun house mirror, warping what we see in mind-blowing ways. Speaking English Makes Us More Likely to Blame People Let's say your roommate Steve is jumping on your bed. How will you answer? Keep in mind, Steve pulls this shit all the time. The answer largely depends on what language you speak. Stanford scientists did experiments on this, by having speakers of various languages watch videos featuring, in various situations, people breaking eggs or popping balloons, sometimes on purpose, sometimes on accident. "Maybe it's a kid-friendly version of Jackass?"

Dissonance cognitive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance. Relations entre les cognitions[modifier | modifier le code] Trois sortes de relations sont possibles entre deux cognitions ou entre une cognition et un comportement[1] : Ampleur de la dissonance[modifier | modifier le code] L'ampleur de la dissonance cognitive ou de la tension subie dépend de deux facteurs : L'effort pour réduire la dissonance est proportionnel à son ampleur[1]. Exemples[modifier | modifier le code]

Fear, uncertainty and doubt Fear, uncertainty and doubt (FUD) is a tactic used in sales, marketing, public relations,[1][2] politics and propaganda. FUD is generally a strategic attempt to influence perception by disseminating negative and dubious or false information. An individual firm, for example, might use FUD to invite unfavorable opinions and speculation about a competitor's product; to increase the general estimation of switching costs among current customers; or to maintain leverage over a current business partner who could potentially become a rival. The term originated to describe disinformation tactics in the computer hardware industry but has since been used more broadly.[3][dubious ] FUD is a manifestation of the appeal to fear. Definition[edit] The term appeared in other contexts as far back as the 1920s.[4][5] A similar formulation "doubts fears and uncertainties" reaches back to 1965.[6] By 1975, the term was already appearing abbreviated as FUD in marketing and sales contexts:[7] Microsoft[edit]

Mémoire à court terme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Introduction et historique[modifier | modifier le code] Le concept de mémoire à court terme est assez ancien en psychologie scientifique. William James dans ses Principles of psychology (1890) distingue déjà ce qu'il appelle la mémoire primaire de la mémoire secondaire. Cette mémoire primaire serait capable de retenir un petit nombre d'informations, immédiatement présentes à l'esprit, alors que la mémoire secondaire contient un nombre pratiquement illimité de connaissances qui nécessitent cependant un effort pour être rappelées. À la même époque cette distinction se retrouve aussi dans les travaux de l'Allemand Hermann Ebbinghaus, souvent considéré comme le fondateur de l'étude expérimentale de la mémoire ou de l'Anglais Francis Galton qui considère lui aussi qu'il existe une sorte de mémoire à court terme, liée à l'expérience consciente de l'activité mentale : Effet de récence[modifier | modifier le code] Le fameux article de George A. A.

La Conscience expliquée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Conscience expliquée est un livre publié par Daniel Dennett en 1991, tentant d'expliquer ce qu'est la conscience et ses mécanismes en faisant largement appel aux sciences cognitives. La traduction française du livre, assurée par Pascal Engel, fut publiée aux Éditions Odile Jacob en 1993. En fondant son argumentation sur les connaissances récentes en informatique, en psychologie et en neurosciences, Dennett propose une théorie de la conscience qu'il baptise « modèle des versions multiples (en) ». Selon cette théorie des faits simples comme élaborer la prochaine phrase que l'on va énoncer ou faire un choix ne sont en réalité qu'un résultat obtenu au terme d'une compétition darwinienne. Portail de la psychologie

Pensée magique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pensée magique est une expression définissant une forme de pensée qui s'attribue la puissance de provoquer l'accomplissement de désirs, l'empêchement d'événements ou la résolution de problèmes sans intervention matérielle. Ce type de pensée se manifeste principalement au cours de l'enfance et est, à l'âge adulte, appréhendé par la médecine comme un symptôme d'immaturité ou de déséquilibre psychologique. La pensée magique est souvent associée au mysticisme et au courant du New Age. Étude scientifique de la pensée magique[modifier | modifier le code] Selon Lévy-Bruhl, la pensée magique serait un reliquat de la mentalité primitive[1], au sens ethnologique. La psychologie suggère que la pensée magique constitue une tentative d'échapper à l'angoisse de l'inconnu (« mieux vaut être dans l'erreur que dans l'incertitude ») et au conflit intérieur. Approches religieuses et thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Related: