background preloader

Légendes médiévales: Merlin

Légendes médiévales: Merlin
Personnage-clé de la mythologie arthurienne, Merlin (aussi appelé Myrddin) est l'enchanteur. Sans lui, les aventures de la Table Ronde n'auraient pas eu la même tournure car il va introduire un côté magique et fantastique aux récits des chevaliers de la tables ronde. Merlin et Viviane Merlin a pour père le Diable en personne qui avait décidé de s'amouracher d'une mortelle. Quel ne fut pas l'effroi de la pauvrette quand elle découvrit qu'elle était enceinte. En attendant son accouchement car les juges avaient décidé de sauver l'enfant qui était innocent, la jeune fille fut jetée en prison. Durant sept années, Merlin grandit auprès de sa mère, où il révéla chaque jour, de nouveaux talents prodigieux tels que le don de lire dans la pensée d'autrui ou celui de prédire l'avenir. Dragon rouge Tout ceci se passait en Bretagne la Bleue, aujourd'hui appelée Grande-Bretagne, où régnait Vortigern, un ancien sénéchal qui avait usurpé le pouvoir à la mort du roi Constant.

Merlin (magicien) Étymologies Mer L'amphithéâtre romain de Moridunum, cité à laquelle Merlin devrait son nom. La théorie la plus répandue concernant l'origine du nom gallois Myrddin, selon Claude Sterckx, est celle de Caerfyrrdin[St 1]. En 1965, Eric P. Oiseau Le merle blanc est aussi le titre d'un conte populaire français (conte-type 550) dans lequel l'oiseau est l'équivalent d'un enchanteur, capable de rajeunir autrui à volonté, objet d'une quête confiée par un roi vieillissant. Autres théories linguistiques Le gallois Myrddin a donné le français « Martin ». Description Origines Bien avant d'être un personnage littéraire, Merlin appartient à une tradition orale[S 2] galloise : selon les poèmes locaux, il se nomme Myrddin et vit en Cumbrie[K 2]. Druide Les récits légendaires autour de Merlin prennent certainement leurs sources dans un fond celtique ou pré-celtique antérieur aux influences chrétiennes[WaD 8],[WaD 11]. Fond chamanique, divinité de la nature Personnage historique Filiation et naissance Capacités Jeux

Merlin en Brocéliande - Forêt de Brocéliande Sur la crête du Val sans Retour, une formation de schistes basculés, brûlés, parsemés de longues inclusions de quartz présente une curieuse anfractuosité, surnommée le siège de Merlin. De là le regard s’étend sur le Val et embrasse tout l’horizon occidental. Merlin aimait à s’y reposer le soir venu, réfléchissant au jour écoulé et préparant les merveilles du jour à venir. Son souvenir rode encore autour des étangs de Comper, près du palais de cristal qu’il bâtit en une seule nuit pour sa fée. Trois kilomètres plus loin, le Tombeau de Merlin, une allée couverte détruite avec acharnement à la fin du siècle dernier signale-t-elle le palais souterrain dans lequel Merlin repose ? Mais Merlin est peut-être ailleurs, prisonnier d’une tour d’air, semblable à la clôture que Morgane avait tissée autour du Val sans retour, ou enfermé dans le tronc du plus vieil arbre de la forêt. Voir en ligne : Le Centre de l’Imaginaire Arthurien

Zerply, un profil social media original pour votre CV Startup — Zerply se présente comme « The easiest way to present yourself professionally » ou la façon la plus facile pour vous présenter professionnellement. Derrière ce slogan, se cache un outil qui ravira les plus rigoureux en matière de personal branding ou e-réputation, voire peut-être les passionnés d’infographie. J'ai testé pour vous : Zerply À la découverte d’un outil — actuellement en beta — qui pourrait bel et bien apparaître sur nos cartes de visites (voire même les remplacer), en lisant la suite. Découvert ce matin par un tweet d’Alexandre Vannier (Purple Digital); Le service répond à un besoin essentiel pour toutes les personnes à la recherche d’un emploi ou même d’un stage. Zerply vous offre en effet la possibilité de vous présenter en créant un profil personnel que vous pouvez utiliser partout ou presque. Fonctionnalités principales Zerply : Inscription Zerply : ajouter votre formation et expérience pro Aperçu : mon profil zerp.ly Essayer le service !

Le Tombeau de Merlin - Brocéliande - Office de Tourisme du Pays de Mauron - Tréhorenteuc Au début du XIXe siècle, Mr Poignant, juge de Montfort, affirme que Merlin aurait été enterré vers la fin du Ve en forêt de Brocéliande dans un endroit appelé Les Landelles, prés de St Malon-sur-Mel. A la fin du XIXème siècle, l’écrivain Felix Bellamy s’intérresse de plus près à cette histoire. Il découvre ce monument mégalithique datant du néolithique. Selon ses plans, il s’agissait d’une allée couverte de 9 mètres de long, orientée nord-ouest / sud-est, composée de 8 dalles de schiste rouge. Quelques années plus tard, lorsqu’il y revient, il découvre que le monument a été complètement saccagé par des chercheurs de trésors persuadés de trouver l’objet de leur convoitise caché sous ce site méritant pourtant le respect... Aujourd’hui il ne reste que des vestiges du Cromlech (cercle de pierre au sol) et 3 dalles de schiste rouge adossées à un houx. Le site, objet de désillusions pour certains visiteurs, reste malgré tout un lieu où l’on vient rendre hommage au grand Enchanteur….

La vraie légende de MERLIN et la forêt de Brocéliande DESIREUX d'avoir sur terre un représentant dévoué à ses intérêts, qui l'aidât à tromper les hommes en acquérant sur eux une grande autorité, parce qu'à même de connaître le passé et de prédire l'avenir, Satan, certain jour, délégua l'un de ses incubes avec mission d'engendrer d'une vierge l'enfant utile à ses projets. Merlin naquit de cette union. Sa mère était chré­tienne et très pieuse. Elle le fit baptiser dès sa nais­sance. Le diable perdit du même coup tout pouvoir sur l'enfant, qui conserva cependant la plupart des dons qu'il tenait de son père. Il se métamorphosait à son gré ; il expliquait avec les plus grandes facilités les songes et les événements qui paraissaient de prime abord inexplicables ; il enchantait, au sens nécroman­cien, ceux qu'il désirait voir agir selon sa volonté. Les filles-mères, à cette époque, étaient brûlées vives. Il y avait alors, en Bretagne, un roi qui se nommait Constant. - Je suis celui que vous cherchez. On l'amena devant le roi. - C'est juré !

Feedbooks | La nourriture de l'esprit sur les traces de Merlin Légendes médiévales: Morgane Dernière des trois filles de la duchesse Ygraine et de Gorlois de Tintagel, demi-sœur d'Arthur qu'elle jalouse, Morgane la fée (ou Morgain) est une magicienne redoutable disciple de Merlin, et maîtresse de l'île d'Avalon. En fait la relation entre Morgane et Arthur est une des plus obscures des légendes arthuriennes. Chez Malory elle est la sœur, mais, quand Geoffrey la mentionne dans le Vita Merlini, il semble ne rien savoir de la parenté, et il ne mentionne aucune inimitié entre eux. Morgane la fée (1864) par Anthony F. Elle aurait volé Excalibur pour la donner à Accolon, qui provoqua alors Arthur en combat singulier. Bien qu'élevée dans un couvent, elle fut une magicienne redoutée. Elle est l'instigatrice de la venue du chevalier vert pour ennuyer Arthur mais surtout pour effrayer Guenièvre qu'elle déteste le plus. Morgane

In Libro Veritas - La passion de lire et ecrire Excalibur, l'Epée Magique - Monde Féerique Définition : Excalibur est une épée mythique qui a appartenu au roi Arthur, roi des Bretons, dans les textes légendaires de la matière de Bretagne écrits au Moyen Âge. L'étymologie de ce nom ancien, connu sous plusieurs variantes (Excalibor, Escalibor, Excaliber) n'est pas déterminée avec certitude ; deux familles étymologiques ont été identifiées : une d'origine celtique et une d'origine latine. Origine celtique : L'épée d'Arthur s'appelle "Caledfwlch" en gallois, à rapprocher du breton "Kaled foulch" ("Taillefer"). Petite Histoire : La légende proclame que le magicien Merlin, dans cette discorde aurait fiché une épée dans le roc devant le château. Digne fils d'Uther, Excalibur au côté, le roi Arthur a réuni et pacifié les deux Bretagnes. Source du Texte : Article "Excalibur" sur Wikipédia, l'Encyclopédie libre Quelques Images: (Libres de Droit)

Contes et légendes « Voyage à travers le Québec Contes et légendes La frontière entre la légende et le conte, surtout le conte merveilleux, n’est pas précise. Luc Lacourcière (1910-1989), expert en traditions populaires, note que la plupart des contes du XIXe siècle sont des légendes et l’on peut dire sans se tromper que le XIXe siècle nous a laissé beaucoup de légendes. Les premiers littérateurs canadiens se sont inspirés de la légende et ont rédigé des légendes qu’ils ont appelées des contes (Luc Lacourcière, Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, t.1, Montréal, Fides, 1978). Dans son sens premier, le terme légende signifie « ce qui est lu ». En Nouvelle-France, en l’absence d’imprimeries, le Canada est dominé plus encore que l’Europe par les traditions orales, dont la légende et le conte occupent une place de choix. Au XIXe siècle, avec l’émergence de l’esprit scientifique, l’écart de la légende par rapports aux faits se fait sentir de plus et plus. Voir aussi :

Malédiction des Templiers

Related: