background preloader

La pratique de la guerre au Moyen Âge : combats et systèmes militaires

La pratique de la guerre au Moyen Âge : combats et systèmes militaires
Introduction Combat d'infanterie au Moyen Âge. Écrire sur la pratique de la guerre au Moyen Âge constitue un exercice somme toute difficile à accomplir, ne serait-ce parce qu’il faut couvrir environ mille ans d’histoire militaire, le tout condensé en un texte de quelques milliers de mots seulement. En effet, la période médiévale, avec ses organisations et systèmes militaires lui étant propres, représente un ensemble de caractéristiques qui engendrèrent des pratiques de la guerre particulières à la « civilisation européenne », pratiques que nous avons décidé d’aborder, et ce, d’une période vulgairement divisée entre la chute du Bas-Empire romain en 476 jusqu’à la chute de Constantinople près de mille ans plus tard, en 1453. À cet égard, ces découpes historiographiques de la période demeurent évidemment arbitraires, dans la mesure où il est difficile d’établir des généralisations (chaque société et civilisation étant distinctes par principe, mais interconnectées dans la pratique).

http://carlpepin.com/2011/07/03/la-pratique-de-la-guerre-au-moyen-age-combats-et-systemes-militaires/

Related:  travail français 5èmeGuerre et Chevalerie au Moyen Age

Legende medievale: Roland e récit des guerres légendaires de Charlemagne en Espagne, de l'incomparable lutte soutenue par Roland à Roncevaux, de l'extermination des infidèles et du traître Ganelon par l'empereur nous est parvenu en plusieurs rédactions, diverses de date et de langue. La plus ancienne et la plus illustre est celle qui a été conservée dans un manuscrit devenu célèbre, de la Bibliothèque d'Oxford ; c'est à cette rédaction que l'on se réfère quand on parle simplement de la Chanson de Roland. Charlemagne © BNF Ange Gabriel, fit nombre de miracles pour aider les Francs. Aude, fiancée de Roland et soeur d'Olivier. Guerre au Moyen Âge Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Soldats normands du XIe siècle Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code] La guerre au temps de Clovis[modifier | modifier le code] Lire origines de l'Ost.

Tournois chevaleresques au Moyen âge Tournois chevaleresques : Le tournoi, au Moyen Âge, était un ensemble d’épreuves et d’exercices de combat pratiquées entre deux chevaliers ou plusieurs troupes de combattants. Il est pratiqué en Occident entre les IXe et XVe siècles sous le regard des dames.L’apogée des tournois se situe dans les années 1125-12251. Le tournoi medieval à Argenteuil Comment le devenait-on ? Tout jeune, les futurs chevaliers sont envoyés dans un château renommé pour y servir comme page, puis comme écuyer, au service d'un chevalier. C'est leur école de guerre. Dans la salle d'arme du château, ils s'entraînent au combat à l'épée et à la lance surtout. Ils apprennent ensuite à monter à cheval. Représentation de la guerre au Moyen Âge L’histoire du Moyen Âge peut se résumer en partie à la grandeur et à la décadence des chevaliers en armes. Pour affermir leur autorité ou pour défendre les frontières, le Moyen Âge fut régulièrement en guerre. L’évolution de l’armement offensif et défensif est parfaitement connue grâce à un grand nombre de documents iconographiques, notamment les enluminures qui sont de véritables trésors à explorer. Qu’ils soient à pied ou à cheval, les guerriers portent en tête le heaume.

Construire au Moyen-âge : Comment construisait-on un château fort? . Construire au Moyen-age. Le carnet de Villard de Honnecourt, maître d’oeuvre et dessinateur du XIIIème siècle, est un témoignage très précieux composé de notes et de croquis. Il est conservé à la B.N.F., ci-contre le folio 41 sur lequel figure des tracés de construction. Le texte y évoque un certain nombre de problème d’ordre technique qu’a rencontré son auteur et les solutions envisager par cet homme pour y répondre. On peut supposé aussi que ces croquis ont pu servir à expliquer un certain nombre de choses à ses ouvriers. Néanmoins, leur interprétation doit être réalisée avec beaucoup de circonspection.

Le roi Arthur : Histoire et légende Personnage qui a donné son nom aux légendes (ou au cycle) arthuriennes, dont le succès a été immense dès le Moyen Âge, le roi Arthur brasse quantité de mythes, dont le premier est lui-même. Roi-chevalier, défenseur de son royaume contre les Saxons, propriétaire de la légendaire Excalibur, protégé de l’enchanteur Merlin, Arthur est aussi le fruit d’un adultère, un mari trompé, un ami trahi et un frère incestueux. Une figure héroïque et tragique, donc.

Chevalerie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot chevalerie est un dérivé du mot cheval, lui-même du bas latin caballus, « mauvais cheval » (à distinguer du latin classique equus), dont les mots « cavalerie » et « cavalier » sont aussi dérivés. Le terme sous-entend une forte distinction entre les chevaliers, combattants professionnels d'élite montés à cheval, et les paysans et les bourgeois, souvent considérés comme médiocres combattants, qui fournissaient la masse de l'infanterie, et, plus tard, de l'artillerie. Historique[modifier | modifier le code] Parallèlement, le titre de chevalier se banalisait, étant acquis, moyennant finances, par les bourgeois enrichis des villes devenues prospères, et ne devenait plus guère qu’un terme honorifique.

Related: