background preloader

Auto-efficacité : le sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1977, 1997, 2003

Auto-efficacité : le sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1977, 1997, 2003
Article mis à jour le 19 mars 2011 La théorie de l’auto-efficacité de Bandura (1977, 1997, 2003) entre dans le cadre théorique plus large de la théorie sociale cognitive (Bandura, 1986), dénommée ci-après TSC. La TSC stipule que « le fonctionnement humain est le produit d’une interaction dynamique et permanente entre des cognitions, des comportements et des circonstances environnementales. Dans ce modèle de ‘‘causalité triadique réciproque’’ (Figure 11, p. 89), nous sommes à la fois les producteurs et les produits de nos conditions d’existence » (Carré, 2003, préface in Bandura, 2003, p. IV). En 1986, il expose ainsi son modèle de « causalité triadique réciproque » : En ce sens, la TSC s’inscrit dans une perspective de l’interaction (emergent interactive agency) par opposition à des paradigmes de l’action autonome ou de la réactivité mécanique. Figure 11Modèle de causalité triadique réciproque (Bandura, 1986) L’agentivité L'auto-efficacité Selon Carré (2003, préface in Bandura, 2003, p.

http://jean.heutte.free.fr/spip.php?article13

Related:  sfoylboucyrille95120`réserve

Albert Bandura Albert Bandura (né le 4 décembre 1925) est un psychologue canadien connu pour sa théorie de l'apprentissage social et son concept d'auto-efficacité. Docteur en psychologie, il a enseigné à l'Université Stanford à partir de 1953. Après avoir été initialement influencé par le courant béhavioriste, il s'en est radicalement détourné, en soulignant l'importance des facteurs cognitifs et sociaux dans ses recherches. A. Bandura. Auto-efficacité. Le sentiment d’efficacité personnelle 1Albert Bandura est docteur en psychologie et enseigne à l’université de Stanford (Californie). Il est l’auteur de L’Apprentissage social (Mardaga, 1985). 2Depuis les années 80, Albert Bandura s’intéresse au sentiment d’efficacité personnelle. Ce concept s’inscrit dans le cadre de la théorie sociocognitive (théorie issue du béhaviorisme et du cognitivisme).

La théorie des besoins psychologiques de base : clarifier les sources du climat motivationnel (Deci & Ryan, 2002, 2008 Selon Laguardia et Ryan (2000, p. 284), « la théorie de l’autodétermination adopte le concept de l’eudémonie ou de la réalisation de soi comme critère d’existence de bien-être mais, de plus, elle définit explicitement ce qu’il faut entendre par la réalisation de soi et par quels processus elle est atteinte ». En effet, la TAD soutient que les humains ont des besoins psychologiques fondamentaux et que la satisfaction de ces besoins psychologiques fondamentaux est essentielle à leur croissance, à leur intégrité et à leur bien-être. Ainsi, quand ces besoins sont satisfaits, l’organisme connaît la vitalité (Ryan & Frederick, 1997, cités par Laguardia & Ryan, 2000), la congruence interne (Sheldon & Elliot, 1999, cités par Laguardia & Ryan, 2000) et l’intégration psychologique (Deci & Ryan, 1991) : comme ces besoins fournissent une grande partie du sens et des intentions sous-jacents à l’activité humaine, leur satisfaction est ainsi vue comme un but « naturel » de la vie (Deci & Ryan, 2000).

revue Savoirs Résumés n° Bandura Hors série 2004Autour de l’œuvre d’Albert Bandura Table des matières :Philippe Carré - Bandura : une psychologie pour le XXIe siècle ?Pierre-Henri François - Fondements sociaux de la pensée et de l’action chez BanduraJacques Lecomte - Les applications du sentiment d’efficacité personnelleBenoît Galand, Marie Vanlede - Le sentiment d’efficacité personnelle dans l’apprentissage et la formation : quel rôle joue-t-il ? Les sauveteurs en mer à l'épreuve du simulateur Reportage Attention à la marche en entrant dans la cabine de pilotage. La mer est grosse et la vedette, lancée à pleine vitesse, roule d'un bord sur l'autre. Pour éviter de trébucher, mieux vaut agripper la rambarde. La vue sur l'estuaire de la Loire est imprenable, sauf lorsque l'étrave plonge entre deux murs d'eau. Droit devant, vous apercevez un paquebot en feu...

Théorie de l'intégration organismique : les différents types de motivations (Deci, 1975 ; Ryan & Deci, 2002 Selon Deci[1] et Ryan, l’apport fondamental de la théorie de l'autodétermination (TAD) est de différencier l’internalisation non comme une dichotomie (eg. Bandura, 1996), mais comme un continuum. Ainsi, la théorie de l’intégration organismique (TIO)[2] (Ryan & Deci, 2002), propose trois catégories de motivation sur un continuum d’autodétermination : la motivation intrinsèque (MI), la motivation extrinsèque (ME) et l’amotivation (AM). Le niveau le plus élevé d’autodétermination se trouverait au niveau de la MI, alors que le niveau le moins élevé serait au niveau de la AM (cf. Figure 7, p. 77),. Les 101 théories de la motivation En 1971, Deci montrait que la persistance des individus, durant une période de libre choix, est moins importante pour les sujets récompensés que pour ceux qui ne le sont pas. Ce résultat, contre-intuitif pour l’époque, montrait pour la première fois chez l’homme de façon expérimentale que la récompense n’est pas un facteur motivant dans tous les cas de figures. Depuis les années 70, Deci (1975, 1980) et Ryan (Deci & Ryan, 1985, 2000, 2002) ont proposé différentes formulations et reformulations théoriques qui ont permis de conceptualiser ce résultat et donne lieu à une volumineuse littérature afférente produite aux cours des trois dernières décennies. La dernière formulation en date (Deci & Ryan, 2002) repose, selon les propos des auteurs, sur ce qu’ils appellent des « mini-théories » : la théorie de l’évaluation cognitive, la théorie de l’intégration organismique, la théorie de l’orientation causale et celle des besoins de bases.

ABC du Mind Mapping - Cours de cartes conceptuelles, cartes heuristiques, cartes des idées Une carte conceptuelle (ou schéma conceptuel, concept map en anglais), dont les variantes sont la mind map, carte des idées ou carte heuristique, est un diagramme qui représente les liens entre différents concepts. Elle peut être également appelée schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme. La différence entre une carte heuristique et une carte conceptuelle est que cette dernière relie un ensemble de concepts entre eux par des lignes orientées et qualifiées (est un composant de.., favorise). De plus, elle prend la forme d' un graphe alors que la carte heuristique est un arbre. L’acte pédagogique de Philippe Meirieu Dans cette vidéo, Philippe Meirieu nous présente les trois actes forts qui constituent l’acte pédagogique. Vous trouverez ci-dessous le lien de sa vidéo provenant du site FranceTvEducation mais aussi la carte mentale de son intervention que j’ai réalisé avec le logiciel MindMapper 12 Arena . Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo Résumé en carte mentale : Cliquer sur l’image pour agrandir la carte

Cartes heuristiques : quels outils pour un usage pédagogique ? Dans le cadre du GIPTIC documentation de Paris (Groupe d’Intégration Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication), je propose une animation sur les cartes cognitives. C’est donc l’occasion de publier un article sur le sujet, ainsi que le support de formation. cartes cognitives ? Les cartes cognitives sont des représentations graphiques et structurées des relations existant entre différentes idées. La pédagogie de projet Comment mettre sur pied un projet pédagogique? Il y a trois étapes à considérer pour le professeur dans le développement d’un projet pédagogique. (1) D’abord il faut s’interroger sur la pertinence de cette pédagogie en rapport avec l’objectif ou la compétence à acquérir, puis ensuite, planifier très étroitement les phases du projet, car celui-ci peut à tout moment s’effondrer faute de participant! (2) La deuxième étape est l’encadrement des étudiants durant la réalisation du projet, ce qui implique une présence en face à face et ou une réponse rapide par courriel ou autrement à toute question qui peut survenir et pour laquelle l’étudiant est anxieux. (3) La dernière étape est la finalisation et la présentation du projet.

CORpus de VIdéos Situées CORVIS est une étude de faisabilité sur les usages de la vidéo en SHS qui a été mandatée par le TGE ADONIS en août 2010 et est actuellement réalisée au laboratoire ICAR. Cette étude porte sur le périmètre et le rayon d’action d’un possible Centre de Ressources Numérique dédié à l’usage de la vidéo en SHS. Sont concernés les usages de la vidéo en vue de la constitution de corpus de données enregistrés pour documenter des pratiques sociales, culturelles, linguistiques observées de manière située, en tenant compte de leurs contextes ordinaires, professionnels et institutionnels. Les usages de la vidéo privilégiés sont donc ceux qui visent la constitution de corpus de données – et non la production de films à des fins de vulgarisation, diffusion de connaissances ou communication de résultats scientifiques. Ce site rassemble des informations utiles pour la réalisation et le traitement des vidéos documentant des pratiques sociales dans leur contexte situé.

La théorie de l'autodétemination (TAD) : un autre regard sur le climat motivationnel (Sarrazin, Tessier, Trouilloud, 2006) - Bloc-notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et atharaxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaiss Postulats théoriques La théorie de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2002 ; voir Sarrazin et Trouilloud, 2006 pour une présentation de ces travaux en langue française) s’est imposée, ces dernières années, comme un cadre heuristique pour rendre compte des comportements des individus dans différents contextes dont l’école. Selon cette approche, différents types de motivation peuvent être repérés et classés en fonction de leur degré d’autodétermination (Deci & Ryan, 2000). Une motivation est dite « autodéterminée » quand l’activité est réalisée spontanément et par choix. À l’inverse, la motivation est « non autodéterminée » quand l’individu réalise une activité pour répondre à une pression externe ou interne, et qu’il cesse toute implication dès que celle-ci diminue. En contexte scolaire, les élèves font preuve d’une motivation autodéterminée :

Related: