background preloader

Bandura

Bandura
Idées maîtresses Bandura se situe dans la continuité des approches behavioristes et néo behavioristes et apporte une nouvelle conception et de nouveaux concepts qui semblent avoir été influencés par le cognitivisme (il utilise des notions comme la mémoire représentationnelle) et gestaltistes (il utilise la notion d’insight) Apprentissage social. Bandura se détache des vues mécanistes du conditionnement : il parle plutôt d’apprentissage par les conséquences des actions (il rejoint en cela Skinner). Il met en évidence le rôle, qu’il juge primordial, des fonctions cognitives et de la motivation ainsi que le concept de sentiment d’auto efficacité Apprentissage par l’observation (modelage) Renforcement et punition vicariants. Il introduit également la notion d’autorenforcement (anticipation des bénéfices attendus en l’absence de renforcement immédiat) Analyse de document Tous les extraits, sauf indication contraire, sont issus d'une seule source. Inné et acquis Fonctions cognitives

http://www.edu-tice.org/approche-th%C3%A9orique/auteurs-majeurs/bandura/

Related:  LA MOTIVATIONthéorie apprentissage

La motivation Question vaste et récurrente, à nouveau ! Que faire face à des élèves qui arrivent à l’école avec des appréhensions et des a priori très négatifs : « Que fait-on ici ? A quoi ça sert ? Présentation Notion psychologie génétique "[...] la psychologie génétique cherche dans l'étude de l'enfant la solution des problèmes généraux tels que celui du mécanisme de l'intelligence, de la perception etc." (Préface au "Dictionnaire d'épistémologie génétique" de A. Battro, 1966, p. v). l’influence de la télévision sur le comportement des jeunes » Archives du Blog » Achats et consommation Comment l’enfant décide, ou influence la décision familiale ? A partir de quel âge peut-on considérer que l’enfant décide ? Tout commence très tôt : en matière de consommation, l’enfant décide dès qu’il est en mesure de dire « je veux » ou « je ne veux pas ». Certes, la décision n’est pas mûrie, mais elle est réelle, et souvent irrévocable – les parents le savent bien ! Et jusqu’à quel âge est-on enfant aux yeux de la société de consommation ? La question est plus délicate.

Pourquoi nous formons-nous ? On peut suivre une formation professionnelle pour de multiples raisons, très différentes : viser une promotion, se cultiver, bénéficier de contacts sociaux, acquérir une meilleure image de soi, s'évader de conflits familiaux, etc. Autant dans le monde de la formation continue que dans le système scolaire, l'évocation de la notion de motivation suscite des attitudes variées. Si le praticien l'exploite pour expliquer certains comportements des apprenants, il peut également la rejeter parce qu'opaque, simpliste ou, finalement, inutile. Il peut en nier l'existence, ou au contraire, tirer du constat de sa toute-puissance une forme de résignation pédagogique.

Dialogue en Intelligence Collective Caractéristiques Les méthodes reconnues de facilitation et d’accompagnement en intelligence collective (quelques unes sont listées ci-dessous), et toutes celles qui émergent dans le flux de l’accompagnement en co-création avec les groupes, ont les points communs suivants : Processus U • Le livre « Théorie U » d’Otto Scharmer décrit un processus d’accompagnement des transformations novateur : le « processus U ».

Usage d’Internet par les enfants : les 10 chiffres clés 6 Flares Twitter 4 Facebook 2 Google+ 0 6 Flares × En mars dernier, l’agence Aegis Media France publiait la seconde édition de son étude consacrée à l’usage d’Internet par les 3/12 ans : « Les kids et le digital : de l’adolescent geek au baby natural user ». 557 kids de 7 à 12 ans ont répondu à un questionnaire en ligne ainsi que 485 mamans pour renseigner l’agence sur les habitudes de leurs enfants de 3 à 6 ans. Si certains résultats sont surprenants, les données récoltées démontrent que l’univers du digital est fortement présent dans la vie des enfants, notamment au niveau des réseaux sociaux.

Comment enseigner le découragement en 5 minutes Je suis tombé sur une vidéo très intéressante qui tourne pas mal sur les réseaux sociaux ces derniers jours. On y voit Charisse Nixon, prof de psychologie à la Penn State Behrend (Pennsylvanie), proposer un exercice très simple à ses étudiants. Chacun d’eux reçoit une feuille sur laquelle figurent trois mots et doit trouver une anagramme pour chaque mot.

Aperçu des systèmes éducatifs européens Informations Auteurs : Philippe Dessus, Espé & LSE, Univ. Grenoble Alpes. Le quizz a été réalisé par Emilie Besse, projet ReflexPro. Les pré-ados plus que jamais prescripteurs de mode - Marketing Professionnel - Marketing professionnel – Le marketing pour les professionnels (c) formatmag.com Les pré-adolescents sont plus que jamais prescripteurs de mode comme le révèle l’étude « Les tendances et phénomènes de mode des 7-11 ans », tirée de l’Observatoire des Cours de Récréation© 2008, du Groupe d’experts jeunesse, Junior city. Les enfants ont une grosse force de prescription. 60% d’entre eux réclament des produits « à la mode » à leurs parents, qui accèdent en grande majorité aux demandes des plus grands et des filles. Devenus une réalité économique et commerciale incontournable, les enfants sont fins stratèges et usent de techniques de manipulations variées, où l’explication et la négociation sont courantes, afin de trouver un équilibre acceptable entre les besoins véritables et les envies créées.

La décision de la personne adulte à entrer en formation dans le secteur social Notes « L’insécurité réelle et ressentie liée au chômage, aux situations de précarité, aux difficultés de maîtrise de l’avenir pour les salariés et pour les entreprises dans une économie mondialisée, appelle des réponses nouvelles. La mobilité sur le marché du travail est une nouvelle donne et doit être reconnue comme une perspective souhaitable à condition d’être inscrite dans un cadre collectif construit et suffisamment stimulant et protecteur, produisant des garanties pour les individus, notamment par la mutualisation ».

Un guide du travail collaboratif en situation d’apprentissage Un guide du travail collaboratif en situation d'apprentissage Ce cours propose un guide du travail collaboratif en situation d'apprentissage, fruit d'une longue pratique dans différentes formations à distance. L'auteur, Isabelle Gonon, actuellement au Conservatoire des Arts et Métiers à Paris, a rédigé la première version de ce guide du travail collaboratif à distance alors qu'elle coordonnait le campus virtuel TIC de l'Université de Limoges. Il est donc le fruit de plus de 10 ans d'expérience dans l'accompagnement d'étudiants distants et l'animation de communautés virtuelles d'apprenants.

Ni ado ni enfant... Adonaissant Les Adonaissants François de Singly, Armand Colin, 2006, 399 p., 20 e. Posters de lolitas ou de footballeurs aux murs de leurs chambres, « looks griffés »…, ils n’ont pas 12 ans, mais ils affichent déjà des codes de représentation et d’expression propres. Entre l’enfance et l’adolescence, voici donc venue l’adonaissance. Et s’il s’agissait bien d’une phase nouvelle et originale de prise de possession de soi ? La place du concept de motivation en formation pour adulte Bien que le terme de motivation soit d’un usage récent (Mucchielli, 1981 ; Feertchak, 1996), il a donné lieu à plusieurs dizaines de formulations théoriques majoritairement anglo-saxonnes (Fenouillet, 2008, 2009). Cette extraordinaire diversité s’explique en partie par sa capacité à expliquer d’innombrables activités humaines parfois spécifiques à un contexte donné, ce qui démultiplie d’autant les modélisations possibles. De nombreuses théories motivationnelles sont directement issues du monde du travail comme la théorie de l’équité (Adams, 1963), la théorie valeur-instrumentalité-expectation (Vroom, 1964) ou encore la théorie motivationnelle des rôles (Miner, 1993), pour ne citer que quelques exemples parmi bien d’autres.

La construction des identités au travail Renaud Sainsaulieu a imposé l'analyse de l'entreprise comme institution, lieu de socialisation et d'intégration des travailleurs. Le taylorisme, qui s'est imposé comme mode d'organisation du travail dominant au xxe siècle, est basé sur deux principes fondamentaux. Le premier considère que la séparation « scientifique » entre conception et exécution des tâches est un facteur de productivité. Le second définit le salarié comme un individu essentiellement intéressé par le gain. Depuis le début des années 20, sociologues et psychologues n'ont cessé de mettre en évidence les limites de ces principes, y compris du point de vue des performances de la firme capitaliste.

Related: