background preloader

La veille, une approche globale et stratégique

La veille, une approche globale et stratégique
Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille est « une gestion de l’information qui se développe sur deux axes : spéculatif (recherche et recueil de l’information) et projectif (évaluation et projection des résultats éventuels) et qui concerne l’ensemble de l’entreprise aussi bien les fonctions technologiques que financières et commerciales. » L’AFNOR (norme XP X50-053, avril 1988) présente la veille comme une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance de l’environnement technologique, commercial…pour anticiper les évolutions. Historiquement ce sont les grands groupes industriels qui ont été les premiers à mettre en œuvre une démarche de veille. 1. Etat des lieux Les typologies de veilles 2.

http://www.creg.ac-versailles.fr/spip.php?article569

Related:  Outils et méthodologie marketingA4.3

Qu'est-ce que la veille ? Cet article définit les concepts de la veille, le suivant est consacré à la mise en place d'un dispositif de veille. Notion de veille Avant d'aborder les méthodes et outils de veille, définissons ce qu'on entend par veille. Les termes de veille technologique, veille stratégique, intelligence économique virevoltent dans la presse professionnelle sans que le lecteur ait forcément conscience des distinctions qui peuvent se faire. Et comme en cette matière, une certaine imprécision terminologique règne trop souvent, nous tenterons de définir les concepts se rattachant au sujet. De la mode aux réalités

Fiche pratique : les coefficients saisonniers Le coefficient saisonnier est le résultat d’un calcul qui permet de mesurer un impact saisonnier. Il est possible de calculer :- des coefficients trimestriels reposant sur une analyse des ventes en 4 trimestres ;- des coefficients mensuels reposant sur une répartition des ventes en 12 mois ;- d’autres coefficients en fonction de la fluctuation des ventes entre le service du midi et du soir ou entre les ventes de la semaine et du week-end. La détermination de ces coefficients permet d’agir en amont, par exemple : sur le niveau des commandes et donc des stocks ;sur les actions commerciales à mener pour atteindre les objectifs de chiffre d’affaires à réaliser ;pour anticiper les évolutions du besoin en fonds de roulement. Pour comprendre, les différentes approches de calcul des coefficients, prenons le cas d’un restaurant proposant une carte annuelle avec les mêmes entrées, plats et desserts.

mercatique : Les coefficients saisonniers I l s’agit de prendre en compte les fluctuations du CA de l’entreprise du fait de la saisonnalité de l’activité. Par exemple le CA de cette entreprise est gonflé par Noël : Tout d’abord, on procède au calcul de la moyenne des trimestres Moyenne 1° trimestre = 110 + 113 + 116 / 3 = 113 Moyenne 2° trimestre = 125 + 127 + 129 / 3 = 127 Moyenne 3° trimestre = 115 + 117 + 119 / 3 = 117 Comment le mix-marketing est passé de 4P à 10P Lors des formations marketing que j’anime pour Cegos, le Mix-marketing fait souvent débat, non pas sur son utilité que personne ne conteste, mais sur le nombre d’ingrédients qui le compose. La question est de savoir si les 4P sont encore d’actualité, on parle de 5P, de 7P et plus récemmemment de 8P. Or, en faisant un tour d’horizon, on arrive à 10P. Alors qui sont-ils? Quelle est leur utilité?

Prévision des ventes - BTS NRC La prévision des ventes dans une entreprise est primordiale car elle déterminera de nombreux choix stratégiques. 1) La méthode des points extrêmes Cette première méthode s’applique lorsque la suite de nombre augmente ou diminue de façon très régulière en fonction de l’autre variable (exemple : temps et chiffre d’affaires). Cette méthode est la plus simple à utiliser. exemple : L’entreprise X réalise les résultats suivants :

#Innovation : Ce que le "Marketing Automation" n'est pas Entreprendre c’est vouloir répondre à un problème, aider des personnes à réaliser leurs objectifs tout en créant de la valeur et en tirant un profit. Plutôt simple à comprendre, plus difficile à exécuter. Cela en est de même pour le marketing. Le marketing est et restera la création (acquisition) et la gestion (management) de la relation client. JOEL PRO Introduction Prévoir les ventes signifie les estimer dans le temps, elle consiste dont à déterminer les ventes futures en fonction de la dernière tendance observée ceci à partir des méthodes ci-après : L’ajustement mécanique Méthode d’extrapolation Méthode de corrélation Techniques basées sur les variations saisonnières Techniques basées sur la prise en compte de l’inflation ; élasticité ; l’offre.

Les 10 commandements du Marketing de l'Engagement Dans " Les 10 commandements du Marketing de l'Engagement " , Loyalty Expert du groupe Loyalty Company s'intéresse à cette notion à présent fondamentale comme le relève une récente étude publiée par The Economist : " L'engagement devient primordial. Le plus grand succès d'un marketeur, c'est un client engagé. Parce qu'un client engagé, c'est un client fidèle qui génère des ventes et des ventes répétées ". Avec l'accélération croissante des usages du mobile et des réseaux sociaux, les clients ont aujourd'hui, plus que jamais, le pouvoir entre leurs mains.

La prévision de la demande - Maxicours Objectifs :• Définir les différentes méthodes de prévision. • Présenter les méthodes statistiques. • Prendre en compte les variations saisonnières. Comment réalise-t-on les prévisions de la demande ? Comment se sert-on des méthodes statistiques ? Comment peut-on prendre en compte la saisonnalité d’une activité ? Data et CRM : la relation client évolue constamment Ah CRM, que d’études commises en ton nom… Toutes ne sont évidemment pas utiles mais la dernière signée Gartner clame que le management des relations clients est mort. Le client a pris le pouvoir. Les entreprises doivent s’adapter, avec le cloud et le contenu comme alliés. Le roi CRM est mort, vive le CRM.

Related: