background preloader

Les recettes des marques qui ont su trouver un second souffle

Les recettes des marques qui ont su trouver un second souffle
Certains grands noms, sur le point de disparaître, ont pourtant réussi à renaître de leurs cendres. Souvent grâce à un patron visionnaire capable de leur redonner du lustre. A la fin des années 1990, Apple était au plus mal. Et c’est Microsoft qui avait mis la main à la poche pour sauver la firme de Cupertino de la faillite. Qui se souvient aussi que, sans les millions de dollars injectés par Nike en 2003, les chaussures Con­verse seraient aujourd’hui des collectors ? Abonnez vous à l'édition digitale Related:  La marqueManagement

Les 3 parties du dossier C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative. Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? Initiatives, interview et regard d’expert. > Retour au sommaire navigation contenu 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models Apple, Seb, Castorama… Dans tous les secteurs, les marques testent de nouvelles formes de commercialisation et de relation à travers leurs produits. L’économie circulaire made in H&M H&M s’est fixé un objectif ambitieux : 100 % de coton provenant de sources écoresponsables dans ses vêtements d’ici 2020. « Les start-ups de l’économie collaborative sont des championnes de la relation client » Comment une marque peut-elle se transformer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

Salaires : les fonctionnaires devraient faire les frais de la rigueur Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent C'est le journal Les Echos qui l'affirme, sans confirmation du gouvernement pour le moment : dans les lettres de cadrage que Jean-Marc Ayrault a envoyées à ses ministres pour définir leurs missions, le premier ministre leur demande de "stabiliser en valeur les dépenses de personnel". En clair, ne pas augmenter le coût global du traitement des fonctionnaires. L'objectif est ambitieux. Les salaires de la fonction publique d'Etat sont calculés en fonction d'une grille qui définit la rémunération principale, selon l'échelon hiérarchique et l'ancienneté. Le point d'indice, commun à tous les fonctionnaires de l'Etat, est en général revalorisé chaque année pour tenir compte de l'inflation. Toutefois, le point d'indice ne compose pas l'essentiel de l'évolution de la rémunération des fonctionnaires : 31 % de la masse salariale globale de la fonction publique est due à la grille indiciaire, contre 53 % pour des mesures individuelles. Samuel Laurent

Guide des logos A vous de choisir. L’agence ou le free lance que vous avez briefé est venu vous présenter plusieurs identités visuelles. Voici 10 conseils pour vous aider à choisir le logo qui portera le mieux l’identité de votre marque. Eliminez : 1. Les logos redondants : inutile de répéter dans l’illustration ce qui est dit dans le nom de marque, surtout si ce dernier décrit l’activité de la société. 2. Après avoir respecté ces règles graphiques de base, laissez l’émotion s’exprimer, elle prime sur la raison en matière d’identité de marque. 1 Comment Les 10 entreprises qui trustent les marques alimentaires (1) ! On connaît tous nombre de grandes marques de produits alimentaires et de consommation courante, certaines françaises et bien d’autres avec des noms à consonance étrangère. Quelquefois, on ne s’en doute pas, mais elles appartiennent à un même groupe. A y regarder de plus près, on se rend d’ailleurs compte que la majorité de ces marques sont propriété d’une poignée de grands groupes agro-alimentaires. 10 entreprises dominent ce marché et possèdent la plupart des marques connues ! Dans le but d’être le plus précis et synthétiques possible, les marques montrées ci-après sont celles qui sont commercialisées en France. Il faut savoir que les groupes suivants possèdent d’autres marques disponibles aux Etats-Unis et dans les autres pays du monde. Truster = monopoliser, accaparer Nestlé est la 1ère entreprise agro-alimentaire du monde au point de vue chiffre d’affaires (74,4 milliards d’euros en 2012)1. Le saviez-vous ? > Suite : Unilever

Le low cost, un modèle victime de son succès Synonyme d’achat malin, ce modèle minore les coûts des produits et services pour rendre au client du pouvoir d’achat. Mais ses effets pervers deviennent de plus en plus visibles. Des prix toujours plus bas, tous les jours et pour tout le monde : pas étonnant que la promesse du low cost ait remporté un tel succès. Considéré d’abord comme une réponse conjoncturelle à la crise, c’est devenu une tendance de fond de la société de consommation. A tel point que les Français achètent aujourd’hui d’abord en fonction du prix. Ainsi, ils étaient seulement 5% à se déclarer prêts à s’offrir une voiture low cost en 2006 alors qu’ils sont désormais 18% (source : Observatoire Cetelem). Abonnez vous à l'édition digitale

Quelle est la différence entre une Marque, une Identité graphique et un Logo ? Qui êtes-vous ? Qui a besoin de vous ? Comment vont-ils savoir que vous existez ? Pourquoi devraient-ils se soucier de vous ? Qu’est-ce qu’une marque? Qu’est-ce qu’une identité? Qu’est-ce qu’un logo? Je vous invite à me suivre dans des explications plus précises. Qu’est-ce qu’une marque? Beaucoup de gens croient qu’une marque ne se compose que de quelques éléments : des couleurs, certaines polices, un logo, et un slogan. L’idée fondamentale et le concept de base derrière une « marque», c’est que tout une entreprise est derrière, tout ce qu’elle possède et tout ce qu’elle produit devraient refléter les valeurs et les objectifs de l’entreprise dans son ensemble. Elle est la cohérence de cette idée de base qui constitue la société, à son volant, montrant ce qu’elle représente, ce à quoi elle croit et pourquoi elle existe. A titre d’exemple, regardons la célèbre entreprise Apple. Qu’est-ce qu’une identité ? Cela permet à la marque d’être reconnaissable. Qu’est-ce qu’un logo? Résumé :

Les personnages de marque imaginaires Les marques utilisent des personnages imaginaires comme outils publicitaires pour créer une relation et un attachement de la part de leur jeune public. On peut citer par exemple Quicky, le lapin de Nesquik et Tony, le tigre de Frosties. Ils font appel à l’imaginaire de l’enfant et crée un personnage qui se veut doux et rassurant. En effet, entre 4 et 5 ans imaginaire et réalité sont étroitement mêlés ; à 6-7 ans, l’imaginaire est une intégration et une imitation du réel, tandis qu’entre 10 et 11 ans, il fait place à la pensée logique. La notion de marque ne veut rien dire pour un enfant. Le personnage incarne le contenu et les valeurs de la marque. On distingue trois catégories de personnages : Un personnage de marque a une identité propre qui reflète la marque, le produit et est également tournée vers l’enfant.

Pourquoi les boulangeries Paul réussissent au pays du pain de mie Perfide Albion ! C’est ce qu’ont dû penser très fort les Holder chaque fois que leurs tentatives d’implanter leurs boulangeries Paul au Royaume-Uni ont tourné court. Leur première boutique, installée dans un centre commercial, dans les années 1990 ? Un four. La suivante, à Covent Garden, dans le centre de Londres, qui s’obstinait à mettre en avant le pain frais, comme en France ? Deuxième fiasco : les Anglais en consomment peu. “Must have” à Londres. Chou à la banane. Voisins vindicatifs. Sans l’assistance de l’UKTI, l’administration britannique chargée d’aider les investisseurs étrangers à s’installer au Royaume-Uni, les déconvenues auraient été encore plus nombreuses. Un bon coup de gueule. Invité à Buckingham. Emmanuelle Ducros

Extension de marque : les clés de la réussite Les marques qui souhaitent exploiter leur notoriété sur un marché pour attaquer de nouveaux segments doivent respecter certaines règles. Démonstration en exemples. Des chaussures Coca-Cola ? C'est pour bientôt en France. C'est le dernier exemple en date du "brand stretching" ou extension de marque, un phénomène qui a démarré dans les années 1980 et qui consiste pour une marque à utiliser sa notoriété acquise sur un marché pour en conquérir un nouveau. La motivation est souvent financière, puisque cela évite la création d'une nouvelle marque, coûteuse en termes d'efforts marketing. Les clés du succès Si l'extension de marque implique de disposer d'une notoriété déjà suffisamment établie, son succès repose sur trois critères, définis par Géraldine Michel : le nouveau produit doit être en cohérence avec l'identité de la marque. le produit doit apporter une valeur ajoutée par rapport aux concurrents déjà présents sur le marché. Des flops retentissants

Comment on invente un nom de marque - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Trouver un nom sympa et porteur de sens dans toutes les langues, c’est le premier souci quand on lance ou qu’on rebaptise une marque. Rencontre avec le leader mondial de la spécialité. Attendez un instant… Ineo, Ineo… Damned, pas moyen de me souvenir de ce que c’est !» Marcel Botton a beau noircir sa feuille de hiéroglyphes, impossible de se rappeler le métier de cette fichue boîte. Bienvenue chez Nomen, premier fabricant mondial de noms de marques. «Une centaine par an», précise le fondateur de Nomen, 63 ans. Obsolescence programmée : Apple (re)fait le coup de la garantie La Commission européenne s’apprête à enquêter, via ses correspondants nationaux, sur certaines pratiques douteuses d’Apple. La commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding, aurait écrit aux 27 ministres de la Consommation des Etats membres de l’UE pour leur demander de vérifier qu’Apple respecte bien la législation européenne, notamment en ce qui concerne sa communication autour des conditions de garantie de ses produits. Etrange communication sur la durée de garantie Apple propose à ses clients une garantie par défaut de 1 an et une extension payante pour atteindre 3 ans de garantie, appelée « AppleCare Protection Plan ». Le consommateur a donc l’impression de bénéficier de deux ans d’extension de garantie en plus de la garantie de 1 an fournie en standard avec les équipements. Or, la loi européenne impose à l’ensemble des fabricants de commercialiser leurs produits avec 2 ans de garantie standard gratuite par défaut. Apple est coutumier du fait

LA MARQUE, ACTEUR ET MIROIR DE SON TEMPS - MARKETING [R]EVOLUTION - Flash-back Le Club Med, créé en 1950, accompagne l'entrée dans l'ère du tourisme de masse avec un concept révolutionnaire de club de vacances (campagne Synergie, 1986). © Istockphoto - DR Jean Watin-Augouard, rédacteur en chef de La revue des Marques. Tout choix est arbitraire. Celui qui a présidé à la sélection de ces 14 marques, nées depuis les années 1950, emblématiques et toujours leaders car innovantes sur leur marché, n'échappe pas à la règle. Elle ne peut être réduite à une unique définition - juridique, marketing ou/et financière. Les années 1950 annoncent la fin des années noires. Durant les Trente Glorieuses, et sur fond de croissance du pouvoir d'achat, les dépenses de logement et d'habillement augmentent. Culture, médias, mode, services... Le concept de marque gagne la culture quand la Fnac apparaît en 1954. La sécurité alimentaire a pour nom Albal (1965), et la protection de l'environnement Handy Bag (1976). Les Chinois débarquent avec Haier (1971), Lenovo (1984), Huawei (1988)...

Related: