background preloader

La Belle Verte (Film Complet)

La Belle Verte (Film Complet)

http://www.youtube.com/watch?v=EmCelBEvwBg

Related:  YTb FilmsfilmsRé-évolutionecosocialisme

La Cinémathèque française : S. M. Eisenstein Dans le cadre de sa mission de mise à disposition de ressources documentaires sur le cinéma, notamment à travers sa collection de sites Internet monographiques et thématiques, la Cinémathèque française met en ligne une mise à jour de la bibliographie sur S. M. Eisenstein, publiée à l'origine en 1998 à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du réalisateur et théoricien du cinéma soviétique. Les incroyables pyramides sous-marines cubaines Les incroyables pyramides sous-marines cubaines En 2001, une équipe de chercheurs canadiens a travaillé sur la côte ouest de Cuba, afin de vérifier les dires de premiers explorateurs partis en 2000 dans la même zone et qui aurait découvert une ville engloutie depuis des milliers d’années. Et l’incroyable s’est produit: La cité existe ! Les ruines d’une ville engloutie ou « l’Atlantide cubaine » ont pu être localisées grâce à des sonars sophistiqués capables de détecter des structures en pierre jusqu'à 650 pieds de profondeur.

Écosocialisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écosocialisme (parfois désigné du nom de « socialisme vert ») est une idéologie qui cherche à fusionner l'écologisme et le socialisme. L'écosocialisme part du principe que l'écologie est inconciliable avec le capitalisme, dont les modes de production sont guidés par la recherche du profit et la valeur d'échange, ce qui implique le productivisme et l'incapacité de prendre en compte la destruction de l'environnement (qui n'a pas de valeur d'échange). Doctrine : origine et évolutions[modifier | modifier le code]

5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement By Julien Twitter : @Golem_13 | 8 août 2014 Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org. La liste ne peut donc que s’agrandir. Des vidéos remarquables à voir absolument Dix commandements pour l’après-catastrophe L’impressionnant mégalithe érigé il y a trente ans dans le sud des États-Unis n’a toujours pas révélé son mystère. Qui en est le commanditaire, et quelle est sa finalité ? Le monument le plus étrange des États-Unis se dresse dans le nord-est de la Géorgie, sur un tertre dé so lé.

Jean-Marie Harribey » Blog Archive » Le capital naturel ou capital vert : un objet fictif mal identifié Je reviens sur un point de théorie crucial pour prendre la « mesure » de l’enjeu socio-écologique de la sauvegarde des écosystèmes naturels. C’est d’autant plus urgent que, semaine après semaine, les interventions très médiatisées de rapporteurs et de théoriciens se multiplient et ressassent lieux communs, apories et autres billevesées. Ainsi, le rapport de l’Assemblée nationale du 14 janvier 2014, présenté par Éva Sas, pour prendre en compte de « nouveaux indicateurs de richesse », ou bien encore l’ouvrage de Christian de Perthuis et Pierre-André Jouvet, Le Capital vert, Une nouvelle perspective de croissance, (Paris, Odile Jacob, 2013), perpétuent des confusions intellectuelles qui font courir le risque d’une impasse stratégique en matière de soutenabilté du développement. La fiction de la valeur économique intrinsèque

« Diversion » : le film qui vous plonge en 2026, après 10 ans de TAFTA… Encore en négociation sous huis-clos, le Traité Transatlantique, ou TAFTA, pourrait bien modifier l’avenir de près de 800 millions de personnes réparties entre les États-Unis et l’Europe. Un court-métrage, intitulé « Diversion », nous plonge dans un possible avenir, pas très éloigné de notre présent, qui fait froid dans le dos. Dans une Belgique plongée dans la peur et l’obscurantisme médiatique, un jeune homme n’ose plus sortir de chez lui quand il rencontre l’un de ces « extrémistes » décrits partout à la télévision. Créé dans le but de générer la mobilisation contre l’adoption imminente de ce traité, le court-métrage est diffusé sur internet et sera présenté au festival Esperanzah ! en août prochain. Vision noire d’un monde aux mains des grandes entreprises et de la peur

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation

"Etre écologiste, c'est faire avec" Catherine Larrère est professeur de philosophie à l’université Paris I et étudie la question écologique du point de vue de la protection de la nature. Une réflexion qu’elle mène depuis 1992 avec son mari Raphaël Larrère, ingénieur agronome et sociologue. Ils ont co-écrit Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l’environnement, paru en 1997. Nous avons déjà toutes les solutions! (le meilleur du développement durable (2)) Nous ne parlerons pas ici des solutions hypothétiques ou miraculeuses qui pourraient dans un avenir plus ou moins proche nous amener à une harmonie et un équilibre avec notre environnement! Je vais vous parler uniquement des solutions qui existent déjà, qui ne demandent qu’à être mises en œuvre, et qui sont assez nombreuses pour permettre à l’humanité de restaurer les grands équilibres au sein des différents cadres de nos sociétés, mais également l’équilibre avec notre environnement! Cet article est le fruit d’un travail collaboratif au sein du mouvement Zeitgeist, il a pour objectif de recenser les moyens d’une transition écologique de notre société vers l’équilibre social, environnemental et économique. Une économie basée sur les ressources et la meilleures utilisation de celles-ci dans une optique de durabilité.

Marx, le bonheur de la libération Au premier abord, il peut sembler que Marx parle peu du bonheur de l’individu ; mais, en fait, il ne parle que de ça. Ce qui l’intéresse, c’est de déterminer les conditions qui permettront à l’homme de se réapproprier son essence, ou, dit en langage moins philosophique, à l’humanité de réaliser ses potentialités d’humanité et donc aux individus concrets de vivre une vie pleinement humaine et libre. Contrairement à la caricature qui en est habituellement faite, Marx est fondamentalement un penseur de la liberté. La liberté pour lui n’est pas l’absence de déterminations ; c’est la capacité de l’être humain générique à maîtriser les déterminations et à les transformer.

Related:  filmsen vidéoAllerleiFilmsfilms