background preloader

Evolution biologique-Histoire du vivant-biodiversité-mécanismes de l'évolution-le temps en géologie

Evolution biologique-Histoire du vivant-biodiversité-mécanismes de l'évolution-le temps en géologie

http://www.evolution-biologique.org/

Related:  Evolution et génétiquel'évolution des espèces - l'histoire du vivantpedagoEvolutionESPECES EVOLUTION

Résultats de recherche La théorie de l’évolution est une théorie scientifique nous dit-on. Soit. Mais sur quelles preuves se base-t-elle ? Qu’est-ce qui permet de dire qu’elle est plus vraie que fausse ? Sorties d'Afrique, les premières Il faut veiller, quand on parle de sortie d'Afrique aux temps paléolithiques (ou Out of Africa), à évacuer l'image d'un homme marchant seul, une sorte d'aventurier à la recherche de nouveaux territoires. Pour qu'une migration soit féconde il faut un petit groupe d'hommes et de femmes. Ils ne sont pas forcément dans une logique de découverte, mais ils déplacent leurs campements au fur et à mesure de leurs besoins. Bien entendu, ils ne se rendent pas compte qu'ils « sortent » d'Afrique, ils suivent peut-être tout simplement des troupeaux...

2 : Hominisation ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Deux erreurs encore fréquentes : "l'homme est au sommet de la pyramide de l'évolution", et "l'espèce humaine est bien plus évoluée que les animaux". Stage Evolution des êtres vivants - SVT Lyon Près de 150 professeurs de sciences de la vie et de la Terre étaient rassemblés pour ce stage organisé en l’honneur de l’année DARWIN et pour la formation des enseignants du second degré (stage à public désigné 00180 du PAF de l’académie de Lyon). Les six conférences, suivies d’un temps de question-réponse ont passionné les professeurs et ont permis d’apporter des perspectives scientifiques très nouvelles dans tous les domaines abordés. Il faut remercier chaleureusement tous les intervenants pour leur disponibilité et la qualité de leur intervention, en particulier Gilles ESCARGUEL, Maître de Conférences à Lyon I, qui a beaucoup donné de son temps pour la préparation de ces deux journées. Pour les professeurs qui ont participé à ces deux journées et pour ceux qui n’ont pas eu la chance de pouvoir s’y inscrire, voici : G.Grousset, IA-IPR SVT

L’évolution (partie 1) Suite à une rencontre fortuite, je vous parle d’un sujet que j’aime beaucoup : l’évolution du vivant. L’évolution est pour moi l’élément qui unifie toute la biologie. Je vais essayer de couvrir cela au mieux, avec plusieurs posts consécutifs. Voici donc le début d’une petite série… Evolution biologique et environnement – 3ème – Cours – SVT - Brevet des collèges Evolution biologique et environnement – 3ème – Cours – SVT – Sciences de la vie et de la Terre – Brevet des collèges Influence de l’environnement sur l’évolution des êtres vivantsInfluence de l’environnement sur les disparitions massives d’êtres vivantsInfluence des êtres vivants sur l’évolution de l’atmosphèreLes grandes subdivisions de l’histoire de la Terre Au cours des temps géologiques, de grandes crises de la biodiversité ont marqué l’évolution; à des extinctions en masse succèdent des périodes de diversifications. La terre n’a pas toujours ressemblé à celle que nous connaissons aujourd’hui. Depuis 4,5 milliards d’années, elle a subi de nombreux changements géologiques, qui ont modifié ses conditions planétaires. Ces modifications ont entrainé l’apparition de la vie il y a 3,8 milliards d’années, sa diversification et son évolution.

« INPN ESPÈCES » : LA NOUVELLE APPLICATION DU MUSÉUM POUR EXPLORER LA BIODIVERSITÉ FRANÇAISE Cette application mobilise les 35 millions de données de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), coordonné et mis à jour en permanence par le Muséum en partenariat avec de nombreux partenaires nationaux, régionaux et locaux. « INPN Espèces » est la seule application en France permettant de découvrir l’ensemble des espèces de la faune et de la flore métropolitaines et ultra-marines à travers leurs caractéristiques, leur répartition ou encore leur statut de conservation. Grâce à une entrée facilitée par l’image et une géolocalisation depuis son mobile, chacun peut ainsi en un « clic » mieux connaître la nature autour de soi. Disponible en deux modes, grand public et expert, l’application dispose de deux filtres, par famille et par localisation, et permet en mode hors-connexion de consulter 200 espèces de tous groupes, parmi les plus courantes de France métropolitaine, quel que soit le lieu où l’on se trouve.

Génétique - Biodiversité passée et dérive génétique Auteurs : Brigitte (lycée Lambert) et Gil Blanc-Lapierre (lycée Montaigne), Mulhouse Biodiversité passée : la faune énigmatique des îles de la Méditerranée 1 - Introduction : Le grand arbre de la vie - Laetoli Production Le grand arbre de la vie from Laetoli Production on Vimeo. Disponible en DVD ! Pour les médiathèques chez leurs fournisseurs habituels. Pour les enseignants et les établissements scolaires sur notre boutique. Un crocodile est-il plus proche d'un colibri ou d'un lézard ? La sélection naturelle 1 – Le clocher de Collioure Yin - Ce qui me gêne dans tout ce que l'on dit de l'évolution, c'est que, bien que les mutations ne soient pas « dirigées », leurs conséquences soient plutôt extraordinaires. C'est un peu comme si tu me disais que la Joconde est le résultat de coups de pinceau donnés au hasard... Claude : Ta supposition n'est pas aussi absurde que tu le penses et je vais te montrer que la sélection de caractères issus du « hasard » peut avoir des conséquences « extraordinaires »... Si tu te promènes en été sur la plage de Collioure, ce petit port de pêcheurs du Sud de la France rendu fameux par Matisse et Derain, tu verras des peintres, penchés sur leur chevalet, qui peignent le clocher rose de l'église émergeant de la mer.

La sixième extinction animale de masse est en cours Les espèces animales disparaissent environ cent fois plus rapidement que par le passé. Les estimations les plus optimistes montrent que la faune de la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon une étude publiée vendredi 19 juin par des experts des universités américaines de Stanford, de Princeton et de Berkeley, notamment. Jamais, selon eux, la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi effréné que depuis la dernière extinction de masse, il y a 66 millions d'années, celle des dinosaures. Leur étude, publiée dans le journal Science Advances, « montre sans aucun doute possible que nous entrons dans la sixième grande extinction de masse », a affirmé Paul Ehrlich, professeur de biologie à Stanford.

Related: