background preloader

L’encyclopédie des vieux robots du futur est en ligne… impressionnant !

L’encyclopédie des vieux robots du futur est en ligne… impressionnant !
Aaaah, je suis ravi d’avoir déniché ce site intitulé « The Old Robots » ! Comme son nom l’indique, ce site regroupe des rêves d’ingénieurs, des rêves de designers, des rêves de ce futur où les robots allaient être nos amis et nos compagnons. Ainsi, tous ces rêves nés jadis dans la science-fiction ont tenté de prendre vie dans les années 70-80 et avaient un but… que ce soit pour jouer, apprendre, se divertir, nous aider. Hommage à ma génération qui croyait dur comme fer qu’en l’an 2000 nous aurions robots et voitures volantes, téléporteurs et sabres laser. Si vous êtes sous le charme de ces robots, je vous conseille donc cette encyclopédie du « vieux robot » en ligne… sur theoldrobots.com ! Ces articles peuvent aussi vous intéresser: Related:  Évolution

Jon Rafman Eduquer au XXIe siècle Entre 1900 et 2011, tout a changé pour les écoliers qui vivent à présent dans le virtuel et dans une société multiculturelle, analyse Michel Serres. Il faut aider l'école à prendre la mesure de cette nouvelle ère. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Serres, de l'Académie française Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente, aujourd'hui, à l'école, au collège, au lycée, à l'université ? Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n'a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. - Il habite la ville. - Son espérance de vie va vers quatre-vingts ans. - Depuis soixante ans, intervalle unique dans notre histoire, il et elle n'ont jamais connu de guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants. - Alors que leurs parents furent conçus à l'aveuglette, leur naissance est programmée. Bilan temporaire. Ces enfants habitent donc le virtuel. Ils ne connaissent ni n'intègrent ni ne synthétisent comme nous, leurs ascendants. Je répète.

Atlas/moeurs /pratiques sexuelles/. le globe Libertés, plaisirs, mais aussi interdits… En courbes, en graphiques, en diagrammes et en cartes, le monde de la sexualité, ou plutôt des sexualités enfin se dévoile aux éditions Autrement dans un Atlas (1). Quelque cent pages savamment concoctées par les géographes Nadine Cattan (directrice de recherches au CNRS) et Stéphane Leroy (maître de conférences à l’université Paris-Est Créteil), et cartographiées par Cécile Marin. C’est un ouvrage dans lequel on peut picorer des centaines d’informations et découvrir que les Philippines n’autorisent toujours pas le divorce, que le Danemark avait dépénalisé l’homosexualité dès 1930 ou encore que si la chambre à coucher reste le lieu de prédilection pour les galipettes, une personne sur deux dans le monde déclare avoir fait l’amour dans une voiture… Contours. On peut aussi en faire une lecture globale et réaliser à quel point «aucun comportement individuel ne fait autant que la sexualité, l’objet de législations», comme le soulignent les auteurs.

ADN, le disque dur de demain ? - Maxisciences Deux chercheurs de l'université de Harvard sont parvenus à stocker 700 To de données informatiques dans un gramme de matière. Pour cela, ils ont directement utilisé de l'ADN. L'idée de stocker des données informatiques dans de l'ADN n'est pas nouvelle. Pourtant, cette fois, les choses s'accélèrent avec la parution, dans la revue Science, des travaux de deux chercheurs de l'université de Harvard. Ceux-ci ont réussi à stocker la copie numérique de l'ouvrage que publiera bientôt l'un d'entre eux dans quelques microgrammes de matière faite de molécules d'ADN synthétisées, rapporte clubic.com. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Selon ces scientifiques, la densité de stockage atteinte est telle que l'on pourrait stocker dans environ 4 grammes d'ADN l'ensemble des informations produites dans le monde en 2011, ce qui correspond à 1,8 zettaoctet (soit 1,8 x 1021 octets) ! Mais quel support utiliser ?

Four-strand DNA structure found in cells Jean-Paul Rodriguez Four DNA strands come together in this model, built using data from x-ray crystallography. There is no more iconic image in biology than that of DNA's double-stranded helix, which coils and supercoils on itself to form dense chromosomes. But a quite different, square-shaped type of DNA structure can easily be created in the laboratory by the folding of synthetic DNA strands rich in guanine, one of the building blocks of DNA. Scientists have long believed that these so-called 'G-quadruplex structures' may occasionally form in the DNA of living cells, and the first evidence of that surfaced in single-cell organisms in 20091. In a paper published online today in Nature Chemistry2, researchers led by Shankar Balasubramanian at the University of Cambridge, UK, provide strong evidence that G-quadruplexes do occur in human cells — and that these unusual structures may have important biological functions. Protecting the chromosome G-quadruplex visualized

Des bactéries dans un milieu isolé depuis 1,5 milliard d'années ? Comparaison des tailles de la Terre et de Mars. Y aurait-il de l'eau propice à la vie sous la surface de cette dernière ? © Nasa, Wikimedia Commons, DP Des bactéries dans un milieu isolé depuis 1,5 milliard d'années ? - 2 Photos Au cours de la formation de la Terre et de ses minéraux, des poches d’eau ont été prises au piège en sous-sol. L’eau a été découverte à 2,4 km de profondeur dans la mine de Timmins, en Ontario. Dans cette étude, les scientifiques ont découvert une eau âgée de plus de 1,5 milliard d'années et possédant des éléments permettant le développement de la vie. © Holland et al., Nature Une eau âgée d'au moins 1,5 milliard d'années Plus précisément, le liquide n’aurait pas rencontré l’atmosphère terrestre depuis 1,5 milliard d’années, voire 2,5 milliards d’années, soit l’âge estimé des roches qui le retiennent prisonnier. « C’était inattendu, relate Chris Ballentine, directeur de cette étude. Eau préhistorique favorable à la vie A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

L'homme virus de la terre .. Abstract Ongoing debate about whether food webs are primarily regulated by predators or by primary plant productivity, cast as top-down and bottom-up effects, respectively, may becoming superfluous. Given that most of the world's ecosystems are human dominated we broadened this dichotomy by considering human effects in a terrestrial food-web. We studied a multiple human-use landscape in southwest Alberta, Canada, as opposed to protected areas where previous terrestrial food-web studies have been conducted. We used structural equation models (SEMs) to assess the strength and direction of relationships between the density and distribution of: (1) humans, measured using a density index; (2) wolves (Canis lupus), elk (Cervus elpahus) and domestic cattle (Bos taurus), measured using resource selection functions, and; (3) forage quality, quantity and utilization (measured at vegetation sampling plots). Editor: Jon Moen, Umea University, Sweden Copyright: © 2013 Muhly et al. Introduction

Vladimir I. Vernadsky - La Biosphère et la Noosphère - 1945 Voici une réflexion de Vladimir I. Vernadsky sur la montée en puissance de la Noosphère - le principe de l'action créatrice de l'humanité - dans et sur la biosphère, et sur son influence croissante sur l'organisation et le progrès de la Vie dans l'univers, écrite en 1944. On y trouve aussi une certaine ironie, très discrète, dans le contraste entre la méthodologie scientifique apparement défendue par lui et les hypothèses qui constituent le reste du texte, notamment celle sur l'évolution. Le Lyssenkisme n'admettait que le matérialisme et l'empirisme comme support de la recherche scientifique, et émettre une hypothèse ou s'appuyer sur un concept métaphysique pour soutenir une démonstration pouvait littéralement tuer. Mais revenons à notre texte. Bonne lecture P.S. : Vous trouverez un exemple de l'action noosphérique de transformation de la biosphère dans cette superbe étude : Afrique : de la Mer intérieure de Roudaire à la Révolution bleue La Biosphère et la Noosphère VLADIMIR I.

Related: