background preloader

Lemonde.fr fait davantage de pages vues depuis son application mobile que depuis son site Web

Lemonde.fr fait davantage de pages vues depuis son application mobile que depuis son site Web
C’est officiel: Lemonde.fr fait davantage de pages vues depuis son application mobile que depuis son site Web. Le Guardian estime, de son côté, que cette mutation aura lieu à l’horizon de deux ans, même si, à certains moments de la journée, notamment entre 6h et 7h le matin, l’audience mobile du titre britannique a déjà dépassé celle du site Web. L’ordinateur devenu brontosaure face au mobile superstar n’est plus une projection lointaine. Résumé des sept éléments glanés sur l’information mobile depuis quelques jours, entre le Monaco Média Forum, organisé à Monaco du 14 au 16 novembre 2012, et le Mobile Day, le 19 novembre 2012 à Paris. 1. Les prime time de l’information sur mobile, c’est tôt le matin, entre midi et deux et tard le soir. 2. D’ailleurs, pas de pause pour les alertes… Quand Le Monde envoie des alertes pendant la nuit à sa base de 2,2 millions de personnes, le son est automatiquement coupé – si l’utilisateur ne l’a pas paramétré lui-même. 3. Crédit: Monaco Mediax 4. 5. 6. Related:  Evolution des médias

Multimédia + commentaires (En contact - VTC Get lucky) Le mardi 17 juin, Allocab, premier site de réservation de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur), annonçait dans un communiqué de presse une nouvelle qui a fait date dans l’univers du service client : pour la première fois, une de ces stars de la nouvelle économie, un de ces « nouveaux » concurrents des taxis proposait, outre son système de réservation par internet ou par l’application mobile, une alternative téléphonique. Cette délicate attention à l’endroit des consommateurs plus habitués aux canaux de communication traditionnels est-elle un succès ? Nous avons testé l’ « expérience client » chez Allocab. Et nous avons eu plusieurs surprises… Jour J-1 : « Get Lucky » Le moins qu’on puisse dire, c’est que la nouvelle a vite fait le tour de sa clientèle. Jour J : Une commande sans coutures Le jeudi 19 juin, nous avons donc réitéré notre appel. Les plâtres ont-ils donc été essuyés ? Le plus inquiétant – mais qui va y penser de nos jours ? Jour J + 5 : Sauf que voilà… Bonne idée. « 4.4.

Jean-Pierre Pernaut journaliste avant-gardiste Tenter de caviarder une information sur Wikipédia, ça ne sert à rien. Il se trouvera forcément quelqu'un pour le remarquer, et remettre en ligne ce qui avait été censuré. Il existe même des robots pour cela. Illustration avec ce qu'aurait voulu faire disparaître TF1 de Wikipédia. Jean-Pierre Pernaut n’est pas un présentateur populiste, mais un journaliste “avant-gardiste“. Le 1er février 2007, entre 11h46 et 12h06, une petite main de TF1 modifie 9 fois la fiche Wikipédia de Patrick Poivre d’Arvor. Liste des modifications sur la page Wikipédia de PPDA le 1er février 2007 : en vert, le nombre de caractères rajoutés, en rouge, ceux qui ont été effacés. Le 7 septembre 2007, un autre employé de TF1 efface par deux fois, 12h45 et 12h54, le fait que Jean-Pierre Foucault avait parrainé la Life Parade, une association “pro-vie“, donc un peu anti-avortement, et qui milite actuellement contre le mariage des homosexuels. Comment attribuer une adresse IP sur Wikipédia ?

"Le papier n’est plus la priorité de Libération" “Libération” était au bord de la faillite il y a encore quelques mois. Est-ce qu’aujourd’hui le journal est sauvé après l’investissement de 18 millions d’euros de la part de nouveaux actionnaires ? Libération est dans la capacité d’être sauvé. L’argent devrait permettre d’apurer le passif, de financer une clause de cession et d’avoir les moyens à court ou moyen termes d’investir. Il fallait que le titre soit rapidement en capacité d’être remis à flot. Quelle est votre mission à la tête de “Libération” ? Ma mission est de réfléchir avec Laurent Joffrin et l’ensemble des services afin de développer Libération sur l’ensemble des supports. Joffrin n’est pas réputé pour être “Web-friendly” ; la cohabitation ne risque-t-elle pas d’être un peu difficile ? On n’aurait pas pu imposer à Laurent quelqu’un avec qui il n’aurait pas eu envie de travailler. Trouvez-vous que le journal a changé depuis votre départ en 2006 ? “Libération” sera-t-il un jour en capacité de concurrencer “Le Monde” sur le Web ?

“Si on décide de ne pas bouger, là on est mort” Michel Françaix en 2009 par Richard Ying (ccbyncsa) édité par Owni Un mois après la publication par Owni du rapport de Michel Françaix, sur les aides à la presse pour la Commission des affaires culturelles et le projet de loi de finances 2013, le rapporteur a accepté de répondre à quelques questions. Sur le rapport mais aussi sur le point de vue qu’il a de l’état de la presse en France. Entretien sur fond d’assertion : si la presse n’évolue pas, elle meurt. Ce rapport-là, le 3ème, est le plus médiatisé. Michel Françaix Celui qui se décrit comme fils de saltimbanque et neveu de saltimbanque a fait grincer des dents à plus d’un patron de presse. Depuis cette période, il reste sur ce sujet de prédilection. ”Quand vous êtes dans l’opposition, vous vous y intéressez pour faire des envolées lyriques à deux heures du matin mais vous savez que ça ne sert à rien. Maintenant à mon âge je sais comment les choses se passent : le soufflé peut totalement retomber. Et la PQR ? La presse prend cher

Comment Facebook est en train de dévorer les médias, menaçant leur survie Pendant un instant, imaginez que vous êtes le propriétaire d'un site Internet. Vous vendez des publicités sur ce site, ce qui fait que plus de gens le visitent, plus vous gagnez de l'argent. Si plus personne n'en vient à consulter votre site, vous devrez soit trouver un nouveau modèle économique, soit un nouveau boulot. (Dans le cas de Slate, cela ne demande pas beaucoup d'imagination). Au temps jadis, les gens arrivaient directement sur votre site, en tapant laborieusement son url –appelons-la votresite.com. Vos lecteurs les plus fidèles mettaient cette adresse dans leurs favoris et venaient la consulter plusieurs fois par jour, pour voir tous les merveilleux et nouveau trucs que vous aviez postés. Puis, des moteurs de recherche comme Google et des agrégateurs comme Google Actualités sont arrivés, et une partie de vos lecteurs se sont mis à chercher leurs informations là-bas plutôt que de mettre en favoris un tas de sites individuels comme le vôtre. Il en partagera sans doute un peu.

Print-Web : match nul "Le Monde" papier ou "Le Monde" en ligne ? Question existentielle que se pose votre journal... Mais aussi ses lecteurs, a constaté le médiateur. Question moins binaire qu'il y paraît. Tout est affaire de cohabitation. Difficile comme toujours, incontournable comme souvent. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pascal Galinier «Il n'y a rien de plus "extraordinaire" que de lire Le Monde à la terrasse d'un café sous les yeux ébahis des garçons de café. Question shakespearienne, disions-nous, qui nous a valu en tout et pour tout quatre réponses de lecteurs : deux courriels et deux commentaires en ligne. Des échanges restreints donc, mais parfois musclés. "Je pense effectivement que le Web est l'avenir des quotidiens", dit en termes plus posés (mais pas moins tranchés) le Déodatien Flavien "Fawkes". "Vieux" d'aujourd'hui, si l'on ose dire, Philippe Saint Hilaire, de Paris, se veut "patient et tolérant". Discuter, débattre, échanger Discuter, débattre, échanger. Print ou Web ? mediateur@lemonde.fr

Mais les vieilles habitudes subsistent (mort de Martin Bouygues) Mort et ressuscité. L'industriel et PDG du groupe Bouygues a été annoncé mort, à tort, par l'Agence France-Presse – et tous les grands médias français à sa suite – dans l'après-midi du 28 février. Explication de ce raté journalistique : un quiproquo entre un journaliste de l'AFP et un maire, qui a confirmé à ce dernier la mort... d'un presque homonyme. 14h48. La France - ou en tout cas, la France qui n'est pas partie en week-end loin de toute connexion Internet - apprend qu'une importante figure de l'industrie hexagonale est morte. Twitter se gondole, Google se désole - Réseaux sociaux / Humour Il pleut à tout rompre et vous vous exclamez : « Quelle belle journée ! » Vous venez donc de faire de l’ironie, tout le monde vous a compris, vous n’appréciez pas ce temps pluvieux. Mais votre ironie peut se retrouver bousculée par le sarcasme de votre voisin : « J’adore ce temps gris et pluvieux qui nous rend si fréquemment malades. » Lui vient d’être sarcastique et c’est difficile à comprendre. Le sarcasme : « un des problèmes les plus difficiles à résoudre en informatique » Sur internet, ces figures de style sont un véritable cauchemar pour les moteurs de recherche, les spécialistes en marketing ou autres analystes de tendances de marché... Un point d’exclamation qui traduit peu d’enthousiasme Un moteur de recherche ne peut percevoir l’humour. Twitter impitoyablement drôle en toute circonstance Seulement voilà, on ne se lasse pas de lire les blagues de Twitter et les 140 signes semblent même avoir été créés dans ce but avec leur apparence de blagues Carambar caustiques.

Et des fraudes 1.0 font perdre la confiance dans les médias classiques (Derrière le marathon du rédacteur en chef du Figaro, une publicité déguisée Gaza - Israël : la guerre 2.0 "La guerre se déroule sur trois fronts. Le premier est physique, le second se passe dans le monde des réseaux sociaux et le troisième est dans le cyberespace", a déclaré la directrice de l'information du gouvernement israélien, Carmela Avner. L'offensive de l'armée israélienne sur la bande de Gaza a en effet été l'occasion d'inaugurer une nouvelle étape dans la façon de mener "la guerre" sur internet. Alors que l'Etat hébreu bombarde Gaza depuis sept jours, les forces de défense israéliennes (IDF) se sont emparées des réseaux sociaux pour raconter leur assaut en direct. Twitter a été largement mis à contribution, avec l'envoi par l'armée de plusieurs centaines de tweets depuis le début de l'opération. Le tout traduit dans plusieurs langues, dont le français. Ahmed Jabari: Eliminated. twitter.com/IDFSpokesperso… — IDF (@IDFSpokesperson) Novembre 14, 2012 La campagne de communication ne se limite pas au seul site de micro-blogging. Ce qui n'est pas rien. Peut-on parler de cyber-guerre ?

AudiPresse ONE Global 2015 V2 AudiPresse-ONE Global est une fusion des données d’audience Print de ONE avec les données Médiamétrie//NetRatings (MNR) de l’Internet Fixe, du panel Internet Mobile (PIM) et du Panel Tablette de Médiamétrie. La méthode de fusion a été établie et validée par AudiPresse et Médiamétrie avec le soutien méthodologique du CESP. Cette fusion intègre les quatre sources d’audiences de référence indépendantes tout en veillant à maintenir leur parfaite intégrité. Les répondants Médiamétrie//NetRatings, de l’Internet Mobile et du Panel Tablette sont « jumelés » avec les répondants de ONE sur la base de caractéristiques communes. ONE est l’étude « receveuse » (le plus gros échantillon de répondants) des données d’audience numériques fixes, et mobiles et tablettes. Cela permet de conserver les caractéristiques de lectures et de consultation des marques de presse.

Related: