background preloader

Dyslexie et dysorthographie

Dyslexie et dysorthographie
Trouble spécifique d'apprentissage de la lecture et de l'écriture Comment définir ce trouble? Dans la population en général, on établit rapidement une adéquation entre toutes difficultés de lecture et d'écriture à la dyslexie-dysorthographie. Mais, ce n'est pas le cas. Pour les experts, il s'agit plutôt d'observer certains déficits cognitifs qui lui sont associés : la conscience phonologique, la dénomination rapide et le codage phonologique en mémoire de travail. Pourquoi associer la dyslexie et la dysorthographie? Les déficits cognitifs à l'origine du trouble se manifestent autant en lecture qu'en écriture. Qu'est-ce que la dyslexie-dysorthographie? C'est un trouble d'origine neurologique qui entraîne des difficultés importantes à lire et à écrire les mots avec exactitude et fluidité. Quelles sont les principales manifestations? Au cours des premiers apprentissages Dans la poursuite des apprentissages Attention : Quels sont les impacts possibles? • Évite les tâches de lecture et d’écriture

http://aqeta.qc.ca/troubles-dapprentissages/362-dyslexie-et-dysorthographie.html

Related:  PSYCHOLOGIELes DYSDyslexiedyslexiemarine82

LES "DYS" : un site consacré aux troubles des apprentissages TÉMOIGNAGE d’une ENSEIGNANTE. Lausanne, le 17 février 2013. Dans ma pratique, j’ai eu la chance d’accompagner des enfants de différents âges, présentant des troubles praxiques. Dyslexie, problème lecture et lettres La dyslexie est un trouble persistant de l’acquisition et de l’automatisation de la lecture. Ce trouble affecte la vitesse et la précision en lecture. Il engendre donc souvent une lecture imprécise qui nuit grandement à la compréhension. Document explicatif de la dyslexie, créé par un enfant dyslexique - Dix Sur Dys - Iceweasel C’est quoi être dyslexique ? Témoignage d’un enfant dys Quand on est dyslexique, on est:

Comment détecter un dyslexique ? Voici les 37 signes qui ne trompent pas ! - Dyslexie quand tu nous tiens La plupart des dyslexiques présentent une dizaine de signes et comportements listés ci-dessous. Ces caractéristiques varient bien entendu d’un individu à un autre mais aussi d’un moment à un autre pour une même personne. Vous ne savez pas si votre enfant (ou votre élève) est dyslexique ? Voici les 37 signes qui permettent de détecter un dyslexique. Si votre enfant/élève correspond à une dizaine de ces 37 signes, il se peut qu’il/elle soit dyslexique. N’attendez donc pas car plus la dyslexie est détectée tôt, mieux elle pourra être prise en compte !

Dysorthographie Les Nouveaux critères de diagnostiques du DSM5 sont sortis! Le manuel de diagnostic et statistique des troubles mentaux (acronyme en anglais: DSM) est la norme de classification des troubles utilisés par les professionnels de la santé mentale. En plus de fournir une description détaillée des critères des pathologies, le DSM est aussi un outil nécessaire pour la collecte de statistiques précises de santé publique. La nouvelle édition communément intitulée DSM-5, est sortie en mai 2013. Dyslexie: espacer les lettres pour mieux lire Il existe un moyen simple d’aider les enfants dyslexiques à lire davantage de mots en moins de temps : espacer davantage les lettres. Des chercheurs français et italiens ont ainsi constaté qu’avec un grand espacement les enfants font deux fois moins d’erreurs et lisent 20% plus vite (soit environ 0,3 syllabes par seconde). La dyslexie, qui touche 5% de la population, est une difficulté d’apprentissage de la lecture, caractérisée par une difficulté à identifier les lettres, les syllabes et les mots. Conséquences : les enfants dyslexiques lisent beaucoup plus lentement, la lecture devient un calvaire et l’écriture en pâtit aussi. Ces dernières années les neurosciences ont permis de comprendre les particularités des cerveaux des dyslexiques et d’établir que ce trouble n’a rien à voir avec un déficit intellectuel. Un phénomène d'encombrement

dyslexia - Recherche - dafont.com English Français Español Deutsch Italiano Português Accueil L’activité du groupe Cognisciences porte sur l’étude des processus du développement, d’acquisition et d’apprentissage du nourrisson à l’enfant. Notre approche s’appuie sur les neurosciences et la clinique du normal au pathologique (langage oral, motricité fine et globale, langage écrit, attention, calcul) Les différents travaux menés portent sur : 1) Le développement cognitif de l’enfant de 6 mois à l’adolescence 2) Le langage oral : acquisition, retards et troubles spécifiques du développement du langage (dysphasies...). 3) Le langage écrit : la lecture, le décodage, la fluence et la compréhension, les difficultés, les troubles spécifiques (les types de dyslexies).

Quel support pour un apprentissage efficace ? Quel est le meilleur support média pour la mémoire et donc pour un apprentissage efficace ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’image et la télévision ne sont pas d’aussi bons supports que cela. Les Texte et illustrations : de l’ours Ruppert à la carte de géographie Dans notre expérience (7 portes), le manuel illustré ne donne pas de meilleurs résultats que le texte seul (lecture) probablement parce que beaucoup de documentaires étaient abstraits (par exemple, poussée d’Archimède). C’est là où la comparaison d’études est utile, car les documents et illustrations utilisées ne sont pas les mêmes.

Dyslexie: les liseuses plus efficaces que les livres LECTURE - Acheter des livres par dizaines et continuer à les entasser sur une étagère ou adopter la liseuse qui fera tout en un? Pour les dyslexiques, le choix pourrait être simple. "Au moins un tiers des dyslexiques que nous avons étudiés ont des problèmes d'attention visuelle et sont aidés par la lecture sur liseuse", explique Matthew Schneps, directeur du laboratoire pour l'apprentissage visuel au Smithsonian Astrophysical Observatory. Il est l'auteur principal d'une étude publiée récemment dans la revue PLOS One, portant sur la différence, pour une personne dyslexique, de lire sur papier ou sur liseuse. Lire aussi:» Mots dans le désordre: pourquoi nous arrivons à les lire» Livres: les Français écrivent et veulent être publiés, maisons traditionnelles ou auto-édition? Plus de compréhension et de rapidité

Les compétences pour lire et écrire - Dix Sur Dys Lire et orthographier sont des activités qui font appel à de nombreuses compétences devant être mobilisées simultanément, ce qui sous-entend la sollicitation de ressources attentionnelles et cognitives importantes, et ce d’autant plus que l’automatisation et la maîtrise sont en cours d’acquisition. A ce sujet, GOMBERT J.E. évoque :la conscience phonologique : elle fait référence à la capacité d’analyse de la structure segmentale de la parole, aboutissant à la prise de conscience de l’existence des phonèmes et de leur enchainement dans la chaîne parlée. Etant donné que la transcription requiert des représentations phonologiques plus élaborées et plus maîtrisées qu’en lecture, la conscience phonologique aurait donc un impact plus important en écriture qu’en lecture, au moins en début d’apprentissage.la capacité métalexicale : elle consiste en la possibilité d’isoler le mot et de l’identifier comme étant un élément du lexique.

La dyslexie La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture qui touche de 8 à 12 % de la population, dont l’origine est neurologique et la cause génétique. Parce que la dyslexie est un handicap permanent qui peut avoir un impact dévastateur sur le rendement académique, elle fait partie des principales causes des troubles d’apprentissage. La manifestation la plus importante de la dyslexie est le manque de fluidité de la lecture. Il y a deux facteurs qui perturbent la fluidité de la lecture : la précision et la vitesse. La dyslexie est donc un trouble qui se manifeste par une lecture imprécise ou lente.

Related: