background preloader

Vie privée : le problème se situe entre la chaise et le clavier ...

Vie privée : le problème se situe entre la chaise et le clavier ...
“Si vous voulez garantir la confidentialité de vos données, tout ce que vous avez à faire est de vous rendre dans notre village “Opt Out”, et d’arrêter de parler avec ceux qui ont décidé de ne pas y habiter. C’est très simple ! Google ne risquera plus de lire vos emails : il n’y a aucun ordinateur dans le village. Et pas plus de risque d’être surveillé par ailleurs : on n’y trouve aucune banque, et pas plus d’électricité.Intéressés ? Cliquez donc sur le bouton “Opt Out” de la page d’accueil de Google, des employés de sa division vie privée viendront vous aider à déménager, et s’occuperont de détruire toute trace de votre vie passée.” Le reportage d’ONN (Onion News Network, site d’information satirique américain) a le mérite de la clarté : il est de plus en plus difficile de ne pas être indexé dans les bases de données de Google. Google, leader mondial du ciblage comportemental En 2007, la FTC et Bruxelles tentèrent de nouveau (en vain) de bloquer le rachat de DoubleClick par Google.

http://www.internetactu.net/2010/03/31/vie-privee-le-probleme-se-situe-entre-la-chaise-et-le-clavier/

Related:  Définir l'identité numérique

Internautes! Le futur WEB en veut à votre fric en restreignant vos libertés. C’est le moment de réagir!!! Voir aussi notre article du 29 juin 2013: Netflix ou le beau piège à cons! Depuis quelques mois, nous avions soulevé un tollé contre les Extensions Encrypted Media (EME), un plan à la noix de Netflix, autres médias et éditeurs de logiciels qui soutiennent cette saloperie de Digital Restrictions Management (DRM) dans le HTML, le langage de base du World Wide Web. La norme HTML est défini par le World Wide Web Consortium (W3C) (ou les fameux www. pour les nul-les), ledit consortium qui subit de fortes pressions en ce moment même. La proposition d’adoption de l’EME est d’autant plus inquiétante sur la façon dont les décisions sont prises par rapport au Web et pour celles et ceux qui sont adeptes ou utilisateurs du logiciel libre. Pourquoi?!

Manifeste du Web indépendant Le Web indépendant, ce sont ces millions de sites offrant des millions de pages faites de passion, d’opinion, d’information, mises en place par des utilisateurs conscients de leur rôle de citoyens. Le Web indépendant, c’est un lien nouveau entre les individus, une bourse du savoir gratuite, offerte, ouverte ; sans prétention. Face aux sites commerciaux aux messages publicitaires agressifs, destinés à ficher et cibler les utilisateurs, le Web indépendant propose une vision respectueuse des individus et de leurs libertés, il invite à la réflexion et au dialogue.

Nos vies gérées par les données Nous prenons des décisions avec des informations partielles. Souvent, nous ne savons pas répondre aux questions les plus simples : où étais-je la semaine dernière ? Depuis combien de temps ai-je cette douleur au genou ?

Découvrez ce qu’Internet sait de vous 01net le 18/04/13 à 17h30 Fréquenter Internet sans prendre de précaution, c’est un peu comme sortir de chez soi mal rasé et en slip sans même avoir conscience de l’effet produit sur les passants ! Faille Heartbleed : les sites pour lesquels il est conseillé de changer son mot de passe Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Deux jours après la révélation d'une faille de sécurité au sein du protocole OpenSSL, baptisée « Heartbleed », cette dernière est décrite par certains comme « le pire cauchemar » qui puisse arriver concernant la sécurité des échanges sur Internet. Le logiciel libre OpenSSL est installé sur les serveurs de très nombreux sites pour établir des connexions chiffrées et sécurisées entre ce dernier et ses utilisateurs. De très nombreux sites Internet utilisent OpenSSL pour sécuriser leurs échanges. Cette précaution est repérable, par exemple, lorsqu'un verrou s'affiche au moment d'un paiement en ligne, ou lorsque l'URL d'un site commence par « https » (le « s » signifiant « sécurisé »).

William Binney, le père de PRISM, ne défend pas la NSA William Binney, mathématicien, inventeur et précurseur de PRISM, (programme d’espionnage dénoncé par Edward Snowden), est aussi un ancien directeur du programme de surveillance et d’espionnage de la NSA qu’il dénonce. Alors qu’il avait mis en place des mécanismes de protection pour toutes les personnes écoutées dans le monde, la Maison Blanche et la NSA en décident autrement et désamorcent toutes les protections et les systèmes de cryptage afin d’en récolter toutes les données. Une décision qui sera prise un peu avant les attaques du 11 septembre. « Internet=nazis », genèse d’un abcès de fixation La très grande majorité de ceux qui s’obstinent à utiliser Internet comme un moyen d’expression ne demandent pas mieux que de voir démasqués et jugés ceux qui distillent la haine et l’appel au meurtre, sur le réseau ou ailleurs. Mais si la médiatisation du procès Yahoo les exaspère autant, c’est parce qu’ils sentent bien qu’implicitement, elle perpétue le soupçon qui pèse sur eux, et contribue à faire croire qu’ils partagent tous les idées nauséabondes qui apparaissent, ici et là, sur le réseau. Mai 2000 : dans son bureau de l’Assemblée nationale, Christian Paul, député PS de la Nièvre, chargé par Lionel Jospin de rendre un rapport sur la régulation d’Internet, auditionne Arno* du Scarabée, et Valentin Lacambre d’Altern.org. D’un air un peu gêné, il pose une question : « Au fait, que pensez-vous du procès intenté à Yahoo pour la vente aux enchères d’objets nazis sur son site ?

Enfer des mots de passe : le « bodycode » qui fait un peu peur C’est le fantasme du « Sésame ouvre-toi » qui prend corps : Motorola Heading, qui appartient à Google, a développé deux produits qui changent radicalement la conception, la forme et l’utilisation du mot de passe : un circuit imprimé sous forme de « patch » à même le corps contenant les informations confidentielles de son propriétaire, qui débloque un téléphone ou ouvre la portière d’une voiture grâce à un simple contact tactile. une pilule à ingérer quotidiennement, centralisant elle aussi tous les codes personnels et qui déverrouille un appareil à proximité, grâce à une réaction chimique entre la pilule et les acides contenus dans l’estomac. Un objet incorporé au corps humain

Commission vie privée Que signifie précisément ce droit à la vie privée pour l'élève ? Cela implique tout d'abord que l'école peut uniquement collecter des données pertinentes, par exemple, l'année de naissance mais pas l'orientation sexuelle de l'élève. En outre, tant l'élève que ses parents ont le droit de consulter les données dans le dossier de l'élève, même si le fichier de données doit évidemment être suffisamment protégé contre les personnes indiscrètes. Collecter et monétiser les données de la maison connectée: pourquoi, comment Avec l'émergence de la maison connectée de nouvelles sources de données personnelles apparaissent: comment les agréger et les monétiser ? Comment garantir la sécurité des données personnelles ? Les CNIL européennes ont rappelé à l'ordre Google la semaine dernière concernant son utilisation des données privées sur le Web. En cause notamment la "simplification" de sa gestion des données personnelles, qui permet en fait à Google d'agréger les données personnelles d'un utilisateur sur ses multiples services.

Des chiffres signifiants dans trois études récentes sur les usages numériques Au sommaire de cette semaine, les voyageurs d’affaires qui ne veulent pas se passer d’Internet, une progression qui se confirme sur les réseaux sociaux, une érosion de la confiance dans les services en ligne, y compris pour ceux proposés par l’Etat. Les voyageurs ne peuvent plus se passer d’Internet D’après une étude mondiale d’Intercontinental Hotels Group (IHG) effectuée en ligne, il s’avère que la principale angoisse des voyageurs d’affaires est l’absence d’une connexion Internet à l’hôtel. Pour 61 % des personnes interrogées, la connexion Internet est l’élément le plus important devant la télévision (17 %), la baignoire (5 %), le frigo (3 %) et le minibar (1 %).

Des internautes accusés à tort de pédophilie C'est une enquête effroyable qu'a publié l'agence américaine Associated Press, qui nous montre que les problèmes de solidité des preuves que nous avions régulièrement soulevé concernant le piratage et l'Hadopi sont mineurs par rapport à ceux qui peuvent ruiner la vie d'individus dans des affaires de pédophilie. Surtout lorsque la cupidité du système judiciaire américain s'en mêle. L'agence de presse signale que " des pédophiles peuvent exploiter des PC infectés par des virus pour stocker et regarder à distance leur planque sans crainte d'être pris ". Le journaliste Jordan Robertson dit avoir " découvert des cas où des personnes innocentes ont été étiquetées comme pédophiles après que leurs collègues ou proches sont tombés sur de la pornographie infantile placée sur un PC à travers un virus ". L'article raconte ainsi l'histoire de Michael Fiola, qui fut suspecté d'utiliser son poste de travail pour télécharger des contenus pédopornographiques.

Une augmentation de 7 000% des ventes du livre 1984 de George Orwell Accueil Buzz Une augmentation de 7 000% des ventes du livre 1984 de ... L'effet PRISM sans doute : Amazon a récemment enregistré une hausse des ventes considérable des ventes du livre 1984 de George Orwell ! « Big Brother is watching you ». La phrase, tirée du roman 1984 de George Orwell ne s’est jamais autant vérifiée que depuis la sortie dans la presse de l’affaire PRISM. Pour résumer cette funeste affaire, quelques lignes ne suffiraient pas mais essayons : il s’agit d’une vaste collaboration secrète entre la NSA, le FBI, et presque toutes les entreprises de haute-technologie que vous côtoyez quotidiennement. Le PRISM a octroyé au gouvernement américain un accès sans précédent aux renseignements personnels au moins durant les six dernières années.

Comment la frontière entre vie privée et vie publique est devenue floue La notion de vie privée a-t-elle évolué en fonction des époques ? Oui. Au cœur de cette question, il y a d'abord la séparation du coucher des parents et des enfants. Or cette séparation est assez récente. Ce n'est qu'à la fin du XVIIe siècle que l'Eglise l'a énergiquement conseillée.

Related: