background preloader

HoaxBuster - Vérifier l'information en circulation sur le web

HoaxBuster - Vérifier l'information en circulation sur le web
Hoax Rumeur - Fin de la Constitution Le decret de la mort qui tuePar : Olivier - HoaxteamManuel Valls a-t-il, en signant le décret portant création de l’Inspection Générale de la Justice, signé l’arrêt de mort de la Vème République ? 38441 consultations - Pas de réaction - Mis à jour le 26 Novembre 2018 Rumeur - Perquisitions au domicile Sa liberté de penserPar : Juristic - HoaxteamPendant son live Facebook Jean-Luc Mélenchon dit haut et fort : "c'est une agression politique, chez moi, à mon domicile. Nous sommes persécutés". Hum... Voyons voir. 38021 consultations - Pas de réaction - Mis à jour le 19 Octobre 2018 Désinformation - Education sexuelle à l'école L'arroseur arroséPar : Olivier - HoaxteamPartager sciemment des fake news sur l'éducation sexuelle des enfants à l'école préserve-t-il des pièges de la désinformation ? "Vous êtes 200.000 !" Pages Partenaires Réseaux sociaux

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste

Related:  Internet

Éduquer les jeunes aux images, un enjeu de citoyenneté La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'école de la République pose parmi les missions de l'École de « développer les connaissances, les compétences et la culture nécessaires à l'exercice de la citoyenneté dans la société contemporaine de l'information et de la communication ». Au-delà du rôle crucial des professeurs documentalistes, maîtres d’œuvres de l’éducation aux médias et à l’information, nous constatons des avancées significatives dans la manière dont tous les enseignants s’emparent de cette éducation. Pour autant, la demande d’EMI à l’école est de plus en plus forte.

Théorie du complot, fake news… Comment faire pour que les jeunes ne croient plus n’importe quoi sur Internet ? Théorie du complot, légendes urbaines, fausses informations invérifiables, fake news… Comment faire pour que les enfants et les adolescents soient moins crédules, notamment sur Internet ? Il est possible de mobiliser nos intelligences pour rendre les jeunes plus résistants aux sirènes du complotisme et des fake news (ces "fausses nouvelles")… Mais comment les aider, concrètement, efficacement à démonter les croyances les plus absurdes ? Comment expliquer la séduction et la propagation de ces fake news ?

Que veut vraiment dire « éduquer aux médias » ? Quelle forme donner, concrètement, à l’éducation aux médias dans les classes ? « Dans certains pays, l’éducation aux médias est une discipline autonome, obligatoire, inscrite au programme, explique Marlène Loicq. Dans d'autres pays, comme la France, l’approche est transversale, elle n'a donc pas de place identifiée comme telle». Si l’éducation aux médias est effectivement entrée dans les programmes, sous le nom « d’éducation aux médias et à l’information », son évocation en cours dépend des projets des professeurs, du temps qu’ils veulent ou peuvent y consacrer et surtout de leur formation. « Du jour au lendemain, on leur dit qu’il faut faire de l’éducation aux médias, alors qu’ils n’ont parfois pas abordé ça auparavant. Forcément les projets ne naissent pas.

Fake news, complotisme, fact-checking Dans la continuité de la soirée "Énergie hydrogène : le vrai, le faux, le flou" et dans le cadre de la thématique nationale de la Fête de la Science, les "Idées reçues", le CLEMI/Réseau CANOPÉ et Le Dôme, en partenariat avec le Rectorat des académies de Caen et de Rouen, s'associent pour organiser une journée professionnelle à destination des enseignants et des médiateurs. Comment se forme une idée reçue ? Comment passe-t-on d’une idée reçue à une rumeur publique ? Quelle différence entre idée reçue et fake news ? Comment peut-on se méfier soi-même et vérifier ses propres idées, approches, convictions ? Pourquoi la science est-elle souvent contre-intuitive ?

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. Décryptons l'information ! Une exposition pour éduquer aux médias Pourquoi sommes-nous méfiants à l’égard des médias ? Comment se fabrique une information ? Qu’est-ce qu’un média libre ?

Les bibliothécaires de l’université au service de la lutte contre les fake news La question des fake news est devenue un enjeu crucial pour nos démocraties et donc pour tous les acteurs qui peuvent concourir à créer ou entretenir un esprit de discernement auprès des citoyens. Le succès même du terme nous indique que nous avons tous conscience que prolifèrent les tentatives de manipulation de l’information à des fins de déstabilisation, en profitant de l’écosystème des réseaux socionumériques pour décupler leur force. Et il ne s’agit pas de manipulations politiques comme il y en a eu tant dans le passé, même le plus lointain. Nous ne sommes pas dans une sourde lutte d’influence où un pays ou un groupe politique, tenteraient d’imposer leur point de vue, leur idéologie, par des voies détournées. Dans ce travail pour tresser un cordon sanitaire entre les informations vraies ou mensongères, les bibliothèques universitaires et de recherche ont un rôle décisif à jouer qu’il nous semble important de valoriser.

Vérifier les images : un principe intangible pour l’AFP La multiplication des sources d'images impose une vérification sans cesse plus fine des photos et vidéos reçues dans une rédaction. Quels sont les moyens aujourd’hui dont un journaliste dispose pour identifier une image — photo et image animée — et la valider avant diffusion ? Mehdi Lebouachera : D’abord, c’est leur sens critique, leur pratique et leur expérience journalistique qui leur permettent d’identifier et de situer les images. Beaucoup d’images sont écartées en faisant un travail de vérification sans aucun outil. Par exemple, en faisant un travail de vérification du compte qui a envoyé l’image sur les réseaux sociaux, Twitter, Facebook,etc. le journaliste doit prendre des garanties relatives à la personne qui a envoyé cette image.

Comment repérer une fake news ? Les fausses informations sur le net se multiplient Voici cinq pistes pour les identifier. Quelques réflexes permettent d’identifier les images ou les vidéos qui ont été manipulées. Attention à certains sites qui propagent des fake news. Les fausses informations, les photos et les vidéos détournées se multiplient sur internet.

Related: