background preloader

Paris - Avril 2016

Facebook Twitter

Normandie impressionniste : surprises, découvertes et valeurs sûres. Après deux éditions plébiscitées en 2010 et 2013, le festival Normandie Impressionniste revient jusqu’au 26 septembre un peu partout dans la région.

Normandie impressionniste : surprises, découvertes et valeurs sûres

Au programme : quatre grandes expositions (autour du thème des « portraits ») et des dizaines d’événements éclectiques et ouverts sur différentes pratiques, allant jusqu’à l’art contemporain, toujours dans l’esprit audacieux et rafraîchissant qu’insufflent les impressionnistes depuis le XIXème siècle. Claude Monet, Méditation On l’attendait avec enthousiasme, on l’a peut-être même bien anticipé de quelques semaines mais le fait est que, enfin, les festivités peuvent commencer. Ce rendez-vous tant attendu est celui qui fera vibrer toute une région jusqu’à la fin de l’été, celui qui attirera sans doute les visiteurs par centaines de milliers : le festival Normandie Impressionniste.

Frits Thaulow, Water Mill Parmi les très (très) nombreuses manifestations, quatre expositions majeures se détachent. Exposition Lore Krüger une photographe en exil, 1934-1944au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme. ProchainementExposition Lore Krügerune photographe en exil, 1934-194430 mars - 17 juillet 2016.

Exposition Lore Krüger une photographe en exil, 1934-1944au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Exposition Édouard Moyse peintre de la vie juive au XIXe siècleau Musée d'art et d'histoire du Judaïsme. ProchainementExposition Édouard Moysepeintre de la vie juive au XIXe siècle30 mars - 15 août 2016 Édouard Moyse, autoportrait (1853)© RMN-Grand Palais / Franck Raux Édouard Moyse (1827-1908), peintre d’origine lorraine, s’est attaché à développer une œuvre de « genre israélite » – selon la formule de l’époque –, traitant à la fois des scènes de la vie juive et des moments historiques qui ancrent les principes défendus par les juifs émancipés intégrés aux nations européennes.

Exposition Édouard Moyse peintre de la vie juive au XIXe siècleau Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Tout en conservant sa fidélité à la Lorraine il entremêle les valeurs françaises à celles du judaïsme dans une synthèse propre au franco-judaïsme du xixe siècle que l’on a qualifiée d’« israélitisme ». MANET, RENOIR, MONET, MORISOT... Scènes de la vie impressionniste. 16 Avril 2016 - 26 Septembre 2016 Dans le cadre du festival Normandie Impressionniste consacré au thème du portrait : C’est à Rouen en 1872 que Claude Monet expose pour la première fois dans un musée.

MANET, RENOIR, MONET, MORISOT... Scènes de la vie impressionniste

A côté d’un paysage, il révèle une image plus intime, un por­trait de sa femme Camille intitulé Méditation. Eugène Boudin, l’atelier de la lumière. Cette exposition est organisée par la Ville du Havre / MuMa et la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Paris, dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste Après Dufy, Friesz, Signac, Pissarro, de Staël, le MuMa continue d’explorer les grandes figures de la scène artistique des XIXe et XXe siècles liées à l’histoire de ses collections et venues chercher au Havre et sur les côtes normandes la source de leur inspiration.

Eugène Boudin, l’atelier de la lumière

Dans le cadre du 3e festival Normandie Impressionniste, c’est au tour d’Eugène Boudin (1824-1898), peintre de l’estuaire par excellence, de faire l’objet d’une grande rétrospective. Avec un ensemble de 325 œuvres (peintures, dessins, aquarelles, gravures), le MuMa conserve la deuxième plus grande collection au monde de cet artiste. Provenant en grande majorité du fonds d’atelier du peintre, donné par son frère en 1900, la collection s’est encore enrichie au XXe et début du XXIe siècle grâce à des acquisitions et de nouveaux dons et legs.

A Lille, un nouveau regard sur Modigliani et son l’œil intérieur. Dans l'atelier. Depuis les débuts de la photographie, les ateliers d’artiste fascinent les pho­tographes.

Dans l'atelier

Qu’elle documente les intérieurs et tire les portraits des artistes en vogue, qu’elle s’intéresse au geste créateur ou qu’elle prenne l’atelier comme métaphore de la naissance des images, la photographie n’a de cesse depuis le XIXe siècle de pénétrer et d’explorer ces espaces où s’élabore l’œuvre d’art. Ja­mais une exposition n’a traité à grande échelle et de façon aussi spectaculaire ce regard photographique sur l’atelier. George Desvallières. Première rétrospective consacrée au peintre George Desvallières (1861-1950), l’exposition invite à découvrir un homme d’engagement, à l’occasion de la paru­tion du catalogue raisonné de son oeuvre complet sous la direction de Catherine Ambroselli de Bayser.

George Desvallières

Peintre au style puissant et raffiné, Desval­lières accorde une place centrale à la figure humaine, incarnation héroïque d’une spiritualité ardente. L'atelier en plein air. Le XIXe siècle voit l’émergence d’un genre pictural nouveau : le paysage en plein air.

L'atelier en plein air

Grâce à cette révolution picturale, la Normandie va devenir, pendant un siècle, la destination favorite de tous les peintres d’avant-garde, au premier rang desquels les Impressionnistes. Pour attirer les artistes, la Normandie dispose de sérieux atouts : la beauté et la diversité de ses paysages, la richesse de son patrimoine architectural, la mode des bains de mer, la facilité d’accès depuis Londres et Paris, les deux capitales artistiques de l’époque. La Normandie s’impose ainsi comme l’atelier en plein air préféré des Impressionnistes (Monet, Renoir, Pissarro, Degas, Sisley, Boudin, Morisot, Gauguin...), qui vont y épanouir leur art et le renouveler constamment.

Visuels. Lille programme une grande expo Modigliani pour 2016. À partir du 27 février 2016, le musée d’art moderne de Lille Métropole présentera l’exposition Modigliani : L’Œil intérieur.

Lille programme une grande expo Modigliani pour 2016

Au programme : 49 peintures, 43 dessins et 5 sculptures réunis par Roger Dutilleul, proche de Modigliani, et son neveu Jean Masurel, fondateur de la collection du musée. Amedeo Modigliani, Autoportrait en Pierrot, 1915, National Gallery of Denmark Dans l’Histoire récente on associe son nom à l’argent, à l’outrance, à la folie : celle de ce collectionneur chinois qui, en achetant aux enchères l’un de ses tableaux (pour un montant de 170 millions de dollars), a propulsé son nom sur le podium des peintres les plus chers en salle des vente. Mais cette exubérance est loin de lui, de sa vie, de son œuvre. A partir du mois de février, Amedeo Modigliani brillera par sa modestie au LaM (Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) à travers une expo événement organisée en partenariat avec la RMN.

Exposition "Frontières" au Musée national de l'histoire de l'immigration. L'exposition Si l’on excepte les frontières naturelles, qui ont constitué depuis les premières civilisations des barrières physiques à la mobilité humaine (océans, chaînes de montagne, fleuves), les frontières édifiées de main de l’homme ont eu tout d’abord la vocation de marquer son territoire, de se protéger de l’autre, du “barbare”.

Exposition "Frontières" au Musée national de l'histoire de l'immigration

Les vestiges du mur d’Hadrien en Grande-Bretagne ou la Grande muraille de Chine attestent, en des temps et des lieux distincts, de ces préoccupations. Les frontières y compris intérieures ont également eu pour objectif majeur de contrôler les échanges de marchandises et les recettes fiscales des pouvoirs en place. La structuration d’un monde en “blocs”, empires coloniaux, bloc communiste, a connu son apogée puis son effondrement à la fin du XXe siècle. Il convient de s’interroger aujourd'hui sur la réalité à laquelle renvoie la notion de frontière.

Commissariat scientifique Catherine Wihtol de Wenden, docteur en science politique. Expositions. Normandie. L'atelier en plein air. Le XIXe siècle voit l’émergence d’un genre pictural nouveau : le paysage en plein air. Grâce à cette révolution picturale, la Normandie va devenir, pendant un siècle, la destination favorite de tous les peintres d’avant-garde, au premier rang desquels les Impressionnistes. Pour attirer les artistes, la Normandie dispose de sérieux atouts : la beauté et la diversité de ses paysages, la richesse de son patrimoine architectural, la mode des bains de mer, la facilité d’accès depuis Londres et Paris, les deux capitales artistiques de l’époque. La Normandie s’impose ainsi comme l’atelier en plein air préféré des Impressionnistes (Monet, Renoir, Pissarro, Degas, Sisley, Boudin, Morisot, Gauguin...), qui vont y épanouir leur art et le renouveler constamment. Visuels. RMN - Grand Palais Budapest, chefs-d'oeuvre, Dürer, Cranach, Raphaël, Greco, Goya, Manet, Gauguin, Kokoschka, Szépmuvészeti Múzeum.

RMN - Grand Palais Amadeo de Souza Cardoso. RMN - Grand Palais Affinités insolites. RMN - Grand Palais Seydou Keïta. Chroniques d’une renaissance. Lever de rideau en trois temps L'exposition d'ouverture anticipe les questions des nouveaux visiteurs comme celles des nostalgiques de l’ancien musée. Elle dévoile les coulisses du chantier qui s’est déroulé à l’abri des murs. Le parcours* se décline en trois séquences : la transformation du bâtiment et la conception de la muséographie de la Galerie de l'Homme ; le périmètre des collections ; les thématiques abordées par le nouveau musée. Musée de l'Homme.

Apollinaire, le regard du poète. L’exposition "Apollinaire, le regard du poète" s’attache à la période où Guillaume Apollinaire a été actif comme critique d’art, essentiellement entre 1902 et 1918. Cette large quinzaine d’années, qui peut sembler réduite dans ses bornes chronologiques, va cependant concentrer un foisonnement prodigieux d’écoles, de manifestes, de tentatives et de découvertes dans le domaine des arts.

Le Douanier Rousseau. L'innocence archaïque. Henri RousseauLa charmeuse de serpents© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Peintre éminemment singulier, Henri Rousseau est un cas unique dans l'histoire de l'art européen. Son oeuvre s'inscrit pourtant dans son temps, au tournant du XXe siècle : en confrontant sa peinture à quelques-unes de ses sources d'inspiration, qui comptent l'académisme comme la nouvelle peinture, et aux oeuvres des artistes d'avant-garde l'ayant intronisé comme père de la modernité, Le Douanier Rousseau. L'innocence archaïque se veut une mise en lumière critique de son art autour d'une réflexion sur la notion d'archaïsme.