background preloader

Especes invasives

Facebook Twitter

Evaluation de l’efficacité de l’écopâturage : premier bilan positif. Produit doc fee vf2016. Agir collectivement contre le Baccharis. Cartographie dynamique » INVASIONS BIOLOGIQUES. 8_especesexotiques_diag_biodiv_pnrlf_cenauv.pdf. IMG/pdf/Plaquette_Especes_exotiques_envahissantes_adoptons_les_bons_gestes_RGENPLR.pdf. Pôle Espèces Exotiques Envahissantes - Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin. Les invasions biologiques sont aujourd’hui considérées comme une des grandes causes de régression de la biodiversité à l’échelle mondiale.

Pôle Espèces Exotiques Envahissantes - Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin

Comme beaucoup d’autres territoires, le Marais poitevin est concerné par des invasions animales et végétales. Diverses espèces "invasives", ou "exotiques envahissantes" (EEE), y sont présentes. Certaines d’entre elles font déjà l’objet de suivis et de travaux de régulation (ragondins, jussies, baccharis…), d’autres sont observées sans toutefois être recensées ou font l’objet d’interventions de gestion. Dans le cadre de l’Observatoire du Patrimoine, un pôle spécialisé sur les EEE animales et végétales est actif depuis fin 2010. Il s’est fixé plusieurs objectifs : En 2012, l’Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise et le Parc interrégional du Marais poitevin se sont associés pour éditer un guide de terrain présentant 23 espèces exotiques envahissantes du Marais poitevin.

Guide_EEE_2012_Marais_poitevin. 4.6 Contrôle des espèces invasives. Les introductions d’espèces végétales et animales sont désormais considérées comme la deuxième cause d’appauvrissement de la biodiversité, juste après la destruction des habitats.

4.6 Contrôle des espèces invasives

Elles peuvent aussi s’accompagner de graves conséquences sanitaires et être une menace pour la santé animale et humaine ou se traduire par un préjudice économique et financier considérable. Espèce indigène ou autochtone : Se dit d’une espèce originaire de l’endroit où on la trouve. Dans ce cas, on ne parle pas d’invasion biologique mais d’envahissement si elle se développe abondamment. Le caractère invasif d’une espèce est difficile à prédire On observe une grande diversité des traits biologiques de ces espèces. Elles adoptent une stratégie de compétiteur avec une croissance et une multiplication souvent rapides. Le contrôle des espèces invasives en France et les stratégies de lutte. Qui a peur des espèces invasives. Un entretien avec Jacques Tassin Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob.

Qui a peur des espèces invasives

Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. Tout d'abord, qu'est-ce qu'une espèce invasive ? Disons que c’est une espèce, ou plutôt une population d’individus, qui manifeste soudainement un surcroît de présence, une sorte d’inflation démographique. Cette inflation se manifeste en général de la part d’une espèce nouvellement présente, mais pas toujours. J’ajoute qu’on se réfère alors implicitement aux milieux naturels, qu’on estime mis à mal par les espèces invasives. Dédiaboliser les espèces invasives sans minimiser les impacts et les enjeux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Yohann Soubeyran (Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature), Florian Kirchner (Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature), Serge Muller (professeur d’écologie à l’université de Lorraine), Alain Dutartre (hydrobiologiste, co-fondateur du groupe national "Invasions biologiques en milieux aquatiques"), Jean-Yves Meyer (écologue) et Christophe Lavergne (écologue) Les espèces invasives et leur gestion font l'objet de débats et de controverses de plus en plus fréquents.

Dédiaboliser les espèces invasives sans minimiser les impacts et les enjeux

L'entretien avec l'écologue Jacques Tassin, publié le 16 février sur le blog Passeur de sciences à l'occasion de la parution de son livre La Grande Invasion : qui a peur des espèces invasives ? , en est un bon exemple. Contrairement à ce que laisse penser cet entretien, il existe un large consensus de la communauté scientifique sur la définition d'une espèce invasive. La France n'échappe pas à ce phénomène. Les espèces invasives. Plantes invasives.

Groupe "plantes invasives" Le terme de « plantes invasives » (ou plantes exotiques envahissantes) définit des plantes exotiques, introduites volontairement ou non, qui prolifèrent dans un espace naturel au détriment de la biodiversité locale qu'elles peuvent complètement éliminer.

Groupe "plantes invasives"

Elles peuvent également avoir des conséquences néfastes sur l’environnement, la santé publique, l’économie… A l’initiative de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, du Conseil régional du Centre et de la DREAL Centre, un groupe de travail s'est constitué, co-piloté par le Conservatoire d'espaces naturels de la région Centre (Cen Centre) et le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP), afin de coordonner au niveau régional la lutte contre ces espèces. Animaux invasifs. Les espaces naturels préservés Médiathèque Accès direct Animation Natura 2000.

Animaux invasifs

Les espèces invasives. ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Une espèce invasive ou espèce envahissante exogène est une espèce vivante exotique qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi naturels parmi lesquels elle s’est établie.

Les espèces invasives

Les chenilles processionnaires, un exemple d'espèce invasive. © DR Dans ce dossier nous allons faire le point et prendre quelques exemples, pour illustrer cette menace sur notre environnement. Les espèces animales invasives. Les plantes invasives.