background preloader

Poésie

Poésie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers, mais qui admet aussi la prose, et qui privilégie l'expressivité de la forme, les mots disant plus qu'eux-mêmes par leur choix (sens et sonorités) et leur agencement (rythmes, métrique, figures de style). Sa définition se révèle difficile, et varie selon les époques, au point que chaque siècle peut lui trouver une fonction et une expression différente aussi d'un poète à l'autre. Le terme « poésie » et ses dérivés viennent du grec ancien ποίησις, et s'écrivait, jusqu'en 1878 poësie (le tréma marquait une disjonction entre les voyelles o et e). ποιεῖν (poiein) signifie « faire, créer » : le poète est donc un créateur, un inventeur de formes expressives, ce que révèlent aussi les termes du Moyen Âge, comme trouvère et troubadour. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Technique[modifier | modifier le code] Related:  Classification des artsChanson Poésie*docs I

Littérature Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot littérature, issu du latin litteratura, apparaît au début du XIIe siècle avec un sens technique de « chose écrite » puis évolue à la fin du Moyen Âge vers le sens de « savoir tiré des livres », avant d'atteindre aux XVIIe ‑ XVIIIe siècles son sens principal actuel : ensemble des œuvres écrites ou orales comportant une dimension esthétique (ex. : Une autre histoire de la littérature française, Jean d’Ormesson) ou activité participant à leur élaboration (ex. : « Se consacrer à la littérature »). Le concept de littérature a été régulièrement remis en question par les écrivains comme par les critiques et les théoriciens : c'est particulièrement vrai depuis la fin du XIXe siècle où l'on a cherché à redéfinir - comme pour l'art - les fonctions de la littérature (par exemple avec la notion d'engagement pour Sartre, Qu'est-ce que la littérature ?) Étymologie latine[modifier | modifier le code] Cicéron Caricature du poète maudit

Jean Cocteau Spectacle vivant Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spectacle vivant se caractérise par la coprésence d'actants (ceux qui donnent à voir et à entendre) et d'un public (ceux qui ont accepté de voir et d'entendre). Il éveille un sentiment chez le spectateur : tragédie, mélancolie, joie, anxiété,... On parle aussi d'arts du spectacle mais cette expression peut également englober le cinéma dans certaines acceptions, notamment dans les cursus universitaires adoptant cet intitulé. Historique[modifier | modifier le code] Numéro de cadre aérien durant le festival des arts de la rue et du cirque 2010 (Hauts-de-Seine) Historiquement, le concept de spectacle vivant a émergé au début des années 1990 à l'initiative des milieux artistiques et culturels. Cadre réglementaire en France[modifier | modifier le code] La dispense de licence est réservée aux organisateurs de spectacles occasionnels. Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Spectacle

Musique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Allégorie évoquant la musique et les instruments. Elle est donc à la fois une création (une œuvre d'art), une représentation et aussi un mode de communication. Elle utilise certaines règles ou systèmes de composition, des plus simples aux plus complexes (souvent les notes de musique, les gammes et autres). Elle peut utiliser des objets divers, le corps, la voix, mais aussi des instruments de musique spécialement conçus, et de plus en plus tous les sons (concrets, de synthèses, abstraits, etc.). La musique est évanescente, elle n'existe que dans l'instant de sa perception qui doit en reconstituer son unité dans la durée. Histoire de la musique[modifier | modifier le code] La difficulté vient également de la diversité des formes de musique au sein d'une même civilisation : musique savante, musique de l'élite, musique officielle, musique religieuse, musique populaire. Approches définitoires[modifier | modifier le code] Compétence « culturelle » ?

Yves Simon (artiste) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Yves Simon en 1974. Il raconte dans une émission de télé avoir été fasciné à l'âge de 16 ans par le chanteur Salvatore Adamo qui vient à l'âge de 17 ans de remporter la finale d'un concours et concrétise alors son rêve de devenir auteur et interprète[1]. Il enregistre deux 33 tours en 1967 (Ne t'en fais pas petite fille) et en 1969 (La Planète endormie), qui passent inaperçus. Parallèlement, il écrit des romans. En 1972, il sort un 45 tours : Les Gauloises bleues. Les succès vont ensuite s'enchaîner tant en disques (Au pays des merveilles de Juliet, grand prix de l'Académie du disque, etc.) qu'en romans. En 2011, il est un des membres du jury du prix Françoise-Sagan[4]. Sa compagne est la peintre, photographe et actrice Patrice-Flora Praxo. Yves Simon annonce un nouvel album pour 2016 . Yves Simon considère que Rumeurs est son douzième album studio et fait donc remonter ses débuts discographiques à l'album studio de 1973.

Mime Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un mime est un acteur qui joue des rôles muets, et le mime, ou la pantomime, est une forme de théâtre dont les expressions principales sont l'attitude et le geste, sans recours à la parole. Le mime consiste à représenter un récit évocateur, interprété par l'imaginaire du spectateur qui le reçoit. Dans la pantomime, forme narrative, le spectateur peut ressentir les pensées et la vie intérieure de l'acteur hors de l'articulation du langage. Étymologie[modifier | modifier le code] Le TLFi indique que le terme « mime » est « emprunté au latin mimus « acteur de bas étage » et « farce de théâtre », du grec μίμος « acteur bouffon » et « sorte de comédie »[1] » ; le terme « pantomime » est « emprunté au latin pantomimus « mime, comédien qui s'exprime au moyen de gestes », du gr. παντομίμας »[2] », « celui qui mime tout ». Pantomime[modifier | modifier le code] The Christmas Pantomime, affiche britannique de 1890. Voir aussi[modifier | modifier le code]

Théâtre Au sens figuré, « théâtre » désigne un lieu où se déroule une action importante (par exemple, un théâtre d'opérations militaires). Il s'agit de spectacles dans lesquels des comédiens, mis dans les circonstances et les situations créées par un texte et la vision d'un metteur en scène/réalisateur, incarnent des personnages pour un regard extérieur (le public), dans un temps et un espace limité. Les dialogues écrits sont appelés pièces de théâtre, mais il peut y avoir également du théâtre sans texte écrit ou même sans aucune parole. Il existe aussi des œuvres de théâtre musical, le genre étant particulièrement représenté dans les célèbres quartiers de Broadway aux États-Unis ou du West End à Londres, mais aussi de plus en plus autour des Grands boulevards à Paris[4]. Histoire[modifier | modifier le code] Les genres[modifier | modifier le code] Depuis quelques années est apparu un genre nouveau : le théâtre témoignage. Les auteurs célèbres[modifier | modifier le code]

pierreperret Paroles et musique Pierre Perret © Editions Adèle 1979 Illustration : © gdblog.info REFRAIN T’en fais pas mon p’tit loup C’est la vie ne pleure pas Tu oublieras mon p’tit loup Ne pleure pas Je t’emmènerai sécher tes larmes Au vent des quatre points cardinaux Respirer la violette à Parme Et les épices à Colombo On verra le fleuve Amazone Et la Vallée des orchidées Et les enfants qui se savonnent Le ventre avec des fleurs coupées Allons voir la terre d’Abraham C’est encore plus beau qu’on le dit Y’a des Van Gogh à Amsterdam Qui ressemblent à des incendies On goûtera les harengs crus Et on boira du vin de Moselle Je te raconterai le succès que j’ai eu Un jour en jouant Sganarelle Je t’emmènerai voir Liverpool Et ses guirlandes de haddock Et des pays où y’a des poules Qui chantent aussi haut que les coqs Tous les livres les plus beaux De Colette et de Marcel Aymé Ceux de Rabelais ou de Léautaud Je suis sûr que tu vas les aimer

Sculpture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sculpture est une activité artistique qui consiste à concevoir et réaliser des formes en volume, en relief, soit en ronde-bosse (statuaire), en haut-relief, en bas-relief, par modelage, par taille directe, par soudure ou assemblage. Le mot sculpture vient étymologiquement du latin « sculpere » qui signifie « tailler » ou « enlever des morceaux à une pierre »[1]. Cette définition, qui distingue « sculpture » et « modelage », illustre l'importance donnée à la taille de la pierre dans la civilisation romaine. Au Xe siècle, on parle d'« ymagier » et la plupart du temps, le travail du sculpteur est un travail d'équipe avec un maître et des tailleurs de pierre (Voir architecture romane et art roman). Plusieurs équipes travaillent simultanément sur les grands chantiers des cathédrales. Histoire[modifier | modifier le code] Bas-relief en creux et incisions. Les premières sculptures, par exemple la Vénus de Lespugue, représentent un corps féminin.

Dessin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le dessin est une technique et un art consistant à représenter visuellement, en deux dimensions, personnages, paysages, objets ou idées, par des formes et des contours, en excluant a priori la couleur. Le mot s'est écrit indifféremment dessein ou dessin, impliquant la notion d'intention, de projet, jusqu'au XVIIe siècle. Le terme dessin désigne à la fois l'action de dessiner, le résultat de ou des éléments d'un objet quelconque. Histoire[modifier | modifier le code] Dès le Moyen Âge les artistes tracent les grandes lignes de ce qui sera leur œuvre avant de la commencer ou présentent leurs esquisses à d’éventuels clients. Le XVIIe siècle est une période de grands développements pour le dessin, puisque de nouvelles techniques sont élaborées par des artistes de renom, tels Poussin ou Rembrandt. Technique[modifier | modifier le code] Éléments matériels[modifier | modifier le code] Systèmes de représentation[modifier | modifier le code]

Louis Aragon Pour les articles homonymes, voir Aragon. Louis Aragon avant 1982. Vue de la sépulture. Avec André Breton, Tristan Tzara, Paul Éluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. À partir de la fin des années 1950, nombre de ses poèmes sont mis en musique et chantés par Léo Ferré ou Jean Ferrat, contribuant à porter son œuvre poétique à la connaissance d'un large public. Avec l'écrivaine Elsa Triolet, il a formé l'un des couples emblématiques de la littérature française du XXe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Débuts littéraires dans les cercles dada et surréalistes[modifier | modifier le code] En 1920, Aragon publie son recueil Feu de joie aux éditions Au sans pareil, fondées par René Hilsum, où publient également André Breton et Philippe Soupault. Dans le Paris dandy de l'après-guerre, il se lie avec Pierre Drieu la Rochelle qui lui ravit une dessinatrice américaine, Eyre de Lanux[14]. Le stalinisme

Nombres et calcul - Mathématiques Présentation de l’activité Cent mille milliards de poèmes est une œuvre de poésie de Raymond Queneau, publiée en 1961. Selon les mots mêmes de l’auteur dans la préface : « Ce petit ouvrage permet à tout un chacun de composer à volonté cent mille milliards de sonnets, tous réguliers bien entendu. » « En comptant 45 s pour lire un sonnet et 15 s pour changer les volets, à 8 heures par jour, 200 jours par an, on a pour plus d’un million de siècles de lecture, et en lisant toute la journée 365 jours par an, pour 190 258 751 années plus quelques plombes et broquilles (sans tenir compte des années bissextiles et autres détails). » Le problème va être de controler, selon le niveau, tout ou partie du contenu mathématique de la préface. Public L’activité proposée peut être proposé dès la classe de 6e. Objectifs - Extraire et traiter des informations. - Dénombrer. - Travailler le sens des opérations. - Opérer avec des grands nombres. Pré-requis Mathématiques Multiplication des entiers Unités de temps Aucun

Danse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les danses se fondent soit sur un ensemble défini de mouvements dénués de signification propre, comme souvent dans le ballet ou les danses traditionnelles européennes, soit sur une gestuelle inspirée par une symbolique laïque ou religieuse, tendant parfois vers une sorte de mime ou de pantomime, comme dans de nombreuses danses asiatiques. Parfois elle vise à entraîner la transe. Selon les danses, les peuples et les époques où elles sont ou ont été exécutées, la danse a des motifs distincts et des façons différentes de se pratiquer, très révélatrices du mode de vie et de la société. Généralités[modifier | modifier le code] La danse peut être un art, un rituel ou un divertissement. Le corps peut réaliser toutes sortes d'actions comme tourner, se courber, s'étirer, ou sauter. « La danse est le premier-né des arts. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Histoire en Occident[modifier | modifier le code] Danser

Gérard Manset Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Manset. Gérard Manset, né le à Saint-Cloud[1], est un auteur-compositeur-interprète, peintre, photographe et écrivain français. Le grand public le connaît généralement plus pour son œuvre musicale que pour ses autres facettes artistiques. Enfance, formation et vie privée[modifier | modifier le code] Né d'un père ingénieur dans l'aviation et d'une mère violoniste[1], Gérard Manset passe son enfance dans la banlieue parisienne, à Saint-Cloud, puis dans le XVIe arrondissement de Paris. En 1964, il est lauréat du concours général (en dessin), et entre à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris[1]. Il est père de deux filles[1]. Parcours artistique[modifier | modifier le code] Les premiers disques[modifier | modifier le code] À cette époque, il a déjà écrit quelques chansons pour d'autres artistes français et québécois mais, n'aimant pas sa voix, se pense plus auteur et compositeur qu'interprète.

Related: