background preloader

The carbon map: making sense of climate change responsibility and vulnerability

The carbon map: making sense of climate change responsibility and vulnerability

http://www.carbonmap.org/

Related:  climato/global warming/climate changeClimatgéopolitiqueClimatBig Data et Dataviz

Une nouvelle technique pour mieux déchiffrer la mousson / Actualités scientifiques / Actualités / Accueil - IPSL La question de l’impact du changement climatique sur la disponibilité en eau de l’atmosphère des zones arides est véritablement cruciale du fait que ces pays manquent intrinsèquement d’eau et que leur système de production alimentaire est totalement dépendant des précipitations. Or, les changements en termes de précipitation que connaitront dans le futur les régions tropicales et subtropicales sont très incertains, moins des deux tiers des simulations numériques du climat s'accordant sur le signe de ce changement à la fin du XXIe siècle, notamment en Amazonie et au Sahel, une situation qui n’offre aucun moyen aux pays concernés de s’adapter. Une chose est certaine, le climat évolue depuis une quarantaine d’années en Afrique de l’Ouest : la mousson y est souvent retardée, parfois abrégée, les pluies étant globalement moins intenses, avec pour conséquence une sécheresse qui sévit en continu dans toute la région. Notes

Le changement climatique pour les nuls - O. Nouaillas, J. Devisse Les équilibres mondiaux sont atteints comme jamais : érosion de la biodiversité, pollutions parfois irréversibles, démographie galopante, surexploitation des ressources... Ces constats implacables s'ajoutent et amplifient le déséquilibre du climat. Le dernier rapport du GIEC alerte l'opinion sur la réalité du réchauffement climatique et sur ses conséquences à courts et moyens termes. LA NATION ARC-EN-CIEL S’AFFIRME     - EDITORIAL L’Afrique du Sud a-t-elle enfin réussi ce qu’aucun pays africain n’avait fait jusque-là : émerger durablement sur la scène internationale ? L’Afrique du Sud est clairement loin au-dessus de tous les autres pays d’Afrique : son seul potentiel économique représente la moitié de celui de tous les autres pays du continent réunis. J’ajouterais que sur les 500 premières entreprises africaines, deux tiers sont sud-africaines (et même 18 des 20 premières.) Le pays reste cependant vulnérable : très intégré dans les circuits économiques mondiaux, il a été durement touché par la crise, et a du mal à résoudre les grandes inégalités qui le frappent, et notamment le chômage.

La France va augmenter ses financements climat LE MONDE | • Mis à jour le | Par Simon Roger (New York, envoyé spécial) « Accélérer. » Le message de François Hollande sur le climat, martelé jusqu’à la fin de son déplacement aux Nations unies, lundi 28 septembre au soir, avait le mérite de la simplicité. Encore fallait-il lui donner de la substance. A force d’exhorter les autres pays à intensifier leurs efforts dans la lutte contre le réchauffement, le risque était aussi d’exempter la France, pays hôte de la prochaine conférence mondiale sur le climat (COP21), de ce coup d’accélérateur. Le chef de l’Etat a donc pressé le pas, dimanche et lundi, et apporté des précisions sur la nature du texte qui pourrait être signé en décembre à Paris et les financements supplémentaires de la France en faveur du climat.

Regarder les données À quelle mise en forme du social devrions-nous nous fier ? Comment représenter la société lorsque les outils numériques nous donnent des capacités accrues de représenter les êtres et les collectifs dans des espaces digitaux aux paramètres si flexibles que tout leur semble permis ? L’intérêt d’une confrontation des débats sociologiques avec les figurations que projettent l’art contemporain, dans l’exposition Multiversités créatives, est de mettre en tension de nouvelles façons d’architecturer le monde et les manières de penser le social à l’heure des big data. Les machines numériques sculptent désormais des objets en référant leurs formes aux flux de données qui jaillissent de l’incessante activité des bases de données du web.

Comment nourrir la planète après le changement climatique? Quand ma fille a fêté son septième anniversaire, la semaine dernière, nous lui avons préparé un gâteau au chocolat. Je me demande si elle pourra un jour faire de même avec son propre enfant. Des scientifiques nous avertissent d'ores et déjà des difficultés à cultiver le cacao et le blé générées par la perturbation des modèles de températures et de précipitations. Ces cinquante prochaines années, le changement climatique transformera le monde d'une manière que nous commençons à peine à concevoir. Les humains ont modifié le climat de cette planète et cela aura des conséquences mondiales, en particulier sur notre manière de cultiver nos aliments.

Version française du site internet de la CCNUCC La 20ème réunion de la Conférence des Parties et la dixième de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto (COP20 / CMP10) s'est tenue à Lima du 1er au 14 Décembre sous la présidence du gouvernement du Pérou. Consultez un résumé des principaux résultats de la conférence. Consultez les décisions adoptées à la COP 20/CMP 10. Visualisez les sessions de la conférence en vidéo à la demande. Pour accéder au site officiel de la COP 20 / CMP 10 à Lima, cliquez ici (en anglais ou en espagnol). Suivez ce lien pour accéder aux documents préparatoires à la Conférence de Lima. Une vision Manichéenne - TPE Mc Donald's 1) Comment est perçue l'entreprise Mcdonald? Généralement la population trouve très pratique ce concept de restauration rapide. En Effet, lorsqu'une une personne a une pause déjeuné très courte, le fait de pouvoir se restaurer en un temps minime lui convient parfaitement. La plupart des gens sont conscient des conséquences que peut avoir McDonald's sur leur santé mais souvent ils en font abstraction car se restaurer aussi rapidement leur rend grand service. Un autre avantage de la société McDonald's est que l'on peut se nourrir pour pas cher.

2015, année de tous les records climatiques Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart L’atmosphère terrestre semble synchronisée avec l’agenda de la diplomatie climatique. A trois semaines de l’ouverture, à Paris, de la 21e conférence mondiale sur le climat (COP21), le Met Office britannique et l’Organisation météorologique mondiale (OMM) ont séparément annoncé, lundi 9 novembre, le franchissement en cours ou imminent de deux seuils symboliques importants. Deux piqûres de rappel qui coïncident avec la « pré-COP21 », la réunion préparatoire qui rassemble une soixantaine de ministres à Paris jusqu’à mardi, afin d’ouvrir la voie à un accord contraignant et universel prenant la suite du protocole de Kyoto. Le Met Office a ainsi déclaré, sur la foi des neufs premiers mois de l’année, que 2015 sera la première année dont la température franchira le cap de 1 °C de réchauffement par rapport à la période préindustrielle.

Les apprentis sorciers du climat La nouvelle a fait grand bruit. En septembre dernier, des chercheurs de quatre universités britanniques annoncent vouloir valider le concept du volcan artificiel pour lutter contre le dérèglement climatique. En effet, en 1991, les poussières émises lors de l’éruption du Pinatubo, obscurcissant le ciel, avaient rafraîchi de 0,5 °C le climat mondial durant quelques mois. Suivant ce modèle naturel, les scientifiques imaginent « refroidir le réchauffement » en injectant dans la stratosphère des sulfates, capteurs de chaleur solaire. Pour démontrer la faisabilité de leur système, les chercheurs entendaient brumiser quelques dizaines de litres l’eau par heure, à moyenne altitude. L’étape suivante aurait consisté à mettre en batterie 64 tubes de 25 km de long, pour diffuser dans les hautes couches de l’atmosphère, un véritable « fog » soufré.

Changement climatique - Vue d'ensemble Catalyser l’action sur le climat Au sein du Groupe de la Banque mondiale, le pôle Changement climatique a quatre grands objectifs de travail : Ces objectifs sous-tendent l’action de la Banque dans cinq grands domaines : construire des villes sobres en carbone et adaptées au changement climatique ; évoluer vers d’une agriculture « climato-intelligente » et restaurer les paysages forestiers ; accélérer la maîtrise de l’énergie et les investissements dans les énergies renouvelables, notamment l’hydroélectricité ; soutenir les mesures qui visent à éliminer les subventions aux combustibles fossiles et développer la tarification du carbone afin d’établir un juste prix pour les émissions. En travaillant avec ses partenaires, le Groupe de la Banque mondiale a su trouver des moyens innovants pour mobiliser des ressources supplémentaires afin de financer des actions sur le climat. La Banque administre en outre 15 fonds de finance carbone qui ont soutenu plus de 145 projets dans 70 pays clients.

MULTILATÉRALISME ET MULTIPOLARITÉ. Distinctions éthiques, conceptuelles et stratégiques. Auteur: Irnerio Seminatore

Related: